Une des raison qui ….


font que je préfère vivre seul  :

 » Sans la politesse, on ne se réunirait que pour se battre. Il faut donc ou vivre seul ou être poli. » 

( La politesse : Pour moi , c’est un réflexe , mais aussi un hypocrisie souvent …

Les réunions : Surtout en famille , si je dis ce que je pense, la dispute éclate ……)

J’ai donc choisi de vivre seul ………..de  » trier mes relations  » , aussi bien familiale qu’ amicales ….ermite.jpeg

Les moulins d’Ouessant ( Finistère )


moulin ouessant

   Jusqu’au début du 20 ème siècle,chaque famille de l’île disposait de son propre moulin … Ils servaient, au cours du XIXe siècle, à pallier l’insuffisance des grands moulins, qui obligeait les Ouessantins à faire moudre leur orge sur le continent.

  Le décret pris sur  » le bornage  » ? en 1852, interdisant aux barques de pêche de transporter des produits alimentaires, et la venue sur l’île de tailleurs de pierre du Cap-Sizun pour la construction du phare et de l’église paroissiale favorisèrent l’émergence et le développement de ces petits moulins.Celui de Karaes est conservé par le Parc Naturel Régional d’Armorique et celui de Run Glaz appartient à une association de ouessantins.

 » de la céréale au pain , de la fourche à la fourchette   » lol , chacun pouvait produire sa nourriture ….Aujourd’hui , ces moulins sont protégés et restaurés …car ils ne servant qu’à moudre pour un foyer , ils ont la particularité d’être les plus petits au monde …..moulin 1

moulin 2

moulin 4moulin 5

   Vers 1759, il y avait 4 grands moulins seigneuriaux et 32 petits moulin sur l Ile.
    En 1822 la surface cultivée en orge atteint 300 hectares. Tout ce qui n’est pas moulu sur  l’Ile le sera sur le continent, transporté par barque de péche.

 

 

Les  » galeries Lafayette  »…..


       …..Une histoire de gendres :

   L’ histoire des Galeries Lafayette montre que mariage et affaires peuvent  » faire bon ménage  » :

Quand deux cousins alsaciens , Alphonse Kahn A.Kahnet Théophile Bader T.Bader, ouvrent en 1893 leur premier magasin au 1 rue de Lafayette , le Galerie ne sont encore qu’une mercerie d’environ 70 m2 …Mais l’emplacement parisien , proche de l’Opéra , des Grands Boulevards et de la gare Saint – Lazare , est idéal ….La mercerie grossit rapidement .

En 1896 , tout l’immeuble du 1, rue de Lafayette est racheté , puis tous les immeubles autour , jusqu’à former le dernier né des grands magasins de la fin du 19 ème siècle , après le ‘‘ Bon Marché  » le bon marché, le  » Printemps  » Magasins-Printempset  » La Samaritaine  » la Samaritaine.

Dans chacun de ces magasins , la méthode est la même : Un choix immense , des prix fixes , des articles qu’on peut toucher , tester …..Le magasin appelé Galeries Lafayette est surnommé  » Galeries farfouillette  »..Une salle de lecture , un salon de thé et un fumoir sont ajoutés à l’espace de vente… !pub galerie Lafayette

 Les Galeries deviennent une véritable  » institution parisienne  » . Après quelques années , A.Kahn revend ses part à T.Bader , qui devient alors seul  » capitaine du navire  » . Mais ce dernier vieillit et , en 1935 , à la suite d’une maladie grave, il fait appel aux époux de ses deux filles ( Raoul Meyer Meyer et Max Heilbronn Heilbronn )

En 1940 , l’histoire des Galeries s’assombrit pour les dirigeants de la société familiale . De religion juive, les Bader , Meyer et Heilbronn se voient contraints de démissionner et….sont  » dépossédés de leurs biens  » …Les deux gendres s’engagent dans la résistance . Leur beau-père T.Bader meurt en 1942 . Max Heilbornn est déporté , puis libéré à la fin de la guerre ,et R.Meyer participe à la libération de Paris . Les deux gendres se retrouvent et réussissent à récupérer les galeries Lafayette qu’ils dirigeront jusqu’en 1971….

Après la troisième génération de dirigeants, l’histoire des gendres continue .D’abord avec Etienne Moulin ( photo ??? ) E .Moulin ( gendre de M. Heilbornn ) , patron de l’établissement jusqu’en 1987 ; puis avec G.Meyer gendre de R.Meyer , à la tête de la société de 1987 à 1998 …. Après le décès de Raoul Meyer , les gendres d’Etienne Moulin reprennent à leur tour la  » maison  » : Philippe Houzé et Philippe Lemoine , maris des arrière – petites -filles du fondateur  T.Bader . C’est aujourd’hui le dernier grand magasin dirigé par les héritiers des créateurs ….

Galerie lafayette 2019

 

Stop…


7 heure déjà  ! 

Lurcy s’éveille et moi je me couche car c’est nécessaire ……Ces derniers temps , je dors longtemps  , ai toujours froid ….Ma grand-mère dirait que je  » couve  » quelque chose …Mais quoi ? 

   Sans compter que le période des fêtes de fin d’année approche  » à grands pas  » et çà ! berkkkkk! => Manu va certainement m’inviter pour un réveillon ( Noël ? Nouvel an ? ) Et ,comme mes petites filles ne seront pas là , je n’irais pas . Ma petite Camille me manque énormément ………..

  Puis, voir certains s’empiffrer bien au chaud alors que d’autres dormiront dehors n’ayant pratiquement rien à manger ! 

 

 

Un sourire pour finir ?


    Un enfant discute avec son oncle : 

– « Je ne savais pas que tu étais barbier tonton « 

– » Je n’ai jamais été barbier de ma vie ! Qui a bien pu te dire çà ? « 

–  » c’est maman ,elle a dit que pour ton anniversaire tu allais encore nous raser toute la journée » 

 

 

 

 

Il a réussi !


Qui ? Mon EX frère ,fasciste,militaire .

  Il a rallié TOUTE la famille sous sa bannière  ! ( sauf Emmanuel évidemment ).  Ma soeur , mon autre frère , ma mère son O.K avec lui , ne me parlent plus ……Par contre , ces  » événements  » ont eu pour mérite de nous rapprocher mon père et moi …….Ce qui est une bonne chose je crois ……

De ce fait , mes pseu sur le net prennent toute leur signification : Ermite – Solitaire !

  Pffff encore un déballage qui n’a rien à faire ici , désolé ….

( P.S : Tout ceci pourrait expliquer mon mal-être , malaise d’hier ?) 

   Mieux vaut de vrais amis qu’un frère , une famille tels que ceux – ci !

Mieux…!


   Ouf , j’ai enfin reçu ma carte bancaire ce vendredi ! Aussitôt , je suis passé chez les différents commerçants pour payer mes dettes . J’ai aussi commandé des chéquiers …..Prévenu Manu qui m’a  » conseillé  » de moins dépenser !! pfffff !

C’est la seule bonne nouvelle  » du jour  »  ( niveau famille , frère et parents ) c’est indémêlable ! Ras le bol .

A bientôt certainement ( que serais je sans ces fichus blogs où je soliloque ) ? 

Ce mardi…..


 

 

Du négatif et du positif…..

   1) Le négatif : 

J’ai reçu un courrier postal lettrede mon frère /fasciste……

Comme d’habitude , c’est un tissu de méchancetés , idioties ….à mon égard bien entendu …..Prétend que mon père n’a pas changé d’attitude à l’égard de notre mère ( j’ai essayé de lui expliquer que ce n’ai pas ce que ma mère m’écrit et que mon père me semble avoir beaucoup changé quand je lui parle )….. Là ; il me répond qu’ il sait que je  » serais  » , étant l’ainé ,  » le chef de famille  » à l’avenir que je me laisse influencer etc.….

Si ce n’est lui rappeler ( après avoir cherché et espère trouvé son adresse mail )que lui avait trompé et été violent avec son épouse et qu’apparemment , il n’a pas changé;  je n’ai pas insisté ( on ne peut pas parler avec un gars comme lui )….

  Une petite preuve de son idiotie : Il finit sa lettre par  » Si tu as quelque chose à me dire pour montrer que j’ai tort , réponds à cette lettre  » ….Hors je n’ai pas son adresse et il ne l’a pas mise au dos de l’enveloppe ! D’où ma tentative de mail…….

2 )Le positif :

Un courrier plus un mail de ma banque : Je ne suis PLUS interdit bancaire !!!!!

Donc encore quelques jours et je recevrais une nouvelle carte bancaire C.B 1 , un chéquier etc.….=> je pourrais payer les commerçants qui m’ont accordé des crédits oufff! 

Désolé pour ce déballage à nouveau  extra personnel , mais comme d’habitude , il faut que  » çà sorte  »  alors …………

çà continue!!!!


 Comme si mes divers ennuis de ces derniers temps ( interdit bancaire , angoissé par l’état de ma mère ,etc……) ne suffisaient pas …

  Ce midi j’ai à nouveau appris quelque chose , un  » événement   » auquel je ne m’attendais pas : Quelque chose d’extrêmement négatif et difficile à assimiler 

  Comme çà concerne Emmanuel , je n’en dirais pas plus  ici , en public car je sais qu’il lit mes blogs ….

  Si un (e ) de mes amis en qui j’ai confiance , veut en savoir plus : => Via un mail ou….téléphone …..Mais…..C’est très difficile ; je ne sais plus où j’en suis là ……triste

Lettre …..FICTIVE ….mais….


  Voici l’histoire d’un petit garçon qui s’appelait Ivan. Il avait 7 ans. Voici quelques lignes de son journal intime

   Je m’appelle Ivan et j’ai 7 ans. J’aime ma maman et mon papa, mais ils me font très peur. Ils me battent souvent et je ne sais pas pourquoi. Ce matin, je me suis levé et suis allé à l’école. Je suis plutôt bon élève et je sais que mon professeur m’aime bien. Moi aussi je l’aime bien, et j’aime beaucoup lui parler. Mais je ne lui dis pas ce qu’il se passe à la maison
   J’aime bien mes camarades aussi, mais je n’ai pas d’amis. Pendant la récréation je reste à l’intérieur. Les autres enfants disent que je suis dégoûtant et moche. Ils se moquent de moi car je porte toujours le même jean et parce que mes baskets sont trouées. Maman ne veut pas m’en racheter. Elle dit que je ne le mérite pas. Un jour à l’école, j’ai volé une veste qui était sur le porte manteau depuis des mois. Personne n’était venu la récupérer et j’avais froid et il neigeait. Ce jour là, un élève de ma classe m’a poussé sur le chemin de l’école et je suis tombé dans la neige. Il m’a dit « personne ne t’aime débile »

  Un jour, après l’école, j’ai été dans le vestiaire et j’ai volé une veste qui était là depuis longtemps et qui avait l’air de manquer à personne. Je suis ensuite rentré à la maison. J’avais froid et c’était dur de marcher contre le vent. Quelqu’un m’a poussé et je suis tombé dans la neige, puis quelqu’un a appuyé mon visage au sol, avant de dire : « personne ne t’aime tu es stupide et moche ».

  Je suis rentré à la maison en larmes et trempé. Maman était très en colère que je sois tout mouillé, elle m’a envoyé au lit sans manger et sans me doucher. J’ai pleuré toute la nuit dans mon lit.

  Mes notes ont commencé à baisser en classe et mon professeur me grondait. Mais le pire c’était papa qui me frappait à chaque fois que je ramenais une mauvaise note. Un jour il a frappé trop fort et depuis, un de mes doigts ne pouvait plus bouger. Tous les élèves se moquaient de moi pour ça à l’école.

Un jour, j’ai eu mal à la poitrine. Très mal. Mais maman a dit que je faisais la comédie. Je ne voulais pas l’ennuyer alors je ne lui en ai plus parlé.

 

   À l’école, on nous a demandé de dessiner notre plus grand rêve. Tous les enfants ont dessiné des voitures, des fusées et des poupées.

   Pas moi. J’ai dessiné une famille qui s’aime et qui se fait des câlins, qui joue ensemble qui rigole. Quand j’ai présenté mon dessin à la classe, tout le monde s’est moqué de moi. ils riaient fort et me traitaient d’imbécile. Le professeur a séché mes larmes et leur a demandé de cesser de rire. Mais certains ont continué à se moquer de moi pendant des jours.

  Quelques jours après, je suis rentrée de l’école avec une mauvaise note. Maman m’a frappé, papa aussi. Très fort. Je ne me souviens de rien d’autre. Je me suis réveillé à l’hôpital. Je ne pouvais plus bouger mes doigts. Puis en regardant par la fenêtre, j’ai pleuré. J’ai vu des familles, des parents, des enfants qui jouaient, souriaient et se faisaient des câlins. Puis on est rentré à la maison et ça a continué. Un jour, j’ai renversé du thé, et ils m’ont encore frappé. D’un coup, j’ai eu mal à la poitrine. Maman s’en fichait. Alors je suis allé à l’hôpital mais sans mes parents, personne ne voulait m’ausculter su je n’étais pas avec mes parents.

  Deux jours plus tard, Ivan est mort de ses blessures. Les médecins ont trouvé une lettre dans sa main.
« Maman, Papa
J’ai peur parce que je suis moche, dégoûtant et stupide. Je suis désolé parce que vous ne pouvez pas m’aimer. Je n’ai jamais voulu vous embêter. Tout ce que je voulais c’était d’avoir un câlin de maman et entendre qu’elle m’aime. Papa, je voulais seulement que tu joues avec moi ou qu’on fasse du vélo tous les deux. Je sais que je suis une honte pour vous. Je ne serai jamais ce que vous voulez. »

Ce petit récit fictif a été dévoilé en Allemagne dans le cadre d’une campagne de sensibilisation contre les maltraitances infantiles. Cela doit nous faire prendre conscience de l’enfer des enfants maltraités. Nous devons être vigilants et apprendre à reconnaître les enfants en souffrance autour de nous pour mieux leur venir en aide…