Parce que j’ai  » fait  » ….


…….un malaise épileptique assez important dans l’après midi ( perdu connaissance quelques temps ). Pas dramatique , j’ai l’habitude mais çà m’a amené à me poser la question : Est ce que j’étais dans le coma , qu’est ce que désigne ce mot etc….. Et :

Je n’ai trouvé que ce qui suit ( différence entre coma ,  » mort clinique  » et  » mort cérébrale  » ) :

Ces mots différents sont parfois utilisés pour rendre compte de l’état ou du décès d’une personne. Cette pluralité de termes peut prêter à confusion . Alors quelle sont les définitions exactes des expressions  » coma » , » mort clinique  » et mort cérébrale  »?

Le coma :

Si un patient tombe dans le coma , suite à un accident ou une maladie , il ne répond plus aux sollicitations extérieures !Son état de conscience est donc altéré

Cependant , les fonctions vitales sont conservées , éventuellement grâce à l’aide de dispositifs médicaux adaptés. Le coma peut durer quelque heures ou ….plusieurs années ! Il connait plusieurs stades , qui varient selon la gravité de l’état du patient .

Plongé dans un coma  » léger  », le malade peut ainsi ressentir la douleur , alors que le coma dépassé est un état voisin de celui de la mort cérébrale ..

La mort clinique :

Au contraire du coma , la mort clinique se caractérise par l’arrêt des fonctions vitales .Le patient ne respire plus , son cœur ne bat plus et les médecins ne constatent aucune activité musculaire spontanée ni aucun réflexe .

A ce stade , la personne peut cependant être maintenue en vie grâce à une assistance respiratoire . Ainsi , la circulation sanguine est assurée , et alimente les principaux organes .

Une autre particularité de la mort clinique est qu’il ne s’agit pas forcément d’un état irréversible . Grâce à l’amélioration constante des techniques médicales , il est , dans certains cas , possible de ranimer le malade .

La mort cérébrale :

Dans le cas de la mort cérébrale ,le cerveau ne fonctionne plus du tout !!! Cet arrêt de toute activité du cerveau entraîne celle des fonctions vitales , parfois maintenue par une assistance médicale ..

Elle se justifie notamment par la nécessité de maintenir des organes que la personne en état de mort cérébrale est susceptible de donner ( ce qui sera mon cas , si çà m’arrive / Manu le sait ) .

Il n’est pas possible , dans ces conditions , de ranimer le patient .Les médecins constatent l’état de mort cérébrale de plusieurs manières : Deux encéphalogrammes plats , séparés par un certain laps de temps sont les signes les plus tangibles de la mort cérébrale .

Les médecins s’assurent également de l’absence de réflexe laryngé , et de l’absence de réaction des yeux à la lumière .

PS : Quand je  » subis  » une crise épileptique avec perte de conscience prolongée ( si quelqu’un est près de moi , bien sur et qu’il appelle un médecin ) , je suis envoyé à l’hôpital où on me fait passer les examens prévus en cas de mort clinique décrits ci-dessus . Plus , durant mon hospitalisation , un I.R.M ( image à résonnance magnétique )

Petits exemples de crises :

Ce qu’il faut faire devant quelqu’un qui fait une crises + une vidéo qui explique un peu les différentes formes d’épilepsie :



1) Explication des symptômes ,des différentes sortes de malaises…..




2) Exemple d’enfant faisant une crise :

Sans oublier qu’un(e) épileptique ne doit ( devrait ) pas être sujet au stress , pas boire d’alcool , pas se droguer etc… ( la joie quoi ! )

Et pour finir : Vidéo d’ I.R.M

Encore un déballage perso ! Mais celui – ci pourrait être utile ?

KLIK …..

Escorte !


 

   Sans permis de conduire mais toujours en course pour obtenir son bac. Le 8 juin, un lycéen s’est fait flasher par les gendarmes à Nouzilly (Indre-et-Loire) alors qu’il se rendait à une épreuve du baccalauréat.
A 125 km/h au lieu de 80

  Contrôlé à 125 km/h au lieu de 80 km/h, il s’est vu retirer son permis de conduire. Mais les gendarmes se sont montrés compréhensifs lorsque le jeune homme leur a expliqué qu’il n’arriverait pas à temps s’il ne pouvait pas utiliser sa voiture. Ils l’ont en effet escorté jusqu’au centre d’examen..gendarme

 C’est un un gendarme du peloton motorisé de Monnaie (Indre-et-Loire) qui a conduit l’adolescent à son épreuve dans sa voiture de service. Touchés par ce geste, les parents du lycéen ont envoyé une lettre de remerciements aux militaires:

Le couple explique trouver la confiscation du permis de conduire de son fils « banal(e) » et effectuée « à juste titre ». Les parents saluent surtout l’initiative de la gendarme : « Cette personne a pris une décision qui prouve son humanité. Rien ne l’obligeait à le faire. Qu’elle en soit remerciée ».

Selon eux, grâce à cette escorte, leur fils « a pu passer sereinement les épreuves ». « Sans présumer des résultats définitifs du bac », précisent-ils.

  L’histoire ne dit pas comment le bachelier est rentré chez lui.?

Toujours la chaleur ……


Encore une température très élevée toute la journée ! Un peu de fraicheur seulement le soir….Epuisant….

Si çà continue , quand j’irais passer mon électro-encéphalogramme dans une dizaine de jours , celui-ci va montrer un cerveau en ébullition  lol  !

Au fait : Comment se passe cet examen ?

Comme sur cette vidéo sauf que moi c’est assis dans un  » fauteuil  » spécial  et que j’ai des cheveux très longs :

En Inde , quand ils trichent , les étudiants ne lésinent pas !


 

Arrestation spectaculaire dans une affaire de tricherie en Inde Arrestation spectaculaire dans une affaire de tricherie en Inde Réussir son examen à tout prix. La police indienne a annoncé dimanche un millier d’arrestations après la diffusion à la télévision d’images d’amis et de parents escaladant les murs d’un centre d’examen scolaire pour aider les candidats.

Ces images, qui se sont répandues comme une traînée de poudre sur les réseaux sociaux, montrent des dizaines de personnes armées de téléphones portables et d’antisèches accrochées aux fenêtres d’un immeuble de quatre étages, dans l’État du Bihar.

Sur d’autres images, on peut voir du personnel scolaire et des policiers observer sans réagir les mêmes scènes dans plusieurs centres d’examen qui organisent actuellement les épreuves de fin d’études secondaires, équivalent du baccalauréat.

Placés en détention provisoire, les tricheurs et leurs complices doivent s’acquitter d’une caution de 2000 roupies (30 euros) au minimum pour recouvrer la liberté, a indiqué un haut responsable de la police du Bihar, Gupteshwar Pandey. «La moitié d’entre eux sont des parents et des enseignants, les autres des amis et des membres de la famille», a-t-il déclaré à l’AFP.

çà va mais……….


L’examen I.R.M c’est  » bien passé  » ,mais le voyage m’a fatigué lol  ( le chauffeur n’a pas arrêté de me parler , poser des questions etc……) …...Au point qu’il m’a  pratiquement épuisé  pfffff ….Mais je passerais certainement plus tard dans la soirée ….Ou au plus tard demain ….

F

 

Pour le  » fun  » lol …..( Ils parlent peu du bruit qui va du  » tam- tam  » aux vibrations  !

 

 

%d blogueurs aiment cette page :