C’était le 30 octobre …..1980


Ce jour là , Coluche Coluche présidentannonçait sa candidature à l’élection présidentielle ……affiche Coluche……….…

Il porte sa sempiternelle salopette rayée, un foulard de titi parisien et sa paire de lunettes rondes. Rien qui ressemble, de près ou de loin, à un costume de futur présidentiable. Et pourtant, en ce 30 octobre 1980 sur la scène du théâtre du Gymnase, Coluche est (presque) sérieux. Devant un parterre de journalistes, il annonce officiellement son intention de se présenter à l’élection présidentielle sous la bannière  » bleu, blanc, merde  » . Comme slogan, il a choisi :  » Jusqu’à présent la France est coupée en deux, avec moi, elle sera pliée en quatre !  »  Et il dit vrai. Si une bonne partie du pays s’amuse de sa démarche irrévérencieuse, qui vient bousculer la campagne opposant Valéry Giscard d’Estaing à François Mitterrand, beaucoup rient jaune………….

Au  début , ce qui n’est ( semble ) qu’un gag  devient vite un problème …Des milliers de Français se reconnaissent dans les idées de l’humoriste et……il reçoit le soutien de nombreux intellectuels de gauche …Les sondages le  »créditent  » de 16% d’intention de vote ……….Il reçoit alors des menaces de mort ! Et la pression autour de lui se fait de plus en plus forte …..En avril 1981 , il annonce son retrait de la  » course  » à l’Elysée ….

 

 

Elections européennes…Mais…


  Tout le monde ( ou persque ) semble avoir  oublié que ce dimanche , c’était aussi la fête des mères ….. J’ai appelé mes parents et …..c’est mon père qui m’a répondu : Ma mère est très malade ( les explications de mon père ont été confuses => Je ne sais pas de quoi elle souffre excatement …….) Toujours est il qu’elle était couchée , et n’ai pas pu lui parler ….Je suis réellement inquiet ….Je re – téléphonrais ce lundi …..

Peut-être repasserais je sur le net plus tard …Pour débiter des trucs que personne ne lira …..

P.S : Dans l’Allier ( chez moi ) : Elections , résultat = Les résultats dans l’Allier :
. Prenez le pouvoir, liste soutenue par Marine Le Pen (conduite par Jordan Bardella) : 25,43%=> Majorité ! 

 

J’irais voter mais après??????


Votation des crimes contre l’humanité
1 Mai 2017 , Rédigé par Patrice Faubert

C’est rigolo
Des résultats électoraux
Souvent connus
Depuis des semaines
Même si parfois le sondage fait des siennes
Il s’agit d’élire des bourreaux
Qui prennent les gens pour des idiots
Il faut pourtant être sous-informé
Pour encore vouloir voter
De plus, ma foi
Il n’y a là, comme ailleurs, aucun choix
Sinon le choix du capital
Les lois du marché, c’est fatal
L’on vote
Pour qui pense comme soi
L’on vote
Pour que force reste à la loi
Pour ses petits intérêts personnels
Pour que se taisent tous et toutes, les rebelles
Voter est contre-révolutionnaire
Voter c’est complètement réactionnaire
Et puis
Toutes les droites sont représentées
Donner l’impression de la diversité
C’est pourtant une seule et même idée
Contre la liberté
Contre l’égalité
Contre la fraternité
La réaction rassure, la révolution fait peur
Pour les riches, une droite classique
Voire même catholique
Tout un faux bonheur
Pour les pauvres, une droite nationaliste
Voire catholique intégriste
Tout un vrai malheur !
L’électeur est un sacré rigolo
Même s’il fait le beau
L’électrice est une sacrée rigolote
Et elle sera toujours mauvaise la note
Le capital
Toujours, des élections, le seul vainqueur
Avec son personnel politique, actrices et acteurs
Toujours les mêmes têtes
Ne pas le croire, c’est être bête
Extrême gauche du capital
Gauche du capital
Extrême droite du capital
Droite du capital
Que voulez-vous
Au politique, le vote est son toutou
Et puis, il y a toujours plus fasciste que soi
Du capital, c’est la principale loi
C’est donc vous, c’est tout
Voter
C’est donc comme une complicité
Des crimes contre l’humanité
C’est si peu dit
Que de l’avoir dit ou écrit
L’on est comme la première ou comme le premier !
Les élections
Il fallait y penser
Aux esclaves, faire croire qu’ils vont participer
Esclaves salariés, esclaves chômés, esclaves retraités
Voilà qui va beaucoup en indigner
Nos vies sont pourtant d’une grande pauvreté
Comme les TGV OUIGO, bestiaux à transporter
Sous le capital
Il n’y a aucune gratuité
Sous le capital
D’une façon l’autre, il faut en chier
De temps à autre
Il y a encore, et je suis des vôtres
Malgré les interdictions, des manifestations antifascistes
Mais il y a différents antifascistes
Celui que je préfère est anarchiste
Car
C’est maintenant Vichy partout
Car
C’est maintenant Pétain partout
Le contexte est différent, c’est tout
Et donc
Il y a un antifascisme d’extrême gauche
Il y a un antifascisme de gauche
Il y a un antifascisme de droite
Il y a un antifascisme d’extrême droite
Mais néanmoins pour le capital, c’est fou !
Forcément
Une révolution vraiment aboutie
Et qui de fait, ne serait jamais finie
Serait une frangine de l’anarchie
Plus besoin d’argent
Il n’y aurait plus d’argent
Plus besoin de travail
Il n’y aurait plus de travail
Mais seulement des activités
Nécessaires au fonctionnement de la cité
Par bourgade, par commune, par ville, indépendantes mais reliées
Selon les goûts et les envies
Tout est si vite appris
Plus de truands, plus de voleurs
Pas besoin de policiers, pas besoin d’armée et de maréchaussée
Une autre conception de la vie
Personne ne voulant échapper à cette harmonie
Et puis pour en revenir aux élections
C’est voter pour toute une corruption
D’ailleurs, tout résultat non souhaité, serait en annulation
Réfléchissez bien à cela, apôtres de la votation
Le capital vous prend comme couillonnes et couillons
La moindre des choses, à la moindre élection
Est dans l’abstention
Déjà un acte d’insoumission
Comme gueuler dans une manifestation
L’antifascisme libertaire bien sûr en interdiction
Comme autocoller des slogans de subversion
Tout acte de résistance contre la résignation !

Patrice Faubert ( 2017 )

Elections obligent……


Emmanuel ( encore lui ! ) m’a envoyé un SMS tout à l’heure pour  » m’inciter  » à aller  aux urnes ce dimanche : C’est important m’a -t -il dit , tu dois y aller ! ( Il connait mon aversion pour tous ces politiques qui nous abreuvent de belles paroles, promesses qu’ils ne tiennent jamais une fois élus  )…..Je lui ai promis que j’irais ….et je compte bien y allerbureau de vote ….Mais voter pour qui ?  ( Idem , lui me dit savoir pour qui je vais voter ! ) ?????

Je me demandais aussi comment çà se passe pour les Français vivant à l’étranger….

Si on habite à l’étranger, on peut  participer aux élections organisées en France, à condition d’être inscrit sur une liste électorale. On peut  choisir de voter dans son  pays de résidence (ambassade ou consulat) en s’ inscrivant sur les listes consulaires. Pour les élections locales, on peut  seulement voter en France (personnellement ou en donnant procuration).

  Inscrits au registre des Français établis hors de France, vous êtes inscrits automatiquement sur la LEC sauf opposition de votre part.

   Votre inscription sur la liste électorale consulaire détermine le lieu où vous devrez voter pour les différentes élections nationales : soit en personne, soit par procuration, sous certaines conditions.

 

Et bien entendu , pour finir , pour mon plaisir :

Enregistrer

Enregistrer

Le 21 avril ….


Quelle importance me direz vous ….Aucune si ce n’est que c’est un jour anniversaire …Et c’est l’anniversaire du mon  » cher  » père …

  Là encore , rien de plus banal …Mais j’ai un problème : Je ne connais pas son âge ! Pas plus que je ne connais celui de ma mère d’ailleurs .

 Bahh , je ferais tout de même l’effort et lui téléphonerais ……et trouverais ( comme toujours ) le moyen de ne pas aborder l’âge . Pour çà , j’ai un atout : Ce sera le jour des élections présidentielles : Sur que je vais subir ses commentaires , inepties sur les différents candidats et autres  » bla bla  » .Mais ce sera une  » diversion  » convenable … 

Voilà passionnant n’est ce pas ? 

Ils ont voté ……mais….pas moi..


La liste du Front national menée par Florian Philippot (35 à 40%) est en tête au premier tour des élections régionales 2015 en Alsace-Lorraine-Champagne-Ardenne (ma région d’origine  = la 1ère fois ! ), ce dimanche 6 décembre. Elle devance les listes Les Républicains-UDI-MoDem menée par Philippe Richert (23 à 26 %) et du Parti socialiste mené par Jean-Pierre Masseret (16 à 17 %). Ces trois listes s’affronteront donc au second tour dans le cadre d’une triangulaire, le 13 décembre prochain. 

Parceque je ne vois pas bien la diffèrence…..lol


Démocrates et républicains aux États-Unis, quelle différence ?

Message

Le Parti Républicain fut fondé le 28 février 1854 par des dissidents nordistes du Parti whig et du Parti démocrate, hostiles au statu quo sur l’esclavage, aux revendications souverainistes des États fédérés et favorables au protectionnisme.

Le Parti Démocrate, quant à lui, est issu du Parti démocrate-républicain fondé par Thomas Jefferson en 1798. C’était à l’origine un parti anti-fédéraliste défendant la liberté des états face à l’union, et celle des propriétaires individuels face aux intérêts bancaires et industriels.

Évoluant, du moins nationalement, vers une vision moins conservatrice et moins libertarienne dès les années 1890 et plus nettement dans les années 1930, avec le président Franklin Roosevelt, il s’inscrit à gauche dans l’échiquier politique américain dans les années 1960 et 70 sous l’impulsion des sénateurs Hubert Humphrey, George McGovern ou Edward Kennedy, avant de se replacer nettement vers le centre sous le mandat de Jimmy Carter et, dans les années 1990 sous Bill Clinton.

Localement, le parti démocrate reste souvent beaucoup plus conservateur et proche de son adversaire républicain, notamment dans l’ouest, le centre et le sud du pays où il a aussi longtemps disposé du soutien des Dixiecrats, les ségrégationnistes des États du Sud qui avaient notamment fait obstruction en 1964, tant au Congrès qu’au niveau des états de l’ancienne confédération, pour empêcher l’adoption de la loi sur les droits civiques. Au contraire, certaines branches du parti Démocrate, principalement dans la région de la baie de San Francisco en Californie, dans le Puget Sound (Seattle et le comté de King dans l’État de Washington, le centre de l’Oregon) et l’Ouest des Grands Lacs (Minnesota et Wisconsin) se situent plus à gauche.

Ils ont votés et….


Je ne peux résister!!!

 

Le texte:

À porter ma vie sur mon dos, j’ai déjà mis cinquante berges
Sans être un saint ni un salaud, je ne vaux pas le moindre cierge
Marie, maman, voilà ton fils qu’on crucifie sur des affiches
Un doigt de scotch et un gin-fizz et tout le reste je m’en fiche!
Ils ont voté et puis, après?

J’ai la mémoire hémiplégique et les souvenirs éborgnés
Quand je me souviens de la trique, il ne m’en vient que la moitié
Et vous voudriez que je cherche la moitié d’un cul à botter?
En ces temps on ne voit pas lerche
Ils n’ont même plus de cul, les Français!
Ils ont voté et puis, après?

C’est un pays qui me débecte, pas moyen de se faire Anglais
Ou Suisse ou con ou bien insecte, partout ils sont confédérés
Faut les voir à la télé-urne avec le général Frappard
Et leur bulletin dans les burnes, et le mépris dans un placard!
Ils ont voté et puis, après?

Dans une France socialiste, je mettrais ces fumiers debout
À fumer le scrutin de liste jusqu’au mégot de mon dégoût
Et puis assis sur une chaise, un ordinateur dans le gosier
Ils chanteraient La Marseillaise, avec des cartes perforées
Le jour de gloire est arrivé.

Ils ont voté et….pour qui? pour quoi?


Statut du député, législatives


Élu pour représenter la Nation, le député participe à l’exercice de la souveraineté nationale. Il vote la loi et contrôle l’action du Gouvernement. Il bénéficie, comme le sénateur, d’un statut protecteur, conçu non comme un privilège mais comme un moyen destiné à lui assurer l’indépendance et la liberté d’expression nécessaires à l’exercice de son mandat. Cette protection spécifique est consacrée par le principe des immunités parlementaires, qui trouvent leur fondement dans la Constitution elle-même.

La reconnaissance d’un statut spécifique impose des contreparties, le mandat devant être préservé de toute influence pouvant en contrarier le libre exercice. Aussi les parlementaires sont-ils soumis à diverses obligations et interdictions.

Au-delà des droits et obligations liés au mandat parlementaire, le député peut également exercer diverses responsabilités au sein et en dehors de l’Assemblée nationale.image01010[1]

Le N.P.A : « Nouveau Parti Anticapitaliste »


Comme chacun (enfin ceux et celles qui me perçoivent via mes écrits posés ici) ,je suis « politiquement incorrect  » :Je ne vote plus depuis plusieurs années,pour les raisons  simples:Tous sont pourris,ne cherchent que pouvoir et profit se moquant bien des français….. Hors,grace à une amie,je viens d’entendre parler d’un candidat nommé Philippe Poutou qui se prèsente avec l’étiquette du parti « N.P.A »(Nouveau Parti Anti capitaliste)….

   Bien sur,il est pratiquement certain qu’il ne passera pas le cap (trop utopiste surement) ,mais je crois que beaucoup d’abstentionnistes iront voter pour lui…..

    Si vous êtes interessés, j’essaie de vous mettre l’adresse du site Wikipedia avec des renseignements sur ce parti :

http://fr.wikipedia.org/wiki/Nouveau_Parti_anticapitaliste

7570_image.jpg

Le NPA est un mouvement politique qui a tenu son congrès de fondation en févier 2009. Plus que jamais, au moment où la triple crise économique, sociale et écologique s’approfondit et s’accélère, notre but est de rassembler toutes les forces qui veulent sortir de l’ère du profit, rompre avec le capitalisme, pour ouvrir la voie à une société inédite, démocratique et égalitaire, féministe et écologiste.

Cette société capitaliste est à bout de souffle. Les gouvernements successifs remettent en cause l’ensemble de nos acquis sociaux et démocratiques. Le MEDEF licencie à tour de bras. Les services publics sont sacrifiés. Nos conditions de vie se dégradent. Les riches se gavent de profits pendant que nos salaires, nos pensions de retraites, nos minima sociaux stagnent ou régressent, notre pouvoir d’achat diminue. La crise financière que les grands actionnaires, le patronat et le gouvernement veulent nous faire payer aggrave chaque jour les conditions de vie de la majorité de la population. Le racisme et les discriminations augmentent. La planète est menacée de destruction.

Face à ces attaques, la gauche institutionelle ne résiste pas. Quand elle se trouve au pouvoir, elle mène des politiques qui tournent le dos aux aspirations populaires. Nous avons besoin d’une gauche de combat, fière de ses couleurs, qui n’a pas peur de s’affronter à une minorité d’actionnaires qui détient la majorité des richesses.

Nous construisons un nouveau parti pour résister à Sarkozy et au Medef, lutter contre ceux qui exploitent, précarisent, détruisent l’environnement. Un parti qui permette d’en finir avec le racisme, le sexisme… Un parti qui défende un projet de transformation révolutionnaire de la société, pour une rupture radicale avec ce système dont nous n’avons rien à attendre.

La politique n’est pas réservée à une minorité de spécialistes. Elle est l’affaire de tous. Par milliers, nous avons commencé à nous organiser le plus largement possible, dans des comités de quartiers ou d’entreprises, dans les villes et les villages.

 
 

Philippe Poutou égratigne (presque) tous ses adversaires – Le Parisien
Pour chaque candidat, quelques mots. Philippe Poutou, candidat à la présidentielle du Nouveau Parti anticapitaliste (NPA) a répondu à une "interview rafale" sur ses neufs concurrents engagés dans la course à l’Elysée. "Dégage", "guignol", … Très en verve, l’ouvrier de l’automobile n’épargne personne.

Philippe Poutou égratigne (presque) tous ses adversaires – Le Parisien
Pour chaque candidat, quelques mots. Philippe Poutou, candidat à la présidentielle du Nouveau Parti anticapitaliste (NPA) a répondu à une "interview rafale" sur ses neufs concurrents engagés dans la course à l’Elysée. "Dégage", "guignol", … Très en verve, l’ouvrier de l’automobile n’épargne personne.