» les lendemains  »


Lorsqu’on subit l’échec on est dans le malheur ,

La plus grande détresse est la peine du cœur .

Il faut garder l’espoir , sans perdre confiance .

Demain apportera sa manne d’espérance .

L’avenir montrera le prix du dévouement …

Qui fût toujours donné pour l’environnement .

Servir, mais sans compter , pour le bonheur des autres ,

Voulant pour eux , être le meilleur des  apôtres .

Gardez la tête haute en étant malheureux

Et savoir préserver son honneur  » vertueux  » ,

C’est le sort qui revient à l’homme politique

Quand la force du peuple exige qu’il abdique .

Ainsi se fait l’histoire , impitoyablement ,

Avec ses jours sereins , ses bouleversements .

Mais afin d’honorer sa valeur disparue ,

On inscrira son nom , au pignon d’une rue .

 

 

Rien cette nuit…..


Je ne vais rien écrire cette nuit…..

J’ai encore fait un malaise ce matin au lever ! Manu est venu manger ce midi et……a vu que j’avais fait un malaise !

Bref , je lui ai confirmé et il a mangé le couscous ….Puis m’a parlé de quelque chose de  très particulier , mais ceci je l’écrirais ici  demain ….

  Bonne journée à vous qui passerez ….

F.

çà ira mieux demain………..


Ce n’est pas le mal de vivre, non ça c’est réservé aux esthètes à la dérive, qui jugent la déprime démodée. Je n’ai pas la gourmandise qui consiste à tout détester, c’est pas pour moi le mal de vivre, c’est beaucoup trop raffiné.

Ça ira mieux demain, du moins je l’espère, parce que c’est déjà ce que je me suis dit hier.

La larme à l’oeil en automne parce qu’elles sont mortes les feuilles, alors qu’j’les connaissais à peine, elles étaient même pas d’ma famille. Ce n’est pas par désespoir, il faudrait vaille que vaille souffrir du matin au soir, c’est beaucoup trop de travail.

Ça ira mieux demain, du moins je l’espère, parce que c’est déjà ce que je me suis dit hier.

Ce n’est pas non plus du spleen pourtant c’est toujours à la mode, mais c’est de la déprime qui frime le spleen, c’est beaucoup trop snob. Et c’est pas de la mélancolie, c’est dommage ça m’aurait plu, mais les chanteurs ont déjà tout pris, y’en avait plus. Ce n’est qu’une triste compagne, une peste qui murmure, « N’oublie pas que tout s’éloigne et ne restent que les pleurs ».

Je l’espère ,je veux y croire……….