Un pose « pipi » fructueuse ….


   Un abri rocheux a été découvert en Australie. Il contenait des artefacts et des restes d’animaux de la mégafaune. ( faune fossile de grande taille  )

   C’est une pause pipi plutôt productive. Grâce à elle, des chercheurs ont découvert la plus vielle preuve d’existence d’un ancien camp d’aborigène, en Australie. « Cliff Coulthard avait une petite envie pressante. Il s’est enfoncé dans cette gorge pour s’isoler un peu. Et voilà comme un homme qui devait aller aux toilettes a découvert l’un des plus beaux sites de l’histoire australienne », s’est amusé le chercheur Giles Hamm auprès de ABC.

  Connu sous le nom de Warratyi par le peuple Adnyamathanha en Australie du Sud, l’abri rocheux découvert contenait des artefacts et des restes de mégafaune. Dans la région, les premières présences humaines datent d’il y a au moins 49 000 ans.

 

cave.jpg

 

 Les chercheurs y ont trouvé des outils en pierre, des coquilles d’œufs d’oiseaux géants et des os d’un marsupial géant.

 Cette fouille n’est pas sans faire écho à des découvertes antérieures qui confirment que l’Australie a un jour été un centre d’innovation culturelle et technologique bien avant que le monde ait vu de grandes pyramides, Stonehenge ou encore les civilisations que l’on connaît.

macabre découverte pour un jeune  » Indiana Jones » Allemand


Ce jeune garçon allemand a dû s’imaginer un instant dans la peau d’Indiana Jones. Sa curiosité l’a amené à découvrir un sarcophage renfermant une momie dans le grenier de ses grands-parents, a rapporté la presse allemande mardi. Soumise à un scanner, la momie découverte par ce jeune explorateur en herbe de 10 ans s’est révélée être celle d’un être humain dont le crâne est bien préservé.

Il aurait tout de même l’orbite gauche transpercée par une flèche, selon le journal local Kreiszeitung. Un masque mortuaire, retrouvé dans le sarcophage, ajoute encore au mystère, tout comme la fine couche de métal recouvrant les ossements de ce corps mesurant 1,49 m, que le scanner a signalée.A 10 ans, il trouve une momie dans le grenier

Les bandes datent du XXe siècle

Le père du garçon, Lutz-Wolfgang Kettler, a indiqué que son propre père, décédé il y a 12 ans, avait voyagé en Afrique du Nord dans les années 1950 et qu’il était possible qu’il ait rapporté la momie comme une sorte de souvenir morbide. Les bandes ayant servi à confectionner la momie et qui ont été laissées en l’état pour ne pas endommager les ossements, datent du XXe siècle, et ont été fixées à la machine, a déclaré le dentiste qui était présent lors du scanner.

« Chaque question en appelle une autre » depuis que le petit garçon, Alexander, a découvert la mystérieuse momie, a-t-il ajouté. La police de cette petite ville de Basse-Saxe et le parquet local suivent l’affaire. « Nous attendons de savoir de quand datent les ossements », a déclaré un porte-parole de la police à l’agence de presse allemande DPA.