Visite annulée…………


J’avais écrit ici ou sur mon autre blog  que j’allais recevoir une amie ce mercredi ….Mais , elle ne viendra pas : Elle m’a téléphoné tout à l’heure pour me l’annoncer . Sa maman est décédée !

Publicités

Hommage…….


à Mme Jeanne Moreau ( J’aimais plus la chanteuse que l’actrice  )

La comédienne, chanteuse, actrice et réalisatrice Jeanne Moreau est morte le 31 juillet, à l’âge de 89 ans. Sa voix grave ravageuse, sa séduction troublante, sa personnalité insoumise et ses choix tout au long de sa carrière l’ont consacrée comme l’une des grandes stars françaises et internationales.

En 2012, elle avait reçu Le Monde dans l’appartement qu’elle occupait depuis vingt-huit ans, situé non loin de la Salle Pleyel, dans le 8e arrondissement de Paris. Lectrice passionnée, elle possédait tous les ouvrages de Walter Benjamin. Guillaume Apollinaire et James Joyce comptaient parmi ses auteurs de chevet. Les nombreux ouvrages qui s’empilaient sur ses étagères l’accompagnaient au quotidien. Ils ont joué un rôle décisif dans sa formation : « Je suis une très grande lectrice, comme tous les autodidactes. C’était interdit de lire à la maison. Mon père ne voulait pas, je lisais en cachette. J’achetais des bougies très bon marché, vous savez, qui laissent les trous de nez tout noirs », racontait-elle, amusée.

Une famille de substitution Née le 23 janvier 1928, à Paris, Jeanne Moreau a passé une partie de son enfance à Vichy, avant de revenir s’établir avec sa famille à Paris où elle achève ses études secondaires.

  Son père tient une brasserie dans le 9e arrondissement et sa mère, d’origine britannique, est danseuse. Jeanne Moreau se prend de passion pour le théâtre et suit les cours de Denis D’Inès, de la Comédie-Française. Un choix que désapprouve son père qui la jette dehors.

Elle trouve alors une famille de substitution : « J’ai été élevée au sein d’un couple passionné et déchiré, avec une mère anglaise qui ne parlait pas très bien le français. Mon père la trompait et j’ai été témoin de leurs disputes. On habitait dans un petit hôtel de passe à Montmartre. Je connaissais très bien les prostituées qui venaient là et quand mon père m’a chassée de la maison, elles se sont occupées…

Près de chez moi !


   Le garçon de deux ans s’est tué en tombant dans la machine qui sert à pétrir le pain, dans la boulangerie familiale à Vignoux-sous-les-Aix, dans le Cher. La gendarmerie a ouvert une enquête.petrin

Un enfant de deux ans s’est tué jeudi après-midi en tombant dans le pétrin de la boulangerie familiale  dans un village du  Cher. Les circonstances dans lesquelles le garçonnet est tombé dans la machine à pétrir le pain ne sont pas encore connues. La gendarmerie a ouvert une enquête.

 Appelés sur les lieux de l’accident, les pompiers n’ont pu que constater le décès de l’enfant et ont pris en charge les parents, en état de choc.

Feu ?


Pourquoi dit-on ‘feu’ devant le nom d’une personne décédée ?

Résultat de recherche d'images pour "défunt"

  Exemples :
– La feue belle-mère était une femme remarquable.
– Ils ont rendu un dernier hommage à leurs feus grands-parents.
– Je n’ai pas connu feu madame votre mère.
– Feu la reine n’aurait jamais toléré cette situation

 »Feu(e) » est l’aboutissement du latin populaire fatutus  »qui a telle destinée », d’où  »qui a accompli sa destinée », dérivé du classique fatum  »destin ».

Employé aujourd’hui dans des emplois juridiques, et seulement antéposé à un nom de personne.

Hommage…


Mr Ferrat mort il y a 6ans déjà ; le 13/03/2010

Une de ses chansons /poésies parmi tant d’autres :

 

 

Paroles de Les Instants Volés:
Le chèvrefeuille de la terrasse
Met des ombres sur nos visages
Au ciel pas le moindre nuage

Et je souris au temps qui passe
A travers un verre de vin

J’aime ces instants volés
Au grand vacarme de la vie
Là si je veux je peux parler
Seulement des petits soucis
Ecouter rêver les amis
Dériver et me délivrer
Du poids du monde et de la vie
Du poids du monde et de la vie

A Roger nous avons dit « Passe »
Et il est venu en voisin
Il vit sur la colline en face
Entre nous le silence tisse
Des liens que nous aimons si bien

J’aime ces instants volés
Au grand vacarme qui nous mène
Là si je veux je peux rêver
Toute une moitié de semaine
Ecouter rêver les amis
Dériver et me délivrer
Du poids du monde et de la vie
Du poids du monde et de la vie

A l’heure du souper peut-être
Des copains d’il y a longtemps
Viendront cogner à la fenêtre
Et nous aurons le sentiment
De n’pas s’être quittés vraiment

J’aime ces instants volés
Au grand vacarme de la vie
Là si je veux je peux parler
Seulement des petits soucis
Ecouter rêver les amis
Dériver et me délivrer
Du poids du monde et de la vie
Du poids du monde et de la vie

Même si je n’était pas un  » fan  » …


 

La mort de M.Delpech  ce jour  marque la fin d’une époque……

 

 

Les paroles :

Voici la fin de mon chemin
Sur terre
Je suis à toi
Accueille moi
Mon père

Voici mon âme
Séchez vos larmes
Mes frères
Je m’en vais là
Ou brille la
Lumière

Cher Tsar
Ouvre tes bras
J’arrive
Tu pense a moi
Prépare moi j’arrive


Voici la fin de mon chemin
Sur terre
Je viens vers toi
Accueille moi
Mon père

Adieu la vie
Mais je bénie
Ma chance
La vérité
L’éternité commence

Commence
Commence

La vérité
L’éternité commence

Au revoir et bonne route

 

 

Un grand artiste , grand homme est mort ……….


Le chanteur-compositeur Leny Escudero est décédé ce vendredi à l'âge de 82 ans. 
Le chanteur-compositeur Leny Escudero est décédé ce vendredi à l’âge de 82 ans.  Capture d’écran You tube

Le chanteur et compositeur engagé Leny Escudero est décédé ce vendredi à 82 ans. Leny Escudero, de son vrai nom Joaquim Escudero, devenu célèbre dans les années 60 et 70 avec des titres comme «Pour une amourette» et «Ballade à Sylvie», est mort «des suites d’une insuffisance respiratoire aiguë», a précisé son épouse ce lundi.

 Chanteur engagé d’origine gitane par son père, l’interprète né en Espagne, fait un tour du monde dans les années 70. Il revient en France et écrit notamment sur l’actualité qui le touche : la guerre d’Espagne, les dictatures, les inégalités. Son album Escudero 71 reçoit ainsi en 1971 le Grand prix de l’Académie Charles-Cros (une association française créée en 1947 par un groupe de critiques et de spécialistes du disque). 

Fort d’une carrière de 20 albums, Leny Escudero est aussi apparu dans quelques films et téléfilms, dont Louis la Brocante en 2002.

Les paroles :
J’ai vécu
Au siècle des réfugiés
Une musette au pied de mon lit
Avec la peur au ventre
Des humiliés
Des sans logis
Qui tremblent
Les oubliés
Aux mal-partis
Ressemblent

Ils sont toujours les bras ballants
D’un pied sur l’autre mal à l’aise
Le cul posé entre deux chaises
Tout étonné d’être vivant
Ils sont souvent les en-dehors
Ceux qui n’écriront pas l’histoire
Et devant eux c’est la nuit noire
Et derrière eux marche la mort

Ils sont toujours les emmerdants
Les empêcheurs les trouble-fêtes
Qui n’ont pas su baisser la tête
Qui sont venus à contre temps
Dans tel pays c’est mal venu
Venir au monde t’emprisonne
Et chaque jour on te pardonne
Puis on ne te pardonne plus

J’ai vécu
Au siècle des réfugiés
Une musette au pied de mon lit
Avec la peur au ventre
Des humiliés
Des sans logis
Qui tremblent
Les oubliés
Aux mal-partis
Ressemblent

On peut souvent les voir aussi
Sur les photos des magazines
Essayant de faire bonne mine*
Emmenez-moi au loin d’ici
Ils ont des trous à chaque main
C’est ce qui reste du naufrage
Ils n’ont pas l’air d’être en voyage
Les voyageurs du dernier train

Ils sont toujours les séparés
Le cœur perdu dans la pagaille
Les fous d’amour en retrouvailles
Qui les amènent sur les quais
Et puis parfois le fol espoir
Si elle a pu si elle arrive
De train en train à la dérive
Et puis vieillir sans la revoir

J’ai vécu
Au siècle des réfugiés
Une musette au pied de mon lit
Avec la peur au ventre..

En vrac…..


  Cette nuit (  de samedi à dimanche pfff )…Il m’est arrivé quelque chose que je n’avais pas vécu depuis très longtemps : J’ai fait un cauchemar ..

Maman était décédée !……

Mon père m’avait téléphoné pour me le dire et……Il pleurait …Et je me retrouvais soudain chez mes parents ,Emmanuel à mes côtés …Il y avait du monde , ma soeur , les yeux rougis servait du café à ceux qui en voulaient ! Beaucoup de personnes présentes nous saluèrent Manu et moi , nous embrassant sans que je réagisse ….Il y avait aussi les deux soeurs de maman ..Et …..mon frère le fasciste avec sa femme ..Cette dernière me fit la bise mais lui rien , il semblait ne rien voir , ne pas comprendre ….Anita me demanda si je voulais voir ma mère  et sans attendre ma réponse , m’emmena dans la chambre où elle était allongée sur le lit semblant endormie , le visage étrangement calme , beau…( je n’ai jamais vu de mort ! ) .

   Dans ce  » rêve «  , je pris la main de maman et l’embrassais sur la joue …J’ai l’impression que je priais ….pleurais en même temps ….

Puis , je me suis réveillé en sursaut , j’avais froid , peur ….J’ai allumé et suis descendu dans le salon ….Bu un café  ,essayé de ne plus penser …..Me dire que ce n’était qu’un cauchemar ,que maman n’était pas morte ….Mais j’avais mal , mal au crâne , mal partout …..

Je n’ai même pas osé appeler mon père ce dimanche …..J’ai peur ….Comme jamais je n’ai eu peur….

J’essaierais de l’appeler demain…….

 

  Sinon , ici il a gelé dans la nuit et Fripon était dehors ( là il y est encore  ) …, je l’ai appelé , mais il n’est pas rentré  , ben tant pis , il dormira dehors….

Tout à l’heure , en partie pour occuper mon esprit , j’ai trié et rangé divers papiers ,courriers ..Et parmi eux ce trouvait le bail de location de mon antre : Je me suis aperçu que j’ habite ici depuis 7/2007 ! Déjà 8ans , je ne pensais pas que çà faisait aussi longtemps ….

Pour le reste , rien de particuliers …….Et c’est aussi bien comme çà ….

 

 

Encore un géant qui disparait….




Le chanteur de rock anglais Joe Cocker est mort  dimanche à l’âge de 70 ans, des suites d’un cancer du poumon, a fait savoir son agent Barrie Marshall lundi 22 décembre sur le site Itv news

Paroles  de << libère mon coeur >>:

Unchain My Heart (Libère Mon Coeur)

Unchain my heart, baby let me be
Libère mon coeur, bébé laisse-moi être
Unchain my heart ’cause you don’t care about me
Libère mon coeur parce que tu te fous de moi
You’ve got me sewed up like a pillow case
Tu m’as emprisonné comme un cache-oreiller
But you let my love go to waste so
Mais tu laisses mon amour se gaspiller alors
Unchain my heart, oh please, please set me free
Libère mon coeur, oh s’il-te-plaît libère-moi

Unchain my heart, baby let me go
Libère mon coeur bébé laisse-moi partir
Unchain my heart, ’cause you don’t love me no more
Libère mon coeur parce que tu ne m’aimes plus
Every time I call you on the phone
Chaque fois que je te téléphones
Some fella tells me that you’re not at home so
Quelqu’un me dit que tu n’es pas à la maison
Unchain my heart, oh please, please set me free
Libère mon coeur, oh s’il-te-plaît, libère-moi

I’m under your spell like a man in a trance
Je suis sous ton charme comme un homme en transe
But I know darn well, that I don’t stand a chance so
Oh mais je sais très bien que je n’ai aucune chance
Unchain my heart, let me go my way
Libère mon coeur, laisse-moi faire mon chemin
Unchain my heart, you worry me night and day
Libère mon coeur tu me fais du souci nuit et jour
Why lead me through a life of misery
Pourquoi me guider ainsi à une vie de misère
When you don’t care a bag of beans for me
Quand tu ne te soucies pas de ce que je suis
So unchain my heart, oh please, please set me free
Libère mon coeur, oh s’il-te-plaît, libère-moi

(Sax solo)
(Solo de saxophone)

I’m under your spell like a man in a trance
Je suis sous ton charme comme un homme en transe
But I know darn well, that I don’t stand a chance so
Mais je sais très bien que je n’ai aucune chance
Unchain my heart, let me go my way
Libère mon coeur, laisse-moi faire mon chemin
Unchain my heart, you worry me night and day
Libère mon coeur tu me fais du souci nuit et jour
Why lead me through a life of misery
Pourquoi me guider ainsi à une vie de misère
When you don’t care a bag of beans for me
Quand tu ne te soucies pas de ce que je suis
So unchain my heart, please, please set me free
Libère mon coeur, oh s’il-te-plaît, libère-moi
(please set me free)
(S’il-te-plaît, libère-moi)
Oh won’t you set me free
Oh vas-tu me libérer enfin
(Please set me free)
(S’il-te-plaît, libère-moi)
Woah, set me free
Woah, libère-moi
(Please set me free)
(S’il-te-plaît, libère-moi)
Woowow, set me free little darlin
Woowow, libère-moi ma chère
(Please set me free)
(S’il-te-plaît, libère-moi)
Oh won’t you set me free
Oh, vas-tu enfin me libérer

 

………..Clandestins…..émigrés


 

 

La découverte a été faite au moment du déchargement du navire : trente-cinq personnes originaires du sous-continent indien, dont un homme mort et des enfants, ont été découvertes dans le conteneur d’un bateau arrivé au port de Tilbury, dans l’est de l’Angleterre, en provenance de Belgique, ont annoncé samedi des responsables britanniques.

Un porte-parole du service des ambulances de l’Est de l’Angleterre a déclaré que 35 personnes, et non 31 comme l’avait dans un premier temps indiqué la police, vraisemblablement des clandestins, avaient été ainsi trouvées, précisant que les 34 ayant survécu souffraient de déshydratation et d’hypothermie.

« Après des soins initiaux prodigués par les ambulanciers, tous les patients ont été transportés dans les hôpitaux des environs. Sept ont été conduits au Southend Hospital, neuf à l’hôpital de Whitechapel à Londres et 18 à l’hôpital de Basildon », a-t-il précisé. Une porte-parole de l’hôpital de Basildon a indiqué que l’établissement prodiguait des soins à sept enfants.

« Trente-et-une personnes, des adultes et des enfants des deux sexes, ont été découvertes à l’intérieur » d’un conteneur d’un bateau en provenance de Zeebruges, en Belgique, avait précédemment déclaré un porte-parole de la police de l’Essex. »Malheureusement, un homme est mort et les autres ont des problèmes importants de santé », avait-il ajouté.

La police a indiqué que le personnel du port avait été alerté par « des cris et des coups » et qu’une « enquête pour homicide » avait été ouverte concernant le mort. »Tout ce que nous savons pour le moment, c’est que nous pensons qu’ils viennent du sous-continent indien », mais ce n’est que le début de l’enquête, a dit Trevor Rowe, le chef de la police de l’Essex.

Selon lui, il y avait environ 50 conteneurs sur le bateau et les recherches se poursuivent pour s’assurer qu’aucun autre ne transportait des personnes.La police a été appelée après la découverte de ce groupe de personnes dans un conteneur du Norstream, un bateau de la compagnie P&O qui a été déchargé à 7H35 samedi. Les autorités britanniques collaborent avec leurs homologues belges dans cette enquête.