Un sourire ?pour finir………..


   Un célèbre ventriloque en tournée s’arrête un jour dans un petit village pour une représentation .Après une demi-heure de spectacle , comme à son habitude, l’ artiste fait raconter par sa marionnette une série de blagues sur les blondes ….marionnetiste

 – Soudain , une très jolie jeune femme blonde se lève dans le public et se lance dans un grand discours  » moralisateur  »  :

–  » Arrêté avec vos blagues stupides sur les blondes ! Qu’est ce qui vous permet de  stéréotyper les femmes de cette façon ? ! Comment peut on encore au XXI ème siècle mettre ainsi en rapport la couleur des cheveux d’une personne avec son intelligence ? C’est à cause d’individus comme vous qu’existent des préjugés sexistes qui se répandent . Non seulement vos propos imbéciles sont contraire à la loi , mais ils sont aussi extrêmement pour toute personne sensible au respect de la dignité humaine  . Vous devriez en mourir de honte !! femme-en-colere

 – Surpris par intervention enflammée et virulente , le ventriloque tente de bafouiller quelques mots d’excuses ….Mais…………….

La blonde l’interrompt sèchement  :  » Vous…..restez en dehors de çà ! Je m’adresse à l’abruti qui est sur vos genoux ! »

   P.S: Je me demande d’où vient cette idée que les femmes blondes sont plus  » bêtes  » que les autres femmes  ? 

Après çà , « on  » voudrait  » que j’aille chez le coiffeur ….


   La cliente mécontente d’un salon de coiffure de San Diego a tenté mercredi d’abattre l’auteur de sa coupe de cheveux désastreuse en utilisant une arme chargée de plusieurs balles, a rapporté la police californienne précisant que le pistolet s’était enrayé.
Adrian Blanche Swain, 29 ans, s’était fait couper les cheveux au salon « 619 Barber Shop » dans le sud de la Californie, avant de constater que la coupe ne lui convenait pas.
Revenant sur ses pas, la jeune femme a fait irruption dans la boutique et appuyé trois fois sur la gâchette de son arme à feu, a détaillé la police.
« Le pistolet était chargé mais a mal fonctionné », a expliqué le sergent Ray Battrick de la police de San Diego.
Le coiffeur et une autre personne qui se trouvait là ont alors plaqué Mme Swain au sol et l’ont maîtrisée jusqu’à l’arrivée de la police, a poursuivi le sergent Battrick.
La cliente mécontente risque d’être condamnée pour tentative de meurtre.

Retard….


Etrange : Je m’aperçois que je n’ai rien mis sur mes blogs depuis mardi ?

Ce n’est pas qu’il se soit passé des évènements exceptionnels , dans mon  » train – train  » quotidien mais :

Bien entendu , Emmanuel est venu manger mercredi ( du couscous …) , et , lui qui me dit toujours que je fume trop ;il m’a offert une cartouche de mes cigarettes habituelles ! …Il refuse toujours de me révéler le prénom choisi pour ma petite fille   » à venir  » pffff! …..En parlant de petite fille , quand j’en ai parlé à ma boulangère , sa réaction m’a surpris et ..flatté : D’après elle , je vais être un excellent grand-père   » au look original  » ( en parlant de mes cheveux longs mais sans cheveux gris )

Pendant que Manu était là ;le téléphone a sonné : C’était une compagnie d’assurance ( genre assurance vie ) que j’ai  » contractée  » il y a très longtemps en y « investissant  » le petit capital que j’avais à l’époque  suite à ma perte d’emploi => indemnités chômage …Bref : J’avais eu l’agréable surprise il y a quelques jours de recevoir un courrier me disant que le capital était dorénavant à ma disposition …et me demandant des justificatifs de mon identités ( extrait d’acte de naissance etc..)…Que je me suis empressé d’envoyer bien entendu ….en les remerciant de ne pas avoir versé la somme à une de mes  » ex. » qu’ils avaient contactée et qui voulait l’argent !!!!!!

Donc , via cet appel téléphonique une charmante dame au demeurant , me réclamait encore d’autres documents C’est alors que j’ai surpris mon fils : Je me suis mis en colère ! Disant que j’avais envoyé les papiers demandés et qu’il me semblait que ces demandes à répétition avaient peut-être pour but de me faire renoncer à mon du …

J’ai conclu en disant que c’était dommage car j’avais été surpris du sérieux de cette « compagnie »  et comptais leur faire de la publicité . Alors Manu m’a dit qu’il m’avait rarement vu dans cet état ( il est vrai que généralement , je parviens à me contenir lol )

Voilà extrêmement intêréssant n’est ce pas ?

 

Parler avec le coeur


Un sage hindou qui était en visite au Gange pour prendre un bain a remarqué un groupe de personnes criant de colère les uns après les autres.

Il se tourna vers ses disciples, a souri et a demandé :

– Savez-vous pourquoi les gens crient les uns sur les autres lorsqu’ils sont en colère ?

Les disciples y pensèrent pendant un moment et l’un d’eux dit :

– C’est parce que nous perdons notre calme que nous crions.

– Mais pourquoi criez vous quand l’autre personne est juste à côté de vous ?, demanda le guide.

– Pourriez-vous tout aussi bien lui dire ce que vous avez à dire d’une manière plus douce ?

Comme aucune des réponses des disciples n’était suffisamment satisfaisantes pour le sage, il a finalement expliqué :

– Quand deux personnes sont en colère l’une contre l’autre, leurs cœurs sont séparés par une grande distance. Pour couvrir cette distance, ils doivent crier, car sinon ils sont incapables de s’entendre l’un et l’autre. Plus ils sont en colère et plus ils auront besoin de crier fort pour s’entendre l’un et l’autre pour arriver à couvrir cette grande distance.

– Qu’est-ce qui se passe lorsque deux personnes tombent en amour ? Ils ne crient pas à l’autre, mais ils se parlent doucement parce que leurs cœurs sont très proches. La distance entre eux est soit inexistante, soit très faible.

 

Le sage continua…

– Quand ils s’aiment encore plus, que se produit-il ? Ils ne se parlent pas, ils chuchotent et obtiennent encore plus de proximité et plus d’amour. Enfin vient un moment où ils n’ont même plus besoin de chuchoter, ils se regardent seulement l’un et l’autre et se comprennent.

Puis il regarda ses disciples et leur dit :

– Ainsi quand vous discutez les uns avec les autres ne laissez pas vos cœurs s’éloigner. Ne dites pas les mots qui vous éloignent davantage, ou bien viendra un jour où la distance sera si grande que vous ne trouverez pas le chemin du retour…