çà s’est passé….


Il y a environ 409 ans

Le 14 mai 1610  ( tout de suite çà dit quelque chose non ?) 

  Ce jour là , Sully Sully, ministre des finances de Heni IV Henri4était malade , alors le roi décide d’aller lui rendre visite , il va donc en carrosse à l’Arsenal ….Déjà à l’époque , circuler dans Paris érait un  » cauchemar  » : rue Paris 1600La rue étant étroite , encombrée de d’échoppes , le carrosse du roi se trouva bloqué dans un embouteillage et l’escorte de Henri IV dut descendre pour essayer d’ouvrir la voie …..C’est alors, que , profitant de l’occasion , Ravaillac qui guettait le carosse , monte et poignarde le roi !Ravaillac( l’attentat était le 18 ème perpétré contre le roi ,mais c’était la première fois que l’auteur était un homme du peuple seul ) …..Un mois de cérémonies funèbres passèrent avant que Henri IV soit enterré ! ( enterré le 1er juillet à la basalique Saint-Denis )

N.B : Henri de Bourbon , roi de Navarre , était baptisé catholique , mais de religion protestante ; après le massacre de la saint Barthélemy en 1572 , devenu roi de France en 1589 ,il dut signer l’édit de Nantes en 1598 , édit qui mit fin aux guerres de religion....C’est donc 12 ans plus tard qu’il fut assassiné par François Ravaillac qui était un fanatique catholique !……….

 

 

Vote en Irlande….


F. enceinteSelon les premiers sondages sortis des urnes, les Irlandais ont largement approuvé la légalisation de l’avortement lors du référendum organisé ce vendredi 25/05 ?. D’après un sondage  pour le Irish Times, 68% des votants ont voté oui, contre 32% d’opposants.

Le huitième amendement

   Près de 3,5 millions d’électeurs étaient appelés à se prononcer à l’issue d’une campagne âpre, au cours de laquelle les divisions entre villes et campagne, jeunes et moins jeunes se sont exacerbées. La consultation posait précisément la question de l’abrogation du huitième amendement de la constitution irlandaise, introduit en 1983, qui interdit l’avortement au nom du droit à la vie de « l’enfant à naître (…) égal à celui de la mère ».       Après le décès de septicémie d’une femme enceinte, une réforme avait toutefois été introduite en 2013, permettant une exception lorsque la vie de la mère est menacée.
  La législation irlandaise n’en restait pas moins l’une des plus restrictives d’Europe, avec l’Irlande du Nord et Malte, contraignant des dizaines de milliers de femmes à aller avorter à l’étranger depuis 1983. Cette consultation intervient à trois mois d’une visite du pape François en Irlande et trois ans après la légalisation, par référendum également, du mariage homosexuel, qui avait provoqué un séisme culturel dans ce pays de 4,7 millions d’habitants.
Elle traduit le déclin de l’influence de l’Église catholique, dont la tutelle s’est érodée en raison des bouleversements économiques et sociaux mais aussi des nombreux scandales qui ont frappé l’institution religieuse, dont les affaires de pédophilie impliquant des prêtres.

En France ?

En 1975, Simone Veil faisait adopter par l’Assemblée sa loi dépénalisant l’avortement en France