Quelques mots…..


  Du point de vue météo , ce fut une journée agréable , ce qui fait que ma petite promenade quotidienne fut un peu plus longue que d’habitude ( en plus, comme le bureau de tabac où je vais d’habitude est fermé , je dois monter à l’autre vendeur de clop : Environ 1km de chez moi . ) P.S : La propriétaire est la femme à qui je loue mon  » taudis »  . Je me suis aussi  » penché  » sur quelques courriers /dossiers en retard ; en particulier ma retraite complémentaire qui était encore versée sur mon ancien compte bancaire ! 

Sinon ,j’ai un peu regardé la télé :  » les barbouzes  » , savoureux pour les dialogues  d’Audiard .

Là: Quelques extraits d’autres films ( toujours pour l’humour et les dialogues ( je passe mon temps comme je peu )

 

Qu’est ce qu’un barbouze ?  Barbouze est un terme argotique péjoratif désignant les membres des diverses officines chargées de la lutte contre l’OAS par des méthodes que ne pouvaient employer officiellement ni la police ni l’armée. Ils agissaient donc de façon semi-clandestine (« en fausse barbe »). Par la suite, ce terme a été employé pour désigner les agents du SDECE (service de documentation extérieure et de contre-espionnage) puis tout agent secret sans distinction mais toujours avec une connotation péjorative ou burlesque.

 

Bien entendu , venue de Manu ce mercredi oblige , j’ai prévu son repas : Ce sera   » steak -frites  » frites( il y a longtemps que la friteuse électrique n’a pas servi .) friteuse

 

Publicités

En vrac…en bref …tout le monde s’en fiche ..


  Dès l’éveil ( vers 14h !!) ,  je su que rien de ce que je devrais faire ce lundi ne serait fait  :Le temps froid et pluvieux me dissuada de toute sortie ( même pour cigarettes , ce n’est pas peu dire !)=> ai mangé quelques  » restes  » trouvés dans le réfrigérateur ….Ce mardi , il faut ABSOLUMENT  que je monte au super marché si je veux manger et ….donner de quoi se nourrir à Emmanuel  ce mercredi ….

 Alors,ce fut  télé à outrance  ( quelques trucs intéressants sur les nazis cachés avec l’aide du Vatican et traqués par Serge Klarsfeld  )

Démasquer d’anciens nazis et responsables de la Shoah

Serge et Beate Klarsfeld à Jérusalem (2007).

Les Klarsfeld ont milité contre l’impunité des anciens nazis : Kurt Lischka, Hagen. Ils ont mené campagne en 1986 contre Kurt Waldheim, officier dans la Wehrmacht durant la Seconde Guerre mondiale, élu président de l’Autriche. Ils ont été longtemps ignorés par les dirigeants des autres institutions juives et par les politiques français2.

Serge Klarsfeld est à la recherche d’Alois Brunner depuis des années. Il dresse la liste des enfants qu’il a raflés le 21 juillet 1944, retrouve leurs photos, recueille des témoignages. En 1982, Serge Klarsfeld se rend en Syrie. Mais il est expulsé. Serge et Beate Klarsfeld le seront quatre fois dans les années 1980.

Ils ont été victimes le 9 juillet 1979 d’une tentative d’assassinat par le réseau néo-nazi ODESSA, qui demandait l’arrêt de leur travail pour retrouver les criminels nazis. Cette même année, Serge Klarsfeld s’est rendu à Téhéran pour protester contre l’exécution de Juifs libanais.

En 1987, à Lyon un autre nazi est condamné, Klaus Barbie. Serge Klarsfeld, peut porter plainte contre Brunner à propos des Enfants d’Izieu raflés le 21 juillet 1944 à la Maison d’Izieu. Mais même les discussions de président à président, de Jacques Chirac à Hafez el-Assad n’aboutissent pas à l’extradition d’Aloïs Brunner. Des commissions rogatoires internationales explorent plusieurs pistes : Argentine, Uruguay, Espagne, où, en 1995, un ancien général de la Wehrmacht et ami de Brunner, Otto Remer confirme finalement que l’ancien commandant du camp de Drancy vit bien en Syrie.

Son épouse et lui sont également à l’initiative des poursuites contre René Bousquet, Jean Leguay, Maurice Papon et Paul Touvier

 

 

Bahhhh çà ira mieux demain