Ce blog est NOIR

Articles tagués “bonheur

Le bonheur ?


Heureux enfant ! que j’envie
Ton innocence et ton bonheur !
Ah ! garde bien toute la vie
La paix qui règne dans ton cœur !

Tu dors ; mille songes volages,
Amis paisibles du sommeil,
Te peignent de douces images
Jusqu’au moment de ton réveil.

Ton œil s’ouvre ; tu vois ton père,
Joyeux, accourir à grands pas ;
Il t’emporte au sein de ta mère,
Tous deux te bercent dans leurs bras.

Espoir naissant de ta famille,
Tu fais son destin d’un souris :
Quand sur ton front la gaieté brille,
Tous leurs fronts sont épanouis.

Heureux enfant ! que j’envie
Ton innocence et ton bonheur !
Ah ! garde bien toute la vie
La paix qui règne dans ton cœur !

Tout plaît à ton âme ingénue :
Sans regrets, comme sans désirs,
Chaque objet qui s’offre à ta vue
T’apporte de nouveaux plaisirs.

Si quelquefois ton coeur soupire,
Tu n’as point de longues douleurs ;
Et l’on voit ta bouche sourire,
À l’instant où coulent tes pleurs.

Par le charme de la faiblesse
Tu nous attaches à tes lois ;
Et, jusqu’à la froide vieillesse,
Tout s’attendrit autour de toi.

Heureux enfant ! que j’envie
Ton innocence et ton bonheur !
Ah ! garde bien toute la vie
La paix qui règne dans ton cœur !

 

 


Déclaration………


Le texte :
Je déclare l’état de bonheur permanent
Et le droit de chacun à tous les privilèges
Je dis que la souffrance est chose sacrilège
Quand il y a pour tous des roses et du pain blanc

Je conteste la légitimité des guerres
La justice qui tue et la mort qui punit
Les consciences qui dorment au fond de leur lit
La civilisation au bras des mercenaires

Je regarde mourir ce siècle vieillissant
Un monde différent renaîtra de ses cendres
Mais il ne suffit plus simplement de l’attendre
Je l’ai trop attendu je le veux à présent

Que ma femme soit belle à chaque heure du jour
Sans avoir à se dissimuler sous le fard
Et qu’il ne soit plus dit de remettre à plus tard
L’envie que j’ai d’elle et de lui faire l’amour

Que nos fils soient des hommes non pas des adultes
Et qu’ils soient ce que nous voulions être jadis
Que nous soyons frères camarades et complices
Au lieu d’être deux générations qui s’insultent

Que nos pères puissent enfin s’émanciper
Et qu’ils prennent le temps de caresser leur femme
Après toute une vie de sueur et de larmes
Et des entre-deux-guerres qui n’étaient pas la paix

Je déclare l’état de bonheur permanent
Sans que ce soit des mots avec de la musique
Sans attendre que viennent les temps messianiques
Sans que ce soit voté dans aucun parlement

Je dis que désormais nous serons responsables
Nous ne rendrons de compte à personne et à rien
Et nous transformerons le hasard en destin
Seuls à bord et sans maître et sans dieu et sans diable

Et si tu veux venir passe la passerelle
Il y a de la place pour tous et pour chacun
Mais il nous reste à faire encore du chemin
Pour aller voir briller une étoile nouvelle

Je déclare l’état de bonheur permanent


Quitter ce monde……….




Sourire aux larmes,
Trouver du charme
Au fond du soir pourri qui mène à la mort.
Viens ma dormeuse
Dans la berceuse
Que je te chanterai et que je cherche encore.

Je veux quitter ce monde en regrettant un peu.
Je veux quitter ce monde, heureux.

Pas de suicide,
Pas de morbide,
Pas l´ombre d´un regret ou d´un désespoir,
Pas l´ombre d´une
Tache à la lune,
D´un mauvais souvenir ou d´un plaisir au noir.

Je veux quitter ce monde en regrettant un peu.
Je veux quitter ce monde, heureux.

Quand la peinture
Sera nature,
Quand on verra fleurir aux murs en chaleur
Tous les délires
Des sans-écrire,
Des affamés de l´âme, des fous de la couleur.

Je veux quitter ce monde en regrettant un peu.
Je veux quitter ce monde, heureux.

Quand, dans ses tripes,
Un pauvre type
Aura enfin trouvé, taillé dans du bois
La chanson belle,
Universelle
Qui l´aura fait content, mais qui sera de moi.

Je veux quitter ce monde en regrettant un peu.
Je veux quitter ce monde, heureux.

Quand ne claironne-
Ra plus personne,
Au nom du bien, du mal, du roi ou de Dieu,
Qu´on pourra faire
Un tour de terre
Sans pleurer, sans vomir, sans se fermer les yeux.

Je veux quitter ce monde en regrettant un peu.
Je veux quitter ce monde, heureux.

Que je te touche,
Que je te couche
Et retrouver l´amour qu´on fait à quinze ans,
Alors ma tendre
Tu vas entendre
Pour la première fois, on peut faire un enfant.

Et puis quitter ce monde en regrettant un peu.
Et puis quitter ce monde, heureux.

Maxime le Forestier

Je quitte donc ce monde ……..pour quelques heures ;trouver dans le sommeil le bonheur?


Avant de dormir car le « jeune marié « vient manger ce midi avec moi!


Ala mairie ,l'anneauCe soir,je verrais si je suis apte à en mettre d’autre (ici  quelqu’un à l’air con et ému à l’arrière plan lol )