Mon trésor…..


….(public )..

 » mon trésor  » est souvent employé pour parler ( dire à ) d’un enfant qu’on l’aime

Résultat d’images pour images maman

….Mais…

Faire un enfant , ce ne serait pas seulement une initiative personnelle , c’est aussi un  » acte citoyen  » qui permet de soutenir la natalité nationale et de  » booster  » l’économie .

A tel point qu’en 1938 , les jeunes couples français qui n’avaient pas d’enfant dans les années suivant leur mariage se voyaient réclamer une  » taxe de compensation familiale  » ! Cette taxe fut mise en place par le gouvernement Daladier

Résultat d’images pour Édouard Daladier
Daladier ?

pour soutenir la croissance du pays et son repeuplement après la guerre !

On aurait pu se demander  » à quand l’acte sexuel notarié  »

acte notarié

? lol

………..tout le monde s’en moque ….


   J’ai un fils formidable : Il anticipe pratiquement tout en ce qui me concerne , des choses importantes , mais aussi de  » petits riens  » : Tout à l’heure , je n’avais plus de pain  ( pas dramatique dirons certains , mais pour moi  c’est important ) , alors je lui ai envoyé un S M S disant  » Salut bonhomme , quand tu pourras , essaies de m’ apporter plusieurs baguettes , je n’en ai plus du tout …Désolé de t’embêter encore .  »

Sa réponse :  » C’était prévu , il est dans ma voiture , je passe après le boulot  »

Jamais je n’éprouverais de regret d’avoir demandé et obtenu la garde de  » mon  » bébé de 6 mois il y a maintenant environ 40 ans ..!

Oups : Bébé dans la machine à laver !


Un père de famille retrouve son bébé dans la machine à laver. Il frôle la crise cardiaque et tente de le sortir de ce mauvais pas.

Chacun  sait que les bébés ne  sont pas toujours propres, mais de là à les mettre directement dans la machine, il y a tout de même des limites ! . Heureusement, ce père de famille, même s’il a certainement frôlé l’arrêt cardiaque, n’en est pas à ce stade.

  Le cliché, publié par un père de famille sur le net , a pourtant de quoi  faire une sacrée frayeur : au premier regard, on a réellement l’impression que son enfant passe un super moment dans son cycle de rinçage comme s’il s’agissait d’un parc d’attractions.

…..Plus de peur que de mal : !

En réalité, il s’agit  d’un t-shirt à l’effigie du bébé que maman a décidé de laver (elle aurait peut-être dû prévenir son mari). On n’imagine pas la tête qu’il a pu faire envoyant son  » enfant  »dans la machine à laver. Après avoir écarté tous risques, le père de famille a partagé sa trouvaille sur les réseaux sociaux.

 Moralité :  » Mieux vaut le retourner ( le t-shirt , pas le bébé lol ) pour préserver le motif et éviter les frayeurs  » ou éviter de mettre la photo du bébé sur le t-shirt !T shirt!!!!!

 

çà se serait passé il y a…..194 ans ?


    Née d’une famille honnête de la Charité-sur-Loire, et âgée de vingt-sept ans, Henriette Cornier, femme Berton, sans mener une conduite régulière, ne s’était jamais signalée par aucun des actes que les lois punissent. Depuis deux ans ses mœurs étaient devenues plus rangées, mais son humeur avait perdu de sa gaieté : des tentations de suicide l’avaient même saisie à plusieurs reprises. Abandonnée depuis longtemps par son mari, elle avait servi en qualité de domestique dans diverses maisons.
     Le 4 novembre 1825, en l’absence de ses maîtres, elle se rend dans la boutique d’un fruitier nommé Belon, dont la femme tenait entre ses bras une petite fille âgée de dix-neuf mois. Henriette caresse l’enfant, prie la mère, qui résiste d’abord, de le lui confier, ajoutant qu’elle s’en amusera. Couvrant toujours l’enfant de ses baisers, elle l’emporte dans sa cuisine, de là dans sa chambre, où, le posant sur son lit, elle lui tranche la tête, et dépose ensuite le cadavre sur le carreau . Quand la malheureuse mère vient redemander sa fille :  » Elle est morte  » , lui répond froidement Henriette, et après que la femme Belon s’est convaincue de son malheur :  » Sauvez-vous, dit encore Henriette, vous serviriez de témoin.  »  Puis, ramassant la tête de l’enfant, elle la jette par la fenêtre ; le père lui-même la voit tomber, et la recueille.

    Interrogée sur les motifs qui avaient pu la porter à commettre ce crime, Henriette n’en allégua jamais d’autre que sa volonté, une idée vague, sa destinée !        Elle comparut le 27 février devant la cour d’assises ; mais un supplément d’instruction sur son état mental ayant été reconnu nécessaire, la cause fut renvoyée à une autre session. On transféra l’accusée dans l’hospice de la Salpêtrière, où sont traitées les femmes aliénées ; c’est là que les docteurs Esquirol, Adelon et de Pressac ont eu la facilité d’examiner son état moral, et de compléter l’instruction sous ce rapport.
    Le 24 juin 1876, Henriette Cornier fut amenée de nouveau sur le banc des accusés. Interrogée par la Cour, H.Cornierelle ne nia pas un seul instant son crime : un oui, brièvement articulé, fut sa réponse sur tous les faits connus ; mais Henriette CornierH.Cornier image 1 s’attacha toujours à éloigner les circonstances qui auraient pu constituer la préméditation  : on put remarquer en cela beaucoup d’ordre dans ses réponses. Six médecins, interrogés par le tribunal sur l’état d’Henriette, ne purent affirmer qu’elle fût atteinte de folie ou de monomanie ; mais ils soutinrent l’existence de cette dernière maladie, et en citèrent des exemples.

    Défendue par un avocat habile, Henriette Cornier fut déclarée coupable d’homicide volontaire, commis sans préméditation, et condamnée à la peine des travaux forcés à perpétuité et à la flétrissure. Elle entendit sa condamnation, comme elle avait commis son crime, sans manifester la moindre émotion.!

Wisdom …..


albatros  Le plus vieil oiseau marin sauvage connu est un albatros nommé Wisdom. Taguée en 1956 par les scientifiques pour l’étudier, elle avait 5 ans. En décembre 2017, à l’âge de 67 ans, elle a à nouveau donné naissance à un petit bébé !

P.S : Pour une fois , j’ai résisté à l’envie de mettre  » l’albatros  » de Baudelaire !

Père et oncle à la fois ……


  En 2015 , un couple n’ayant pu avoir son deuxième enfant décida d’avoir recours à une insémination artificielle => Des spermatozoïdes spermatodu père furent sélectionnés avant d’être introduits dans l’utérus de la mère ….Jusque là rien d’extraordinaire , mais ,après la naissance du bébé , stupeur  : Le bébé était su groupe sanguin AB alors que les deux parents étaient du groupe A ! Le sperme n’était donc pas celui du père 

  Evidemment : Questions:! Y avait il eu échange d’enfants à la maternité ? ou????

Des analyses génétiques ont révélé que le père , alors qu’il n’était lui même qu’au stade d’embryon dans le ventre de sa mère , avait un frère jumeau , avec lequel il avait fusionné avant de se développer , formant ce qu’on nomme une  » chimère  » . Cet homme possède donc deux ADN , certaines cellules ayant le sien , d’autres celui de son frère jumeau  » fantôme  » . C’est le cas pour environ 10% de ses spermatozoïdes . Le bébé est issu de l’un d’entre eux .jumeaux

La nature est vraiment surprenante !

 

 

14 aout ….souvenir….


En 1976 ,le 14 aout , c’était un samedi  : Je m’en souviens car ce jour là , j’épousais la mère d’Emmanuel ! mariage

 3 ans et 8mois plus tard ( le 14 /06/1980 ) naissait Emmanuel ….bébéPuis…..environ 6 mois après la naissance de Manu : Divorce !!! Lors du quel , comme chacun sait j’ai obtenu la garde de mon  » bonhomme  » …..Là : Le top du bonheur pour moi vivre seul avec lui jusqu’à ce que je  » replonge  » !!!!!

 

Reflexe et….Amour !


   Je me pose tout de même une question : Pourquoi la mère a filmé cet incident ? Sans intervenir !

 

VIDEO. Il sauve son petit frère d’une chute qui aurait pu lui être fatale !

Il l’a échappé belle. En octobre dernier à Bal Harbour ( Floride), la famille Levi a assisté à la chute d’un bébé… et à l’ascension d’un héros. Tina Levi, une mère de famille Floridienne, a dévoilé sur la chaîne WSVN la vidéo d’un incident survenu chez elle il y a quelques semaines. On y voit son bébé de 11 mois, allongé sur la table à langer sans surveillance, gigoter, gigoter… jusqu’à tomber du bord du meuble. L’enfant, chez qui la chute aurait pu causer des dégâts sévères voire fatals, a cependant eu beaucoup de chance. Son grand frère de 9 ans est en effet intervenu à une rapidité exceptionnelle, interceptant son cadet avant que sa tête de touche le sol.

 


Ce chien errant a découvert un nouveau-né abandonné dans la rue. Découvrez la réaction STUPÉFIANTE de l’animal !

1

Le monde qui nous entoure est vraiment cruel, et nous sommes constamment entourés d’individus inhumains et sans coeur. Ce sont ces mêmes individus qui saisissent la moindre opportunité de maltraiter les chiens, de les abandonner dans la rue, de les empoisonner ou de les tuer.

Mais peu importe la haine et la maltraitance que les chiens doivent endurer aux mains des humains, ils nous restent fidèles, ils nous protègent du danger, et ils font de ce monde un endroit merveilleux, par la simple force de leur amour et de leur loyauté.

2

   Cette histoire est un exemple parfait de la noblesse de la race canine, et du fait que le coeur et le sens moral de ses représentants reste toujours le même, qu’ils vivent avec leurs maîtres, ou dans la rue. Tout a commencé dans l’une des rues de Nairobi, au Kenya. Là, un chien errant cherchait de la nourriture, mais il a trouvé autre chose, quelque chose de choquant et d’incroyable. Le chien a en effet découvert un nouveau-né, vieux d’à peine quelques heures, et toujours attaché à son cordon ombilical.

Le chien s’est approché du bébé. Il l’a pris dans sa gueule, et s’est dirigé vers une maison toute proche. Il a placé le bébé sur le seuil de la maison, et il a commencé à aboyer. Il était clair que le chien tentait d’attirer l’attention de quelqu’un, afin d’aider le bébé. La famille habitant là a entendu les aboiements bruyants, et a été stupéfaite de découvrir ce bébé sur le pas de sa porte.

La famille s’est précipitée avec le bébé jusqu’à l’hôpital le plus proche, et heureusement, le bébé était toujours en vie.

“Elle va bien, elle répond bien à son traitement, elle est stable. … Elle est sous antibiotiques.” a déclaré Hanna Gakuo, la porte-parole de l’Hôpital National Kenyatta, à Associated Press. Les employés de l’hôpital ont baptisé la fillette Angel.

  Dans la presse locale, on trouve de nombreuses histoires de mères kenyanes abandonnant leurs enfants. La pauvreté et l’incapacité de s’occuper proprement des enfants sont deux des causes principales de cette “épidémie”. La plupart des personnes qui abandonnent des bébés ne sont jamais arrêtées.
L’enfant n’a pas encore été identifié.

  Ce bébé n’a été sauvé que grâce à ce chien intelligent et malin. Parfois, les chiens peuvent avoir un comportement plus humain que les humains. Les parents de cet enfant s’en sont débarrassés comme d’un déchet superflu, mais heureusement, il a été sauvé par un chien qui, en temps normal, reçoit probablement des pierres lorsqu’il s’approche trop près des gens.

Par l’ opération du saint- esprit ?


Décidément , si même les nonnes se laissent tenter ……Le diable à encore de beaux jours devant lui lol ……….;

Hospitalisée pour des douleurs au ventre, une nonne accouche d’un petit garçon

Worshippers takes part in a candle-lit Corpus Domini procession, led by Pope Benedict XVI between the basilicas San Giovanni in Laterano and Santa Maria Maggiore, in Rome June 7, 2007. REUTERS/Chris Helgren (ITALY) - RTR1QKHA Worshippers takes part in a candle-lit Corpus Domini procession, led by Pope Benedict XVI between the basilicas San Giovanni in Laterano and Santa Maria Maggiore, in Rome June 7, 2007. REUTERS/Chris Helgren (ITALY) - RTR1QKHA Il ne s’agit pas d’une opération du Saint-Esprit. Soeur Roxana Rodriguez a été hospitalisée pour des crampes d’estomac, elle a finalement accouché, vendredi 23 janvier, d’un petit garçon de trois kilos et demi relate le Corriere della Sera. L’enfant a été nommée Francesco, comme le pape. Originaire du Salvador, la nonne de 32 ans vivait depuis 2012 dans un couvent aux abords de la ville de Rieti, dans le centre de l’Italie à 60 km à l’Est de Rome. Elle assure ne pas savoir qu’elle attendait un enfant.Contrainte de quitter l’ordre

Dans la presse italienne, la maman ne se sent pas coupable d’avoir succombé à la tentation, elle se réjouit au contraire de ce « cadeau de Dieu » et compte bien garder son fils pour l’élever. Elle raconte avoir désormais « plus l’étoffe d’une mère que d’une religieuse ». Roxana Rodriguez va donc devoir retourner à une vie séculière, l’évêque de Rieti demandant à la nonne de quitter l’ordre religieux. Mais des mères présentes dans le même hôpital, ainsi que le maire de la commune, se sont engagés à soutenir la Salvadorienne. L’identité du père reste toujours inconnue.(peut-être son confesseur ?)

%d blogueurs aiment cette page :