Encore !! (autiste=> trophée  » élève le plus pénible  » )


  Pendant une fête de fin d’année dans un collège public de la ville de Gary dans l’Indiana, un enseignant a décerné un trophée du «garçon le plus pénible» à un élève autiste de 11 ans. Les autres enfants ont reçu des trophées positifs, comme celui de l’élève «le plus drôle» ou qui a «fait le plus de progrès».

   Le père de l’élève, qui était présent lors de la fête, n’avait pas été prévenu et a été extrêmement choqué. Il raconte à la presse locale qu’il a voulu partir mais qu’il a été rattrapé par l’enseignant en question.

     Ce dernier a dit au père qu’il avait oublié le trophée de son fils et semblait considérer la récompense comme une bonne blague !! Le proviseur du collège avait aussi assisté à la cérémonie. L’enseignant, qui n’a pas été identifié, est pourtant spécialisé dans l’éducation des enfants qui ont des besoins d’apprentissage spécifiques. Pendant l’année, les parents avaient reçu plusieurs appels lorsque le personnel avait du mal à gérer le comportement de l’enfant.

 Sanctions
   Les parents, qui se sont dit soulagés que leur fils n’ait pas pu comprendre le sens de ce trophée, se sont plaints et le district scolaire s’est excusé. La direction a déclaré que l’enseignant ferait l’objet de sanctions, même si celles-ci n’ont pas été précisées.

    «Nous reconnsaissons l’impact potentiel qu’une telle expérience peut avoir sur le bien-être mental d’un enfant, sur sa confiance en soi et sur son niveau de confort dans un environnement d’apprentissage», aurait  déclaré le manager du district scolaire.
  La famille de l’élève avait déjà prévu de déménager dans une autre ville, mais ils espèrent qu’à la suite de cet incident, aucun autre élève ne sera traité de cette façon.

autiste

Relations humaines


   Comme je l’ai déjà écrit sur mes blogs,  » ma  » boulangère a repris le bureau de tabac où je vais chaque jour…..

Je ne sais pas si je l’ai déjà écrit , mais elle a deux fils ( à ma connaissance ) ; l’aîné a repris la boulangerie , le second, beaucoup plus jeune est  » malade  » , je dirais autiste mais…. Bref, quand elle tenait la boulangerie , je ne voyais pratique ment jamais ce deuxième fils , mais maintenant, il est pratiquement toujours assis près de sa mère dans le bureau de tabac…..

 Déjà , je trouve çà bien de la part de cette femme : Elle assume le fait que son enfant soit  » anormal  » …….

La plus grande partie des clients ignorent le garçon , voir détournent le regard . Lui ne dit rien …..

Là où je suis surpris , c’est que quand j’entre , il me dit  » bonjour  »  et contrairement aux autres personnes , je lui réponds avec un sourire et parfois un  » tu vas bien  » …..Difficile à exprimer , mais le fait qu’il me dise bonjour , me   réponde à sa façon ( un geste de la main accompagné d’un sourire ) me fait du bien . En sortant, je me dis que c’est peu de chose , mais j’espère que le fait que je ne le considère pas comme un  » objet posé là  » lui fait du bien aussi ………Sa mère me gratifie aussi souvent d’un sourire ………

Pourquoi les autres clients l’ignorent ils ? Détournent les yeux ? Ils ne comprennent pas que ce pourrait être leur enfant qui pourrait être comme ce garçon ? Pourtant, un  » bonjour  » , un sourire , çà ne coûte rien ? 

Voilà , je me déconnecte : Visite de Manu ce midi ( escalope de veau + pommes de terre et petits pois ) lol , oblige…..

Bon mercredi à vous qui par hasard passeriez ……..