D’où vient ….


…..la position du missionnaire ? !!!!!

En 1929, l’ethnologue anglo-polonais Bronislaw Malinowski voit deux amoureux des îles Trobriand (en Papouasie-Nouvelle-Guinée) étendus l’un contre l’autre sur une natte, en plein jour. Ils ne font que se tenir par la main, rien de plus. Il raconte la scène à un vieux Trobriandais qui se met en colère :  » Ça, c’est une mode qui nous vient des missionnaires !  » s’exclame-t-il. Selon la coutume ,les amoureux…..

Amoureux…

  ……..devraient absolument cacher leur liaison. Mais les pères chrétiens ont exigé qu’une idylle soit connue de tous, afin de préparer le mariage.

Une erreur de citation: !

La position du missionnaire, c’est donc d’abord le fait de vivre son amour au grand jour. Le sens de l’expression dérape en 1948, quand un sexologue américain cite Malinowski

Malinowski

.de façon erronée. Selon lui, la position du missionnaire désigne le face-à-face sexuel imposé par les pères aux Mélanésiens. Rien à voir avec le sens premier. Mais c’est celui-ci qui s’est imposé dans le monde entier !

Avec le temps….. 


……tout   » devient   » rien  » 

amie,amante ?

Très chère amie……..

T’étais tout

T’étais tout j’étais jaloux
Cafards à tes retards

J’étais jaloux comme un fou
Surveillant tes regards

T’étais tout et t’es plus rien
Comme une flamme qui s’éteint
T’étais tout et t’es plus rien

Je voulais sentir tes mains
Jamais loin de mes reins

Ça s’arrête un beau matin
Pourquoi on sait pas bien

T’étais tout et t’es plus rien
Comme une flamme qui s’éteint
T’étais tout et t’es plus rien

Ils se brisent tous les liens
Plus envie de câlins

Plus envie de ce chemin
Sans les saveurs soudain

T’étais tout et t’es plus rien
Comme une flamme qui s’éteint
T’étais tout et t’es plus rien

T’es déjà plus qu’un souvenir
T’étais tout l’avenir

Si tu veux sans cri finir
Adieu on va se dire

T’étais tout et t’es plus rien
Comme une flamme qui s’éteint…
T’étais tout et t’es plus rien

En pensant à ma mère ….


……qui nous a quittés il y a déjà environ 11mois …( Il faut savoir que contrairement à moi, elle était très croyante)

A TOI qui me manques…

Ma mère il y a ….?

J’aimerais que le (ton) paradis soit équipé d’un téléphone pour entendre ta voix à nouveau. J’ai pensé à TOI aujourd’hui, rien de nouveau. J’ai pensé à toi hier et la journée d’avant aussi. Je pense à toi en silence, je  » mentionne » souvent ton nom. Tout ce que je possède ce sont les souvenirs et une photo ….dans un cadre.

 » Dieu  » t’a……dans ses bras, moi je t’ai dans mon cœur ….

Parce que je vis seul et….


….j’aime çà :

 » La capacité d’être seul ,c’est la capacité d’aimer . Cela peut sembler paradoxal ,mais ce ne l’est pas . C’est une  » vérité existentielle  » …Seules les personnes qui ont la capacité vivre seules sont capable d’Amour , de partager, d’aller en profondeur vers une autre personne , sans vouloir la posséder sans être dépendante et sans essayer de la réduire à une chose  »

Auteur ?

L’AMOUR c ‘est ça ?



…….. Il était une fois une île sur laquelle vivaient tous les sentiments et toutes les valeurs humaines :

– la Bonne humeur,
– la Tristesse,
– la Sagesse,
– ainsi que tous les autres, y compris l’Amour

. Un jour, on annonça que l’île allait être submergée…

Alors tous préparèrent leurs embarcations et s’enfuirent.

Seul l’Amour resta, attendant jusqu’au dernier moment.

Quand l’île fut sur le point de disparaître,

L’Amour décida de demander de l’aide. La Richesse passa près de l’Amour dans un bateau luxueux

 et l’Amour lui dit :

–  » Richesse, peux-tu m’emmener ?  »

–  » Je ne le peux pas car j’ai beaucoup d’or et d’argent dans mon bateau

et il n’y a pas de place pour toi.  » 

Alors l’Amour décida de demander à l’Orgueil qui passait dans un magnifique bateau :

–  » Orgueil, je t’en prie, emmène-moi.  »

–  » Je ne peux pas t’emmener, Amour,

tu pourrais détruire la perfection qui règne dans mon bateau.  »

Ensuite l’Amour demanda à la Tristesse qui passait par là :

–  » Tristesse, je t’en prie, emmène-moi.  »

–  » Oh Amour  » répondit la Tristesse,

 » je suis si triste que j’ai besoin de rester seule.  »

 Ensuite la Bonne humeur passa devant l’Amour,

mais elle était si heureuse qu’elle n’entendit pas qu’on appelait. Soudain une voix dit :

–  » Viens, Amour, je t’emmène avec moi.  »

C’était un vieillard qui l’avait appelé. L’Amour était si heureux et si rempli de joie, qu’il en oublia de lui demander son nom.

Arrivés sur la terre ferme, le vieillard s’en alla…. L’Amour se rendit compte combien il lui était redevable

 et demanda au Savoir : –  » Savoir, peux-tu me dire qui est celui qui m’a aidé ?  »

–  » C’est le Temps  »répondit le Savoir

–  » Le Temps ?  », demanda l’Amour,

 » Pourquoi le Temps m’aurait il aidé ?  »Le Savoir plein de Sagesse répondit :

–  » Parce que seul le Temps est capable de comprendre combien l’Amour est important dans la vie  ».

Reste avec ta folie et tes imperfections..


…..il suffit d’y croire / Moi je n’y crois plus depuis longtemps ….


Il y aura toujours quelqu’un qui t’aimera pour ce que tu es, c’est-à-dire toi-même !

Quelqu’un qui t’aime vraiment… Pas quelqu’un qui t’envoie cent cœurs par seconde sur les réseaux sociaux !
Je ne veux pas dire quelqu’un qui te paie tout ce que tu veux, non surtout pas.

Oh, mon cher ( ma chère ) , l’amour c’est plus, bien plus !

Je veux dire quelqu’un qui t’appelle sur ton portable à point d’heure du matin, quand les étoiles sont rares et qu’elles ne brûlent pas assez pour chauffer la nuit… Lorsque tout est si sombre et si froid et que tu ressens toutes tes peurs…

Quelqu’un à qui tu peux parler, à voix basse et entre les larmes. Quelqu’un à qui tu peux confesser tes cauchemars et ce sentiment ennuyeux qui coule dans tes veines, qui rampe dans tes os et qui te fait sentir comme si tout devait s’écrouler…

Je veux dire quelqu’un qui veut te décoiffer, et  »sans maquillage  », avec ton sweat préféré et ces baskets que tu n’as pas encore jetées, même si elles sont usées, parce qu’elles restent trop confortables.

Quelqu’un qui te veut avec tes pires facettes, les ébréchées, les rayées et les déchiquetées.
Parce qu’à ses yeux, elles sont magnifiques et parce qu’elles font partie de toi.

Et qui ne veut vraiment rien changer, même pas tes erreurs, même pas tes mauvais choix, même pas ta façon de parler en rafale quand tu es énervé, et toute la folie dont tu es fait!

Quelqu’un qui, quand tu parles, te caresse les cheveux et fait en sorte de te faire sentir en sécurité. Quelqu’un qui, quand tu te perds, te prend dans ses bras, et te serre fort contre sa poitrine. Il t’embrasse le front, les joues, le cou, les lèvres, et te fait te sentir comme à la maison…

J’espère vraiment,
Que tu trouveras quelqu’un comme ça,
Parce que, , tu le mérites…

Pour finir …..


A mes lecteurs ( trices ) éventuels de juger ….

Fais ce que tu veux de tes sentiments
Fais ce que tu veux de ton cœur
Fais ce que tu veux de ton corps
Fais ce que tu veux de ton âme
Fais ce que tu veux de ton destin
Fais ce que tu veux de ta liberté
Fais ce que tu veux de ta vie
Fais ce que tu veux des autres personnes
Mais je t’interdis de faire ce que tu veux de moi.!

Klik !!!

Heureux…..?


Pourquoi les gens qui s’aiment
Sont-ils toujours un peu les mêmes
Ils ont quand ils s’en viennent
Le même regard d’un seul désir pour deux
Ce sont des gens heureux
Pourquoi les gens qui s’aiment
Sont-ils toujours un peu les mêmes
Quand ils ont leurs problèmes
Ben y a rien dire, y a rien à faire pour eux
Ce sont des gens qui s’aiment

Et moi j’te connais à peine
Mais ce serait une veine
Qu’on s’en aille un peu comme eux
On pourrait se faire sans que ça gène
De la place pour deux
Mais si ça ne vaut pas la peine
Que j’y revienne
Il faut me le dire au fond des yeux
Quelque soit le temps que ça prenne
Quelque soit l’enjeu
Je veux être un homme heureux

Pourquoi les gens qui s’aiment
Sont-ils toujours un peu rebelles
Ils ont un monde à eux
Que rien oblige à ressembler à ceux
Qu’on nous donne en modèle
Pourquoi les gens qui s’aiment
Sont-ils toujours un peu cruels
Quand ils vous parlent d’eux
Y a quelque chose qui vous éloigne un peu
Ce sont des choses humaines

Et moi j’te connais à peine
Mais ce serait une veine
Qu’on s’en aille un peu comme eux
On pourrait se faire sans que ça gène
De la place pour deux
Mais si ça ne vaut pas la peine
Que j’y revienne
Il faut me le dire au fond des yeux
Quelque soit le temps que ça prenne
Quelque soit l’enjeu
Je veux être un homme heureux

Je veux être un homme heureux ( mais ??? )

______________________________________________________________________

On ne dit jamais assez aux gens qu’on aime qu’on les aime… Louis Chedid

Paroles :

C’est pas en ces amis, ces femmes qu’on affectionne
Avec lesquels on dort, on dîne, on parle au téléphone
Souvent quand nos regards se croisent, y a comme une chaleur
Mais de là à en faire des phrases, trop de pudeur
Trop de pudeur

On n’dit jamais assez aux gens qu’on aime
Par peur de les gêner
Qu’on les aime
On leur dit jamais assez
Que sans eux, sans elles
On serait même pas la moitié
De nous même

Avant de nous dire au revoir, marcher à l’ombre
Avant que sur notre histoire, le rideau tombe
J’veux déclarer à tout c’petit monde qui m’entoure
La vie, la vie serait d’un sombre sans vous autour
Vous tous autour

On n’dit jamais assez aux gens qu’on aime
Par peur de les gêner
Qu’on les aime
On leur dit jamais assez
Que sans eux, sans elles
On serait même pas la moitié
De nous même

Qu’y a t-il de plus important
La raison ou les sentiments
??

On n’dit jamais assez aux gens qu’on aime
On leur dit jamais assez qu’on les aime

_________________________________________________

Paroles de la chanson Maman,

Maman, maman, tu es partie si loin
Que tous les boniments ne riment plus à rien
Maman, maman, depuis qu’tu m’as laissé tomber
J’n’ai plus aucun parent à qui parler…

La faute à qui? à personne
Juste le temps qui passe l’heure qui sonne

Maman, maman, oh souvent je me rappelle
De nos dîners charmants rue de Seine
Je chantais mes nouvelles chansons et toi
Tu me lisais ton dernier poème
Cette complicité d’adolescent, où est-elle?

A qui la faute? j’en sais rien
Ni coupables ni assassins
A qui la faute? on n’y peut rien
Mais la vie l’un sans l’autre…

Peau de chagrin

A la fois ici tellement réelle
Loin des yeux et si près du cœur
La faute à qui? à personne
Juste le temps qui passe et l’heure qui sonne
La faute à qui? à personne
Juste le temps qui passe et l’heure qui sonne …

____________________________________________________________

Pourquoi ce  » déballage  » ?

 » Maman  » parce que je ne cesse de penser à ma mère ( qui est décédée , nous a quittés il y a un peu plus d’une année )

 » On ne dit jamais assez aux gens qu’on aime… » pour la même raison plus parce que j’ai passé une grande partie de l’après midi chez Manu avec lui et mes deux petites filles ,ces dernières m’ont dit  » t’es gentil pappy  » ,  » on t’aime tu sais  »!!!!!!

 » Je veux être un homme heureux  » . Parce que je ne le suis pas ou que le suis très rarement en tous cas …..

Voilà , c’es bon / tout pour ce vendredi à ce samedi soir peut-être…

Vous qui , par hasard , passeriez , soyez heureux ….

Pour l’instant : Télé ….


Le souvenir de toi ….

En 1944, à Auschwitz.Tomasz Limanowski, un prisonnier polonais, et Hanna Silberstein, une jeune juive, tombent amoureux. Quand il apprend qu’Hanna est enceinte, Tomasz met au point un stratagème pour s’enfuir du camp avec elle. Le couple découvre que la propriété familiale de Tomasz est réquisitionnée par la Wehrmacht. Le jeune homme décide de rejoindre le maquis. A son retour, sa mère lui apprend qu’Hannah est morte.

Film tiré d’une histoire vraie ! Le souvenir de toi - Anna Justice - critique du téléfilm

A tout à l’heure ….peut-être ..

https://video.lefigaro.fr/tvmag/video/le-souvenir-de-toi-vf-diffuse-le-22-01-21-a-20h55-sur-arte/