Les S.D.F et…..


…..le confinement ??????

Coronavirus : les sans-abri, grands oubliés du confinement

 Les personnes qui  » vivent  » dans la rue non seulement n’ont pas la possibilité de se confiner mais elles sont en plus confrontées à la raréfaction des services dont dépend leur survie.

Coronavirus : les sans-abri, grands oubliés du confinement

   Si le quotidien de l’ensemble des Français a changé radicalement en quelques jours, pour les sans-abris, la situation est devenue carrément invivable….

 

   Bien sûr qu’il est toujours là. Où voulez-vous qu’il aille ?

   Au lendemain des annonces d’Emmanuel Macron sur l’absolue nécessité de rester chez soi, Romano est assis dehors sur ses matelas, devant le renfoncement d’immeuble du nord-est parisien où il a installé tout son barda. Le confinement, il en a entendu parler, évidemment. Mais comment faire ?  » Moi, pas de maison, j’habite ici  », explique dans un français approximatif ce Roumain, qui constate, dépité, que la vie est devenue plus difficile encore depuis ce matin.  » Plus rien, plus personne ici pour apporter à manger, moi beaucoup beaucoup besoin d’eau  », raconte-t-il. Ce matin-là, en fait de confinement, deux amis sont venus partager une bière. L’un lui a ramené un repas, l’autre, qui s’inquiète de la fermeture de services où il devait finaliser sa demande d’aide médicale d’État, est venu chercher un peu de réconfort.

  Autre décor, un peu plus loin dans Paris, dans le tout nouveau quartier Rosa Parks. Une trentaine de tentes installées près du Décathlon, abritaient jusqu’à la veille quelque 60 à 70 personnes, essentiellement des familles. Lundi soir, indique Julia, coordinatrice de l’association Utopia,  » la police est venue pour leur demande d’évacuer, puis il y a eu contre ordre apparemment. Mais ils sont revenus le lendemain à 6 h 30, parfois en donnant parfois des coups de pied dans les tentes, et les familles ont finalement dû partir.  »Résultat d’images pour '' camp '' de sans abri

    Si le quotidien de l’ensemble des Français a changé radicalement en quelques jours, pour les sans-abri, la situation est devenue carrément critique.  » C’est comme en 2015, au moment des attentats, on disait aux gens de pas sortir de chez eux mais rien n’est prévu pour ceux qui sont à la rue  », constate Christian Page, un ancien sans-abri, aujourd’hui maraudeur pour  »’ Féminité sans abri  » .   » Ce qui est en train de se passer, c’est que tout, les accueils de jour, les distributions de nourriture, les services administratifs… est en train de s’arrêter, sans parler de la possibilité de faire la manche.  »

   La veille, pourtant, Emmanuel Macron déclarait que  » pour les plus précaires, pour les plus démunis, (…), nous ferons en sorte (…) qu’ils puissent être nourris, protégés, que les services que nous leur devons soient assurés  ». Et le 13 mars, le ministre du logement, Julien Denormandie, annonçait la suspension des remises à la rue au 31 mars des personnes mises à l’abri durant la trêve hivernale.

Pas de réaction / commentaires depuis 5 jours => Commentaires bloqués

Solidarité ,entraide …


   Coronavirus : Pour rompre l’isolement des plus fragiles, il propose de mettre un chiffon rouge aux fenêtres :

  SOLIDARITÉUn habitant du Lot, confiné chez lui, propose aux personnes isolées de se signaler par un chiffon rouge à la fenêtre pour alerter les voisins.

    Ça peut être un foulard, un drap ou un tee-shirt. Seul impératif, qu’il soit rouge et bien visible. Un habitant du département du Lot a eu une idée pour rompre l’isolement auquel pourraient être confrontées des personnes face à l’épidémie de coronavirus : installer des chiffons rouges aux fenêtres.solidarité

    » C’est valable pour toutes personnes qui se trouvent dans une détresse sociale, qui a besoin d’une écoute. Si vous voyez un chiffon rouge à une fenêtre, allez sonner chez cette personne, rendez-lui service si nécessaire, tout en respectant les consignes et en restant à distance  » , propose Christian Meunier….

S.O.S !!!!


Bonsoir,

Encore une fois , j’ai du faire une bêtise : Mon autre blog ( l’ermite – athée ) est  » passé  » au nouvel éditeur ( avec des blocs etc….et le fond est blanc  ) , je ne sais pas comment revenir à l’original ! Si quelqu’un a une solution ? Ce serait sympa de m’aider  sinon…….Je pense que je vais le  » laisser tomber  »

Merci 

F.

 

 

La croix rouge ……


croix rouge emblèmeIl y a environ 156 ans ( En février 1863 ) apparaissait cet emblème :Celui de la croix rouge  ( ne pas confondre avec drapeau Suissequi est le drapeau Suisse ….)

Comme on le constate , le premier dérive du second … Logique puisque c’est Henri Dunant  Dunantet des citoyens de Genève qui fondèrent ,en 1863 , le Comité international de la Croix Rouge . Dès 1864 des sociétés nationales sont crées  dont la croix rouge française .

Comme chacun sait , la Croix Rouge vient en aide aux blessés de guerre et aux personnes en difficulté …..C’est la plus ancienne organisation humanitaire existante après l’Ordre de Malte …………

 » Vieille vidéo  croix rouge sur champs de bataille  »

 

S.O.S !!!


  Est ce que quelqu’un parmi mes contacts aurait la gentillesse de mettre un petit mot en commentaire sur ce billet par exemple ?

Simplement pour conrtôler que les commentaires ne sont pas bloqués sur mes sites ……

Je ne vois que des  » like » => çà me semble étrange …C’est tout .

Toujours ?  » à quelque chose , malheur est bon « ……


   Tout à l’heure, j’ai eu un appel de mon père……

  Comme chacun le sait ( puisque j’ai la fâcheuse habitude de tout ( ou presque ) écrire sur mes blogs  ) , les relations entre mon père et moi n’ont jamais été  » au top »  comme on dit……Mais avec le temps , des efforts réciproques et quelques mises au point , çà s’est arrangé ….

 Après quelques banalités d’usage ( la santé de chacun , des nouvelles de Manu ) , il en est venu au sujet principal ; à savoir mon interdit bancaire : Il voulait savoir où çà /j’en était ……Je lui ai donc expliqué que ce n’était pas la joie car je ne pouvais rien payer par chèque ni C.B  que je devais demander des crédits aux commerçants et de l’aide à Manu etc….

Là vint le  » scoop » !

  –  » Si je t’envoie 400 euros, çà t’aiderait ? » me dit il .

  – Moi :  » Ben oui évidemment  » ,  » mais maman et toi pouvez faire çà  » ?

 – Lui :  » Pas de problème: Nous avons des comptes séparés maintenant , elle n’en saura même rien  » 

Là ….Je restais bouche – bée ….Au point qu’il me dit  » T’es toujours là  ?  » lol

  Bref ,comme je lui ai bien précisé qu’il ne doit pas envoyer de chèque , je devrais recevoir une enveloppe contenant 400 eurosbillets cette semaine ( à condition qu’il ait bien noté mon adresse car  j’ai du lui répéter plusieurs fois ….) Ce n’est pas une somme énorme, mais çà me permettra de payer quelques petites dettes ….

 

çà continue………..


    Ce samedi , je me suis éveillé tard , très tard …..( peut-être parce que mon corps et mon esprit avaient besoin de repos ? ) . Bref , j’ai donc pris un café , fait un brin de toilette suis sorti avec l’intention d’acheter le pain  ( toujours  à crédit ! ) , mais….Ma gentille boulangère , enfin son fils  qui a repris la boulangerie , l’avait mis à ma porte  , ils sont  vraiment sympa tout de même : Je leurs dois  , je ne sais plus combien de baguettes et ils m’en livrent  tout de même à domicile  !

Ensuite , les clops ! ( ou du tabac en vrac pour les faire  moi même ) , avec l’intention de quémander aussi un  » délai pour payer  »  , mais c’était fermé !!! Il y a bien un autre  » vendeur  » de cette saloperie , mais là , je ne suis pas client => pas de crédit possible ! Alors?????

S.O.S via SMS portableà mon sauveur : Manu …..(  » peux tu m’acheter des cigarettes et me les apporter S.T.P  » ? )

Réponse illico :   » O.K , tu fumes quoi ?  »

Moi :  » Des brunes  »

Lui :  » çà Je sais , mais quelle marque ? « 

Moi :  » N’importe , ce que tu trouvera  »

1/4 d’heure plus tard , mon bonhomme était là avec 3 paquets de cigarettes (gitanes ) gitanes plus 30 euros en  » prime  » !!!!!!

Sa seule remarque fut  » c’est quand même pas donné tes clops  »

( ce qui est vrai ) ….j’argumentais timidement que j’essayais de fumer plus la cigarette électroniquecigarettes et le fait que je fais des cigarettes ….Mais……

  Bien entendu , nous avons un peu parlé de ses problèmes …

  Il m’a montré des photos ( sur son smart phone ) de la maison où il compte vivre après le divorce …..Une belle et grande maison dans un petit village des environs….

 ( je ne me souviens plus des détails : Nombre de pièces ,superficie du terrain etc….)

Je pensais qu’il voulais louer cette maison ou un appartement , mais  non ; en fait il a l’intention de l’acheter ! M’a donné quelques détails sur les moyens à sa disposition pour obtenir un emprunt etc……

 

 

J’ai un fils formidable !!!


   Emmanuel est donc venu ce midi comme chaque semaine …..( le  » fameux  » couscous en boite ). 

 Après le  » bonjour , comment çà va ?  » lol et ma réponse   » mal très mal  » , il m’a bien évidemment demandé des détails …. J’ai commencé par le plus insignifiant : La télé lol , ( depuis quelques jours, je ne peux voir que quelques chaines ) …..Là , il prends son téléphone (  » smart- phone ? » ) smart phone???? et en quelques secondes , la télé  » revint à elle  » : Ne manquent que 2 ou 3 chaines , comment c’est possible çà ????? Un portable n’est pas une télé-commande ?  Bref …

Vint alors le plus grave : L’interdit bancaire !

   Je lui explique les faits :  » Il faut que je paie 325 euros environ et en espèces pour que l’interdit soit levé  » . Ce n’est pas une somme énorme , mais sans C.B ni chéquier ????? Comment me les procurer ? 

  Manu : » c’est tout ?  » Moi :  » ben oui apparemment  » . Alors !!!  Il me dit  » attends je reviens  » , et sort illico ……

Quelques minutes après , il revint avec une liasse de billets billets banque= à 320 euros !!!( pris au distributeur de la banque postale justement ) ….. » Tiens prends çà et tu vas à la poste , surtout demandes un reçu , et tu m’envoies un texto pour me dire comment çà a été , O.K ? « 

Moi , la gorge serrée , je n’ai pu que lui dire merci ……..

Il est parti sans même boire un café ( avec tout çà , il était en retard pour le travail )….

J’ai attendu l’heure de l’ouverture du bureau de poste et y suis allé …..C’est la jeune femme qui  » suit  » mon dossier qui était au guichet  ,elle m’accueillit par  un  » bonjour , vous avez des nouvelles ?  » Moi : » Oui  » en posant les billets sur le comptoir …En comptant l’argent , elle me lança un  » vous avez l’enveloppe ?  » ???? 

Tu parles que j’ai pensé à une enveloppe ! 

  Alors elle m’en a vendu une , m’a dit quelle adresse mettre dessus  » , a encaissé le prix de l’enveloppe plus quelques centimes de frais ?  » puis m’a donné le reçu…………

Théoriquement , encore une semaine environ et ce sera bon : Plus d’interdit bancaire ouffffffffffff!!!!!!

Sitôt rentré, j’ai envoyé le texto à Emmanuel …..

  Vous pouvez imaginer que c’est là que je ressens l’Amour qui nous lie , je ne regrette pas, ne regretterais jamais d’avoir demandé et obtenu la garde de  » mon » bébé de 6 mois en 1981 !!!!Il y a 37 ans déjà …….

P.S :C’est d’autant plus touchant , qu’il a aussi beaucoup de problèmes personnels de son côté en ce moment ……..

 

Chapeau bas la mamie !


   Irma marche à l’aide d’une canne. Agée de 93 ans, cette Italienne s’est pourtant envolée pour le Kenya, dans le cadre d’une mission humanitaire. Avant de partir, elle a envoyé quelques photos à sa petite-fille, qui les a diffusées sur Facebook (en italien), mardi 20 février. « Cette petite jeune n’est pas partie dans un village touristique vu et revu, mais dans un village d’enfants, un orphelinat », écrit Elisa Coltro, très fière de sa grand-mère. « Je vous la montre parce que je pense que nous devrions tous conserver un peu d’inconscience pour vivre, plutôt que survivre. Regardez-la. Mais qui [peut] l’arrête[r] ? Je l’aime. »mamie

« Nonna Irma » (« grand-mère Irma »), comme l’a surnommée la presse italienne, a fait connaissance d’un couple de volontaires, qui, depuis plusieurs années, passe un mois par an dans un orphelinat kenyan. Après avoir participé financièrement au projet, elle a choisi de sauter le pas et de se rendre sur place à son tour. « Elle a dit à ma mère : ‘Allons au Kenya. Ou plutôt, j’y vais, et je suis contente si tu m’accompagnes' », explique Elisa Coltro, contactée par La Repubblica (en italien). Les deux femmes sont finalement parties toutes les deux. La petite-fille n’est pas encore parvenue à les joindre depuis leur départ.
  Veuve à l’âge de 26 ans, Irma a « consacré toute son existence à sa famille et à aider son prochain », poursuit Elisa Coltro, sa petite fille . Cette histoire a touché de nombreux Italiens, qui ont partagé son histoire sur les réseaux sociaux. « Je n’aurais jamais pensé que tout ça puisse arriver ». Visiblement inspirée par son aïeule, Elisa a d’ailleurs passé les deux derniers étés comme volontaire, dans des camps de réfugiés en Grèce. Une tradition familiale, en somme.