Opération  » Northwoods  » ?


Vous connaissez ? Moi non !

Alors j’ai cherché et……….

En 1962, alors en pleine guerre froide, l’état-major américain propose à l’administration Kennedy un projet pour assez particulier. En effet, basée sur une série d’attentats   » sous faux drapeau  » contre la population américaine, l’opération Northwoods a pour but de justifier une intervention sur le sol cubain, avec l’appui d’autres nations occidentales.

  Une série d’attentats sous faux drapeau :

Environ un an après l’échec de l’invasion de la baie des Cochons (avril 1961) pour déloger Fidel Castro, le gouvernement américain n’a toujours pas renoncé à mettre Cuba hors d’état de nuire.
   Pour arriver à ses fins, l’état-major U. S propose la mise en place d’un plan plutôt étrange, au gouvernement Kennedy.

Cette manœuvre nommée  » Opération Northwoods  » consiste, en effet, à commettre sur le sol américain une série d’attentats  » sous faux drapeau  » qui seraient, officiellement, attribués au régime cubain.

  Des détournements d’avion et des attentats à la bombe (commis dans des villes comme Miami ou Washington –) font partie du programme censé rallier l’opinion publique américaine (et la communauté internationale) à l’idée d’une guerre frontale contre le voisin communiste.

   Kennedy refuse le plan

Très risquée et coûteuse en vies humaines, cette manœuvre d’intoxication de l’opinion déplaît fortement à l’administration Kennedy qui, par conséquent, la refuse immédiatement.

  Pendant les six mois qui suivent ce verdict, des tensions parasitent les relations entre l’état-major interarmes et l’administration en place, jusqu’à ce que le général Lemnitzer (spécialiste des actions secrètes) finisse par être démis de ses fonctions, au profit du frère du président : Robert Kennedy.

Afin d’éviter les fuites, ce dernier donne l’ordre de détruire toute trace du projet, mais le secrétaire de la défense ( Robert McNamara )  en garde un exemplaire, à l’insu du reste de l’administration américaine.

Conservé au sein de la salle des archives de la Sécurité nationale de l’Université George Washington, ce document officiel a finalement été déclassifié, en 1997, révélant du même coup au grand public un des côtés méconnus de l’histoire américaine.

En plus de la stupeur, l’existence de cette opération suscitera bon nombre d’interrogations chez certains observateurs politiques, lorsque deux avions percuteront les tours jumelles de Manhattan, le 11 septembre 2001…par exemple !

Tradition …..?


Pourquoi casse-t-on une bouteille ( de champagne ? )  pour baptiser un bateau ?

J’ai lu que ( mais ! ? )

  Dans les premiers temps de la navigation , s’aventurer en mer étant particulièrement dangereux, les marins cherchaient à s’attirer la grâce des dieux. Ainsi, lorsqu’un navire prenait la mer pour la première fois, on attachait à sa proue des esclaves offerts en sacrifice !. Le sang coulait sans doute lors de ces cérémonies, comme le champagne aujourd’hui, Ce  qui a effacé le souvenir de ces rites païens et semble remplacer l’eau bénite du baptême. Pour porter bonheur au bateau, la bouteille doit se briser du premier coup sur la coque.

 

  » Un navire qui n’a pas goûté au vin goûtera au sang » : ce proverbe anglais explique à lui-seul l’origine de cette vieille superstition marine.
   Selon la tradition une bouteille doit être brisée sur la coque d’un bateau fraîchement mis à l’eau, avant tout pour conjurer le sort. Car sans ce rituel, malheur au navire et à ses occupants.
   D’ailleurs, la légende a été renforcée avec l’histoire du Titanic, paquebot tristement célèbre pour avoir coulé Titanic en 1912 pendant son voyage d’inauguration. La compagnie White Star Line, à laquelle il appartenait, ne baptisait jamais ses bateaux…
     Par contre , l’utilisation du champagne est plus récente. Auparavant, le sang d’une victime était étalé sur la proue du bateau avant que ce dernier ne prenne la mer. Ceci était censé calmer les dieux, le but étant d’éviter les naufrages, tempêtes et autres accidents de la mer. Ce sacrifice fût abandonné au profit de la bouteille de vin puis de champagne, une boisson associée au bonheur et à la chance.
    Parfois, la bouteille ne se brise pas, ce qui est de mauvaise augure. En général, les bouteilles sont donc légèrement sciées à l’avance. Pour éviter toute déconvenue, il faut que le lancer soit franc (pour que la mousse du champagne se répande sur la coque du bateau)… et bruyant, car le bruit éloigne les mauvais esprits !

  Parfois , cette  » cérémonie  » pose des problêmes :

J’ai lu que …..


RabelaisRabelais est l’inventeur du mot « s’emmerder ». ?

Rappelons que Rabelais était religieux. Il aurait créé ce terme pour expliquer ce que lui évoque le rôle de confesseur confessionnal des moines :  »  Ils mangent la merde du monde, c’est à dire les pêchés et comme les  »  machemerdes  », on les rejette en leurs retraits  ». Non seulement c’est humiliant, mais en plus c’est ennuyeux.

 » Le barreau  »


  Celà fait un moment que je me demande ce que signifie le mot  » barreau  » dans le domaine de la justice , je n’ai trouvé que ceci pour l’instant : 

  Le « Barreau » est une expression par laquelle on désigne  collectivement les avocats qui exercent auprès d’un tribunal de grande instance auprès  duquel ils ont établi leur cabinet. On dit, « le Barreau de Paris », « le Barreau de Marseille », « le Barreau de Nantes », etc.

  L’expression  » être admis au barreau  »  d’une instance judiciaire dans laquelle un étudiant en droit est autorisé à porter le titre d’avocat par le tribunal et donc à franchir la barrière située dans la salle d’audience. (Bar)

barreau

à quoi çà sert……..de vivre?


Un beau matin,
On vient au monde.
Le monde
N’en sait rien.
Puis on grandit,
On recommence
La danse


De la vie,
Et puis on use nos mains
À continuer le chemin
Qu’avaient commencé nos ancêtres.
Je sais qu’un jour va venir
Où ce chemin va finir.
Ce jour viendra bientôt, peut-être.

Ça sert à quoi, tout ça ?

Ça sert à quoi, tout ça ?
Ne me demandez pas de vous suivre.
Ça sert à quoi, tout ça ?
Ça sert à quoi, tout ça ?

Il nous reste si peu à vivre.

On se connait.
On dit quand même
Je t’aime
Pour toujours.
L’éternité
N’est plus en siècles,
Des siècles,
Mais en jours.
Si tu me donnes un enfant,
Aura-t-il assez de temps
Pour arriver à l’âge d’homme ?
S’il reste seul ici-bas

Avec une fille à son bras,
Trouveront-ils encore des pommes ?

Ça sert à quoi, tout ça ?
Ça sert à quoi, tout ça ?
Ne me demandez pas de vous suivre.
Ça sert à quoi, tout ça ?
Ça sert à quoi, tout ça ?
Il nous reste si peu à vivre.

Cette chanson,
Quand je la chante,
Je chante
Pour du vent.
C’est la chanson
Du glas qui sonne.
Personne
Ne l’entend.


Tu as beau me répéter
Qu’on n’a jamais rien changé
Avec des notes et des phrases,
Je continue de chanter,
Les doigts en forme de V,
En attendant que tout s’embrase.

Ça sert à quoi, tout ça ?
Ça sert à quoi, tout ça ?
Ne me demandez pas de vous suivre.
Ça sert à quoi, tout ça ?
Ça sert à quoi, tout ça ?
Il nous reste si peu à vivre.

Pour le peu qu’il nous reste à vivre

P.S : A quoi çà sert d’écrire sur des blogs  ?

D’écrire des  » trucs  » que personne ne lira ?

F. Béranger : Presque la même chose .:

Trêve………..


de Noël .????

Si je résiste à l’envie de passer sur le net…….

  Ce soir , cette nuit du 24 au 25 décembre , ce sera  » le réveillon  » de Noël . Beaucoup ( catholiques ou non d’ailleurs ) se réuniront en famille , entre amis, autour d’une table garnie de victuailles à profusion……repas Noël

D’autres seront seuls , parfois dans la rue , le froid …..sans rien à manger …..( même les églises leurs seront fermées souvent )S.D.F

Certains enfantsenfants-riches seront présents ,autour du fameux sapins allant et venant . Ce demandant si le Père Noël passera dans la nuit y déposer le cadeau demandé …
D’autres » bambins »gosse-triste n’attendront rien , pour eux , pas de cadeau : Le père Noël les oubliera , c’est certain , à la fin de sa tournée , pour eux ,le père Noël n’a plus rien ….Même si ils gardent au fond de leurs cœurs un petit espoir : Même un seul petit cadeau : çà serait bien , mais…….

Merci à dieu, jésus etc.………….!!

 

 

abandon……..


   Trop plein ( d’ennuis ) dans la réalité  ou  trop vide ( d’inspiration ) ici ou pour commenter convenablement sur les blogs qui me plaisent .Alors j’abandonne  pour???? combien de temps ? On verra , ( comme j’ai des difficultés pour ne pas passer sur le net , ne serait ce que pour lire mes mails ) 

Bonne continuation à vous qui passeriez …..Soyez bien .