Anti militariste , pacifiste , mais…..


Ne serait ce que pour marquer ce jour en souhaitant que jamais çà ne recommence …

Quand au bout d´huit jours, le r´pos terminé,
On va r´prendre les tranchées,
Notre place est si utile
Que sans nous on prend la pile.
Mais c´est bien fini, on en a assez,
Personn´ ne veut plus marcher,
Et le coeur bien gros, comm´ dans un sanglot
On dit adieu aux civ´lots.
Même sans tambour, même sans trompette,
On s´en va là haut en baissant la tête.

(Refrain)
Adieu la vie, adieu l´amour,
Adieu toutes les femmes.
C´est bien fini, c´est pour toujours,
De cette guerre infâme.
C´est à Craonne, sur le plateau,
Qu´on doit laisser sa peau
Car nous sommes tous condamnés
C´est nous les sacrifiés!

Huit jours de tranchées, huit jours de souffrance,
Pourtant on a l´espérance
Que ce soir viendra la r´lève
Que nous attendons sans trêve.
Soudain, dans la nuit et dans le silence,
On voit quelqu´un qui s´avance,
C´est un officier de chasseurs à pied,
Qui vient pour nous remplacer.
Doucement dans l´ombre, sous la pluie qui tombe
Les petits chasseurs vont chercher leurs tombes.

(Refrain)
Adieu la vie, adieu l´amour,
Adieu toutes les femmes.

 

C´est bien fini, c´est pour toujours,
De cette guerre infâme.
C´est à Craonne, sur le plateau,
Qu´on doit laisser sa peau
Car nous sommes tous condamnés
C´est nous les sacrifiés!

C´est malheureux d´voir sur les grands boul´vards
Tous ces gros qui font leur foire;
Si pour eux la vie est rose,
Pour nous c´est pas la mêm´ chose.
Au lieu de s´cacher, tous ces embusqués,
F´raient mieux d´monter aux tranchées
Pour défendr´ leurs biens, car nous n´avons rien,
Nous autr´s, les pauvr´s purotins.
Tous les camarades sont enterrés là,
Pour défendr´ les biens de ces messieurs-là.

(Refrain)
Adieu la vie, adieu l´amour,
Adieu toutes les femmes.
C´est bien fini, c´est pour toujours,
De cette guerre infâme.
C´est à Craonne, sur le plateau,
Qu´on doit laisser sa peau
Car nous sommes tous condamnés
C´est nous les sacrifiés!

Ceux qu´ont l´pognon, ceux-là r´viendront,
Car c´est pour eux qu´on crève.
Mais c´est fini, car les trouffions
Vont tous se mettre en grève.
Ce s´ra votre tour, messieurs les gros,
De monter sur l´plateau,
Car si vous voulez la guerre,
Payez-la de votre peau!

Le 11novembre pour les Allemands ?


    Pour moi , le 11 novembre ne signifie plus grand chose ,je n’aime pas ces cérémonies cependant ,je m’efforce d’y voir une sorte d’hommage ,hommage rendu aux « poilus  » bien sur , mais plus un hommage à la liberté , l’entente ,cohabitation etc…..Il en est de même pour le 8 mai (peut – être plus encore )…. »La musique qui marche au pas , çà ne m’intéresse pas  » ,mais c’est l’occasion de faire comprendre à nos enfants que la liberté et la paix , c’est important ……..

    Alors que la France s’apprête à célébrer l’armistice de la Première Guerre mondiale, nos voisins d’outre-Rhin n’en font pas une date aussi lourde de symboles.

En Allemagne, le 11 novembre n’est pas célébré et encore moins férié. «L’armistice de 1918 n’a pas de signification pour les Allemands. Cette n’est pas inscrite dans la culture politique fédérale», rappelle Arndt Weinrich, chargé de recherche à l’Institut historique allemand à Paris. «La Grande Guerre ne parle pas aux Allemands pour qui elle n’a pas le même impact que la Seconde Guerre mondiale et la Shoah». D’ailleurs, peu de place est réservée à la Première Guerre mondiale dans les programmes scolaires dans ce pays. Pour nos voisins, le 9 novembre est une date plus symbolique qui fait référence au pogrom qui s’est produit à la même date en 1938, au coup d’État d’Hitler en 1923 mais également à la chute du mur de Berlin en 1989.

«En Allemagne, on ne se rend pas vraiment compte de ce qui se passe en France le 11 novembre», explique le chercheur. Pour les Allemands, commémorer la victoire de la France sur l’Allemagne s’apparente à renouveler le patriotisme. «Cela passerait mal en Allemagne. Les événements en faveur de la paix et de l’Europe leur parlent beaucoup plus», affirme Arndt Weinrich.