Malade…


……. comme chacun ici le sait , je suis épileptique => L’orage provoque souvent un malaise voir une  »vraie  » crise …Ce fut le cas aujourd’hui , de ce fait je ne suis pas passé sur le net . Là je vais me coucher avec un fort mal de tête.

Exemple de forte crise :

A ce soir ( si je vais mieux ),soyez bien .

Anciennes pratiques médicales…


….qui ne seraient jamais autorisées aujourd’hui:

Le système de santé aujourd’hui n’est peut-être pas parfait, mais on peut avoir confiance quand on dit qu’il est meilleur qu’avant. L’humanité a beaucoup progressé et ces vieux remèdes le prouvent :

Alors : Quelques-unes des techniques médicales les plus fascinantes et les plus terrifiantes du passé. On sera soulagé(e) de vivre dans le monde moderne. 

Un dispositif pour s’étirer et améliorer son Apparence

Les années 1930 se sont avérées être une décennie difficile pour l’humanité, une grande partie du monde étant en guerre. Avant que la guerre ne soit déclarée en 1939, les hommes avaient d’autres problèmes urgents concernant notamment leur taille ou , plus précisément leur taille insuffisante .

Certains d’entre eux ont décidé de prendre des mesures drastiques pour remédier à ce problème. Cet appareil d’étirement bizarre que l’on voit ci-dessous prétendait augmenter la taille de 5 à 15 centimètres en allongeant la colonne vertébrale.

Un Dispositif Pour S'Étirer Et Améliorer Son Apparence

Comme chacun le sait certainement, la colonne vertébrale ne peut être déplacée, tout comme l’épaule ou le genou. Alors ce genre de machine n’est absolument pas conseillé !

-Des Lobotomies dans Les États-Unis du milieu du XXe Siècle

S’il y a bien un traitement médical dont nous pouvons tous nous réjouir de la disparition, c’est bien la lobotomie. La coupure des connexions entre le lobe préfrontal du cerveau a été mise au point pour modifier le comportement. Elle a été pratiquée plus de 18 000 fois aux États-Unis sur des anciens combattants, des prisonniers, des dissidents politiques et même des enfants mal élevés entre 1939 et 1951. Même à l’époque, cette procédure était sujette à controverse. Il n’est pas difficile de comprendre pourquoi !

Des Lobotomies Dans Les États-Unis Du Milieu Du XXe Siècle

L’aspect le plus effrayant de la lobotomie était probablement sa nature souvent forcée. Quiconque s’exprimait contre le statu quo ou remettait en cause la société était considéré comme mentalement instable et avait donc besoin de subir la procédure .

-Une façon immonde de faire passer la  »gueule de bois »

Apparemment, le thé aux crottes de lapin était autrefois utilisé pour soigner la gueule de bois. On n’est pas tout à fait sûrs de croire à cette histoire, mais la légende raconte que dans le Far West, un remède populaire contre la gueule de bois était une tasse de thé à base de crottes de lapin. Mais… pourquoi ? On comprend que parfois une gueule de bois fait que les gens se sentent mal, mais de là à boire ce truc ! Ce n’est sûrement pas la solution ! ça semble être une option bien moins appétissante qu’un petit déjeuner copieux.

C'est Une Façon Immonde De Faire Passer La Gueule De Bois

Ce n’était peut-être pas tant un remède contre la gueule de bois, mais plutôt un moyen infaillible pour que le corps élimine rapidement l’alcool restant dans l’organisme.

-Traitement de la teigne

Le Dr Thomas Jefferson Ritter, a proposé des traitements curieux dans son livre  »Les Remèdes de Maman  », notamment un traitement contre la teigne. Quiconque a souffert de teigne sait à quel point cette infection fongique irritante et laide est terrible. Il faut s’en débarrasser avec une lotion appliquée localement ou un traitement antibiotique. À son époque, cependant, Thomas Ritter a suggéré d’appliquer une pâte faite de poudre à canon et de vinaigre sur la zone infectée.

Traitement De La Teigne

Il recommandait au patient de répéter le processus jusqu’à ce que la teigne disparaisse si la mixture n’a pas fonctionné la première fois. On suppose que les gens ont utilisé beaucoup de poudre à canon et de vinaigre pour essayer de faire marcher cette méthode !

-Étrange tendance victorienne qui consistait à poser avec les morts

Les personnes vivant à l’époque victorienne posaient régulièrement pour des photos mortuaires. Également connues sous le nom de  »memento mori  », qui se traduit par  » Souviens-toi que tu vas mourir  », ces photos bizarres étaient essentiellement des portraits de famille pris avec la personne récemment décédée. En général, le cadavre était maquillé pour donner l’impression qu’il dormait paisiblement, surtout dans le cas des enfants. Dans certains cas, un artiste peignait des pupilles sur les yeux du défunt pour leur donner l’air vivant.!

Cette Étrange Tendance Victorienne Qui Consistait À Poser Avec Les Morts

Cette tendance étrange est plus à une tradition culturelle qu’autre chose, elle n’avait pas grand-chose à avoir avec la science. C’est pourquoi on pourrait s’inquiéter que cet engouement puisse revenir un jour. Espérons que non !!!

Un remède dépassé pour la peau sèche

Avoir des mains sèches et gercées ne semble peut-être pas constituer une condition particulièrement mauvaise, mais nous vivons à une époque où il y a une abondance de crèmes disponibles dans les pharmacies pour les hydrater. Cependant, au début du 20e siècle, quand le Dr Ritter a publié pour la première fois ses  »Remèdes de Maman  » : (Plus de mille remèdes testés et éprouvés par les mères des États-Unis et du Canada ), l’accès aux produits hydratants n’était pas aussi simple qu’aujourd’hui.

Un Remède Dépassé Pour La Peau Sèche

Le remède de Ritter était un peu bizarre, il suggérait aux patients de  » mettre de la crème aigre dans un tissu, de l’enterrer dehors toute la nuit, puis de le déterrer et de lui appliquer le lendemain  ».

Traiter l’asthme avec des cigarettes !

Oui, c’est bien vrai .  »On sait ce que l’on sait » aujourd’hui sur les cigarettes et les ravages qu’elles causent, notamment à la gorge et aux poumons. Il est étonnant d’apprendre qu’elles étaient autrefois considérées comme un traitement contre l’asthme, entre autres choses. Cependant, à la fin du 19e et au début du 20e siècle, des cigarettes spécialement fabriquées étaient prescrites pour traiter cette affection pulmonaire courante. Ces cigarettes contenaient du stramonium, de la belladone et du tabac et étaient hautement toxiques.

Traiter L'asthme Avec Des Cigarettes

choix de clops ?

En toute honnêteté, ce n’est qu’à une époque relativement récente que les véritables effets dévastateurs de la cigarette ont été largement identifiés. Le cancer du poumon a été détecté par le tabagisme passif chez de nombreuses personnes il y a seulement environ 30 ans.

Un traitement bizarre pour les palpitations cardiaques

L’évangéliste britannique John Wesley s’est certainement fait un nom avec certains de ses traitements médicaux farfelus. Enfin, pas si farfelus à l’époque, peut-être. Les palpitations cardiaques sont évidemment une source d’inquiétude. C’est un cercle vicieux, la panique qu’elles provoquent peut souvent les aggraver. Le remède de Wesley contre les palpitations était étonnamment simple :  » boire un litre d’eau froide, appliquer sur le torse un chiffon trempé dans du vinaigre et se faire électrocuter  ».

Un Traitement Bizarre Pour Les Palpitations Cardiaques

Pour être juste envers Wesley, boire une pinte d’eau froide est rarement une mauvaise idée. Le chiffon imbibé de vinaigre ? On n’est pas trop sûrs de celle-là. Tes palpitations ne seront peut-être pas guéries, mais il est probable que cela étanche au moins ta soif.

Des dilatateurs rectaux pour guérir divers problèmes de santé

La fin des années 1800 a certainement apporté quelques traitements médicaux intéressants, dont l’un était la prescription de dilatateurs rectaux pour soigner divers maux, de la folie ? à la constipation chronique. On ne sait pas vraiment ce qui justifiait cette procédure particulière en ce qui concerne les maladies mentales, mais bon, c’était les années 1800 ! Même si les dilatateurs ont été vendus en partant du principe que les professionnels de la santé les utiliseraient, il y a eu un tollé de la part des gens de l’époque qui craignaient que les objets en caoutchouc soient utilisés pour des raisons plus déviantes sur le plan sexuel.

Des Dilatateurs Rectaux Pour Guérir Divers Problèmes De Santé
dilatateurs rectaux affiche/prix

Malheureusement pour le  »Dr. Young ‘, le rêve (ou plutôt le fantasme ?) a pris fin en 1940 quand le bureau du procureur des États-Unis a saisi une cargaison de dilatateurs rectaux et a accusé la société d’étiquetage trompeur sur le produit.

Les anti-dépresseurs originaux

Avec celui-ci , nous partons des années en arrière. En fait, nous remontons des siècles en arrière.  »Le Livre Rouge de Hergest  » est un manuscrit gallois de 1392 contenant de nombreux remèdes à base de plantes, dont une recommandation inhabituelle pour se sentir plus heureux. Selon le livre,  » si tu veux être toujours joyeux, mange du safran avec la viande ou la boisson et tu ne seras jamais triste : mais gardes toi de trop en manger, de peur de mourir d’une joie excessive.  » lol

Les Anti-Dépresseurs Originaux
????? ( rapport avec les anti-dépresseurs ?)

C’est une suggestion légèrement compliquée à déchiffrer, puisque l’on ne sait pas exactement ce qui est considéré comme une consommation excessive. S’agit-il d’une demi-cuillère à café ou d’un sac entier de safran ? Espérons que personne ne se mettra en tête de découvrir.

-Utiliser du  »vomiquier » pour lutter contrer les maux de tête

Toute personne familière avec l’arbre à strychnine

Arbre  »vomiquier » en pot !

, également connu sous le nom de vomiquier, sera choquée d’apprendre que le Dr Ritter a recommandé cet arbre à feuilles caduques incroyablement toxique dans son journal médical de 1910 pour soulager les maux de tête. Il a conseillé de mélanger une goutte de teinture de vomiquier dans une cuillère à café d’eau. On ne sait pas trop ce que cette mixture ferait réellement à un humain puisque l’arbre contient de la strychnine et de la brucine, deux substances chimiques toxiques.

Utiliser Du Vomiquier Pour Lutter Contrer Les Maux De Tête

Il est inquiétant de constater qu’aujourd’hui encore, le vomiquier est couramment utilisé comme remède naturel pour traiter de nombreux symptômes et troubles différents. Il est aussi utilisé pour tuer les rats, alors décidons par nous-même s’il s’agit d’un remède approprié !

Un dangereux distributeur automatique de bronzage

Au milieu du siècle dernier aux États-Unis, les machines automatiques de bronzage ont commencé à apparaître partout près des piscines, des courts de tennis et des plages.  »Star Manufacturing » promettait aux dames un moyen rapide et facile d’obtenir un bronzage profond et intense sans avoir à prendre des bains de soleil pendant des heures. En théorie, cela semblait être un produit plutôt enthousiasmant, mais il y avait de sérieux problèmes de sécurité autour du distributeur automatique .En effet, personne ne savait vraiment ce que contenait la substance de spray bronzant.

Un Dangereux Distributeur Automatique De Bronzage
distributeur automatique de bronzage ?

Le nouveau produit-phare de Star Manufacturing a fini par devenir un phénomène de mode, qui n’a duré que quelques années avant de disparaître du marché. Les dames des années 50, semble-t-il, ont préféré opter pour les produits testés et éprouvés

Utiliser le radium pour soigner une variété de maux

Étonnamment, le radium était autrefois considéré comme un traitement médical largement accepté. Il était utilisé pour guérir une variété de maux, dont l’arthrite, l’impuissance et même le vieillissement. (Non pas qu’il soit possible de  » guérir  » du vieillissement, en soi.) Au début du 20e siècle, le Revigator ( un pot à eau en céramique garni de matériaux radioactifs ) était un élément habituel des foyers américains.

L’appareil était conçu pour être rempli d’eau la veille, puis celle-ci était irradiée par l’uranium et le radium contenus dans la doublure. L’eau était ensuite consommée le lendemain.

Utiliser Le Radium Pour Soigner Une Variété De Maux

Bien sûr ,on sait aujourd’hui, que le radium ne ralentit pas le vieillissement. En fait, il est susceptible d’accélérer le processus de vieillissement dans la mesure où il pourrait conduire à une mort prématurée !

Un remède suspect contre la rage

La rage était un véritable fléau dans toute l’Europe pendant les années 1700. Elle était donc au cœur des préoccupations des médecins. Malheureusement, pour toute personne vivant à cette époque et qui était mordue par un chien enragé, les chances de survie étaient faibles. Ce n’est qu’en 1885, lorsque Louis Pasteur et Émile Roux ont développé un vaccin, que la rage a été en quelque sorte endiguée. Des décennies avant la découverte de Pasteur et Roux, les patients ont placé leur espoir dans leThe Book of Phisick (c’est un jeu de mots entre les mots anglais  » physics  », la physique, et  » sick  », qui signifie malade).

Un Remède Suspect Contre La Rage

 » contre la rage  » ?????

Ce remède du 18ᵉ siècle a-t-il fonctionné ? C’est peu probable. Il suggérait de  » prendre 40 grains d’hépatique moulus et 20 grains de poivre dans un demi-litre de lait… prendre cette quantité quatre matins de suite, puis prendre un bain froid, tous les deux jours, pendant un mois  ».

Un bain électrique utilisé pour traiter les rhumatismes

Il n’est guère surprenant que le début des années 1900 fût une époque où les pratiques médicales quelque peu douteuses étaient encore monnaie courante, y compris cette tentative bizarre de traitement contre les rhumatismes. À l’époque, les pionniers de la médecine pensaient que les problèmes d’articulations pouvaient être traités par une thérapie de choc, associée à un bain d’eau. Les techniciens immergeaient les membres d’un patient dans des baignoires d’eau et leur faisaient subir des courants électriques légers, probablement dans l’espoir que cela soulagerait les problèmes d’articulations.

Un Bain Électrique Utilisé Pour Traiter Les Rhumatismes
Un bain électrique pour soigner les rhumatismes ?

100 ans plus tard, on voit clairement que même si le traitement par chocs légers est maintenant couramment utilisé pour soulager la douleur, mélanger de l’eau et de l’électricité est assurément une idée dangereuse !

Imaginons si on utilisait encore ça contre le rhume des foins

Comme les temps ont changé. De nos jours, si on ressent le début d’un rhume des foins, on a tendance à se rendre dans ta pharmacie pour acheter des antihistaminiques. Ce n’était pas le cas au début du 20e siècle. Publié en 1910, le livre du Dr Thomas Jefferson Ritter Les Remèdes de Maman : Plus de mille remèdes testés et éprouvés par des mamans des États-Unis et du Canada recommandait de vaporiser une  » solution de cocaïne à quatre pour cent  » dans le nez.

Imagine Si On Utilisait Encore Ça Contre Le Rhume Des Foins
affiche pour la cocaïne contre le rhume des foins

C’est une surprise que toute la population ne soit pas devenue accro au rhume des foins à cette époque ! Bizarrement, ce médicament était aussi prescrit pour les indigestions, la fatigue, les douleurs oculaires et les hémorroïdes. Quel médicament polyvalent ! lol

Un remède douloureux contre ces cataractes

il faut remonter au 10e siècle, et plus précisément à Leechbook de Bald, qui préconise de mettre des fleurs de pervenche brûlées et du miel dans les yeux pour traiter la cataracte. Maintenant, on n’est pas des experts médicaux, mais du miel dans les yeux ?. L’idée ne paraît pas très bonne, pour être honnête, à moins que le but soit de coller les paupières ensemble ! Heureusement, on vit à une époque où la chirurgie est une option pour faire disparaître les cataractes.

Un Remède Douloureux Contre Les Cataractes
????

Pour être juste envers ceux qui vivaient au 10e siècle, les remèdes naturels valaient probablement la peine d’être essayés. Aucune vraie percée médicale importante n’a eu lieu pendant les siècles qui ont suivi.

Des biberons meurtriers pour les enfants à l’époque Victorienne

À l’époque victorienne, les corsets ont fait fureur chez les femmes. Ces vêtements étaient non seulement contraignants mais aussi incroyablement longs à enfiler et à enlever, ce qui explique peut-être pourquoi l’allaitement est passé de mode pour beaucoup de femmes. Si cela convenait aux mères, c’était une mauvaise nouvelle pour leurs enfants, qui ont fini par se nourrir avec des biberons difficiles à nettoyer et pouvant facilement contenir des bactéries, ce qui a entraîné la mort de plusieurs enfants.

Des Biberons Meurtriers Pour Les Enfants À L'époque Victorienne
Biberon  » meurtrier  »?

Lorsqu’il est devenu évident que ces biberons étaient nocifs, les gens ont commencé à les appeler  » biberons meurtriers  ». Ils sont passés de mode comme le corset a fini par le faire !

Encore un autre remède désagréable contre la gueule de bois

Les humains ont de tout temps apprécié la consommation d’alcool. Il n’est donc pas surprenant qu’il y ait eu plus de propositions de remèdes contre la gueule de bois qu’il n’est possible d’en compter. On a toujours voulu profiter des moments de plaisir sans penser aux conséquences inévitables le lendemain. Pourtant, tout le monde craint le mal de tête des lendemains de soirées. Il y a des milliers d’années, certains ont essayé de combattre ce problème en mangeant des yeux de mouton marinés.

Encore Un Autre Remède Désagréable Contre La Gueule De Bois
yeux de mouton contre la  » gueule de bois  » ?

Ce choix culinaire intéressant était consommé au petit déjeuner. Vraisemblablement, si les yeux de mouton ne permettaient pas de faire passer la gueule de bois, ils te faisaient au moins vomir ! Bizarrement, cette tradition se poursuit encore aujourd’hui dans certains endroits.!!!?

Des thérapies de choc à l’insuline pour les troubles mentaux

L’une des méthodes les plus épouvantables et archaïques pour traiter (ou tenter de traiter) les maladies mentales était la thérapie de choc à l’insuline, également connue sous le nom de thérapie de coma à l’insuline. Développée en Autriche dans les années 1920, elle consistait à prescrire d’énormes doses d’insuline à un patient pour le plonger dans une série de comas pendant plusieurs jours. Habituellement, la thérapie était arrêtée après 60 comas, mais, de façon choquante, il y a eu des cas où le traitement a continué pendant plus de deux ans.

Des Thérapies De Choc À L'insuline Pour Les Troubles Mentaux
Troubles mentaux=> insuline ?

Aussi incroyable que cela puisse paraître, ce n’est qu’au début des années 1950 que les médecins britanniques se sont prononcés contre l’utilisation de la thérapie par chocs insuliniques. Dans les années 1970, le traitement n’était plus considéré comme utile pour les troubles mentaux et son utilisation a maintenant été abandonnées aux États-Unis.

Traiter les yeux gonflés avec les yeux d’un animal  »hargneux »

Naturellement on serait sous le choc si, en se plaignant à son médecin d’avoir les yeux gonflés, il proposait des yeux de crabe ! Pourtant, selon Bald’s, un ancien manuel médical anglais probablement compilé au 9ème siècle, se procurer un crabe est exactement ce qu’il faut faire. Le manuel médical dit qu’il faut  » prendre un crabe vivant et lui couper les yeux, rejeter le crabe dans l’eau, puis appliquer ses yeux sur le cou de l’homme qui en a besoin.  »

Traiter Les Yeux Gonflés Avec Les Yeux D'un Animal Hargneux
traitement yeux gonflés ?

Ceci-dit ,on ne sait pas vraiment pourquoi les yeux du crabe devaient être placés sur le cou du patient. Ont-ils testé de les placer sur différentes parties du corps ? Inutile de dire que ça ne fonctionnait probablement pas.

Les ceintures électriques comme thérapie

La thérapie à base de courant électrique faisait fureur à une époque, parce que l’on pensait qu’elle pouvait guérir toute une série de maux. On pensait qu’un courant électrique doux stimulait une énergie supplémentaire dans le corps et profitait à deux domaines particulièrement intéressants pour les hommes : la calvitie masculine et l’impuissance !. Appliqués avec ou sans la supervision d’un médecin, de légers chocs électriques étaient administrés pour induire chez le patient le résultat souhaité.

Les Ceintures Électriques Comme Thérapie
ceintures électriques ?

La thérapie par décharges électriques peut sembler insensée à nos yeux aujourd’hui. Pourtant, il s’agissait en fait d’une amélioration de la méthode de flagellation prescrite par les Français au 19e siècle, avec un petit fouet directement sur la zone affectée. Aïe !

Traiter les parties du corps enflées avec des dents de renard

On ne connaît pas vraiment les causes de l’obsession du manuel Bald pour l’anatomie des animaux, mais il leur accordait certainement une grande valeur médicale. Dans ce cas, l’ancien ouvrage médical recommande la dent d’un renard comme remède pour les parties du corps enflées. Le texte dit de  » retirer une de ses dents, la fixer dans la peau d’un fauve, puis de placer la peau sur la partie du corps enflée  ».( On ne sait pas exactement pendant combien de temps ).

Traiter Les Parties Du Corps Enflées Avec Des Dents De Renard

Traitée avec des dents de renard ?

Ce qui est incroyable dans ce traitement, c’est la capacité supposée du patient à se procurer ces ingrédients. Essayer de mettre la main sur la dent d’un renard est une chose, mais la peau d’un fauve ? Bonne chance !

Fais disparaître les bleus en utilisant une poudre faite à partir de corps humains

On peut affirmer sans risque que c’est le remède médical le plus bizarre de cette liste. Sinon, on est mal barrés ! Dans l’Europe du 16e et 17e siècles, l’utilisation de corps humains dans des remèdes est devenue extrêmement répandue, apparaissant dans la médecine pour traiter tout, des maux de tête à l’épilepsie. Cette tendance n’était pas une bonne nouvelle pour les tombes et les cimetières d’Égypte Antique, qui étaient furieusement pillées pour leurs restes humains. Un bleu ? Ne pas s’inquiète , frotter simplement un cadavre dessus !

Fais Disparaître Les Bleus En Utilisant Une Poudre Faite À Partir De Corps Humains

??????Poudre / restes humains

Si on n’était pas très enthousiaste à l’idée de te frotter avec des restes humains, l’alternative était de les transformer en poudre et de les ingérer dans une boisson. Cela semble fou, mais la potion aurait été utilisé par le roi français François Ier et l’artiste Francis Bacon.

Un remède non-scientifique contre le typhus

Dans le monde entier, les gens prient pour que leurs maux s’apaisent, il n’est donc pas si étrange de découvrir que la prière était un remède recommandé dans le passé. Plus précisément, c’est le typhus ( l’infection propagée par les poux, les puces ou les acariens) qui a fait l’objet d’un traitement par la religion au 10e siècle. On disait aux patients de sortir, d’écrire une prière sur un morceau de papier, puis de le tenir contre leur sein gauche.

On suppose que le sein gauche était important à cause du cœur, bien que l’on ne comprenne pas bien la pertinence de la prière écrite. Malheureusement, ce traitement n’a pas pu empêcher les millions de décès que l’infection a causés.

Le guide de l’amputation pour les gentlemen

En 1743, l’anatomiste allemand Lorenz Heister a consigné ses recommandations de traitement pour les kyste synovial, qui apparaissent sur les mains et les poignets. Comme on peut s’y attendre de la part d’un remède du 18e siècle, ces recommandations étaient plutôt farfelues et incluaient de sangler une balle, qui avait tué un animal, sur le kyste en question ou de le toucher avec la main d’un homme mort. La cause du décès importait peut, mais il fallait que ce soit un homme et non pas une femme.

Le Guide De L'amputation Pour Les Gentlemen
Guide amputation ?

Un autre remède farfelu recommandé par Heister consistait à frapper le kyste du membre amputé avec un livre lourd, comme une Bible par exemple ! De nos jours, il est peu probable qu’un médecin recommande cette méthode.

Des kit de sangsue utilisés pour les saignées

Il est clair que les compétences médicales au Moyen Âge n’étaient pas ce qu’elles étaient au 19e siècle et encore moins ce qu’elles sont aujourd’hui ! Il n’est donc pas surprenant d’apprendre que les médecins médiévaux administraient des procédures médicales assez discutables. L’une de ces procédures était la saignée par le biais de sangsues

sangsues/saignée

. Oui, des sangsues. Le sentiment des médecins était que le corps avait besoin de se libérer de la quantité de sang qui circule dans son système de temps en temps. Une sorte de remise à zéro, en fait.

Des Kit De Sangsue Utilisé Pour Les Saignées
kit pour saignées

Le remède, dans leur esprit, était la saignée. Des sangsues étaient placées sur la peau sous ces cloches, qui assuraient également une aspiration pour aider à  » extraire  » la maladie directement à travers la peau.

De l’héroïne comme sirop pour la toux

Cela peut sembler incroyable, mais l’héroïne était autrefois une marque déposée par le fabricant allemand de médicaments Bayer comme remède pour le sirop contre la toux. Contenant de la morphine diacétylée, Bayer a commercialisé le médicament comme un choix plus sûr et plus efficace que ceux contenant de la morphine ou de la codéine. Bayer a introduit l’héroïne sur le marché en 1898 et comme la morphine, elle pouvait à l’époque être achetée en vente libre sans avoir besoin d’une ordonnance !

De L'Héroïne Comme Sirop Pour La Toux

L’héroïne en tant que marque n’a pas été retirée du marché américain avant 1910 et même après, elle était encore disponible sur ordonnance d’un médecin. Vingt-quatre ans plus tard, l’opioïde hautement addictif était entièrement interdit aux États-Unis.

Prévenir le pourrissement avec des becs d’oiseaux en poudre

Il y a eu des remèdes très particuliers au cours de l’histoire -(certains sont franchement effrayants et d’autres plutôt amusants ). Celui-ci fait certainement partie du dernier groupe. Dans l’ancienne Assyrie, les becs d’oiseaux étaient broyés, combinés à de la myrrhe et ingurgités comme remède pour éviter d’être soûl.!!!! Des becs d’oiseaux ! Bien sûr, beaucoup de remèdes contre la gueule de bois semblent inhabituels, mais ils n’impliquent généralement pas d’animaux broyés.

Peut-être que ce soi-disant remède était un moyen de convaincre les anciens Assyriens de ne pas trop consommer d’alcool ? Après tout, on réfléchirait à deux fois avant de boire la bière de trop si on savait que le bec d’oiseau était au menu le lendemain !

Un mot magique pour guérir la malaria

Une incroyable percée dans la lutte contre le paludisme est survenue sous la forme d’un vaccin . Un moment monumental dans l’histoire de la médecine et d’une maladie qui fait encore plus de 500 000 victimes chaque année. Cependant, la science n’a pas toujours été à la pointe du progrès. Un médecin romain du 3e siècle de notre ère aurait recommandé aux patients d’écrire le mot  » abracadabra  » encore et encore, en enlevant une lettre du mot à chaque fois.

Un Mot Magique Pour Guérir La Malaria
Malaria ?

Une fois que le patient se retrouve avec un seul  » A  » sur sa feuille, il doit la porter autour du cou pendant neuf jours avant de la jeter dans un ruisseau coulant vers l’est. On peut parier que le résultat n’était pas au rendez-vous.

Des carottes bouillies pour traiter l’asthme

On peut dire sans se tromper que l’Angleterre du 18ème siècle n’était pas exactement un haut lieu de la médecine et de la science, même si, pour être honnête, aucun endroit au monde ne l’était vraiment à cette époque. Pourtant, le remède recommandé par l’évangéliste britannique John Wesley, à savoir un régime bimensuel de carottes bouillies pour guérir l’asthme, est plutôt fou. Cette suggestion a été proposée pour la première fois dans le livre de médecine naturelle Primitive Physick, ou, une méthode facile et naturelle pour guérir la plupart des maladies..

Des Carottes Bouillies Pour Traiter L'asthme

Evidemment Il n’y a aucun lien entre une portion saine de carottes bouillies et un soulagement des voies respiratoires. Cependant, une augmentation du nombre de légumes dans l’alimentation aurait au moins eu des effets positifs, principalement pour les yeux.

Des cheveux humains et des os de cerf pour guérir l’épilepsie

Un autre livre de la même époque qui suggérait des carottes bouillies comme remède contre l’asthme proposait également un autre traitement intéressant pour les personnes atteintes d’épilepsie. » Le livre de Phisick  » recommandait de faire cuire les cheveux d’un homme fort avec l’os de la patte d’un cerf transformé en poudre et de consommer le tout à l’approche d’une nouvelle lune. Il y a longtemps eu un débat pour savoir si la lune affectait la fréquence des crises d’épilepsie.

Des études modernes suggèrent qu’il n’y a absolument aucune corrélation entre la pleine lune et la fréquence des crises d’épilepsie. Cependant, la venue d’une nouvelle pleine lune semble être le moindre des problèmes avec ce remède bizarre.

Des Lancets pour les patients qui Saignent

La saignée en tant que pratique médicale a duré remarquablement longtemps. La procédure remonte aux années 1600, lorsqu’elle était pratiquée par des barbiers, qui se faisaient aussi passer pour des chirurgiens. Deux siècles plus tard, elle était toujours considérée comme un remède pour les patients malades et une mesure préventive de routine, en grande partie parce que les connaissances de l’époque n’offraient pas d’autres options aux professionnels de la santé. Les pauvres se sentaient obligés de faire quelque chose quand même.

Des Lancet Pour Les Patients Qui Saignent
lancette ,

Diverses méthodes de saignée ont été utilisées au cours de l’histoire, notamment les sangsues, les ventouses, le tapotement des artères et l’ouverture des veines à l’aide d’une lancette. Un instrument que l’on peut voir dans la photo ci-dessus, qui date des années 1820.

Un remède ancien à base de veau cru

Même s’ils étaient instruits et en avance sur leur temps, il suffit de regarder leur architecture pour s’en convaincre, les Romains avaient certainement des idées farfelues en matière de pratiques médicales. L’une de ces méthodes tentaient de guérir la rage dans le cas où une personne s’était fait mordre par un chien enragé. Certains médecins de l’époque recommandaient d’ouvrir la plaie et de placer un morceau de veau cru directement sur le dessus.

Ensuite, le patient se voyait prescrire un régime à base de graisse de porc et de chaux, ainsi qu’une concoction médicinale à base de vin et de bouse de blaireau bouillie. Bien sûr, la rage est une terrible maladie, mais ce  » remède  » n’était pas très agréable non plus !

Un  »Sirop Apaisant  » Pour soulager les coliques

Les coliques ( tout le monde le sait) désignent le fait qu’un bébé en bonne santé pleure pendant très longtemps, sans raison apparente. Elles sont le plus souvent observées au cours des six premières semaines de vie de l’enfant. Les parents savent parfaitement à quel point il peut être inquiétant et frustrant de devoir faire face à des coliques, en particulier les nouveaux parents, mais même aujourd’hui, il n’existe pas de traitement reconnu pour cette pathologie. Cependant, au milieu des années 1800 et au début des années 1900, 25 cents pouvaient permettre d’acheter une bouteille du sirop apaisant de Mme Winslow.

Un « Sirop Apaisant » Pour Soulager Les Coliques

Non seulement ce  »sirop apaisant  » était recommandé pour les coliques, mais il était aussi un remède pour les poussées dentaires, la diarrhée et diverses douleurs. Le sirop a fonctionné à merveille. Pourquoi ? Parce qu’il contenait une grande dose de morphine !

Un Traitement pour les Hémorroïdes

Les hémorroïdes sont des veines gonflées à l’intérieur du bas du rectum. Elles peuvent aller d’une irritation légère (et légèrement embarrassante) à un problème majeur qui nécessite une intervention chirurgicale. Selon les archives historiques, les hémorroïdes sont un problème pour les humains depuis 1700 ans avant Jésus-Christ. Au fil des ans, divers traitements ont été tentés, avec plus ou moins de succès. L’un de ces traitements parmi les moins désirables était une tige de fer chauffée insérée dans le rectum par un médecin.

Un Traitement Pour Les Hémorroïdes

L’idée était que les hémorroïdes étaient engorgées de sang, donc en plaçant la tige chaude contre celles-ci, on cautérisait la zone et on faisait disparaître le problème douloureux. Cela te semble douloureux ? C’était le cas !

La Trépanation pour se libérer des mauvais esprits

Ce traitement n’est pas pour les âmes sensibles et heureusement qu’il a été abandonné il y a longtemps. Jusqu’au 18ème siècle, la trépanation était une méthode utilisée pour libérer les mauvais esprits de l’esprit humain en perçant un trou au sommet de la tête. On permettait ainsi au démon de s’échapper. La trépanation était également utilisée pour des affections moins inhabituelles que la chasse aux démons, comme le retrait des fragments d’os brisés lors de blessures à la tête.

La Trépanation Pour Se Libérer Des Mauvais Esprits

En fait, les trépanations sont occasionnellement utilisées aujourd’hui pour soulager la pression sur le cerveau suite à des hématomes, mais elles sont effectuées dans des environnements considérablement différents de ce qu’ils étaient il y a bien des siècles.

La vaccination contre la variole

Le vaccin contre la variole a été la première vaccination réussie jamais mise au point. Il a permis de se prémunir contre ce qui était autrefois l’une des maladies les plus mortelles et les plus contagieuses jamais observées. L’endroit où la personne avait été vaccinée avait tendance à se recouvrir de croûtes qui, après être tombées, laissaient une cicatrice montrant l’endroit où le patient avait été immunisé. C’est devenu une sorte de rite de passage pour toute une génération d’Américains et l’invention du vaccin par Edward Jenner a été essentielle dans l’éradication de la maladie.

La Vaccination Contre La Variole

Les lois rendant la vaccination contre la variole obligatoire ont été promulguées dans toute l’Europe dans les années 1870, mais aux États-Unis, on a laissé aux États le soin de déterminer si les vaccins devaient être obligatoires ou non.

Un traitement au mercure pour la syphilis

L’année 1495 a vu la première grande épidémie de syphilis en Europe. À l’époque, on pensait que la maladie avait été apportée du Nouveau Monde après le voyage pionnier de Christophe Colomb. La syphilis est devenue connue sous le nom de Grande Vérole (pour la différencier de la variole) et c’était une maladie si dévastatrice que lui trouver un remède est devenu une grande priorité. Le mercure était appliqué au patient de différentes manières : frotté directement sur la peau, pris par voie orale ou vaporisé et inhalé.

Un Traitement Au Mercure Pour La Syphilis

L’exposition au mercure augmentait la salivation et la transpiration, ce qui était censé aider à guérir la maladie. Malheureusement, cette exposition avait des effets toxiques. Les gens ont perdu leurs dents à cause de la dégradation des gencives. Merci à la pénicilline !

Des lavement de fumée de tabac pour de nombreux maux

Compte tenu de ce que l’on sait aujourd’hui sur la fumée de tabac, il est incroyable d’apprendre que les lavements à la fumée de tabac étaient un traitement médical courant à partir de la fin du 17e siècle. La fumée de tabac était propulsée par un dispositif semblable à un soufflet dans le rectum via un tube rectal. Cette procédure était censée guérir divers maux, notamment les troubles intestinaux, les hernies, le choléra et il était même utilisé comme respirateur d’urgence pour les victimes de noyade.

Des Lavement De Fumée De Tabac Pour De Nombreux Maux

Ce n’est que dans les années 1800 que la légitimité des lavements à la fumée de tabac a été reconsidérés remises en question. À cette époque, la nicotine avait déjà été déclarée comme un poison capable d’avoir un effet néfaste sur le système sanguin.

La  »fée verte »…..


…… prohibée :

Le 17 mars 1915 ( il y a environ 107 ans ) , au début de la Première Guerre mondiale, le gouvernement français interdit la production et la consommation des liqueurs anisées extraites de l’absinthe, une plante aromatique à la saveur amère.

image = absinthe plante

L'absinthe, par Edgard Degas (musée d'Orsay, Paris, 1876)

La  »fée verte  »

Les liqueurs sont nées dans le Val-de-Travers, dans le canton suisse de Neuchâtel, où une habitante, la mère Henriod,

mère Henriod ?

a mis au point au XVIIIe siècle un élixir d’absinthe à des fins thérapeutiques.

L’élixir est diffusé dans le canton par le docteur Ordinaire. En 1797, le major Dubied

Dubied ?

en achète la formule et ouvre une première fabrique à Couvet (Suisse), avec son gendre, Henri-Louis Pernod. En 1805, ce dernier monte sa propre distillerie de l’autre côté de la frontière, à Pontarlier, dans le département français du Doubs, au cœur des montagnes du Jura, à l’enseigne  »Pernod et fils ».

En 1830, lors de la conquête de l’Algérie , on conseille aux soldats français de rajouter à leur eau de boisson quelques gouttes de liqueur d’absinthe afin de l’assainir et d’apaiser leurs dérangements digestifs. Les soldats y prennent goût et, de retour en France, continuent à consommer cette boisson aux vertus thérapeutiques.

Affiche pour l'absinthe, 1897, musée de PontarlierLa boisson inspire aussi les artistes et les poètes comme Degas, Toulouse-Lautrec, Baudelaire, Verlaine ou encore Oscar Wild . Ce serait O. Wild qui lui aurait donné son surnom de  »fée verte ».

Mais l’absinthe possède une substance toxique, la  »thuyone  », qui attaque le système nerveux des consommateurs abusifs.

La boisson devient alors, à la fin du XIXe siècle , synonyme de la dégradation de la condition ouvrière.! Emile Zola

Zola

la stigmatise dans un roman intitulé L’Assommoir (1877). Ses effets s’avèrent désastreux dans les tranchées de la Grande Guerre, d’où son interdiction par le gouvernement français (la Suisse l’avait interdite dès 1908).

Mais en 1920, sous la pression des distillateurs, les alcools anisés sont à nouveau autorisés en France. En 1932, un jeune Marseillais du nom de Paul Ricard

P.Ricard !

commercialise une variante de l’anis de Pontarlier sous le nom de  »pastis » (d’après un mot provençal qui signifie mélange ou confusion). Consommé avec modération et noyé dans beaucoup d’eau fraîche, le pastis a acquis  » ses quartiers de noblesse  » grâce à l’écrivain Marcel Pagnol .

NB : le 1er mars 2005, la Suisse a levé l’interdit de 1908 sur la fabrication et la commercialisation de l’absinthe en  » limitant ‘ toutefois le taux de thuyone à 35mg/litre. Dans le Val-de-Travers si bien nommé, la  »fée verte » n’a jamais cessé d’être fabriquée dans la clandestinité.

Paul Verlaine au café François Ier devant un verre d'absinthe,1892
Verlaine ?

_______________________________________

affiche ( un VRAI poison pour moi)

Paroles:

Ils buvaient de l’absinthe,
Comme on boirait de l’eau,

L’un s’appelait Verlaine,
L’autre, c’était Rimbaud,
Pour faire des poèmes,
On ne boit pas de l’eau,
Toi, tu n’es pas Verlaine,
Toi, tu n’es pas Rimbaud,
Mais quand tu dis « je t’aime »,
Oh mon dieu, que c’est beau,
Bien plus beau qu’un poème,
De Verlaine ou de Rimbaud
,

Pourtant que j’aime entendre,
Encore et puis encore,
La chanson des amours,

Quand il pleut sur la ville,
La chanson des amours,
Quand il pleut dans mon cœur,
Et qu’on a l’âme grise,
Et que les violons pleurent,
Pourtant, je veux l’entendre,
Encore et puis encore,
Tu sais qu’elle m’enivre,
La chanson de ceux-là,
Qui s’aiment et qui en meurent,
Et si j’ai l’âme grise,
Tu sécheras mes pleurs,

Ils buvaient de l’absinthe,
Comme l’on boit de l’eau,
Mais l’un, c’était Verlaine,
L’autre, c’était Rimbaud,
Pour faire des poèmes,

On ne boit pas de l’eau,
Aujourd’hui, les « je t’aime »,

S’écrivent en deux mots,
Finis, les longs poèmes,
La musique des mots,
Dont se grisait Verlaine,
Dont se saoulait Rimbaud,

Car je voudrais connaître,
Ces alcools dorés, qui leur grisaient le cœur,
Et qui saoulaient leur peine,
Oh, fais-les-moi connaître,
Ces alcools d’or, qui nous grisent le Coeur,
Et coulent dans nos veines,
Et verse-m ‘en à boire,
Encore et puis encore,
Voilà que je m’enivre,

Je suis ton bateau ivre,
Avec toi, je dérive,

Et j’aime et j’en meurs,
Les vapeurs de l’absinthe,
M’embrument,
Je vois des fleurs qui grimpent,
Au velours des rideaux,
Quelle est donc cette plainte,
Lourde comme un sanglot,
Ce sont eux qui reviennent,
Encore et puis encore,
Au vent glacé d’hiver,
Entends-les qui se traînent,
Les pendus de Verlaine,
Les noyés de Rimbaud,
Que la mort a figés,
Aux eaux noires de la Seine,

J’ai mal de les entendre,
Encore et puis encore,
Oh, que ce bateau ivre,
Nous mène à la dérive,
Qu’il sombre au fond des eaux,
Et qu’avec toi, je meurs,

On a bu de l’absinthe,
Comme on boirait de l’eau,
Et je t’aime, je t’aime,
Oh mon dieu, que c’est beau,
Bien plus beau qu’un poème,
De Verlaine ou de Rimbaud…

Affiches = méfaits de l’alcool.

Le premier patient au monde….


…….à avoir reçu une greffe de cœur d’un porc est décédé

David Bennett, le premier patient au monde à avoir reçu une greffe de cœur d’un porc génétiquement modifié, est décédé deux mois après son opération.

Les chirurgiens de l'Université du Maryland lors de la xénotransplantation.

Les chirurgiens de l’Université du Maryland lors de la xénotransplantation (Le but de la xénotransplantation est de permettre la transplantation d’organes ou de cellules d’origine animale chez l’humain. )

Le premier patient au monde à avoir reçu une greffe de cœur d’un porc

cœur de porc
cœur humain

génétiquement modifié est décédé deux mois après son opération, a annoncé mercredi 9 mars 2022 l’hôpital où il était pris en charge. David Bennett, 57 ans, est décédé après que son état a commencé à se détériorer il y a plusieurs jours. Lorsqu’il est devenu clair qu’il ne se remettrait pas, des soins palliatifs ? lui ont été prodigués. 

« Je sais que c’est assez hasardeux, mais c’était ma dernière option »

L’opération devait permettre de montrer pour la première fois qu’un cœur d’animal pouvait continuer à fonctionner à l’intérieur d’un humain sans rejet immédiat. « C’était soit la mort, soit cette greffe. Je veux vivre. Je sais que c’est assez hasardeux, mais c’était ma dernière option », avait déclaré ce résident du Maryland un jour avant son opération, selon l’école de médecine. « Le cœur a très bien fonctionné durant plusieurs semaines, sans aucun signe de rejet », a déclaré l’hôpital. Après l’opération, « le patient a pu passer du temps avec sa famille et participer à des activités de physiothérapie pour l’aider à reprendre des forces ».

« Nous avons obtenu des informations de grandes valeurs »

« Nous avons obtenu des informations de grandes valeurs, et appris qu’un cœur de porc génétiquement modifié peut correctement fonctionner à l’intérieur d’un corps humain », a déclaré le Pr Muhammad Mohiuddin, directeur du programme de Xénotransplantation cardiaque à l’Université du Maryland. « Nous restons optimistes et prévoyons de continuer notre travail lors de futurs essais cliniques. » 

çà s’est passé il y a un an !


Billet à revois ( peut-être )

23 janvier 2020 : Wuhan en quarantaine, le virus Covid-19 fige la planète…..

En décembre 2019, les officiels chinois ont tenté d’étouffer les informations sur le mystérieux virus qui a frappé Wuhan, une métropole industrielle de 11 millions d’habitants située sur le Yangzi Jiang, à l’ouest de Shanghai. Vite dépassé par l’ampleur de l’épidémie, le gouvernement s’est résolu le 31 décembre 2019 à adresser un signalement à l’OMS (Organisation mondiale de la santé).

___________________________________________________

(Wuhan est la capitale de la province du Hubei, en Chine située en Chine centrale. Avec 8,9 millions d’habitants intra-muros et une municipalité de plus de onze millions d’habitants, c’est la septième ville la plus peuplée du pays et la deuxième plus grande zone urbaine de l’intérieur, après Chongqing. Wuhan est située dans une plaine alluviale dépourvue de relief. La ville est une plaque tournante du transport, avec des dizaines de lignes de chemin de fer, de routes et d’autoroutes la reliant au reste du pays. Située sur le cours moyen du fleuve Yangzi, mais à une faible altitude au regard de son éloignement des côtes du Pacifique, elle dispose d’un grand port fluvial. La ville a le statut administratif de ville sous-provinciale qui lui donne une complète autonomie dans le domaine économique. Malgré sa taille, elle n’est entrée que récemment, à partir de la décennie 2010, dans le processus de métropolisation, sous l’effet de politiques locales et régionales.)

_________________________________________

Le 23 janvier 2020, il ordonne enfin la mise en quarantaine de toute la métropole de Wuhan et des villes de Huanggang et Ezhou, dans le Hubei. Trop tard. Déjà le virus a circulé par voie aérienne et atteint la Lombardie, qui cultive d’intenses relations avec les industriels de Wuhan. Comble de malchance, la métropole est aussi le principal site mondial de production des masques chirurgicaux

Résultat d’images pour masques chirurgicaux images

. L’arrêt de ses usines va plonger dans le désarroi les gouvernements qui, tel le gouvernement français, ont adopté une gestion des masques en flux tendu, par souci d’économie et de  » bonne gestion  » au sens néolibéral !

Rue de Wuhan pendant le confinement

Les vaccins….


……..c’est d’actualité …….

Le terme vaccinologie a été créé en 1976 par Jonas Salk

Résultat d’images pour jonas salk
Jonas Salk

(1914-1995), pour désigner une branche de médecine de santé publique consacrée aux vaccins (statut de médicament) et à la vaccination (action d’immunisation préventive). La vaccinologie est pluridisciplinaire avec un double aspect biomédical et politique (de santé publique)

La vaccination a bouleversé l’histoire de la médecine. Depuis les travaux pionniers d’Edward Jenner

Résultat d’images pour Edward Jenner
‘Edward Jenner?

et de Louis Pasteur

Résultat d’images pour Louis Pasteur
Louis Pasteur

les vaccins renforcent les défenses immunitaires. Aujourd’hui, ils font partie de notre vie courante même s’ils soulèvent certains problèmes.

Le mot  » vaccin  » tient son étymologie du mot  »vache ». Non parce que les bovidés en ont été les inventeurs lol , mais parce qu’ils souffrent d’une pathologie proche de la variole appelée  » vaccine  ». Le Britannique Edward Jenner fut le premier à comprendre qu’en inoculant cette maladie relativement bénigne à des êtres humains, il les protégeait contre les formes plus sévères de la variole. Des recherches qui ont inspiré Louis Pasteur, qui développa le premier un vaccin contre la rage.

Quels sont les effets des vaccins sur notre système immunitaire ? © Billion Photos, Shutterstock

Quels sont les effets des vaccins sur notre système immunitaire

Depuis, les connaissances en immunologie ont permis de comprendre les mécanismes fondamentaux expliquant l’efficacité ou l’échec de certains vaccins. Des progrès considérables ont été effectués, et ces traitements préventifs ont globalement fait reculer bon nombre de maladies autrefois fréquentes et parfois handicapantes, voire mortelles, comme la poliomyélite, la tuberculose ou encore la rougeole.

Les vaccins, qui aident le système immunitaire à mieux contrer certaines maladies, font partie de la vie quotidienne, alors qu'ils étaient inconnus voilà encore un siècle et demi. Même si les enfants n'apprécient pas toujours... © Pascal Dolémieux, Sanofi-Pasteur, Flickr, CC by-nc-nd 2.0

Les vaccins, qui aident le système immunitaire à mieux contrer certaines maladies, font partie de la vie quotidienne, alors qu’ils étaient inconnus voilà encore un siècle et demi. Même si les enfants n’apprécient pas toujours…

Afficher l’image source
Peur du vaccin ?

Comment le système immunitaire réagit au vaccin ?

  Le vaccin a pour but de stimuler le système immunitaire d’un organisme vivant afin d’y développer une immunité  » adaptative  » contre un agent infectieux.

La substance active ……

La substance active d’un vaccin est un antigène dont la pathogénicité du porteur est atténuée afin de stimuler les défenses naturelles de l’organisme (son système immunitaire). La réaction immunitaire primaire permet en parallèle une mise en mémoire de l’antigène présenté pour qu’à l’avenir, lors d’une vraie contamination, l’immunité acquise puisse s’activer de façon plus rapide et plus forte.

(La pathogénicité décrit le pouvoir pathogène d’un agent infectueux agent infectieux comme une bactérie, un virus ou un champignon, c’est-à-dire sa capacité à provoquer des troubles chez son hôte. Elle dépend de plusieurs facteurs :

-La virulence (capacité à générer une maladie ou des atteintes à l’organisme).

-l’invasivité (capacité à envahir les tissus des hôtes et à se multiplier à l’intérieur).

La pathogénicité se distingue de la contagiosité, qui mesure le risque d’infection entre individus ou entre espèces. Une maladie très transmissible n’est pas forcément très pathogène.

_______________________________________________________________________

Image : Le 14 mai 1796, un médecin de campagne vaccine un jeune garçon afin de le protéger contre la variole.

L’A.D.N ……


Au jourd’hui, tout le monde connait l’A.D.N , mais …..

…..à quoi ça sert ?

Il permet de :

Établir ou réfuter des liens parentaux avec un haut niveau de fiabilité,

Faire l’analyse médico-légale des échantillons ADN humains,

Connaître ses origines géographiques,

Analyser des cousinages,

Débloquer des blocages généalogiques.

Je me suis demandé qui l’avait découvert et ….

La découverte de la structure en double hélice de l’ADN appartient à un trio de chercheurs britanniques depuis plus de 65 ans. Cependant, la physico-chimiste Rosalind Franklin

R.Franklin

est bien la première à avoir mis en lumière cette même structure. Trompée, la brillante chercheuse a malheureusement rejoint le  »panthéon des femmes oubliées de la Science ». Celle-ci n’a en effet pas reçu le prix Nobel, comme ce fut le cas pour ses pairs masculins. Peut-être à cause de l’Effet Matilda (c’est le phénomène qui veut que les femmes de science ne bénéficient que très peu des retombées de leurs découvertes, quand elles ne voient pas tout simplement le prix Nobel leur échapper).

Ceux qui ont reçu le prix Nobel pour la découverte :

Les lauréats des prix Nobel 1962 posent après la remise de leur prix à Stokholm. De gauche à droite : Maurice Wilkins (médecine), Max Perutz (chimie), Francis Crick (médecine), John Steinbeck (littérature), James Watson (médecine) et John Kendrew (chimie)
De gauche à droite : Maurice Wilkins (médecine), Max Perutz (chimie), Francis Crick (médecine), John Steinbeck (littérature), James Watson (médecine) et John Kendrew (chimie).

Rosalind Elsie Franklin voit le jour le 25 juillet 1920 à Londres. Issue d’une famille juive britannique aisée et influente, l’intéressée se passionne pour les sciences dès son enfance. Son père Arthur Ellis Franklin est un important marchand de la capitale britannique. Fille aînée d’une fratrie de cinq enfants, Rosalind Franklin semble avoir vécu une enfance et une adolescence paisibles. À l’âge de 25 ans, elle obtient un doctorat en physique-chimie à l’Université de Cambridge en étudiant la porosité des structures de carbone. Deux années plus tard, elle rejoint le Laboratoire central des services chimiques de l’État à Paris. Rosalind Franklin se spécialise ainsi dans la cristallographie aux rayons X, qu’elle applique au charbon.( Il s’agit d’une méthode permettant d’étudier les cristaux au niveau atomique).

En 1950, la chercheuse retourne au Royaume-Uni après avoir accepté un poste au King’s College London. Dès lors, son superviseur John Randall lui demande d’exercer sa méthode sur la molécule d’acide désoxyribonucléique (ADN). Quelques années plus tôt, d’autres chercheurs avaient prouvé qu’au sein des chromosomes, la molécule d’ADN incarnait le support de l’hérédité et non les protéines comme la Science le pensait. Au moment où Rosalind Franklin débute ses recherches, d’autres scientifiques étudient également l’ADN. L’objectif ? Comprendre comment une telle substance pouvait être à l’origine de la vie.

Une découverte silencieuse :

Dans le laboratoire de Rosalind Franklin travaille un certain Maurice Wilkin, futur colauréat du prix Nobel en 1962. Ce chercheur est le premier à formuler l’idée d’utiliser cristallographie aux rayons X sur l’ADN. Pour des raisons encore assez débattues aujourd’hui, les deux scientifiques s’entendent très mal. Leurs personnalités semblent incompatibles : lui est discret et évite les confrontations directes, et elle apprécie grandement les débats et les autres échanges d’idées. Malgré ces problèmes relationnels, Rosalind Franklin poursuit ses recherches et effectue de nombreux clichés de l’ADN en compagnie de Raymond Gosling, son élève doctorant. Le cliché numéro 51 (voir ci-dessous) retient rapidement son attention. Néanmoins, elle se trouve devant une forme particulière de l’ADN : l’ADN A. Or, la forme B est majoritaire dans la nature et rien ne prouve que les deux formes aient le même type de structure. Prudente, la chercheuse ne souhaite rien publier pour l’instant et poursuit ses travaux sur la question.

cliché 51 ADN
Le fameux cliché 51 que Rosalind Franklin avait mis de côté, souhaitant poursuivre davantage ses recherches.

En parallèle, les chercheurs James Watson et Francis Crick l’Université de Cambridge travaillent également sur l’ADN. Particulièrement ambitieux, ceux-ci désirent être les premiers à publier la structure de l’ADN. Cependant, ils manquent clairement de données expérimentales. À l’inverse de Rosalind Franklin et Maurice Wilkin, ils ne font aucune expérience, préférant se baser sur celles des autres. Ils passent leur temps à passer en revue la littérature scientifique afin de monter leurs maquettes géantes de l’ADN, faites de tiges et de boules en plastiques.

Résultat d’images pour james watson et francis crick leur maquette de l'adn
Watson et Crick devant leur maquette

Une des pires trahisons du monde de la Science :

Un jour, James Watson et Francis Crick découvrent le fameux cliché 51 alors que Rosalind Franklin n’a absolument rien publié. En réalité, le cliché a été dévoilé par Maurice Wilkins sans l’accord de sa collègue. Si les trois hommes sont concurrents dans le domaine professionnel, ils n’en restent pas moins des amis. Personne ne sait réellement si Maurice Wilkins a eu conscience ou non de trahir Rosalind Franklin. Cependant, le résultat est le même. À la vue du cliché, James Watson et Francis Crick comprennent très vite son grand intérêt. Il s’agit de la toute première preuve formelle que l’ADN a une structure bi-hélicoïdale !

Rosalind Franklin ADN
Trahie et exclue des honneurs, Rosalind Franklin n’a pas connu une fin heureuse.

Evidemment, la suite est très injuste pour Rosalind Franklin. En 1953, James Watson, Francis Crick et Maurice Wilkins publient ensemble un article retentissant dans la revue  » Nature  » présentant donc la structure tridimensionnelle de l’ADN pour la première fois. Rosalind Franklin n’apparaît pas parmi les auteurs de la publication mais seulement dans les remerciements. De plus, le trio est allé jusqu’à oser minimiser l’importance du cliché 51, alors que celui-ci a évidemment servi de base à l’élaboration du modèle présenté dans l’article.

Après cette affaire, la brillante chercheuse tente de rebondir. La même année, elle intègre le Birkbeck College de Londres. Ses travaux permettent la découverte de la structure du virus de la mosaïque du tabac ? un sujet initialement étudié par James Watson. Rosalind Franklin contracte un cancer des ovaires en 1956, et décède un an plus tard à l’âge de seulement 37 ans. En 1962, James Watson, Francis Crick et Maurice Wilkins obtiennent logiquement le prix Nobel de physiologie-médecine.

Dans les discours de remerciement, seul Maurice Wilkins

Résultat d’images pour Maurice Wilkins
Maurice Wilkins

la cite en indiquant qu’elle a apporté une contribution précieuse. Francis Crick et James Dewey Watson l’oublient sciemment. Pire, ce dernier, 10 ans après la mort de la chercheuse, en dresse le portrait, dans son best-seller “La Double Hélice”, d’une personne acariâtre… avant de reconnaître enfin, lors d’une interview en 2003, que Rosalind Franklin aurait également mérité le prix Nobel.

la pénicilline :


C’était il y a environ 93 ans : Alexander Fleming  » découvre  » la pénicilline :

Son travail avant la découverte de la pénicilline :

Résultat d’images pour Alexander Fleming
Alexander Fleming

Après la guerre, Fleming fit des recherches sur les agents antibactériens, parce qu’il avait été témoin de la mort d’un grand nombre de soldats, victimes de la septicémie. Malheureusement les antiseptiques tuaient les défenses immunologiques du patient  plus vite qu’ils ne tuaient les bactéries qui l’avaient envahi.

Dans un article  paru pendant la Première Guerre mondiale, Fleming avait expliqué pourquoi les antiseptiques tuaient plus de soldats que les maladies elles-mêmes. Ils travaillaient correctement sur la peau  , mais les blessures profondes avaient tendance à abriter des bactéries  » anaérobies  » ? et les antiseptiques paraissaient éliminer surtout des agents bénéfiques qui auraient protégé efficacement les patients. Sir Almroth Wright

A. Wright

soutint fortement les conclusions de Fleming. Malgré tout, pendant la Première Guerre mondiale, la plupart des médecins militaires continuèrent à utiliser des antiseptiques, même dans les cas où leur usage aggravait l’état des patients.

En 1922, Fleming découvre les propriétés antibactériennes d’une substance présente dans les sécrétions nasales et dans les larmes, fabriquées par le corps lui-même . Il l’appelle le lysozyme : c’est le premier antibiotique naturel identifié .Bien qu’elle n’ait pas donné lieu à des applications thérapeutiques, la découverte du  » lysozyme  » a joué un rôle important dans l’étude des mécanismes enzymatiques (certaines biomolécules catalytiques sont cependant constituées d’ARN et sont donc distinctes des enzymes: ce sont les ribozymes.) ?

Six ans plus tard, il découvrit ( en fait redécouvrit après Ernest Duchesne

: Médecin français qui découvrit que certaines moisissures pouvaient neutraliser la prolifération de bactéries.) la pénicilline par accident, lors de l’observation d’une moisissure qui tua les bactéries d’une de ses expériences, et surtout il comprit et fit comprendre son intérêt médical .

Antibiotiques :

La découverte accidentelle de Fleming en septembre 1928 permettant d’isoler la pénicilline a marqué le début des antibiotiques modernes. Très tôt aussi, Fleming s’est rendu  compte que les bactéries développaient une résistance aux antibiotiques chaque fois qu’on utilisait trop peu de pénicilline ou pendant une période trop courte. Almroth Wright avait prédit cette résistance aux antibiotiques même avant qu’elle eût été observée expérimentalement.

Dans beaucoup de ses discours à travers le monde , Fleming a insisté sur une utilisation correcte de la pénicilline. Il a recommandé de ne pas l’utiliser sans raison et en dehors d’un diagnostic correct, de ne jamais en utiliser trop peu, ou pendant une période trop courte, car c’est précisément dans de telles circonstances que se développe la résistance des bactéries aux antibiotiques.

Purification sous une forme stable et production à échelle industrielle :

Howard Florey

Résultat d’images pour Howard Walter Florey

dirigeait une grande équipe de chercheurs à la  »Sir William Dunn School of Pathology  »de l’Université d’Oxford. L’équipe avait auparavant travaillé sur le Lysozyme de Fleming et Florey avait lu l’article de Fleming qui décrivait les effets antibactériens de la pénicilline. En 1938 il voulut essayer de purifier trois substances prometteuses, en espérant qu’au moins une d’entre elles pourrait s’avérer utile. Une de ces trois substances était la pénicilline.

Ernst Chain

Résultat d’images pour Ernst Boris Chain
Ernst Chain ( image du net )

trouva la façon d’isoler et de concentrer la pénicilline et il en théorisa correctement la structure. Peu de temps après que l’équipe eut publié ses premiers résultats en 1940, Fleming se présenta et demanda à voir où elle en était. Quand Chain lui eut demandé qui il était et que Fleming lui eut dit son nom, Chain s’écria  » Je croyais que vous étiez mort !  ».

Norman Heatley eut l’idée de transférer dans l’eau le composant actif de pénicilline pour changer son acidité. Il put alors produire assez de médicament  pour commencer à faire des tests sur les animaux.

Sir Henry Harris aurait dit en 1998 :  » Sans Fleming, pas de Chain ni de Florey ; sans Chain, pas de Florey ; sans Florey, pas de Heatley; sans Heatley, pas de pénicilline  ». De plus en plus de personnes s’impliquèrent dans l’équipe d’Oxford et, à un moment donné, c’est l’École Dunn entière qui se consacrait à la production de la pénicilline.

Après que l’équipe eut en 1940 mis au point une méthode pour obtenir enfin la pénicilline sous une forme stable et utilisable, plusieurs essais cliniques furent tentés, avec tant de succès que l’équipe chercha comment la produire en grande quantité  pour la distribuer massivement en 1945.

Fleming était modeste quant à sa participation à cette découverte et, en évoquant sa gloire, parlait du  » Mythe de Fleming  » ; il réservait ses louanges à Florey et Chain qui avaient su transformer cette trouvaille de laboratoire en un médicament utilisable !!! Fleming avait tout de même été le premier à isoler la substance active, et lui avait donné son nom : pénicilline. C’est lui aussi qui pendant douze ans avait conservé, cultivé et distribué la moisissure originale, et jusqu’en 1940 il avait continué à tenter de convaincre tout chimiste assez habile de la préparer sous une forme stable, susceptible d’être produite en masse . Beaucoup de tentatives échouèrent dans l’entourage de Fleming quand on voulut stabiliser la substance avant que Florey, en 1938, eût organisé à Oxford une équipe de recherche  biochimique nombreuse et expérimentée. C’est seulement alors qu’on put commencer ce travail immense et révolutionnaire.

Euthanasie…..


…..en France :

Euthanasie en France : que dit la » loi Leonetti  » ?

La loi Leonetti fixe les droits des patients en fin de vie sur le territoire français : L’euthanasie »  active  » y est interdite , proscrite, mais « l’obstination déraisonnable » du corps médical et « la prolongation artificielle de la vie » le sont également… Plutôt que l’acharnement thérapeutique, la loi autorise le médecin à réduire ou arrêter le traitement d’un patient en fin de vie, même si cela doit entraîner sa mort à plus ou moins court terme : l’euthanasie passive est donc tolérée en France. Des soins palliatifs, visant essentiellement à soulager les douleurs et à améliorer le confort du patient, peuvent être mis en place jusqu’au décès.

Euthanasie passive : quelle est la procédure en France ?

L’arrêt des traitements pouvant conduire au décès du patient est strictement encadré et résulte d’une décision  » collégiale  » ? . Si le patient n’est plus en état de donner directement son avis (exemple : coma), la famille et la « personne de confiance » sont consultées, et les directives anticipées rédigées par le patient doivent être respectées. Si la demande d’euthanasie passive est faite directement par un patient « en phase avancée ou terminale d’une affection grave et incurable », elle doit être respectée après que le médecin ait clairement informé ce dernier des risques encourus.( N.B : Est si le patient n’est pas en état de comprendre les risques ? )

Les références légales ?

En France, plusieurs textes de loi sont impliqués dans la prise en charge des patients en fin de vie, notamment :

1 ) la loi du 4 mars 2002 relative aux droits des malades et à la qualité du système de santé sur le droit des malades (surnommée loi Kouchner) ;

2 ) la loi Leonetti, datée du 22 avril 2005 ;

3 ) le décret du 6 février 2006 relatif aux directives anticipées prévues par la loi n° 2005-370 du 22 avril 2005 relative aux droits des malades et à la fin de vie et modifiant le code de la santé publique.

_______________________________________________________________________

P.S : Etymologiquement, « euthanos » signifie la « bonne mort ».

C’est le philosophe anglais Francis Bacon (1561-1626) qui créa le terme  » d’euthanasie  » pour designer une mort douce et facile.

Klik

Groupe sanguin et covid …


Le groupe sanguin  » O  » est-il moins risqué face au Covid-19 ?

D’après le résultat des recherches de l’éventualité d’un lien entre le groupe sanguin et le risque d’être contaminé par le virus ,il semblerait que les personnes du groupe O sont mieux protégées que les autres ! ( zut ! Je suis du  »A  » )

De nombreuses études se sont intéressées à la relation possible entre le groupe sanguin et le risque d’être atteint par la Covid-19 : Des chercheurs chinois considèrent que les personnes appartenant au groupe 0 auraient 33 % de risques en moins d’être touchées par la maladie.

Au contraire , les porteurs des groupes A et B courraient des risques plus grands!! Une étude danoise, réalisée sur près de 500.000 patients, a montré que les malades du groupe O, mais aussi du groupe B, passaient moins de temps dans les unités de soins intensifs que les personnes appartenant aux groupes A ou AB. ( étude confirmée par les chercheurs canadiens ) . Il semblerait aussi que les porteurs du groupe 0 rhésus positif sont encore plus protégés que les autres. ( Ce qui ne veut pas dire qu’ils sont immunisés. Par conséquent, ils doivent, comme les autres, respecter les gestes barrières ).

Même si les résultats de ces études semblent souligner le rôle protecteur du groupe sanguin 0, aucun lien de cause à effet, entre le groupe sanguin et une contamination moins risquée , moins probable au virus, n’a encore pu être établi avec certitude.

Mais si un lien devait l’être un jour, comment l’explique les chercheurs ? D’abord par la présence, dans le sang des personnes du groupe O, d’anticorps plus nombreux. Il contient en effet des anticorps anti-A et anti-B, alors que les personnes appartenant au groupe A, par exemple, n’ont, dans leur sang, que des anticorps anti-B.

De ce fait, les personnes du groupe O bénéficieraient d’une double protection. En plus, leur sang serait moins propice à la coagulation. Ce qui les prémunirait davantage contre les thromboses, ou les troubles vasculaires, qui font partie des complications du Covid-19.