çà s’est passé il y a 51 ans


  Le 7/10 /1967

    Ernesto Guevara est exécuté . 

    Né en Argentine, dans une famille bourgeoise de Rosario, Ernesto Guevara suit des études de médecine puis, malgré un asthme chronique, accomplit en motocyclette, avec un ami, le tour de l’Amérique latine. Il relatera cette épopée dans des carnets de voyages qui seront publiés sous le titre : Voyage à motocyclette. On peut découvrir dans ces textes un Guevara victime de préjugés racistes, comme dans cet extrait où il évoque Caracas :
« Les Noirs, ces représentants de la splendide race africaine qui ont gardé leur pureté raciale grâce à leur manque de goût pour le bain, ont vu leur territoire envahi par un nouveau type d’esclaves : les Portugais.

     Et ces deux vieilles races ont commencé leur dure vie commune, émaillée de querelles et de mesquineries de toutes sortes. Le mépris et la pauvreté les unit dans leur lutte quotidienne, mais la façon différente dont ils envisagent la vie les sépare complètement. Le Noir, indolent et rêveur, dépense ses sous en frivolités ou en « coups à boire », l’Européen a hérité d’une tradition de travail et d’économies qui le poursuit jusque dans ce coin d’Amérique et le pousse à progresser, même au détriment de ses aspirations individuelles. » 
   Il fait en 1955 la connaissance au Mexique de Fidel Castro et s’engage à ses côtés dans la lutte contre le dictateur cubain Fulgencio Batista.
Après la chute de Batista et l’accession de Fidel Castro au pouvoir, le 1er janvier 1959, il organise la répression comme procureur du tribunal révolutionnaire.
    Brutal, il inaugure une forme de « goulag tropical » et procède à des centaines d’exécutions avec le soutien actif de Raúl Castro, frère cadet du « Líder Máximo ».

   ( comme quoi , l’histoire pourrait nous faire prendre des  » salauds  »  pour des héros !)
   Devenu ensuite ministre de l’Industrie, il convainc Fidel Castro de convertir l’économie au socialisme de type soviétique et nationalise sans ménagement les entreprises cubaines.
   Écarté des responsabilités par Castro en 1965, Guevara va créer un maquis révolutionnaire dans l’ex-Congo belge avec Kabila (le futur « tombeur » de Mobutu). C’est un nouvel échec.

    Empêché de revenir à Cuba, il tente à nouveau sa chance en Bolivie avec quelques Européens épris de révolution (parmi eux, le Français Régis Debray). Mais le « Che » (c’est son surnom, d’après une expression argentine pour désigner un homme) ne bénéficie d’aucun soutien local. Aucun paysan ne rejoint la rébellion !
    Il est traqué par l’armée bolivienne et, le 9 octobre 1967, au lendemain de sa capture, sommairement exécuté.
   Sa fougue révolutionnaire, son physique de jeune premier et sa mort vont faire de lui un mythe révolutionnaire. Son icône, reproduite sur des millions d’affiches :Guevara

Publicités

C’est con ?


 » La solitude est un plat qui se mange seul « 

 »  S’endormir en auto , c’est très dangereux, s’endormir en vélo , c’est très rare ,

s’endormir à pied , c’est très con, ! « 

 »  Les riches ont un don pour l’écriture : Ils remplissent très bien les chèques ! »

 » Décider d’arrêter les blogs , de bloquer les commentaires , alors que c’est un excellent vecteur de communication , c’est con  » ? ????? 

 

çà s’est passé en août …..


Le 4 août 1944 ( il y a environ 74 ans ) : Anne Franck fut arrêtée ….

Vers 11heure , des policiers néerlandais menés par un officier SS entrent au 263 Prinsengracht  , à Amsterdam …..Lors de la perquisition , ils découvrent la cachette où A.Franck , sa soeur et leurs parents plus quatre autres clandestins se terrent ….Ils sont  arrêtés avec  leurs protecteurs ( Johannes Kleiman et Victor Kugler  )….La jeune fille décédera à l’âge de 15 ans  au camp allemand de Bergen-Belsen , en février 1945……A.Franck

 

Elle tiendra un journal : 

« Avec ses murs vides, notre petite chambre faisait très nue. Grâce à papa, qui avait emporté à l’avance toute ma collection de cartes postales et de photos de stars de cinéma, j’ai pu enduire tout le mur avec un pinceau et de la colle et faire de la chambre une gigantesque image. C’est beaucoup plus gai comme ça. »

— Anne Frank, Le Journal d’Anne Frank – 11 juillet 1942

« La radio anglaise parle d’asphyxie par le gaz. Je suis complètement bouleversée. »

— Anne Frank, Le Journal d’Anne Frank – 9 octobre 1942

Primo Levi, écrivain et survivant d’Auschwitz a déclaré à propos du journal d’Anne Frank : « Anne Frank nous émeut plus que les innombrables victimes restées anonymes et peut-être doit-il en être ainsi. Si l’on devait et pouvait montrer de la compassion pour chacune d’elles, la vie serait insoutenable. »

Verrais-je Camille après ????


    D’une manière générale, les grands-parents bénéficient d’un droit de visite et d’hébergement de leurs petits-enfants. Ce droit ne peut leur être refusé que pour des motifs graves. Ils ont par ailleurs une obligation alimentaire envers leurs petits-enfants dans le besoin.

  Droits des grands-parents :

Les grands-parents ont un droit de visite et d’hébergement de leurs petits-enfants, mais aussi le droit d’échanger une correspondance avec eux et de participer à leur éducation dans la mesure où ils ne se substituent pas aux parents.

Ces droits restent valables :

En cas de divorce des parents ;

dans le cas d’un enfant né hors mariage
lorsque le petit-enfant est adopté.
Il peut aussi arriver que les grands-parents se voient confier la garde de leurs petits-enfants :???????????grand-père -petite fille

en cas de divorce des parents si l’enfant ne peut pas rester au domicile de l’un des deux ;

si les parents sont déchus de l’autorité parentale. Dans ce cas, les grands-parents doivent respecter le droit de visite des parents.
Ces droits ne peuvent être retirés par le juge que pour des motifs graves.

Dans quels cas les grands-parents ne peuvent-ils pas exercer leurs droits ?

Le juge peut refuser aux grands-parents le droit de visite et d’hébergement de leurs petits-enfants si :

l’enfant lui-même refuse de voir ses grands-parents ;

les rapports entre les parents et les grands-parents sont très mauvais et risquent de perturber l’enfant en le faisant évoluer dans un climat de crise ;

Une rencontre entre l’enfant et ses grands-parents présente un caractère dangereux pour lui

Les grands-parents sont manifestement inaptes à s’occuper et surveiller convenablement l’enfant.

Les parents peuvent-ils faire obstacle aux relations de l’enfant avec ses grands-parents ?

Les père et mère ne peuvent, sauf motif grave, faire obstacle aux relations d’un enfant avec ses grands-parents.

   Si aucun accord ne peut intervenir à l’amiable entre les parties, les relations sont réglées par le juge aux affaires familiales. Cette situation peut se produire, en cas de divorce, pour les parents de l’époux qui n’a pas obtenu la garde de l’enfant.

  Cela arrive aussi en dehors d’une procédure de divorce lorsque, sans raison valable, les grands-parents sont empêchés d’avoir des relations normales avec leurs petits-enfants.

Qui statue en cas de conflit entre parents et grands-parents ?

  C’est le juge aux affaires familiales du tribunal de grande instance dont dépend le domicile de l’enfant qui statue.

  Il examine d’abord l’intérêt de l’enfant et peut ordonner une mesure d’enquête sociale avant de rendre sa décision. Il peut aussi entendre l’enfant et doit le faire si celui-ci en fait la demande au tribunal de grande instance ou au juge aux affaires familiales à la suite du divorce des parents.

De l’Anarchie….


 

L’anarchie est le néant des gouvernements. 

   Les gouvernements, dont nous sommes les pupilles, n’ont naturellement trouvé rien de mieux à faire qu’à nous élever dans la crainte et l’horreur du principe de leur destruction. Mais comme, à son tour, les gouvernements sont le néant des individus ou du peuple, il est rationnel que le peuple, devenu clairvoyant à l’endroit des vérités essentielles, reporte sur son néant propre toute l’horreur qu’il avait d’abord ressentie pour le néant de ses instituteurs.
   L’anarchie est un vieux mot, mais ce mot exprime  une idée moderne, ou plutôt un intérêt moderne, car l’idée est la fille de l’intérêt. L’histoire a appelé anarchique l’état d’un peuple au sein duquel se trouvaient plusieurs gouvernements en compétition, mais autre chose est l’état d’un peuple qui, voulant être gouverné, manque de gouvernement précisément parce qu’il en a trop, et autre chose l’état d’un peuple qui, voulant se gouverner lui-même, manque de gouvernement précisément parce qu’il n’en veut plus.     L’anarchie antique a été effectivement la guerre civile et, cela, non parce qu’elle exprimait l’absence, mais bien la pluralité des gouvernements, la compétition, la lutte des races gubernatives.
  La notion moderne de la vérité sociale absolue ou de la démocratie pure a ouvert toute une série de connaissances ou d’intérêts qui renversent radicalement les termes de l’équation traditionnelle. Ainsi, l’anarchie, qui au point de vue relatif ou monarchique signifie guerre civile, n’est rien de moins, en thèse absolue ou démocratique, que l’expression vraie de l’ordre social.
En effet :
Qui dit anarchie, dit négation du gouvernement;
Qui dit négation du gouvernement, dit affirmation du peuple;
Qui dit affirmation du peuple, dit liberté individuelle;
Qui dit liberté individuelle, dit souveraineté de chacun;
Qui dit souveraineté de chacun, dit égalité;
Qui dit égalité, dit solidarité ou fraternité;
Qui dit fraternité, dit ordre social;
Donc qui dit anarchie, dit ordre social.
Au contraire:
Qui dit gouvernement, dit négation du peuple;
Qui dit négation du peuple, dit affirmation de l’autorité politique;
Qui dit affirmation de l’autorité politique, dit dépendance individuelle;
Oui dit dépendance individuelle, dit suprématie de caste;
Qui dit suprématie de caste, dit inégalité;
Qui dit inégalité, dit antagonisme;
Qui dit antagonisme, dit guerre civile;
Donc qui dit gouvernement, dit guerre civile.
Je ne sais si ce que je viens de dire est ou nouveau, ou excentrique, ou effrayant. Je ne le sais ni ne m’occupe de le savoir.

Anselme Bellegarrigue

J’irais voter mais après??????


Votation des crimes contre l’humanité
1 Mai 2017 , Rédigé par Patrice Faubert

C’est rigolo
Des résultats électoraux
Souvent connus
Depuis des semaines
Même si parfois le sondage fait des siennes
Il s’agit d’élire des bourreaux
Qui prennent les gens pour des idiots
Il faut pourtant être sous-informé
Pour encore vouloir voter
De plus, ma foi
Il n’y a là, comme ailleurs, aucun choix
Sinon le choix du capital
Les lois du marché, c’est fatal
L’on vote
Pour qui pense comme soi
L’on vote
Pour que force reste à la loi
Pour ses petits intérêts personnels
Pour que se taisent tous et toutes, les rebelles
Voter est contre-révolutionnaire
Voter c’est complètement réactionnaire
Et puis
Toutes les droites sont représentées
Donner l’impression de la diversité
C’est pourtant une seule et même idée
Contre la liberté
Contre l’égalité
Contre la fraternité
La réaction rassure, la révolution fait peur
Pour les riches, une droite classique
Voire même catholique
Tout un faux bonheur
Pour les pauvres, une droite nationaliste
Voire catholique intégriste
Tout un vrai malheur !
L’électeur est un sacré rigolo
Même s’il fait le beau
L’électrice est une sacrée rigolote
Et elle sera toujours mauvaise la note
Le capital
Toujours, des élections, le seul vainqueur
Avec son personnel politique, actrices et acteurs
Toujours les mêmes têtes
Ne pas le croire, c’est être bête
Extrême gauche du capital
Gauche du capital
Extrême droite du capital
Droite du capital
Que voulez-vous
Au politique, le vote est son toutou
Et puis, il y a toujours plus fasciste que soi
Du capital, c’est la principale loi
C’est donc vous, c’est tout
Voter
C’est donc comme une complicité
Des crimes contre l’humanité
C’est si peu dit
Que de l’avoir dit ou écrit
L’on est comme la première ou comme le premier !
Les élections
Il fallait y penser
Aux esclaves, faire croire qu’ils vont participer
Esclaves salariés, esclaves chômés, esclaves retraités
Voilà qui va beaucoup en indigner
Nos vies sont pourtant d’une grande pauvreté
Comme les TGV OUIGO, bestiaux à transporter
Sous le capital
Il n’y a aucune gratuité
Sous le capital
D’une façon l’autre, il faut en chier
De temps à autre
Il y a encore, et je suis des vôtres
Malgré les interdictions, des manifestations antifascistes
Mais il y a différents antifascistes
Celui que je préfère est anarchiste
Car
C’est maintenant Vichy partout
Car
C’est maintenant Pétain partout
Le contexte est différent, c’est tout
Et donc
Il y a un antifascisme d’extrême gauche
Il y a un antifascisme de gauche
Il y a un antifascisme de droite
Il y a un antifascisme d’extrême droite
Mais néanmoins pour le capital, c’est fou !
Forcément
Une révolution vraiment aboutie
Et qui de fait, ne serait jamais finie
Serait une frangine de l’anarchie
Plus besoin d’argent
Il n’y aurait plus d’argent
Plus besoin de travail
Il n’y aurait plus de travail
Mais seulement des activités
Nécessaires au fonctionnement de la cité
Par bourgade, par commune, par ville, indépendantes mais reliées
Selon les goûts et les envies
Tout est si vite appris
Plus de truands, plus de voleurs
Pas besoin de policiers, pas besoin d’armée et de maréchaussée
Une autre conception de la vie
Personne ne voulant échapper à cette harmonie
Et puis pour en revenir aux élections
C’est voter pour toute une corruption
D’ailleurs, tout résultat non souhaité, serait en annulation
Réfléchissez bien à cela, apôtres de la votation
Le capital vous prend comme couillonnes et couillons
La moindre des choses, à la moindre élection
Est dans l’abstention
Déjà un acte d’insoumission
Comme gueuler dans une manifestation
L’antifascisme libertaire bien sûr en interdiction
Comme autocoller des slogans de subversion
Tout acte de résistance contre la résignation !

Patrice Faubert ( 2017 )

parceque….je pense à elle ….


Les paroles :

Ma mère elle a quelque chose
Quelque chose dangereuse
Quelque chose d’une allumeuse

Quelque chose d’une emmerdeuse

Elle a des yeux qui tuent
Mais j’aime ses mains sur mon corps
J’aime l’odeur au-dessous de ses bras
Oui je suis comme ça

Dans les yeux de ma mère
Il y a toujours une lumière
Dans les yeux de ma mère
Il y a toujours une lumière
L’amour je trouve ça toujours
Dans les yeux de ma mère
Dans les yeux de ma mère
Il y a toujours une lumière

Ma mère elle m’écoute toujours
Quand je suis dans la merde
Elle sait quand je suis con et faible
Et quand je suis bourré comme une baleine
C’est elle qui sait que mes pieds puent
C’est elle qui sait comment j’suis nu
Mais quand je suis malade
Elle est la reine du suppositoire

Dans les yeux de ma mère
Il y a toujours une lumière
Dans les yeux de ma mère
Il y a toujours une lumière
L’amour je trouve ça toujours
Dans les yeux de ma mère
Dans les yeux de ma mère
Il y a toujours une lumière

Ma mère a quelque chose
Quelque chose dangereuse
Quelque chose d’une allumeuse
Quelque chose d’une emmerdeuse

Dans les yeux de ma mère
Il y a toujours une lumière
Dans les yeux de ma mère
Il y a toujours une lumière
Dans les yeux de ma mère.

A Fripon mon fidèle compagnon .


p1000291.jpgRien que par ta seule présence

Tu me consoles des absences …

Quand tu es là , blotti contre moi ,

 Tu combles le vide , donnes la joie .

Tes ronronnements réchauffent mon coeur

Sans toi , ma solitude serait tristesse.

Mais là, elle est presque allégresse.

Tu es plus qu’un »animal de compagnie « 

En réalité , tu es mon ami , un vrai ami.

Tu m’offres l’amitié ,qu’a oubliée l’humanité.

Certains disent qu’un chat ne sait pas aimer

Pour nous ,c’est faux n’est ce pas mon Fripon?

Parce que nous le vivons , le ressentons …

Allez , viens ensemble montons et dormons.

Out off order

 

 

 

Sondage ! Personnel…………..


Suite à mon billet d’hier concernant ma crise d’épilepsie avec perte de connaissance , ceux et celles qui sont passés ou passeront sur mes blogs liront le commentaire de Rachel ( nuage) ….

Alors , si vous le voulez bien , je vous demande de me répondre ….Sincèrement .

– 1) Est ce que je devrais arrêter mes blogs  ( en me contentant de visiter , commenter chez ceux de mes contacts  » amis  » )  ?

-2) Je continue , mais ne parle ( n’écris ) plus de billet me concernant personnellement ( Comme ma maladie ,mes relations avec mes parents , frères et soeur , ex épouses etc…)

-3 ) Je continue sans rien changer à mes blogs , leurs contenus  etc…..

-4 ) ( facultatif lol ) J’en arrête un et si oui , lequel ?

Soyez sympa , répondez : C’est très important pour moi  , je compte sur vous .

Merci

Francis