N’oubliez pas…..


  Moi, j’ai oublié quelque chose de très important : Ma petite fille adorée ( que je ne vois pratiquement plus ) avait 7 ans ce samedi !!!!….J’enverrais une texto à sa mère demain ( si je trouve son N° ) et , sur une petite carte avec un » petit billet  » lundi .

Camille joueCamille il y a très longtemps Camille en princesse 24 12 2017__Plus tard en princesse hummm!__________________________________________________________________________________________

 

On recule , économie, économies lol horloge murale

 

….


  Tout d’abord , je voudrais vous remercier  pour avoir pris en considération ,réagi à mon billet sur le décès de ma mère .

Ce soir , je vais mieux , non pas que je ne pense plus à elle bien entendu , mais  j’ai moins  » mal  » ….Parviens à m’occuper  , à prendre conscience que son décès devait  survenir   » un jour ou l’autre  »  et aussi , je parle avec mon père qui compte sur moi  ( a besoin de moi ? ) 

Bref , je vais continuer à passer sur mes blogs et les vôtres  comme avant …

Merci encore , à bientôt

 

Ma mère a été mise  » sous morphine  » alors….


  Les médecins disent qu’elle souffrira moins  , alors j’ai voulu en savoir plus sur la morphine …..( Surtout pour moi ce billet )

 Histoire de la morphine, de l’antiquité à nos jours……….

 Usage antique:

   Le pavot à opium est connu depuis des millénaires, c’est le plus vieux remède connu par l’Homme contre la douleur. En effet, les Sumériens et les Pharaons l’utilisé déjà quatre mille ans avant notre ère !

( Dans l’Odyssée d’Homère, le Népenthès, boisson procurant l’oubli de tous les chagrins, contenait de l’opium. De même que le soma dans l’Inde antique) .

    Il a probablement été introduit par les armées d’Alexandre le Grand trois siècles avant notre ère. A la fin du treizième siècle, Marco Polo observe des champs de pavot au nord de l’Afghanistan où se trouvent encore de nombreuses plantations. 

   Au premier siècle avant notre ère, sa première définition scientifique est faite par Dioscoride ? et il est largement consommé dans la Rome impériale. En l’an 312, il y existait prés de 800 magasins vendant de l’opium et son prix modique était fixé par l’ empereur. Les Arabes utilisaient également de l’opium pour ses propriétés thérapeutiques. 

Opium

( Un champs de pavot à opium )

L‘utilisation plus récente :

   Du 16ème au 18ème siècle, sous le règne des Grands Moghols, (empereurs musulmans des Indes ) , la culture du pavot devient monopole d’état et   » l’ ophiophagie  » se développe considérablement.

En Europe, l’Anglais Thomas Sydenham étudie l’action de l’opium et écrit « sans l’opium la médecine serait manchote et bancale ». de nombreux personnages politiques en consomment à cette époque tels que Pierre le Grand, Frédéric II, Catherine de Russie, Richelieu  ou encore Louis XIV, ainsi que des personnages artistiques et intellectuels tels que Goethe, Shelley ou encore Goya.

Cependant, l’abus d’opium est vite apparu au 18ème en Angleterre, au 19ème de nombreux ouvriers en consommer; environ 1200 fumeries d’opium clandestines à Paris en 1916. !

Champs de pavot en Afghanistan (Un champs en Afghanistan

Les guerres de l’opium )

 Au 18ème siècle, le Bengale était le producteur principal de l’opium sous la domination anglaise. En 1729, 240 tonnes d’opium furent importés en Chine par les portugais puis 360 en 1817 et et 2400 en 1837. Le différend entre l’empereur chinois et les Britanniques entraîna la première guerre de l’opium (1840-1942) qui se se termina par une défaite de la Chine. Ainsi, 3000 tonnes d’opium furent importées en 1850 en Chine. Une deuxième guerre de l’opium se  déclencha en 1856 et  eut des conséquences plus graves pour la Chine avec l’importation de 6000 tonnes d’opium en 1879 puis 10 000 en 1886. Le nombre d’opiomanes était de plus d’un cinquième de la population chinoise soit environ 120 millions. Cependant, parallèlement à cela la Chine devint le premier producteur mondial d’opium au début du 20ème siècle à cause  du développement de la culture du pavot.

fumeurs-chinois-d-ipum.jpg

( Des fumeurs d’opium chinois ) 

 

De la découverte de la morphine à nos jours:

En 1804, Armand Seguin et Bernard Courtois découvrirent la morphine morphine mais c’est le pharmacien Sertümer Sertuerner découvrit que la substance cristallisée isolée était un alcaloïde c’est-à-dire une substance à propriétés thérapeutiques. C’est aussi lui qui lui donna le nom « morphine » en rapport avec ses effets proches de ceux du Dieu grec Morphée.

    Après la découverte de la seringue en 1850, la morphine fut utilisée de façon massive et en 1871 son utilisation pendant les guerres contre la douleur engendra les premiers cas de morphinomanie. Les docteurs Levistein et Lewin décrivirent alors pour la première fois la toxicomanie et à partir de ce moment la morphine eut une image  » péjorative  » chez le public.Aux Etats-Unis elle est utilisée pour soigner toutes sortes d’infections mentales telles que l’alcoolisme ou l’hystérie, jusqu’à ce que les drogues dérivées de l’opium y soit interdites.

   En 1925, la structure moléculaire de la morphine fut établie par le chimiste Robert Robinson. Brompton conçut un mélange en 1950 afin d’apaiser les souffrances en fin de vie  ( ce qui redonna à la morphine une meilleure image ). Les récepteurs du système nerveux liés à l’action de la morphine  furent mis en évidence par des chercheurs américains et suédois en 1973. De 1975 aux années 80, de nombreux progrès permettent d’adapter les doses aux besoins des patients et de mettre en place de nouveaux modes d’administration.

 Les préjugés face à la morphine aujourd’hui :

 L’utilisation de la morphine est victime de nombreux préjugés :

Tout d’abord lorsqu’elle est administrée chez les patients en fin de vie,  la morphine n’accélère pas la mort du patient quand elle est administrée de façon appropriée. L’utilisation de la morphine n’est pas réservée seulement aux personnes en fin de vie. En effet, une personne qui souffre de douleur chronique a le droit d’être soulagée (selon la charte de la personne hospitalisée) et la morphine étant un produit peu toxique, elle peut être administrée pendant de nombreuses années sans problème. La morphine peut être également utilisée pour soulager les douleurs des personnes gravement blessées ou souffrant d’un cancer. Elle peut être utilisée avec un traitement bref pour des douleurs aiguës intenses comme une fracture très douloureuse, un infarctus du myocarde, douleurs postopératoires… ou bien avec un traitement prolongé pour des douleurs cancéreuses ou autres. 

    Un autre préjugé face à l’utilisation de la morphine est qu’elle causerait une dépendance psychologique. Mais lorsque la morphine est administrée de façon adéquate le risque de dépendance psychologique est faible, par contre la dépendance physique est quasi inévitable. La dépendance physique est normale lors d’un traitement par opiacés…..

   Enfin, un dernier préjugé concernant la morphine est qu’elle provoquerait des délires. Mais en réalité, l’apparition de confusions chez un patient est seulement un effet secondaire au début du traitement lorsque le patient n’est pas encore habitué au produit ou que la dose prescrite est trop élevée.

  L’évolution de la réglementation concernant la morphine:

   Avant, les autorités relevaient le nombre d’emballages vides de morphine et les comparaient au nombre de doses prescrites. De plus, il existait un carnet spécial (carnet à souche) rempli par les médecins pour des patients utilisant de la morphine, de manière à suivre avec rigueur les consommations des différents patients.

Aujourd’hui, le contrôle des patients est bien moins grand, ( même si encore exercé  ) : une ordonnance sécurisée (non falsifiable) est délivrée aux patients qui doivent s’en procurer. Quelques règles qui ne sont plus obligatoires restent cependant en pratique chez certains médecins, mais ce n’est que par habitude, comme le compte des ampoules à morphine chaque matin et chaque soir pour vérifier s’il n’y a pas eu de vol.

Souvenir personnel : ……………( Noël )


    Nous étions  4 ( 3 garçons et une fille , moi = l’ainé ) . Mes parents travaillaient » dur » tous les deux , mais certains faits ( que je n’ai pas envie d’ écrire ici ) faisaient qu’en fin de mois , l’argent manquait…..
   Chaque fins d’années les même questions m’étaient posés par mes frères et ma » petite » sœur : » Dis tu crois qu’il va passer le Père – Noël ? »
    L e plus souvent , je leurs répondais : » Mais bien sur qu’il va passer , mais peut-être qu’il ne nous apportera pas tout ce que nous avons demandé , il y a beaucoup d’enfants et le père Noël fait ce qu’il peut … »
    Un jour, j’ai eu l’occasion d’aller voir mon père dans son » atelier » , il ne m’attendait pas et sitôt entré , je vis qu’il mettait un carton sur ce qui était sur son établi …..Le lendemain , pendant qu’il était au travail , je suis allé voir et là : Il y avait de la sciure et des copeaux de bois sur le sol , sur l’ établi , sous le carton , je vis un camion tout en bois ( il le fabriquait pour en faire un cadeau du père Noël ! ) , de même ( je l’ai compris un peu plus tard ) , ma mère et ma grand-mère fabriquaient des » jouets » ( poupées pour ma sœur , costume de cow-boys pour un garçon , d’indien pour l’autre etc.…) . J’avais du coup , fini de croire au père Noël ,…….Mais l’émotion fut très forte et l’Amour pour mes parents et ma grand – mère prit encore plus d’ampleur !
   Bien entendu je ne dis rien aux » autres » ..
Je n’ai jamais oublié ce jour et quand Manu est né , je me suis promis de tout faire pour que jamais le père Noël ne l’oublie ………….

Je pars…


  Ce vendredi en fin d’après midi  pour  » garder  » la maison de mon fils pendant environ une semaine …..( Cali semble sentir que je vais partir : Elle ne cesse de se blottir contre moi en ronronnant , elle va me manquer aussi ) 

Mon  » barda  » est presque prêt …..

Je me suis demandé d’où vient ce mot  » barda  » ? 
   Le mot « barda », avant d’entrer dans le langage populaire, était utilisé dans l’argot militaire.
   À l’origine,  » barda » provient de la langue arabe. Il désigne le bât, une sorte de couverture posée sur le dos du mulet ou du cheval pour adoucir le poids de la charge qu’il porte.
   L’adoption du mot par les troupes françaises résulte de la conquête de l’Algérie, débutée en 1830.

   L’interprétation change alors : pour les soldats français, le « barda » ne désigne pas l’appareil placé sur le dos des bêtes, mais l’équipement militaire qu’ils transportent.Réapprovisionnement logistique dans le désert de Kouba Langa.
  Au fil du temps , « barda » s’est diffusé dans le langage courant pour signifier une charge encombrante, comme le suggère l’expression  »  prendre tout son barda  »

P.S : Là ba , il y a un ou deux P.C , mais je ne sais pas si je pourrais me connecter facilement ?  Alors…..A dans 5 ou 6 jours …..

Soyez bien pendant ce temps …..

Aujourd’hui ….


18 juin , çà aurait été l’anniversaire de ma chère Léone ,

ma grand – mère  ….Quel âge ? , je ne sais pas , je n’ai jamais su ( ou ne me souviens ) pas de son année de naissance …………

 » Y en a qui …. » ….( me connaissent bien )


( Mon  » bonhomme  »  m’a envoyé un texto où il me conseille d’écouter ceci ) : 

Le matin, quand je me réveille,
J’ai du mal à quitter Morphée
Pour aller justifier la paye
Que mon patron peut s’octroyer
Cà n’est pas vraiment que je tienne
A continuer de l’engraisser
Mais aussi petite soit la mienne (de paye)
J’en ai besoin pour bouffer
Je fais des trous dans ma ceinture
Un par jour pour mieux gérer
Le minimum que cette enflure
Se croit obligé d’me céder

Y en a qui s’ront jamais dans la *****
Y en a qu’auront jamais d’problèmes
Et ce sont souvent ceux-là même
Qui nous dirigent et qui nous gouvernent

Je le croise devant l’usine
Dans sa belle BMW
Dans sa Porsche ou bien son Alpine
Suivant ce qu’il a motivé
Moi je gare mon vélo
Depuis qu’ils ont décidé
Afin de relancer l’marché d’l’auto
D’interdire aux poubelles de rouler
Il a les fringues toujours impec’
Les mains propres et jamais tachées
Moi, mes paluches, je bosse avec
Et mes neurones sont élimés

Y en a qui s’ront jamais dans la *****
Y en a qu’auront jamais d’problèmes
Et souvent ce sont ceux-là même
Qui nous dirigent et qui nous gouvernent

Il a des potes en politique
Des plantes grasses à arroser
De celles qui jamais ne lui piqu’
‘eront le coeur de son chéquier
Ils ont le cumul sympathique
De maire et de député
Ils ont la morale cathodique
Et le chômage suranné
Et peu importe l’ascenseur
Qu’ils aiment à se renvoyer
Peu importe puisque l’erreur
C’est qu’on est trop dans l’escalier

Y en a qui s’ront jamais dans la *****
Y en a qu’auront jamais d’problèmes
Et souvent ce sont ceux-là même
Qui nous dirigent et qui nous gouvernent

Combien de temps encore, va-t-on se laisser faire
Combien de temps encore, sans rien faire…
Combien de temps encore, va-t-on se laisser faire
Combien de temps encore, sans rien faire…

Y en a qui s’ront jamais dans la *****
Y en a qu’auront jamais d’problèmes
Et souvent ce sont ceux-là même
Qui nous dirigent et qui nous gouvernent

Y en a qui s’ront jamais dans la *****
Y en a qu’auront jamais d’problèmes
Et souvent ce sont ceux-là même
Qui nous dirigent et qui nous gouvernent

Vidéos :

C’était il y a …..


  63 ans : Un enfant naissait  dans les Ardennes , à Signy le Petit précisément . Dans la famille Marin , c’était le deuxième fils ….En fait….c’était  » mon frère  » ! Alain né le 2 juin 1956 ( environ 1 an 1/2 après moi )…

Logiquement , dans une famille  » classique  » , j’aurais du lui envoyer un mail , un carte / courrier etc…..Mais , je ne l’ai pas fait ! Pourquoi , parceque c’est un fasciste , raciste et j’en passe …..Il a dit un jour que des gens comme moi ( épileptiques ou autres handicapés devraient être mis dans des camps et exterminés !)……Il a fait une sorte d’école militaire ( il me faut reconnaitre quil en a  » bavé  » ) , mais , à mon avis çà n’excuse pas ses idées, opinions….  Là avec sa fille …….                                   

Au cas où …..


Quelqu’un se poserait des questions sur mon absence sur les blogs ( les miens , mais surtout sur les blogs  » amis  » )  : 

1) J’ai eu des problèmes disons techniques avec mon P.C …..

2 ) J’ai téléphoné à mes parents : Mon père s’inquiète devant  » l’état  » de ma mère , mais je lui ai parlé et elle va mieux ! M’a parlé de Manu , son divorce et de mes petites filles de façon tout à fait  » claire  » …Et elle m’a assuré aussi que mon père s’occupait de tout ( cuisine, ménage ,courses etc.….) en ajoutant que çà  » l’embêtait  »  . Ce à quoi j’ai répondu qu’elle n’avait pas à être gênée car elle avait eu son compte d’ennuis à cause de lui …… En plus , une  » kiné  » passe tous les jours pour la masser , la faire marcher etc.… et , selon elle çà lui fait du bien ….

Enfin , je lui ai dit que je remonterais avec Manu dès que possible ; elle m’a répondu que ce serait bien , mais que ce serait mieux à  » la belle saison  »

Voilà .

A ce soir si ce  » machin « veut bien m’obéir  ………..

Soyez bien en  attendant ……

Les paroles :

Ma mère elle a quelque chose
Quelque chose dangereuse
Quelque chose d’une allumeuse
Quelque chose d’une emmerdeuse

Elle a des yeux qui tuent
Mais j’aime ses mains sur mon corps
J’aime l’odeur au-dessous de ses bras
Oui je suis comme ça

 

Dans les yeux de ma mère
Il y a toujours une lumière
Dans les yeux de ma mère
Il y a toujours une lumière
L’amour je trouve ça toujours
Dans les yeux de ma mère
Dans les yeux de ma mère
Il y a toujours une lumière

Ma mère elle m’écoute toujours
Quand je suis dans la merde
Elle sait quand je suis con et faible
Et quand je suis bourré comme une baleine
C’est elle qui sait que mes pieds puent
C’est elle qui sait comment j’suis nu
Mais quand je suis malade
Elle est la reine du suppositoire

Dans les yeux de ma mère
Il y a toujours une lumière
Dans les yeux de ma mère
Il y a toujours une lumière
L’amour je trouve ça toujours
Dans les yeux de ma mère
Dans les yeux de ma mère
Il y a toujours une lumière

Ma mère a quelque chose
Quelque chose dangereuse
Quelque chose d’une allumeuse
Quelque chose d’une emmerdeuse

Dans les yeux de ma mère
Il y a toujours une lumière
Dans les yeux de ma mère
Il y a toujours une lumière
Dans les yeux de ma mère.

Une journée banale…..


Sauf …..un Xème courrier de mon  » frère  » …..Courrier plein de méchanceté, haine . Alors, j’ai pris la décision de remettre le courrier dans son enveloppe et lui ai renvoyé , puis j’ai bloqué son accès à mon adresse internet . J’aurais essayé de discuter , mais c’est impossible de parler avec ce genre de personnage : Je ne veux plus en entendre parler et n’en parlerais plus . Même ici , c’est la dernière fois .

Mieux vaut des ami(e)s sincères qu’un frère de ce genre !

Pas de commentaire s’il vous plait  ……