Ce rêve,………………..


 P.Verlaine
 
Mon rêve familier

Je fais souvent ce rêve étrange et pénétrant
D’une femme inconnue, et que j’aime, et qui m’aime,
Et qui n’est, chaque fois, ni tout à fait la même
Ni tout à fait une autre, et m’aime et me comprend.

Car elle me comprend, et mon cœur, transparent
Pour elle seule, hélas, cesse d’être un problème
Pour elle seule, et les moiteurs de mon front blême,
Elle seule les sait rafraîchir, en pleurant.

Est-elle brune, blonde ou rousse ? – Je l’ignore.
Son nom ? Je me souviens qu’il est doux et sonore
Comme ceux des animés que la Vie exila.

Son regard est pareil au regard des statues,
Et pour sa voix, lointaine, et calme, et grave, elle a
L’inflexion des voix chères qui se sont tues.

                                                                            Ce rêve aujourd’hui,je ne le fais plus:Je sais qui ELLE est!!

Mr Devos (textes qu j’aime)


 
Caen


J’avais dit: "pendant les vacances, je ne fais rien !… Rien ! Je ne vais rien faire ".
Je ne savais pas où aller.
Comme j’avais entendu dire : "A quand les vacances ?… A quand les vacances ?…"
Je me dis: " Bon !… Je vais aller à Caen… " Et puis Caen !… ça tombait bien, je n’avais rien à y faire.
Je boucle la valise… je vais pour prendre le car… Je demande à l’employé :
– Pour Caen, quelle heure?
– Pour où ?
– Pour Caen !
– Comment voulez-vous que je vous dise quand, si je ne sais pas où ?
– Comment ? Vous ne savez pas où est Caen ?
– Si vous ne me le dites pas !
– Mais je vous ai dit Caen !
– Oui !… mais vous ne m’avez pas dit où !
– Monsieur… je vous demande une petite minute
d’attention ! Je voudrais que vous me donniez l’heure des
départs des cars qui partent pour Caen !
– !!…
– Enfin !… Caen !… dans le Calvados !…
– C’est vague!
– …En Normandie!…
– Ma parole ! Vous débarquez !
– Ah!… là où a eu lieu le débarquement !… En Normandie !
– A Caen…
– Là !
– Prenez le car.
– Il part quand ?
– Il part au quart.
– !!… Mais (regardant sa montre)… le quart est passé !
– Ah! Si le car est passé, vous l’avez raté.
– !!… Alors… et le prochain?
– Il part à Sète.
– Mais il va à Caen ?
– Non il va à Sète.
– Mais, moi, je ne veux pas aller à Sète… Je veux aller à Caen !
– D’abord, qu’est-ce que vous allez faire à Caen?
– Rien !… rien !… Je n’ai rien à y faire !
– Alors, si vous n’avez rien à faire à Caen, allez à Sète.
– !!… Qu’est-ce que vous voulez que j’aille faire à Sète ?
– Prendre le car !
– Pour où ?
– Pour Caen.
– Comment voulez-vous que je vous dise quand, si je ne sais pas où !…
– Comment !… Vous ne savez pas où est Caen ?
– Mais si, je sais où est Caen !… Ça fait une demi-heure que je vous dis que c’est dans le Calvados!… Que c’est là où je veux passer mes vacances, parce que je n’ai rien à y faire !
– Ne criez pas !… Ne criez pas !… On va s’occuper de vous.
Il a téléphoné au Dépot.
Mon vieux !… (regardant sa montre):
A vingt-deux, le car était là.
Les flics m’ont embarqué à sept…
Et je suis arrivé au quart.
Où j’ai passé la nuit !

qques « anagrammes » à temps perdu


Essaie de jeu avec les lettres (les lettres du 1er mot servent à ecrire le second en essayant de trouver un rapport entre les 2)
 
1)"abriter"=>"rebatir"          (on rebatit pour s’abriter)
2)"taules" =>"autels"            (mieux vaut prier devant l’autel qu’en taule!)
3) "atres" => "resta"              ( la soirée fut bonne;il resta devant le feu dans l’atre)
4) "prose" => "repos"            (ècrire en prose et reposant car l’esprit s’evade en ecrivant)