Un léger sourire ?


Avant le  » Klik  » de fin …

1)  La petite Julie entre dans la boulangerie et se met soudain à pleurer très fort . La boulangère lui demande  » Pourquoi pleures tu comme çà ! Ma petite  Julie ?  » La fillette répond :  » En venant acheter le pain , j’ai perdu la pièce que maman m’avait donnée ..Si je rentre sans le pain , je vais me faire gronder !  »

La boulangère :  » ne pleure plus ma petite , je te l’offre  » ….

Mais Julie pleure encore plus fort !

 » Mais enfin , maintenant tu as le pain , tu n’as plus de raison de pleurer ! »

 » Si parce que vous ne m’avez pas rendu la monnaie !  »

………..

____________________________________________________

2) Un agent interpelle un accordéoniste qui fait la manche dans le métro :

      » Vous avez une autorisation de la RATP pour jouer ici ?  »

      » Euh, non . » 

   » Et bien dans ce cas , vous allez m’accompagner  » ….

 » D’accord , vous voulez qu’on chante quoi ?  »

 

Pour compenser…..


….l’émotion ? , tristesse du billet précédent :

Autre version :

les paroles:

 ( Extrait de l’opérette TOI C’EST MOI )

 

Pedro]:
L’amour, ce fruit défendu
Vous est donc inconnu ?
Ah ! Cela se peut-il,
Joli petit bourgeon d’avril ?
[Honorine]:
Ah ! Je ne l’ai jamais vu,
Jamais vu ni connu,
Mais mon cœur ingénu
Veut rattraper, vois-tu,
Tout le temps perdu !

[Pedro]:
Ah ! Rien ne vaut pour s’ aimer
Les grands palétuviers,
Chère petite chose !

[Honorine]:
Ah ! Si les palétuviers,
Vous font tant frétiller,
Je veux bien essayer…

{Refrain:}
[Pedro]:
Ah ! Viens sous les pa …

[Honorine]:
Je viens de ce pas,
Mais j’y vais pas à pas !

[Pedro]:
Ah ! Suis-moi veux tu ?…

[Honorine]:
J’ te suis, pas têtu’,
Sous les grands palétu …

[Pedro]:
Viens sans sourciller,
Allons gazouiller
Sous les palétuviers

[Honorine]:
Ah ! Sous les papa papa
Sous les pa, les létu,
Sous les palétuviers …

[Pedro]:
Ah ! Je te veux sous les pa,
Je te veux sous les lé,
Les palétuviers roses …

[Honorine][Pedro]:
Aimons-nous sous les palé,
Prends-moi sous les létu,
Aimons-nous sous l’ évier !…

 

{2ème couplet:}

[Pedro]:
Ah ! Ton cœur me semble encor’
Hésiter cher trésor,
Mais je veux tout oser
Pour un p’tit, tout petit baiser !

[Honorine]:
Un vertige m’éblouit ,
Un baiser c’est exquis ! …
Même un p’tit tout petit,
Je crains d’être pour lui
L’objet du mépris !…

[Pedro]:
Non, le mépris, je t’en prie,
Ce n’est pas dans mes prix ,
Car je suis pris, mignonne !…

[Honorine]:
Ah! mon coeur est aux abois,
Tu peux prendre ô mon roi,
Mon corps au fond des bois …

{au Refrain}

[Pedro]:
Près des arbres enchanteurs
Viens goûter les senteurs
Ce cocktail où se mêlent
Le gingembre avec la cannell’

[Honorine]:
Oui c’est l’ effet du tropique
Qui me pique , pic, pic, pic…
Je sens les muscadiers,
Je sens les poivriers
Et les bananiers !…

[Pedro]:
Le parfum des néfliers
Et des doux pistachiers
N’ vaut pas l’étuvier tendre …

[Honorine]:
Tous ces arbres tropicaux
Vous incitent aux bécots,
Allons-y mon coco !…

{au Refrain}

Si je comprends bien
Tu me veux mon chien
Sous les grands palé…
Tu viens !…

C’est con ?


 » La solitude est un plat qui se mange seul « 

 »  S’endormir en auto , c’est très dangereux, s’endormir en vélo , c’est très rare ,

s’endormir à pied , c’est très con, ! « 

 »  Les riches ont un don pour l’écriture : Ils remplissent très bien les chèques ! »

 » Décider d’arrêter les blogs , de bloquer les commentaires , alors que c’est un excellent vecteur de communication , c’est con  » ? ????? 

 

Fable??? d’actualité……..


 

Entretien d’embouche avec la Dame Aucune Chance

2017-26-3--15-46-35

Ce matin, à 10 heures Madame Confiance est conviée à un entretien d’embouche avec une Dame appelée « Aucune Chance » pour une mission appelée « Prendre le contrôle » dans une entreprise appelée « Malheur ».

Arrivée sur le lieu de l’entretien Dame « Aucune Chance », toute confiante, l’accueille très chaleureusement:

« – Bonjour,  Madame Confiance ! Soyez la bienvenue ! Asseyez –vous s’il vous plait ! Et regardez-moi en face ! »

«- Oh Madame Aucune Chance, dit Dame Confiance, je ne peux pas vous regarder en face, mon nom est Confiance, et je travaille déjà chez l’Espérance. Je suis seulement venue vous dire en face, qu’en ce qui me concerne, votre projet n’a pas la moindre chance ! »

Vrai discours de l’élu ?La sinistre vérité


homme politique
Chères concitoyennes, chers concitoyens
Je vous remercie vivement
De m’avoir élu si favorablement
A ce poste tellement compliqué
Mais Oh Combien important,
De sénateur-maire député
Président et vice-président
Ministre de la vérité.

Je vous entends déjà me dire
«Oui, il y a bien le mot vice
Dans les fonctions qui me sont allouées»,
Je vous réponds «Pas question que je me tire»
Même si la place n’est que factice
Et ça je peux vous le certifier;
Il n’y aura jamais avec moi
Quelques formes de langues de bois.

Je vous le dis solennellement
Il n’y aura plus de magouilles
Au seing de vos administrés,
J’y veillerai personnellement
Même si je dois faire des fouilles
Sur les bancs de notre assemblée,
Pour vous assurer de ma mauvaise foi
Que tout ça n’est rien d’autre que du blabla.

En ce qui concerne la transparence
Je vous promets que vous pourrez voir
Tout ce qu’il vous semble être dissimulé,
Mais ne vous fiez pas aux apparences
Nous faisons en sorte que vos regards
Se perdent dans la publicité;
Vos enfants croient aux œufs de Pâques,
Nous rendons tout le reste opaque.

C’est vrai qu’avant mon élection
On vous avait promis de dévoiler
Ce que nous avons comme patrimoine,
Mais nous avons écouté l’opposition
Qui voyait là de la curiosité
-faut quand-même pas nous prendre pour des moines-
Je reconnais qu’ils ont bien des raisons
De vouloir éviter leur démission.

Même si nous savons absolument tout
De ce que vous croyez posséder
Chez vous et sur vos comptes bancaires,
J’ai personnellement nommé un filou
Qui se charge de vous déposséder
Du plus que vous auriez pu faire,
Lui qui a raté son Bac S
Se réjouira de prendre vos bas de caisses.

Comprenez bien mes chers concitoyens
Que le moindre sou nous intéresse
Et que c’est pour ma bonne cause,
Il faut vous dire que dans concitoyen
Une syllabe vous rentre dans les fesses
Chaque fois que je m’arrose;
C’est normal nous y avons travaillé
Depuis que nous sommes nés.

Alors vraiment chers contribuables
Acceptez qu’on vous passe de la vaseline
Vous sentez bien que ça fait moins mal,
Je deviendrai Grand-Connétable
Et atteindrai le point sublime
En vous disant de garder le moral;
Si vous parvenez à la retraite
Il vous restera quelques miettes.

Mes amis grâce à nos bonnes actions,
Nos lois qui n’arrangent que notre beurre
Ou les guerres que nous avons inventées,
Je vous remercie de tous vos dons
Qui servent à payer nos tueurs
Et qui ne seront que très peu attribués,
Même si je sais que c’est très moche
Sachez que ça fini dans nos poches.

Vous me dites de n’avoir pas d’argent
Que les débuts de mois sont difficiles
Car les factures mangent vos salaires,
Soyez heureux il y a le surendettement
Qui vous rendra la vie plus facile
Avant de vous laisser dans la misère;
Vous deviendrez alors des pestiférés
Après que les huissiers soient passés.

Mes très chers amis électeurs
Puisque vous êtes encore devant la télé
Et que vous n’avez que ça à faire,
Je vous conjure d’être bien à l’heure
La prochaine fois qu’il faudra voter
Que je puisse continuer mes affaires;
De vous seuls dépend ma fortune
Quitte à vous laisser sans une tune.

Mes très chères brebis chéries que j’aime
Non, vous n’êtes pas que des esclaves
Vous êtes aussi une corne d’abondance,
On s’occupe de vos bas de laine
Alors restez bien dans votre enclave
Devant vos programmes d’ignorance;
Vous m’avez élu ministre de la vérité,
Je vous dois La Sinistre Vérité.

On interprète et reproduit ce qu’on ouïe !


 dictée amusante  Résultat de recherche d'images pour "salle de classe illustration"

La maîtresse a fait une dictée. Le petit Francis a bien écouté. Il a écrit exactement ce qu’il a entendu. Pourtant, le résultat est inattendu !Une dictée sans fautes dictée par la maîtresse:

   Dans la cuisine du vieux chalet> > Un ravioli, au fond d’un petit poêlon, réchauffe. Et il dore sous une couche de gruyère râpé. Le vieux chalet est bien tranquille. Pour le dîner, tout sera grillé, appétissant, fondant ! Le fromage est posé sur un plat ravissant. Sans doute, et d’une bouchée, il sera avalé ! Le saucisson, gras et bien tendre, sera coupé en rondelles. Et, servi sur un plateau, le chocolat bout. Le verser sera délicat et dangereux ! D’un seul coup, il écume et gorge le chalet d’un bon et tranquille parfum.> >

    Une dictée, sans fautes écrite par Francis telle qu’il l’a entendue:

    Dans la cuisine du vieux chat laid> > Un rat vit au lit, au fond d’un petit poêle long. Réchauffé, il dort sous une couche de gruyère râpé. Le vieux chat laid est bien tranquille : pour le dîner, tout ce rat, gris et appétissant, fond dans le fromage. Et posé sur un plat, ravi, sans s’en douter, d’une bouchée, il sera avalé ! Le sot, si son gras est bien tendre, sera coupé en rondelles et servi sur un plat. Oh ! le choc ! holà ! Bouleversé ce rat délicat est dangereux ! D’un seul coup, il écume, égorge le chat laid d’un bond et tranquille, part.> > Fin

Détails sur Montcuq


La commune de Montcuq connait une certaine notoriété à partir de 1976 grâce un sketch sous la forme d’un reportage de Pierre Bonte avec Daniel Prévost pour l’émission satirique Le Petit Rapporteur. Dans ce sketch, le journaliste commente : « Aujourd’hui, je suis heureux de vous montrer Montcuq, pour la première fois à la télévision. », le nom du village est prononcé erronément (mais exprès) comme « mon cul », ce qui donne lieu à un certain nombre de jeux de mots grivois (Voir la vidéo sur Dailymotion). Pour rendre hommage à ce sketch qui a donné une notoriété à la commune, une « Rue du Petit Rapporteur » est inaugurée le 8 avril 2007. Pourtant, en langue d’Oc, toutes les lettres se prononcent. La municipalité consciente du caractère particulier de sa toponymie a adhéré à l’Association des communes de France aux noms burlesques et chantants afin de promouvoir l’image de marque de la commune

Aux sombres héros de la mer?


Oui,ce n’est pas une erreur!je mets cette vidéo de noir désir (que j’aime beaucoup) dans la catégorie "jeux de mots" car  le titre permet de jouer avec les mots:"Aux sombres héros de la mer" ou Clin d'oeil"ho!sombrero de la mère" ou encore:" ho! sombres héros de l’amer"…..Embarrassé

auteurs inconnus,à méditer


« Ce n’est pas parce que les choses sont difficiles qu’on ose pas,c’est parce qu’on n’ose pas qu’elles sont difficiles »
 
C’est souvent vrai,en particulier en Amour……
 
« Le début de la connaissance est d’accepter son ignorance »
 
Sinon,on n’a plus aucune curiosité!
 
« La tendresse:Il n’y a que ça de vrai;le reste c’est de l’eau chaude »
                                                                                          Brel (je crois)
« de l’eau chaude »? un peu dur tout de même !