Pour les paroles……….


Tu peux très bien baisser les bras
Courber le dos ou fondre en larme
T’en prendre au sort qui s’acharne
Encore un malheur qui t’abat
Tu peux très bien rire aux éclats
Rompre le sort qu’il ne s’éloigne
Déverrouiller tes habitudes
Laisser tes heures de solitude
L’envie s’éveille
Au-delà d’une passerelle
L’ennui s’arrête et sommeille
De l’autre rive, je t’appelle
L’envie s’éveille
Au-delà d’une passerelle
L’ennui s’arrête et sommeille
Vers d’autres rives je t’emmène
Je peux très bien baisser les bras
Courber le dos, courir au drame
Maudire le sort de toute mon âme
Dans le malheur tu m’aideras
D’aussi loin que mes souvenirs reviennent
Je n’ai rencontré le soutien
D’une amitié comme la tienne
Je peux très bien tendre une oreille
Sourire et te rendre la pareille
J’ai disposé de ta confiance
Du trésor de la confidence
Tu peux très bien compter sur moi
Confier tes peurs, livrer tes failles
L’amitié défend ses lois
Qui n’encouragent les représailles
L’envie s’éveille
Au-delà d’une passerelle
L’ennui s’arrête et sommeille
De l’autre rive, je t’appèle
L’envie s’éveille
Au-delà d’une passerelle
L’ennui s’arrête et sommeille
Vers d’autres rives je t’emmène
On peut enfin nourrir l’espoir
S’ouvrir un fidèle avenir
Nos rancoeurs, nos idées noires
S’envoleront en fous rires
D’aussi loin que mes souvenirs reviennent
Je n’ai rencontré le soutien
D’une amitié comme la tienne

Publicités

De l’Anarchie….


 

L’anarchie est le néant des gouvernements. 

   Les gouvernements, dont nous sommes les pupilles, n’ont naturellement trouvé rien de mieux à faire qu’à nous élever dans la crainte et l’horreur du principe de leur destruction. Mais comme, à son tour, les gouvernements sont le néant des individus ou du peuple, il est rationnel que le peuple, devenu clairvoyant à l’endroit des vérités essentielles, reporte sur son néant propre toute l’horreur qu’il avait d’abord ressentie pour le néant de ses instituteurs.
   L’anarchie est un vieux mot, mais ce mot exprime  une idée moderne, ou plutôt un intérêt moderne, car l’idée est la fille de l’intérêt. L’histoire a appelé anarchique l’état d’un peuple au sein duquel se trouvaient plusieurs gouvernements en compétition, mais autre chose est l’état d’un peuple qui, voulant être gouverné, manque de gouvernement précisément parce qu’il en a trop, et autre chose l’état d’un peuple qui, voulant se gouverner lui-même, manque de gouvernement précisément parce qu’il n’en veut plus.     L’anarchie antique a été effectivement la guerre civile et, cela, non parce qu’elle exprimait l’absence, mais bien la pluralité des gouvernements, la compétition, la lutte des races gubernatives.
  La notion moderne de la vérité sociale absolue ou de la démocratie pure a ouvert toute une série de connaissances ou d’intérêts qui renversent radicalement les termes de l’équation traditionnelle. Ainsi, l’anarchie, qui au point de vue relatif ou monarchique signifie guerre civile, n’est rien de moins, en thèse absolue ou démocratique, que l’expression vraie de l’ordre social.
En effet :
Qui dit anarchie, dit négation du gouvernement;
Qui dit négation du gouvernement, dit affirmation du peuple;
Qui dit affirmation du peuple, dit liberté individuelle;
Qui dit liberté individuelle, dit souveraineté de chacun;
Qui dit souveraineté de chacun, dit égalité;
Qui dit égalité, dit solidarité ou fraternité;
Qui dit fraternité, dit ordre social;
Donc qui dit anarchie, dit ordre social.
Au contraire:
Qui dit gouvernement, dit négation du peuple;
Qui dit négation du peuple, dit affirmation de l’autorité politique;
Qui dit affirmation de l’autorité politique, dit dépendance individuelle;
Oui dit dépendance individuelle, dit suprématie de caste;
Qui dit suprématie de caste, dit inégalité;
Qui dit inégalité, dit antagonisme;
Qui dit antagonisme, dit guerre civile;
Donc qui dit gouvernement, dit guerre civile.
Je ne sais si ce que je viens de dire est ou nouveau, ou excentrique, ou effrayant. Je ne le sais ni ne m’occupe de le savoir.

Anselme Bellegarrigue

Une histoire d’amour ….


  Il sait qu’il va venir : Il passe toujours  à la même heure , le même jour…..Alors, il se dépêche . Il lui faut cacher les papiers qui trainent ici et là papiers, ne veut pas qu’il les voit …..

Bien sur , il est conscient qu’il vieillit , n’a plus vraiment tous ces esprits comme on dit .Mais le voir  » éplucher  » le factures en attente de paiement ,les lettres de ses amis……çà l’ennui ….

Il voudrait simplement qu’il comprenne ..Qu’il comprenne qu’il lui dira quand il aura besoin de lui , de ses conseils…..

Il se sent diminué quand il lui demande  : » T’as pensé  à envoyer le courrier dont on a parlé  » ….Quand il lui dit  » tu as vu , ton compte est encore à découvert relevé banque ? Tu devrais mieux gérer ton budget  » .Et qu’il dit :  » je prends tout çà , je verrais chez moi pour classer tout ce fatras  » 

Le semaine suivante , il revient avec les papiers classés dans des chemises de différentes couleurs où est noté en MAJUSCULES ce qu’elles contiennent , lui dit  » Voilà , il suffit que tu t’y tiennes « …..Avec en prime un tableau blanc  et des crayons  » feutre effaçables  » tableauoù il notera ce qu’il doit faire dans la semaine ; en rouge le plus important ….

Lors d’un de ses derniers passages , il a même vu de vieilles lettres d’amies, d’Amour passés enveloppeset lui a dit qu’il devrais les jeter ! 

Il voudrais lui dire tout çà , lui dire aussi qu’il aimerait voir plus souvent ses petits enfants…………

Il voudrait, mais il ne lui dit rien….si ce n’est une remarque de temps en temps .

Pourquoi ? Parce qu’il l’aime tout simplement…..

Son fils ……..

 

La solitude……


« Qui connaît l’art de vivre avec soi-même ignore l’ennui. »
Citation de Érasme .

« À force de me trouver mal dans ma solitude, j’arrive à m’y trouver bien. »
Citation de Gustave Flaubert

« Il en est des charmes de la solitude comme de ceux de la vertu qui ne sont connus que de ceux qui l’aiment. »
Citation de Adolphe d’Houdetot

« La solitude est bonne pour oublier le train de ce monde, où c’est le plus souvent la queue qui conduit la tête, la force qui l’emporte sur l’esprit, la volonté qui précède l’intelligence, où c’est rarement le plus autorisé, le plus expert qui dirige, qui prononce, qui organise, qui exécute. »
Citation de Henri-Frédéric Amiel


………………………………………………………………………………………………………………………….!

Je suis d´un autre pays que le vôtre, d´une autre quartier, d´une autre solitude.
Je m´invente aujourd´hui des chemins de traverse. Je ne suis plus de chez vous. J´attends des mutants.
Biologiquement, je m´arrange avec l´idée que je me fais de la biologie : je pisse, j´éjacule, je pleure.
Il est de toute première instance que nous façonnions nos idées comme s´il s´agissait d´objets manufacturés.
Je suis prêt à vous procurer les moules. Mais…
La solitude…
La solitude…

Les moules sont d´une texture nouvelle, je vous avertis. Ils ont été coulés demain matin.
Si vous n´avez pas, dès ce jour, le sentiment relatif de votre durée, il est inutile de vous transmettre, il est inutile de regarder devant vous car devant c´est derrière, la nuit c´est le jour. Et…
La solitude…
La solitude…
La solitude…

Il est de toute première instance que les laveries automatiques, au coin des rues, soient aussi imperturbables que les feux d´arrêt ou de voie libre.
Les flics du détersif vous indiqueront la case où il vous sera loisible de laver ce que vous croyez être votre conscience et qui n´est qu´une dépendance de l´ordinateur neurophile qui vous sert de cerveau. Et pourtant…
La solitude…
La solitude!

Le désespoir est une forme supérieure de la critique. Pour le moment, nous l´appellerons « bonheur », les mots que vous employez n´étant plus « les mots » mais une sorte de conduit à travers lequel les analphabètes se font bonne conscience. Mais…

La solitude…
La solitude…
La solitude, la solitude, la solitude…
La solitude!

Le Code Civil, nous en parlerons plus tard. Pour le moment, je voudrais codifier l´incodifiable. Je voudrais mesurer vos danaïdes démocraties. Je voudrais m´insérer dans le vide absolu et devenir le non-dit, le non-avenu, le non-vierge par manque de lucidité.
La lucidité se tient dans mon froc!
Dans mon froc!

Léo Ferré.

 

Je crois que je vais le faire….


Faire quoi ?

Et bien tout brûler, jeter  ….

  Je commencerais par les ordonnances médicales, puis tous les médicaments ordonnance. En effet , certains de ceux que je dois  » ingurgiter  » chaque jours  sont dangereux ( évidemment  ; à trop forte doses ils peuvent être mortels et des abrutis se droguent avec ! ) . Cela , je le sais , puisque je les prends depuis l’âge de 13/14 ans .

  Bref : Je savais , croyais que ce que les docteurs , neurologues etc…..nomment le « protocole  » veux , depuis quelques temps , que les personnes souffrant de cette saloperie d’épilepsie  voient un neurologue une fois par an pour lui demander de renouveler l’ordonnance , ( renouvellement allant de 6 mois à 1 ans ) .Et si besoin est , entre temps , un généraliste peux faire ce renouvellement . Mais, lorsque je suis passé à la pharmacie muni de mon ordonnance et de la  » fameuse  » carte vitale , une des jeunes employées qui était  » partie  » pour me servir , eut une étrange réaction et , me laissant là , partit chercher la patronne munie du papier . Je les vis papoter toutes les deux examinant mon dossier via un ordinateur . Là , quelque peu anxieux, je me demandais ce qui se passait …pharmacienne

   Enfin ,elles revinrent vers moi et la  » patronne  » me dit  » Mr , il faut que vous appeliez votre neurologue car le  » protocole  » ( encore !!! ) n’est pas respecté , nous ne pouvons pas vous délivrer vos médicaments , il faut que vous téléphonez à votre neurologue  ou y alliez …..Dire que j’ai tout compris serait mentir , mais une fois chez moi , j’ai repris toutes mes ordonnances et ai constaté que la dernière date de novembre 2016 :     Comme nous sommes début décembre , je conclue que la réaction de la pharmacienne vient du fait qu’elle considère que l’ année est passée …puisque nous sommes en décembre …..Je pris alors mon regard qui inspire la pitié , et…..elle me donna tout de même de quoi tenir quelques jours .

Quelques heures après , Emmanuel me téléphonait ( comme toujours quand il est en congé, ne passe pas le mercredi  ) …Après m’ avoir demandé si j’étais toujours O.K pour passer la soirée du 24/12 avec eux, et ma réponse affirmative ,la question  » fusa  » :  » çà va toi ?  » , moi  » oui bonhomme çà va « …..Là , aussitôt , » Non, je suis sur que t’as des problèmes  ! » ( il m’énerve ! pourquoi / comment devine -t-il toujours  tout ) ,alors je lui ai expliqué .

Selon lui , je dois passer chez mon médecin généraliste demain ,alors…..j’obéirais ! Mais sur que , si je n’ai pas d’explication , de solution , je crame tous ces papiers puis….on verra : Si un malaise important survient , où je resterais là seul dans les vaps un long ( très long ? ) moment , ou je serais hospitalisé …..Et là , un neurologue examinera mon cas …………….

En plus, il reste la question de régler les problèmes avec mon ancienne banquedistributeur : Là aussi , y aller pour  obtenir un rendez vous avec un  » responsable  » afin d’obtenir des explications sur le fait que des débits ont encore lieu sur  » mon compte  » alors que celui-ci est clos , ma C.B rendue etc……….

Voilà ,lever tôt ce samedi oblige , je vais me coucher là …Sans avoir rendu visite à quelques blogs que j’aime …..Peut-être demain……Si je sors  » indemne  » lol  de toutes ces démarches . 

 

 

Quand çà se termine…


  L’année 2017 arrive à sa fin …Une dizaine de jours et nous seront an 2018  ( avec l’entracte de Noël ) ,Noël que certains passeront seuls voir même dehors puisqu’ils non pas de domicilemendiant , d’autres en famille à festoyer autour d’une table bien garnie….avec la traditionnelle dinde ….à table

Certains enfants seront présents ,autour du fameux sapins allant et venant . Ce demandant si le Père Noël passera dans la nuit y déposer le cadeau demandé …enfants riches

D’autres  » bambins  »  n’attendront rien , pour eux , pas de cadeau : Le père Noël les oubliera , c’est certain , à la fin de sa tournée , pour eux ,le père Noël n’a plus rien ….Même si ils gardent au fond de leurs cœurs un petit espoir : Même un seul petit cadeau : çà serait bien , mais…….gosse triste

  Et moi ?

 A Noël , je suis invité chez mon fils qui m’a promis qu’il n’y aura pas d’autres invités…..Vais-je y aller ? Possible , pour passer un moment avec Camille et Justine ( Justine que je n’ai pas encore tenue dans mes bras ) Justine….Sur que s’il n’y avait pas les enfants , je resterais seul ici , dans mon » antre  » pourrie …..A ruminer sur mes ennuis , ennuis de toutes sortes : Administratifs bien sur , médicaux aussi….Me disant que la vie me fatigue ….Me demandant quand çà va finir…

Puis ce sera le  » nouvel an  » ,nouveau : Tu parles !!!!

Là sur que je serais seul  avec deux chiens :Oui Emmanuel m’a demandé si j’étais d’accord pour allez chez eux fin décembre / début janvier pour garder la maison et…les  » toutous  » , bien entendu, j’ai accepté ( comment pourrais je lui refuser quelque chose ?)

 

 

 

 

 

Pour moi !!!!


Parce que j’aime , je découvre ; c’est tout ……

 

Les Paroles :

Ils sont marrants cette année
C’est difficile de deviner dès la rentrée
Lequel se fera arrêter pour les scoots qu’il aura piqué
Lequel sera incarcéré pour avoir trop dealé

Moi en bon prof, chuis préparé
Un peu de maths et de français,
du Kick-boxing du Karaté
Tant pis pour la géographie
ce qu’ils connaissent de l’Italie
C’est juste vaguement les spaghetti et Rocco Sifredi

Le programme de cette année
En français faudrait arriver à lire
tout un livre en entier
Mais même Dan Brown et Marc Lévy
y a plus d’cent mots d’vocabulaire
On sera toujours à lire la préface
même après l’hiver

 

 

 

Et mon voisin en me voyant me dira
« Bandes de fainéants, alors vous êtes déjà rentré, vous savez pas c’que c’est d’bosser,
avec vos semaines de 20h,
vous bossez bien moins qu’un facteur,
et dire que je paye pour vos congés,
et pis vous êtes même pas bronzé ! »
Cent copies à corriger, 2/3 Prozac, 8 cafés,
Mais j’l’entends quand même dire d’en bas
« Et j’compte même pas la sécurité d’l’emploi ».

çui aux lunettes, c’est mon surdoué
Il sait écrire son nom sans fautes, il sait compter, wow !
Bah, c’est pas mal pour un 3ème, il faut savoir s’en contenter
C’est clair qu’un intello pareil, il va se faire racketter

35 élèves, cette année,
J’leur ai d’mandé c’qu’ils voulaient faire comme métier
J’ai 10 Zidane, 15 Amel Bent et 9 Bouba,
Un original qui veut faire vigile et avocat.
Il a dû voir chez Courbet
Que c’était pas mal d’être avocat si jamais t’allais en prison.
Ils croient tous qu’ils auront leur brevet en regardant l’Île de la Tentation
Merci pour tout ce que fait pour eux la télévision.

Et mon voisin, le même qu’hier, me dira :
« Bande de fonctionnaires,
alors vous êtes déjà rentré,
vous savez pas ce que c’est de bosser,
avec vos semaines de 20 heures,
vous bossez moins qu’un contrôleur,
et dire que je paie pour mon gamin,
il a redoublé son CE1″
Vite les bulletins à remplir, 2/3 Prozac, et 8 kirs,
Mais j’l’entends quand même dire d’en bas
« Et j’compte même pas la sécurité d’l’emploi ».

Les directives du ministère
Nous imposent d’faire des réunions plus régulières
On en fait même pour planifier les prochaines réunions
Ou pour décider de c’qu’on peut donner
sans risques comme sanctions

Fini les notes, de temps en temps
Faut juste leur envoyer des sms d’encouragement
L’évaluation c’est pas toi qui la fais, eux y’t’disent si t’es cool.
J’préfère quand même qu’ils me donnent des notes plutôt que des coups de boule

Impossible de les faire redoubler
Les pauvres chéris faut surtout pas les perturber
Les programmes faut les simplifier y a trop d’leçons ça les assomme
Ils ont même proposé de donner le bac avec la prochaine Playstation

Et mon voisin, vous l’connaissez, me dira
« Bande de surpayés,
vous foutez rien de la journée,
vous devez pas être fatigué,
avec vos s’maines de 20 heures,
vous bossez bien moins qu’un chômeur,
et pis pas d’chef et pas d’rend’ment,
c’est pas pour c’que vous faites vraiment »
Vite les parents à rencontrer, 2/3 Prozac, 8 Grand Marnier

Et vu leur investissement,
l’année prochaine ira pas en s’arrangeant
Faudra p’t’être songer à les adopter
V’nir les lever l’ matin, le soir les coucher
Et p’t’être dormir à leur place pour qu’ils restent éveillés en classe

La prof de gym n’est pas venue,
s’est faite agresser dans la rue,
mais bon ils l’avaient avertie,
ils veulent pas d’sport avant midi,
ils peuvent d’jà pas fumer en classe,
et ça déjà c’est dégueulasse,
Entre chaque cours une bière et un joint,
c’est quand même pas de gros besoins…

Cette fois-ci c’est décidé,
mes gosses iront dans le privé,
j’ai beau r’garder à deux fois,
j’la vois pas tant qu’ça, la sécurité d’l’emploi.

 » mon père était…. »


Paroles de Mon Père Etait Tellement De Gauche
Mon Père Etait Tellement De Gauche

On ne choisit pas son enfance, on m’a pas laissé être droitier
Mon père m’emmenait jamais au square mais au réunion de comité
Mon père était tellement de gauche qu’on habitait rue Jean Jaurès
En face du square Maurice Thorez avant d’aller vivre à Montrouge

On a été en U.R.S.S. l’hiver , les pays de l’est c’est mieux l’hiver
On voit bien mieux les bâtiments, les nuances de gris ça flashent sur le blanc

Devant la statue de Lenine, pour nous c’était le grand frisson
Moins 24 c’était pas terrible et les chapkas étaient en option
Mon père était tellement de gauche que quand est tombé le mur de Berlin
Il est parti chez casto pour acheter des parpaings.

On mangeait des Lenin’s burger, fallait vraiment faire attention
Il y avait du choux une pomme de terre, la viande elle était en option
On achetait du coca Kolkose, approuvé par le comité
Ça devait soigner la silicose, on s’en servait pour désherber
On regardait pas la contrebande, on regardait pas la corruption
La Sibérie c’était disneyland, le discernement en option.

Mon père était tellement de gauche qu’à son mariage dans l’eglise
On chantait l’internationale, les femmes portaient des faux cils
Mon père était tellement de gauche, on a eu tout pleins d’accident
Il refusait la priorité à droite systématiquement.

Les copains se foutaient de moi tout le temps, car à l’école au premier rang
J’avais mes lunettes de Brejnev et le dentier d’un Tupolev
Mon père était tellement de gauche, qu’en 81 il croyait que ça changerait
Je crois même qu’il en rêvait en 2002 en allant voter
Et même si tout ce que je raconte n’est pas tout à fait vrai
Le socialisme comme paradis nous on y croyait
Mon père était tellement de gauche, que lorsqu’il est parti
La gauche est partie avec lui.