Le « bon heurt « 


Madame,

Où courez vous dans le silence femme dans rue

Du tohu-bohu de la rue  ?

Madame ?

Tu vas retrouver ton amant 

Pendant que ton mari travaille 

Madame ? 

Le bonheur , çà vaut pas trois mailles

Madame ?

Aussitôt là , il faut qu’il s’en aille …

Alors…..

Madame ? 

Où courez vous dans le vacarme 

Et le silence du devoir ..

Madame ? 

Tu vas retrouver ton mari 

Pendant que l’Autre fait la pause …

Madame?

Le bonheur ça n’est pas grand – chose

Madame ?

Ce n’est que du chagrin qui se repose coeur triste

Alors…

Il ne faut pas le réveiller

Le bonheur………

QU’ EST CE QUE C’ EST ?

 

Léo Ferré…

 

Publicités

La vie….( en  » compensation  » de  » la faucheuse  » )


 

La vie est une fleur qui s’épanouit lentement
Un à un ouvre ses pétales, éclatante de beauté
Puis doucement s’éteint et se fane.
Les gouttes de rosée viennent caresser le bourgeon
Recroquevillé tel un fœtus.
Puis dans un cri s’arrache du ventre de la terre,
Sa mère nourricière.
Dans l’éclat du petit matin hésite, tremblante et s’ouvre,
Réchauffée par la lumière et les premiers rayons du soleil.
Bercée tendrement par la douceur du vent printanier
Laissant couler les dernières larmes de pluie
Sur sa robe encore froissée.
Protégée par sa fragilité et sa beauté éphémère
Comme l’enfant, petit être naïf et innocent                       enfant fleur
Frêle, émerveillée, lentement se redresse et grandit
Découvre la vie, s’émerveille et s’épanouit
Puis rebelle, tête haute brave les forces et les tempêtes
Adulte, trace son chemin, se résigne
Accepte son destin
Lentement regarde sa vie,
S’accroche au passé
Mais l’avenir défile droit devant
Et paisible elle s’éteint
Epargnée par sa fragile nature
Des agressions qui auraient pu l’anéantir.
La main innocente qui arrache la beauté de cette fleur
Ou la haine qui l’écrase de sa botte
Douloureusement se replie et se recroqueville
Dans une pluie, verse ses larmes fécondes
Nourrit la terre de sa source.

 

Démission..


 

Est interdit de salarier un homme
Démission à la moustache du capitaine

Hé patron, prends ça dans ta trompe
Démission unilatérale, démission sans préavis
Démission sans putain de pointage au chômage
Démission point final

Salutations, monsieur, madame
Veuillez accepter ma démission
Là comme ça, scotchée sur tes lunettes de champion mondial du dentifrice

Tous en même temps
Démission massive, démission collective, démission générale

On n’en veut plus de vos virements de radin
On n’en veut pas de votre putain de SMIC à la con
On n’en veut plus d’vos miettes
On ira cultiver la terre, bouffer des racines ou crever sous la lune
Ce qu’on fera peu importe et surtout on vous emmerde
Votre salaire de pièces jaunes, votre putain d’abonnement à la misère
Vous pouvez vous l’rentre dans l’coccyx

Le brut, le net tu peux t’en faire un paquet, tu te l’emballes, tu te le roules en cône
Tu te le fumes avec ton comptable et tout le conseil de masturbation

Comme ça demain, on fait l’mur, on détalle tous, on déclare le rêve général
Nous avons le devoir de désobéir à tous ces marchands de bétail
A tous ces DRH et autres grands prêtres en management, le devoir d’en finir
Vous m’entendez les galériens, on prend sa main droite
On prend une feuille, un stylo, on écrit
« Madame, monsieur, j’ai l’honneur et le plaisir de vous caler ma démission entre les deux parties charnues et avec mon meilleur souvenir »

Démission, vous êtes pas encore partis
L’économie c’est un truc qui sent l’ail
Un truc qui nous rabaisse, un truc qui nous salit
Non on est plus grand qu’ça papy, on a des ailes
Économie, ça veut dire radinerie
Un sou est un sou
Mais nous on s’en cogne
On va tout voler, on va tout donner
Comme ça gratos, ça va vous faire drôle
L’économie c’est la science de l’avarice, le royaume des enculés

Elle attendra l’économie qu’on lui trouve un putain de sens 

« Les Villars  » groupe chanteurs.

La vidéo :

La jalousie d’un père ? !!!


L’affaire est on ne peut plus glauque. Après avoir été enlevée, séquestrée et frappée plusieurs jours durant par son père et ses frères, une jeune fille de 17 ans a finalement été retrouvée saine et sauve dans une maison près de Nîmes. Son père vient d’avouer la raison qui l’a poussé à agir ainsi.

  Elle a été retrouvée le visage tuméfié, incapable de faire ses besoins et complètement affamée… Une adolescente séquestrée dans une maison située à Saint-Chaptes près de Nîmes a donc retrouvé la liberté après avoir été embarquée de force lundi dernier dans un véhicule devant son lycée. Selon plusieurs témoins, certains d’entre eux auraient tenté de s’interposer. En vain. Un éducateur a même été frappé.

Une raison ubuesque
Si la jeune fille a été placée « sous protection judiciaire », a indiqué une source à Midi Libre, les raisons de son agression restent obscures. Une information a cependant permis aux enquêteurs d’orienter rapidement leurs investigations. Les responsables ne seraient autres que le père de la victime ainsi que les deux frères de celle-ci. Ils ont été tous trois placés en garde à vue. Mais ce qui s’avère encore plus sordide c’est bien le motif invoqué. Son père a avoué ne pas avoir supporté l’idée que sa fille puisse entretenir une liaison amoureuse.

Quelques mots……….


Sans grand intérêt comme souvent :

 Je me suis éveillé tard comme d’habitude , mais j’ai été surpris  par le fait qu’il faisait déjà ( encore ? ) noir ! En fait , le ciel était noir parce que l’orage était là accompagné d’une sensation de chaleur « lourde « orageux  . Et moi , mon épilepsie et l’orage ne font pas bon ménage ….Le malaise était proche  ,le mal de tête déjà présent………bref , j’ai pris mon traitement illico presto et me suis décontracté au maximum ..

Puis , la pluie est venue rafraîchissant un peu l’atmosphère  oufff . Je suis donc sorti , acheté mes clops plus quelques courses à mon ancien magasin ….( de quoi survivre quelques jours ) .

Emmanuel m’a aussi envoyé un S.M.S : Il a acheté un cadeau de ma part cadeau( que je lui paierais bien sur ) pour le Noël de ma petite Camille …..Je ne me souviens plus de ce qu’est ce cadeau , mais le prix :30 euros ! pfffff  . Voilà si on ajoute un peu de ménage et la télé en permanence  , ce fut tout . Passionnant  n’est pas …..Et je présume que ce dimanche sera du même genre……..

« On nous espionne « 


  Ce soir, je regarde une série que j’aime beaucoup  à la télé : « Personne of interest « 

A chaque fois je me demande si c’est vraiement de la fiction ? 

En effet, internet les téléphones portables sont facilement  » pistés  » . Un des inconvénients du  » progrès  »  ? On le constate en recevant des offres publicitaires ( souvent en rapport avec notre situation sociale ou…..)

Pour l’anecdote , moi , je sais que mon fils lit tous ce que j’écris sur le net  , ( même s’il n’a pas mes mots de passe ) , il connaît aussi le solde , les opérations de mon compte en banque ( là c’est parce que il est ami avec une fille qui travaille dans ma banque , banque qui est aussi la sienne ).

Mercredi oblige…..


    J’avais  » zappé  » le fait que nous sommes mercredi !Ce qui implique que je dois me coucher moins tard qu’à l’habitude pour être ( en apparence ) frais et dispo à l’arrivée d’Emmanuel ..

Son repas et pratiquement prêt : Ce sera du veau  » à la casserole  »  ( et  » à ma façon  » lol ) accompagné de petits pois et pommes de terre ….Je sais qu’il aime çà …..plat

Un morceau de fromage , un yaourt et un café , ce sera bon pour une semaine …..

  Par contre , je vais ranger ( cacher ) quelques papiers ,documents qui attendent que je m’en occupe depuis un moment , sinon il va râler !

  Voilà, à ce soir si vous le voulez bien ( et si ce fichu P.C le veut bien aussi lol )

Souvenirs….


  Ces derniers jours ( comme si c’étaient les derniers de ma vie ….) ; je range , trie , jette , garde …Des objets devenus inutiles ( inutilisables ) , j’en garde certains car ils sont importants pour moi ,même si inutiles ( comme la cafetière ancienne de ma chère grand- mère ) , mais j’en jette beaucoup …..c’est ainsi que je retrouve dans le fouillis de papiers gardés de vieux écrits , souvent semblants de poésies de mon  » cru  » . La naïveté était déjà bien ancrée en moi  à cette époque . La preuve 😦 je devais avoir 14 / 15 ans !)

    » Ma fiancée  » 

 Au tout début de la semaine ,

Elle arrive comme une aubaine .

Il fait très beau, c’est merveilleux 

Le ciel est bleu comme ses yeux.

La vie est rose en ce dimanche 

Et sur ses lèvres , je me penche .

Lui donnant un tendre baiser 

Qui la fait presque chavirer …

C’est évident, elle est très belle 

Et tous les autres sont fous d’elle ,

Mais je suis son premier Amour 

Et le resterai pour toujours.

C’est de moi qu’elle s’est éprise ,

De sa présence je me grise ,

Quand j’entends son rire joyeux

Près d’elle enfin je suis heureux .

Et lorsque nous sommes ensemble,

Bouleversé, parfois , j’en tremble ,

C’est merveilleux ,tout ce bonheur ,

Tout le plaisir est dans mon cœur .

écoliersenfant écrivant