Vote en Irlande….


F. enceinteSelon les premiers sondages sortis des urnes, les Irlandais ont largement approuvé la légalisation de l’avortement lors du référendum organisé ce vendredi 25/05 ?. D’après un sondage  pour le Irish Times, 68% des votants ont voté oui, contre 32% d’opposants.

Le huitième amendement

   Près de 3,5 millions d’électeurs étaient appelés à se prononcer à l’issue d’une campagne âpre, au cours de laquelle les divisions entre villes et campagne, jeunes et moins jeunes se sont exacerbées. La consultation posait précisément la question de l’abrogation du huitième amendement de la constitution irlandaise, introduit en 1983, qui interdit l’avortement au nom du droit à la vie de « l’enfant à naître (…) égal à celui de la mère ».       Après le décès de septicémie d’une femme enceinte, une réforme avait toutefois été introduite en 2013, permettant une exception lorsque la vie de la mère est menacée.
  La législation irlandaise n’en restait pas moins l’une des plus restrictives d’Europe, avec l’Irlande du Nord et Malte, contraignant des dizaines de milliers de femmes à aller avorter à l’étranger depuis 1983. Cette consultation intervient à trois mois d’une visite du pape François en Irlande et trois ans après la légalisation, par référendum également, du mariage homosexuel, qui avait provoqué un séisme culturel dans ce pays de 4,7 millions d’habitants.
Elle traduit le déclin de l’influence de l’Église catholique, dont la tutelle s’est érodée en raison des bouleversements économiques et sociaux mais aussi des nombreux scandales qui ont frappé l’institution religieuse, dont les affaires de pédophilie impliquant des prêtres.

En France ?

En 1975, Simone Veil faisait adopter par l’Assemblée sa loi dépénalisant l’avortement en France

 

 

Publicités

Près de là où je suis né !


    119 chiens-loups sauvés grâce à une efficace coordination des services de la SPA
Dans un élevage des Ardennes, 119 chiens-loups étaient détenus dans des conditions de vie insalubres. Ils ont tous été sauvés en mai dernier et 10 d’entre eux vivent dans les meilleures conditions au sein du parc naturel Natural Parc, réputé pour sa qualité d’accueil des animaux.
La Cellule Anti-Trafic (CAT) de la SPA et 19 refuges de l’association se sont mobilisés pour sauver les 119 chiens-loups tchèques et de Saarloos d’un sordide élevage illégal en mai 2017. Cette opération faisait suite à une plainte déposée par la CAT en 2016, pour mauvais traitements par un professionnel.
   Une inspection effectuée par les services de gendarmerie, la brigade nationale d’enquêtes vétérinaires et phytosanitaires et la DDCSPP* des Ardennes avait permis de confirmer que les animaux étaient détenus en trop grand nombre et dans des conditions non conformes. De plus, la structure incriminée était déjà connue de la CAT, qui avait déposé plainte en 2012 pour les mêmes faits. A la suite de la régularisation de la situation par la propriétaire, la plainte avait été classée en 2014. Pourtant, pour ces chiens-loups, rien n’avait changé. Sous-alimentés et non-soignés pour certains, la plupart des chiens présentaient aussi un caractère très apeuré voire agressif. Certains d’entre eux vivaient dans une cave plongée dans le noir. D’autres femelles et leurs chiots étaient confinés dans des pièces sombres et humides.
Cédés à la SPA en mai dernier, tous ces animaux ont été pris en charge et soignés par les équipes salariées et bénévoles de l’association qui ont tout mis en œuvre pour leur bien-être et leur rétablissement. Un long travail de sociabilisation a été entrepris par les agents animaliers, les comportementalistes et les vétérinaires de l’association afin de familiariser ces animaux à leur environnement et aux hommes. « Ce sont des chiens qui, avant d’arriver chez nous, ont été retirés d’un élevage pour mauvais traitement. Les chiens loups tchèques et de Saarlos étant des chiens de base craintifs, ceux-ci l’étaient encore plus et avaient des problèmes de comportements assez lourds. Certains n’avaient même jamais vu de l’herbe » confie Julien Soubiron, responsable de la CAT.
En parallèle, le Tribunal Correctionnel a condamné en première instance la propriétaire à 4 mois de prison avec sursis pour les mauvais traitements qu’elle a fait subir à ses animaux. Cette dernière a fait appel de la décision.
Grâce à la très efficace coordination de tous les services de la SPA et de ses refuges, près de 90 chiens ont pu aujourd’hui être adoptés par des familles responsables qui ont su répondre aux besoins très spécifiques de cette race. L’ensemble des refuges ayant pris en charge ces chiens-loups ont été extrêmement vigilants quant au profil des adoptants et les critères de sélection étaient draconiens.
« Ce sont de très beaux chiens mais il est important de prendre conscience que c’est une race complètement à part, qui demande un énorme investissement et une bonne connaissance du chien primitif. Il nous est arrivé de refuser une adoption car le profil de l’adoptant ne correspondait pas et parce que les critères n’étaient pas remplis. Ceci aussi bien dans l’intérêt des chiens que de celui des adoptants » témoigne Claire Brissard, responsable du refuge de Chamarande.
L’un des adoptants a notamment témoigné de son incroyable adoption de la chienne Liskafox au travers d’une magnifique vidéo :

 

 

Arnaque !


  Streeteo, l’une des deux entreprises privées chargées, depuis le 1er janvier 2018, de contrôler le stationnement dans la capitale, par la mairie de Paris, réalisait de faux contrôles pour remplir ses quotas.agent

   
  Pour atteindre les 50.000 contrôles quotidiens, la société Streeteo a développé une méthode pour réaliser de fausses inspections. 
  Des agents enregistrent des numéros de plaques d’immatriculation depuis leur bureau.
Contrôler les voitures depuis un bureau. C’est la méthode utilisée par certains agents de Streeteo, l’une des deux entreprises privées chargées de contrôler le stationnement à Paris depuis le 1er janvier, pour atteindre les objectifs fixés par la Ville de Paris. L’arnaque a été révélée par le Canard Enchaîné ce mercredi 7 mars.

En outre, une vidéo, tournée par des employés de l’entreprise qui voulaient dénoncer ces méthodes, a été diffusée sur Internet. Ainsi, sur les images, on voit les agents, assis autour d’une table, bien au chaud, au lieu de sillonner les rues de la capitale. Ils enregistrent dans leur PDA (l’appareil qui leur permet de faire les contrôles) des numéros de plaques d’immatriculation.

Des pénalités de 60.000 euros
  Pour rappel, Streeteo et Moovia sont toutes deux chargées d’établir les forfaits post-stationnement (FPS), les nouvelles amendes. Un objectif chiffré a aussi été donné à ces entreprises afin d’améliorer le taux de paiement du stationnement. Mais pour atteindre les 50.000 contrôles quotidiens, la société Streeteo, filiale d’Indigo, a donc développé une méthode pour réaliser de fausses inspections.

« Streeteo triche par rapport au contrat de la mairie de Paris, on tape des plaques juste pour entrer dans notre quota, j’ai décidé de les dénoncer », expliquait l’auteur anonyme de la vidéo, dénonçant par ailleurs les mauvaises conditions de travail de son employeur. Dans un communiqué, la ville de Paris indique avoir convoqué Streeteo pour lui demander des explications. Des mesures disciplinaires ont été prises à son encontre et ces pratiques ont cessé depuis le 22 février. La Ville indique également qu’elle appliquera des pénalités financières pour chaque contrôle fictif. Selon le Canard Enchaîné, le montait serait de 60.000 €.

Hommage à la femme….


   Le 8 mars de chaque année , c’est la journée de la femme …ceci depuis 1909 …( On en parle peu en France je trouve …) 

L’idée d’une journée internationale de la femme  a été évoquée  pour la première fois par Clara ZetkinClara Zelkin , représentante de l’Allemagne lors de la 2ème conférence internationale des femmes socialistes  en 1910 à Copenhague ….

Dès 1911 , des manifestations eurent lieu dans de nombreux pays . en mars, un million de femmes environ  manifestent en Europe . La date n’est pas fixée au début , mais de nombreux 8 mars sont l’objet de faits relativement importants : En 1913 des femmes russes organisent des rassemblements clandestins ….En 1914 ,les femmes allemandes réclament le droit de vote ! En 1915 , à Oslo , des femmes défendent leurs droits et réclament la paix  ; puis dès 1917 ,des ouvrières manifestent à Saint – Pétersbourg pour réclamer du pain ! et le retour de leurs maris partis au front , ceci  jusqu’en 1921 où Lénine décrète le 8 mars pour << journée  des femmes  » .( L’incendie une semaine après d’un atelier à New York, où plus de 140 femmes périrent, força le gouvernement américain à réfléchir aux conditions de travail des femmes et eut une forte influence sur la législation américaine du travail.)

L’origine de cette journée est donc bel et bien ancrée dans les luttes ouvrières et les nombreuses manifestations qui eurent lieu en Europe au début du 20 ème siècle : Celles des femmes réclamant le droit de vote , de meilleures conditions de travail sans omettre l’égalité avec les hommes !

Après 1945 , la journée internationale de la femme devient un tradition dans le monde entier ……

Le 8 mars 1947 , Léon Blum saluera la place importante des femmes dans la résistance , et le 8 mars 1977  l’ O.N.U officialise la journée internationale de la femme ……..Journée qui a un statut officiel en France depuis……….le 8 mars 1982 ! ( toujours en avance la France ! )

Même les femmes Afghanes défileront en 2010 à cette occasion ! 

Afghanes.png

Bien sur , çà me fait penser à :

Le poète a toujours raison
Qui voit plus haut que l’horizon
Et le futur est son royaume
Face à notre génération
Je déclare avec Aragon
La femme est l’avenir de l’homme
Entre l’ancien et le nouveau
Votre lutte à tous les niveaux
De la nôtre est indivisible
Dans les hommes qui font les lois
Si les uns chantent par ma voix
D’autres décrètent par la bible
Le poète a toujours raison
Qui détruit l’ancienne oraison
L’image d’Eve et de la pomme
Face aux vieilles malédictions
Je déclare avec Aragon
La femme est l’avenir de l’homme
Pour accoucher sans la souffrance
Pour le contrôle des naissances
Il a fallu des millénaires
Si nous sortons du moyen âge
Vos siècles d’infini servage
Pèsent encore lourd sur la terre
Le poète a toujours raison
Qui annonce la floraison
D’autres amours en son royaume
Remet à l’endroit la chanson
Et déclare avec Aragon
La femme est l’avenir de l’homme
Il faudra réapprendre à vivre
Ensemble écrire un nouveau livre
Redécouvrir tous les possibles
Chaque chose enfin partagée
Tout dans le couple va changer
D’une manière irréversible
Le poète a toujours raison
Qui voit plus haut que l’horizon
Et le futur est son royaume
Face aux autres générations
Je déclare avec Aragon
La femme est l’avenir de l’homme .

J.Ferrat.

 

 

Près de chez moi …..


Sa maison tombe en miettes : la charpente s’effondre, le toit est fait de bâches et de tôles, les murs sont instables. « C’est le deuxième hiver que je passe, c’est très difficile. L’année dernière, je n’avais pas de chauffage, donc j’ai eu très très froid, même avec un chauffage, il faisait 4-5 degrés dans la maison. Comme je n’ai pas d’isolation thermique, je perds 90% de la chaleur produite », explique Joël Trompat.

  Il avait acheté ce terrain agricole avec un bâtiment sommairement aménagé en pensant se mettre à l’abri de la précarité. Licencié pour invalidité, ses revenus ne sont pas élevés. L’état du bâtiment ? Il le connaissait mais il espérait pouvoir le rénover : « Étant expulsé de Lyon, je n’avais plus d’argent, je n’avais plus rien. Soit je vivais dans la rue, soit je venais ici. Il fallait que je prenne le choix le moins pire. »

  Et à vivre ici, il a vite compris, ce serait dur de remettre en état. Il ne demandait rien, mais un jour, des amis ont fini par découvrir son dénuement. Un élan de solidarité s’est mis en place avec Malika Frontczak à sa tête : « C’est juste pas possible de laisser une personne qui a des difficultés avec sa santé. Ce sont des rats qui vivent là-dedans, pas un être humain. »

  Un autre voisin, Pascal Guenad, raconte : « J’ai voulu aider des personnes en difficulté. C’est pour cela que je viens bénévolement aider Monsieur car personne n’est à l’abri de se retrouver dans la même situation. »Taudis

 

 

 

 

Allier : il vit dans un taudis, son village se mobilise….

Médiatisation bénéfique

Des articles dans la presse ont permis que presque une dizaine de personnes tentent d’aider Joël Trompat en lui donnant un coup de main pour nettoyer son terrain, pour trouver des solutions pour le logement. Mais il est compliqué de rendre le bâtiment habitable car la mairie refuse de faire venir les réseaux d’eau et d’électricité jusqu’au terrain.

« Le terrain est inconstructible, et sur les terrains inconstructibles, les réseaux ne doivent pas être amenés et il n’est pas obligatoire de les amener. Aucune dérogation n’existe dans ce domaine », affirme Marc Malbet, maire de Domérat.

La mairie de la commune assure avoir fait des propositions de relogement à Joël Trompat. Mais ce dernier vit avec 7 chiens, des molosses. Surendetté par ailleurs, il préfère rester chez lui, sur son terrain.

Vol honteux ……


Des conteneurs Emmaüs permettant la collecte de textiles et de chaussures ont été vandalisés à Chamalières (Puy-de-Dôme), près de Clermont-Ferrand début janvier 2018. Des actes fréquents selon un responsable de l’association du département.Marc Taubert

Voler les pauvres : c’est ce qu’ont fait les auteurs de ce vol. Car si les auteurs ont sans doute récolté un maigre butin de quelques centaines d’euros au maximum, les vraies victimes sont les bénéficiaires qui auraient pu profiter de ces objets. « C’est assez fréquent, c’est même un fléau », regrette Bruno Ligocki, président de la communauté Emmaüs 63.

« C’est la communauté qui finance ces installations afin de permettre un accès facile et pratique aux gens pour donner. Lorsqu’il y a destruction, c’est souvent revendu à la place », explique-t-il.

Emmaus

Le réchauffement climatique ……


 Suite au billet précèdent , Je voulais mettre un billet sur ce sujet , mais où il y a trop à dire ou peu ,comme ici …..

 

   Le Réchauffement Climatique  est un phénomène de réchauffement à la surface du globe (air et océans).

  Cela a commencé il y a des décennies. La température de notre planète a augmenté de 0,6 à 1°C au cours des cent dernières années. Le GIEC (= Groupe Intergouvernemental d’Expert sur l’Évolution du Climat) a prévu un accroissement de température compris entre 1 et 6°C entre 1990 et 2100. Bien que la plupart des études arrêtent leur modélisation en 2100, le réchauffement et la montée du niveau de la mer devraient continuer pendant plus d’un millénaire, même si les niveaux actuels des gaz à effet de serre étaient stabilisés. Ceci reflète la lenteur des océans à se réchauffer du fait de leur masse énorme et de leur grande capacité thermique.

  Nous pouvons constater qu’en Avril 1990, les températures avaient augmenté de 3 à 5°C En Avril 2009, le climat a encore changé. Les températures augmentent par rapport à la moyenne au pôle nord et en Antarctique. Sur le reste du globe elles ont jusqu’à 8°C supplémentaire par rapport à la moyenne en Asie de l’est.Elle a
augmenté de 0 à 2,5 °C. et s’ accroît de 1°C environ sur le globe par rapport à 1990.

  En 19 ans, le réchauffement climatique a fait augmenter le climat de la planète de quelques degrés. Si cela continue à ce rythme, la température pourrait bien monter jusqu’à 6°C supplémentaires en 2100 comme l’a prévu le GIEC.

 

 

La jalousie d’un père ? !!!


L’affaire est on ne peut plus glauque. Après avoir été enlevée, séquestrée et frappée plusieurs jours durant par son père et ses frères, une jeune fille de 17 ans a finalement été retrouvée saine et sauve dans une maison près de Nîmes. Son père vient d’avouer la raison qui l’a poussé à agir ainsi.

  Elle a été retrouvée le visage tuméfié, incapable de faire ses besoins et complètement affamée… Une adolescente séquestrée dans une maison située à Saint-Chaptes près de Nîmes a donc retrouvé la liberté après avoir été embarquée de force lundi dernier dans un véhicule devant son lycée. Selon plusieurs témoins, certains d’entre eux auraient tenté de s’interposer. En vain. Un éducateur a même été frappé.

Une raison ubuesque
Si la jeune fille a été placée « sous protection judiciaire », a indiqué une source à Midi Libre, les raisons de son agression restent obscures. Une information a cependant permis aux enquêteurs d’orienter rapidement leurs investigations. Les responsables ne seraient autres que le père de la victime ainsi que les deux frères de celle-ci. Ils ont été tous trois placés en garde à vue. Mais ce qui s’avère encore plus sordide c’est bien le motif invoqué. Son père a avoué ne pas avoir supporté l’idée que sa fille puisse entretenir une liaison amoureuse.

Chez moi ! et………je ne le savais pas !!!!


      Le street-art se met au vert à Lurcy-Lévis, dans l’Allier. Lieu unique dédié à l’art urbain, Street Art City accueille des artistes du monde entier. Il ouvre pour la première fois cette année, ses murs au public. Visite, en avant-première. 

À Lurcy-Lévis, dans l’Allier, l’ancien centre des PTT qui était abandonné de puis 1993, continue sa métamorphose. Depuis un an des pointures du street art du monde entier viennent dans cette petite commune d’Auvergne pour peindre, tagger, décorer les murs gris défraichis. 

street art city à lurçy levis pour les jeudis acteurs économiques de l allier
Les murs revivent grâce au couple propriétaire des lieux Sylvie et Gilles Iniesta. Avec leur projet a priori un peu fou, ils sont en train de créer un lieu au rayonnement international dédié au street art. De prouver que cette mise au vert profite à cet art né en ville. street art city à lurçy levis pour les jeudis acteurs économiques de l’ allier

La Villa Médicis du Street Art

« Notre objectif, c’est d’en faire la Villa Médicis du street-art » explique Gilles Iniesta. Car « le street art est un mouvement artistique à part entière » qui s’est propagé partout dans le monde. Il englobe des techniques diversifiées comme le graffiti, le pochoir, la mosaïque… Les créateurs souvent issus des beaux-arts travaillent avec une vraie démarche artistique et socioculturelle. street art city a lurçy levis pour les jeudis acteurs economiques de l allier

Dans ce décor gris, composé d’une dizaine de constructions utilitaires sur dix hectares, des graffeurs internationaux créent des fresques hors normes. Les propriétaires offrent aux artistes le matériel, le gîte, et le couvert. 22.000m² de murs et de façades, pour certaines de plus de 15 mètres de hauteur sont mis à leur disposition. 

Laboratoire artistique

Et ça marche : les artistes affluent… Déjà une cinquantaine d’entre eux y ont laissé leur empreinte en 2016. Ils sont si nombreux à vouloir croquer les murs que le couple est contraint de les sélectionner. 

On est comme dans une bulle. Pour créer, c’est l’idéal.

Les graffeurs plébiscitent ce vrai laboratoire d’expérimentation artistique : « Nous n’avons jamais été accueillis comme ça nul part. À Lurcy, on est traité come des rois. » assurent les français Oji et Artiz Nota Crime. «Ici, on nous donne beaucoup plus qu’un chèque. Dès qu’on a besoin de quelque chose, on nous l’apporte. L’ambiance est familiale. L’endroit est immense reposant. « On est comme dans une bulle. Pour créer, c’est l’idéal. »

Le lieu permet aux artistes de pousser leur création dans des champs nouveaux, pour des fresques sans cesse plus grandes, de se confronter au travail d’autres pointures. « Le street art, c’est une mise en danger, ici les oeuvres seront conservées ça nous met une pression. » Un peu déboussolés, à leur arrivée, par « ce lieu silencieux en pleine campagne. » Costwo et Lizzy deux artistes allemands voyageurs (du Brésil à la Chine) ont vite été séduits par la liberté qu’offre le lieu : « Ce qui est nouveau, c’est que les oevres ne seront pas visibles deux ou trois mois , avant de disparaître. Mais beaucoup plus longtemps. Cela va permettra à un maximum de personnes de les découvrir. » 

Plus besoin en tout cas, pour le public, de courir jusqu’à Barcelone ou Los Angeles pour observer ces créations étourdissantes. Dès ce week-end et jusqu’à fin août, ils peuvent venir les découvrir et échanger avec les graffeurs. « Ces temps de recontres c’est aussi notre objectif. » confe Gilles Iniesta. Un café galerie a ainsi été aménagé, au sein de l’hôtel 128 : un bar au décor industriel qui colle à l’ambiance d’usine désaffectée du lieu. Un site qui va continuer de se métamorphoser. Un livret édité chaque fin d’année permettra de fixer toutes les oeuvres créées sur papier glacé.