c’était il y a environ….

…..122 ans :

( Billet sans intérêt : Mis pour tester car j’avais TOUT perdu sur mes blogs !!)

22 septembre 1900 : Le banquet des maires de France :

Le 22 septembre 1900 a lieu le Banquet des maires de France. À l’invitation du président Emile Loubet

Emile Loubet ?

, la France des notables célèbre d’une agréable façon le culte de la République (108 ans jour pour jour après sa première fondation ), en marge de l’Exposition universelle et des festivités du nouveau siècle.

Elle tente d’oublier aussi les dissensions nées de l’ affaire Dreyfus .

Banquet des maires de France (jardin des Tuileries le 22/09/1900 )

23000 maires ! répondent à l’invitation présidentielle. Ils se réunissent dans le jardin des Tuileries, sous deux tentes immenses, autour de 700 tables. 400 cuisiniers et 2 000 maîtres d’hôtel sont mobilisés à leur service par le traiteur Potel & Chabot, maison fondée en 1820 par le pâtissier Jean-François Potel et le cuisinier Étienne Chabot. En moins de 90 minutes défilent cinq services : darnes de saumon, filet de bœuf, pains de caneton, poulardes de Bresse, ballottines de faisan…

Le 22 septembre avait été choisi comme étant le jour anniversaire de la proclamation de la République en 1792 ,( = 108 ans auparavant ), et le président ne manqua pas de le rappeler, en parlant des ancêtres de la Révolution :  » Lorsqu’ils proclamèrent la République, ils voulaient organiser la défense nationale en même temps que la démocratie, de sorte qu’ils nous ont donné l’exemple du courage sous ses deux plus belles formes, et que cet anniversaire est la fête du patriotisme autant que la fête de la liberté.  ». Cette festivité fut reportée comme conviviale et amicale dans la presse de masse …(alors qu’elle fait à l’époque un possible usage de la caricature ) 

______________________________

L’organisation de banquets de grande taille était une pratique qui remontait surtout à l’époque de la  Seconde République  (alors organisés par les opposants à la monarchie de Juillet  mécontents de la politique de Guizot )

Guizot ?

Elle s’était transformée en coutume moins hostile au cours de la Troisième République  comme le banquet du 14 juillet 1888  où le président Sadi Carnot 

Sadi Carnot ?

, nouvellement élu, offrit un banquet à tous les maires des chefs-lieux d’arrondissement et de cantons et où environ 4 000 invités répondirent à l’invitation. On trouve aussi celui du 13 juillet 1898  donné aux maires des principales villes de France en l’honneur du centenaire de l’historien Michelet

Michelet ?

. Précédemment aussi à celui-ci , on trouve aussi le banquet du 18 août 1889  , dit  »banquet du Centenaire  », organisé par la municipalité de Paris à l’occasion du centenaire de la Révolution française  et qui réunit 11 182 maires au palais de l’industrie  

palais de l’industrie ?

pendant l’exposition universelle de Paris de 1886 .

________________________________________

Deux immenses tentes  furent dressées dans le jardin des Tuileries reliées entre elles par des tentes perpendiculaires. 700 tables de 10 mètres de long chacune pouvant recevoir de 32 à 36 couverts, soit sept kilomètres…..

À droite du président de la République, est assis le président du sénat ,Armand Fallières; à sa gauche, se trouve Paul Deschanel

P.Deschanel ?

,président de la chambre des députés. Le président du Conseil, Waldeck -Rousseau

Waldeck -Rousseau

les ministres, les députés, les sénateurs, la magistrature, l’armée, les personnages éminents de la nation sont à la table présidentielle.

Les convives venant de France, d’Algérie et d’Outre-mer furent classés par département et par ordre alphabétique, ce qui provoqua des querelles de  » préséance  » (par exemple le doyen en âge et le doyen en exercice de la fonction de maire).

Selon le vœu du président de la République, le repas ne dura pas plus de 90 minutes.

Les quantités de matériel nécessaire furent fort importantes, à l’image de la manifestation:

  • 10 km de nappes molletonnées,7 km de molletons,7 km de nappes,125 000 assiettes avec reproduction en fac-simile de la tapisserie  » Armes de la République  » exposée,
  • 125 000 assiettes avec reproduction en fac-simile de la tapisserie  » Armes de la République  » exposée ,55 000 fourchettes,55 000 cuillères,60 000 couteaux,126 000 verres. !

Six bicyclettes furent prévues pour transmettre rapidement les ordres de service. De même, une automobile ( De Dion – Bouton de 4 CV) permettait au général de brigade de circuler entre les tables!!!!

Environ 3 000 personnes furent employées pour la cuisine et le service et furent organisées par un seul traiteur  :

  • 11 chefs  » gros bonnets  »,220 chefs de partie,400 cuisiniers,2 150 maîtres d’hôtel,50 préposés aux vestiaires

Les fournitures pour le repas aussi sont encore impressionnantes :

  • 2 000 kg de saumon ,1 430 faisans ,2 500 poulardes ,1 200 litres de mayonnaise,10 000 pêches,1 000 kg de raisin ,3 000 litres de café !
La carte est marquée du blason tricolore R F avec armoiries (médaillons) encadrantes, et avec en entête l’inscription « EXPOSITION UNIVERSELLE ». Sur la partie gauche se trouve le menu du repas, et sur la partie droite le programme des festivités qui se déroulèrent en parallèle, à la salle des fêtes.
Menu du banquet ..

Couverture du menu:

  • Hors-d’œuvre
  • Darnes de saumon glacées parisienne
  • Filet de bœuf en Bellevue
  • Pains de canetons de Rouen
  • Poulardes de Bresse rôties
  • Ballottines de faisans Saint-Hubert
  • Salade Potel
  • Glaces Succès – Condés
  • Dessert

Pour les vins, 39 000 bouteilles dont 1 500 de Fine Champagne furent utilisées :

  • Preignac servi en carafe ;Saint-Julien ( en carafe ),Haut Sauternes,Beaune Margaux,Champagne Montebello…

Le personnel ne fut pas en reste puisqu’il eut droit à 3 000 litres de  » gros rouge » lol

Les festivités !

PROGRAMME :
SALLE DES FÊTES….

1) La Marseillaise
———————————-
DANSES
DE JADIS ET DE NAGUÈRE


I — Danses Barbares
II — Danses Grecques

III — Danses Françaises
IV — Danses Modernes

—————
LE CHANT DU DÉPART
—————
Avec le concours de la Comédie-Française  et de l’Académie Nationale de Musique et de Danse (Orchestre de l’Opéra )

Une plaquette en bronze fut éditée à cette occasion, d’après Frédéric Vernon

Frédéric Vernon ?

De format rectangulaire (4,5 × 6,2 cm), elle est signée F. Vernon sur le revers où deux allégories féminines dont l’une représente Marianne .

portant des libations au banquet. Sur l’avers, inscription  » Banquet des Tuileries offert aux maires de France sous la présidence de M. E.Loubet président de la République et de Waldeck Rousseau président du Conseil Paris 22 septembre 1900  ». En dessous de l’inscription, dans un cartouche se détachant sur ramures de chêne et de laurier, étaient gravés l’initiale du prénom et le nom du maire. Ces plaquettes bifaces se retrouvent encore dans les collections privées ou dans des mairies.

2 réflexions sur “c’était il y a environ….

Les commentaires sont fermés.