Qui est Saint-Sylvestre ?


Saint-Patron des fêtards sans le vouloir, Saint-Sylvestre est aussi et surtout l’un des premiers papes ayant favorisé l’essor du christianisme en Occident et en Orient.

De son nom on ne connaît rien, si ce n’est qu’il est associé à la fête, au champagne , aux cotillons, bref, au réveillon de 31 décembre ! En effet, l’éphéméride du dernier jour de l’année indique que nous célébrons la Saint-Sylvestre. Né au IIIème siècle à Rome et mort le 31 décembre 335, Sylvestre Ier a joué un rôle important dans l’histoire de l’église en tant qu’évêque de Rome puis 33ème pape. Il eut la lourde tâche d’organiser l’Église dans une société enfin pacifiée, à une époque charnière du christianisme.

Saint-Sylvestre, un pape du IVème siècle

En effet, il est le premier pape de la paix constantinienne. En 313, l’empereur romain Constantin Ier promulgue l’Édit de Milan, un ensemble de mesures prises pour mettre fin aux luttes religieuses qui opposaient à cette époque les chrétiens encore minoritaires et les religions païennes dans l’Empire romain. Une fois la paix installée, le pape doit toutefois faire face à un autre type de difficulté : la mainmise de l’empereur sur les affaires de l’Eglise. Sylvestre Ier se montre effacé face à cet empereur omnipotent et le laisse ainsi le représenter aux concile d’Arles (314) et de Nicée (325) qui réunit notamment les évêques d’Orient et d’Occident.

Sylvestre se montre plus actif dans la construction. Il entreprend de grands travaux dans la Rome impériale et fait édifier la basilique Saint-Jean de Latran, la basilique de Sainte-Croix de Jérusalem, la basilique de Saint-Paul hors les Murs, la basilique de Saint Laurent. Il se montre aussi entreprenant en matière de mobilier liturgique et d’ornements.

Les  »Sigillaires  », l’ancêtre du réveillon du jour de l’an

L’origine de la Saint-Sylvestre semble cependant avoir précédé au saint lui-même. Ce sont les romains et précisément Jules César qui semblent être les vrais inventeurs du jour de l’an en fixant cette date au 1er janvier. Ainsi l’ancêtre de notre réveillon du 31 était ce que l’on appelait les “Sigillaires”, qui clôturaient les festivités de décembre, les Saturnales. A cette occasion les convives s’échangeaient des cadeaux et se réunissaient autour de grands festins. Une version antique pas si éloignée de nos réveillons modernes.

P.S : La fête des sigillaires, du latin sigillum ( sceaux ou cachets de terre cuite, ou plus sûrement diminutif de signum, statue ) était une fête célébrée dans la Rome antique. Macrobe lui donne une origine religieuse, selon un rite consistant à offrir des figurines en terre cuite sur l’autel de Saturne pour assurer sa protection et celle des siens.

Ce qui change au 1er janvier 2022…


….urgences payantes, gaspillage, prix du timbre…

Comme chaque 1er janvier, les Français verront de nombreux changements dans leur quotidien après l’entrée en vigueur des différentes mesures du début d’année.

De nombreux changements seront effectifs à partir du 1er janvier 2022, et cela concerne de nombreux domaines de la vie quotidienne : environnement, santé, pouvoir d’achat, logement, travail… Les mesures qui ont été prises :

Passage aux urgences payant, contraception gratuite…

Dans le domaine de la santé d’abord :

Un forfait patient urgence (FPU) est mis en place lorsqu’un passage aux urgences n’est pas suivi d’une hospitalisation. Concrètement, il faudra directement s’acquitter de la somme de 19,61 euros lors de sa sortie. Par contre, pour les femmes enceintes de plus de 5 mois et les personnes atteintes d’une infection longue durée, le prix est de 8,49 euros. Trois catégories seront exonérées du forfait : les enfants victimes de sévices, les victimes de terrorisme et les malades soignés dans le cadre de l’urgence sanitaire.

L’UFC Que choisir détaille :  » Il s’agit de remplacer à la fois l’actuel forfait d’accueil et de traitement des urgences (ATU) de 25,28 € qui s’applique quand il n’y a pas d’hospitalisation, et le ticket modérateur, à savoir la part des soins non couverte par l’assurance maladie (20 %). Le forfait permettra de plafonner les frais facturés. Il sera remboursable par les complémentaires santé, la complémentaire santé solidaire ou l’aide médicale d’État  ».

Concernant la contraception, celle-ci devient gratuite pour toutes les femmes jusqu’à l’âge de 25 ans, et non plus seulement aux mineures. En revanche, les préservatifs masculins et féminins, anneaux vaginaux, patchs, ainsi que les pilules de 3e et 4e générations ne sont pas concernés par cette gratuité.

Un espace numérique de santé, intitulé  » Mon espace santé  » vient remplacer le Dossier médical partagé.  » De janvier à mars 2022, si vous êtes affilié à l’Assurance maladie, vous recevrez un courrier ou un courriel vous demandant d’activer votre Espace santé. Vous disposerez alors d’un délai d’un mois pour vous opposer à sa création. Sans réponse de votre part, votre Espace santé sera automatiquement créé  », explique le Service Public. Cette mesure est destinée à  » faciliter les démarches des usagers et les échanges avec les professionnels de santé pour une meilleure prise en charge  ».

Hausse du prix du timbre, hausse du SMIC, baisse de l’impôt sur le revenu….

Le Smic (brut mensuel) pour un emploi temps plein augmente de 0,9 % en raison de l’inflation. Il passe donc de 10,48 à 10,57 euros brut de l’heure.

Les pensions de retraite sont revalorisées à 1,1%.  » Cette hausse sera perçue par les bénéficiaires sur la pension de janvier 2022, versée au mois de février  », indique le site du gouvernement.

Le doublement du plafond journalier des tickets restaurant, quand ils sont utilisés dans des restaurants, est prolongé jusqu’au 28 février 2022. Il reste donc à 38 euros, au lieu de 19, pour les deux prochains mois.

Les ménages les plus aisés ???se verront exonérés de 65% de leur taxe d’habitation. Concernant la taxe d’habitation des résidences principales, celle-ci sera définitivement supprimée pour tous les contribuables en 2023.

Les tranches du barème de l’impôt sur le revenu seront revalorisées de 1,4 % pour l’imposition des revenus de 2021. 

Le prix du timbre verra une hausse conséquente : le coût du timbre vert passe désormais de 1,08 euros à 1,16 euros, et le timbre rouge de 1,28 euros à 1,43 euros.

Les conditions d’accès aux prêts immobiliers se durcissent !!

La durée d’un crédit immobilier ne sera plus possible au-delà de 25 ans. D’autre part, le taux d’endettement maximal (c’est-à-dire le calcul de la part de revenus permettant de rembourser l’emprunt immobilier) passe de 33% à 35%. Il comprend également le coût de l’assurance-emprunteur.

Les syndics seront dans l’obligation de remettre aux copropriétaires une fiche d’information sur les prix et prestations proposées.

Enfin, un changement sera également opéré concernant les cautions : celles-ci sont définies comme étant  » le contrat par lequel une caution s’oblige envers le créancier à payer la dette du débiteur en cas de défaillance de celui-ci  ». Les loyers, les travaux ou encore les charges sont incluses.

La loi anti-gaspillage entre en vigueur

Côté environnement, plusieurs changements sont à noter. La loi anti-gaspillage, dont l’entrée en vigueur sera le 1er janvier, prévoit :

L’interdiction du suremballage plastique des fruits et légumes frais de moins de 1,5 kilogramme.

L’obligation pour les établissements recevant du public (comme les bars ou les restaurants) de mettre à disposition une fontaine à eau potable accessible.

L’interdiction à la vente des sachets de thé et de tisane en plastique non biodégradable.

L’interdiction de proposer gratuitement aux enfants des jouets en plastique, dans le cadre de menus.

L’interdiction de coller une étiquette directement sur les fruits ou les légumes, sauf si ces étiquettes sont compostables et constituées en tout ou partie de matières biosourcées.

Les publications de presse et les publicités seront expédiées sans emballage plastique.

La fin de la distribution d’imprimés publicitaires contenant des huiles minérales (distribués dans les boîtes aux lettres, sur les pare-brises des voitures…)

L’interdiction pour le domaine du textile d’éliminer leurs invendus afin de dynamiser le don.

Les pharmacies pourront vendre des médicaments à l’unité.

L’obligation pour les fournisseurs d’accès internet et opérateurs mobiles d’afficher une information sur la quantité de données consommées, ainsi que l’équivalent des émissions de gaz à effet de serre correspondantes.

D’autre part, un malus sera attribué dès l’achat d’un véhicule de tourisme de plus de 1800 kilos, immatriculé pour la première fois en France.