çà s’est passé un…


……20 mai : (booofff ) Ce billet sans aucun intérêt = pour tester mon blog ( Il m’est impossible décrire !!!! => Je vais voir ! )

Il y a deux ans : Le 20/05/2019 : Élection en Ukraine de l’acteur Volodymyr Zelensky

Volodymyr Zelensky en 2019.

En 2014 , la révolution de Maidan a chassé un président jugé trop proche de Moscou et porté au pouvoir un homme nouveau, Petro Porochenko, industriel du chocolat. En même temps, Moscou a annexé la Crimée, province traditionnellement russe devenue ukrainienne  »par accident  ». Une rébellion meurtrière a aussi éclaté dans le Donbass russophone, coupant l’Ukraine en deux.

Incapable de sortir son pays de l’ornière et , à juste titre , soupçonné de corruption et népotisme, le président Porochenko a été évincé le 20 mai 2019 par un improbable candidat, Volodymyr Zelensky (41 ans), acteur d’origine juive et russophone, devenu populaire à la faveur d’une série télé où il jouait le rôle d’un… président ! Europhile mais soucieux de mettre un terme au conflit avec Moscou, Zelensky a consenti à un premier échange de 70 prisonniers le 7 septembre 2019. Il a aussi rencontré à Paris son homologue russe Vladimir Poutine le 9 décembre 2019 et il s’en est suivi un nouvel échange de 200 prisonniers le 29 décembre 2019. Celui-ci lui a valu une vague de protestations car figuraient parmi les personnes relaxées cinq policiers accusés de meurtres lors de la révolution de Maidan et non encore jugés…

Révolution de Maidan ?

La révolution de Maïdan, également nommée révolution de Février, ou révolution de la Dignité, a eu lieu entre le 18 et le 23 février 2014 à la suite de  » l’Euromaïdan  ». Elle a suivi des émeutes à Kiev après que le président ukrainien ait donné l’ordre d’évacuer la place de l’Indépendance et a conduit à la destitution de Viktor Ianoukovytch, président d’Ukraine en exercice et à la nomination de Oleksandr Tourtchynov en tant que président intérimaire jusqu’à la présidentielle du 25 mai. Un gouvernement pro-européen dirigé d’abord par Oleksandr Tourtchynov puis par Arseni Iatseniouk a aussi été nommé  » dans la foulée  ».