Parce que j’ai  » fait  » ….

…….un malaise épileptique assez important dans l’après midi ( perdu connaissance quelques temps ). Pas dramatique , j’ai l’habitude mais çà m’a amené à me poser la question : Est ce que j’étais dans le coma , qu’est ce que désigne ce mot etc….. Et :

Je n’ai trouvé que ce qui suit ( différence entre coma ,  » mort clinique  » et  » mort cérébrale  » ) :

Ces mots différents sont parfois utilisés pour rendre compte de l’état ou du décès d’une personne. Cette pluralité de termes peut prêter à confusion . Alors quelle sont les définitions exactes des expressions  » coma » , » mort clinique  » et mort cérébrale  »?

Le coma :

Si un patient tombe dans le coma , suite à un accident ou une maladie , il ne répond plus aux sollicitations extérieures !Son état de conscience est donc altéré

Cependant , les fonctions vitales sont conservées , éventuellement grâce à l’aide de dispositifs médicaux adaptés. Le coma peut durer quelque heures ou ….plusieurs années ! Il connait plusieurs stades , qui varient selon la gravité de l’état du patient .

Plongé dans un coma  » léger  », le malade peut ainsi ressentir la douleur , alors que le coma dépassé est un état voisin de celui de la mort cérébrale ..

La mort clinique :

Au contraire du coma , la mort clinique se caractérise par l’arrêt des fonctions vitales .Le patient ne respire plus , son cœur ne bat plus et les médecins ne constatent aucune activité musculaire spontanée ni aucun réflexe .

A ce stade , la personne peut cependant être maintenue en vie grâce à une assistance respiratoire . Ainsi , la circulation sanguine est assurée , et alimente les principaux organes .

Une autre particularité de la mort clinique est qu’il ne s’agit pas forcément d’un état irréversible . Grâce à l’amélioration constante des techniques médicales , il est , dans certains cas , possible de ranimer le malade .

La mort cérébrale :

Dans le cas de la mort cérébrale ,le cerveau ne fonctionne plus du tout !!! Cet arrêt de toute activité du cerveau entraîne celle des fonctions vitales , parfois maintenue par une assistance médicale ..

Elle se justifie notamment par la nécessité de maintenir des organes que la personne en état de mort cérébrale est susceptible de donner ( ce qui sera mon cas , si çà m’arrive / Manu le sait ) .

Il n’est pas possible , dans ces conditions , de ranimer le patient .Les médecins constatent l’état de mort cérébrale de plusieurs manières : Deux encéphalogrammes plats , séparés par un certain laps de temps sont les signes les plus tangibles de la mort cérébrale .

Les médecins s’assurent également de l’absence de réflexe laryngé , et de l’absence de réaction des yeux à la lumière .

PS : Quand je  » subis  » une crise épileptique avec perte de conscience prolongée ( si quelqu’un est près de moi , bien sur et qu’il appelle un médecin ) , je suis envoyé à l’hôpital où on me fait passer les examens prévus en cas de mort clinique décrits ci-dessus . Plus , durant mon hospitalisation , un I.R.M ( image à résonnance magnétique )

Petits exemples de crises :

Ce qu’il faut faire devant quelqu’un qui fait une crises + une vidéo qui explique un peu les différentes formes d’épilepsie :



1) Explication des symptômes ,des différentes sortes de malaises…..




2) Exemple d’enfant faisant une crise :

Sans oublier qu’un(e) épileptique ne doit ( devrait ) pas être sujet au stress , pas boire d’alcool , pas se droguer etc… ( la joie quoi ! )

Et pour finir : Vidéo d’ I.R.M

Encore un déballage perso ! Mais celui – ci pourrait être utile ?

KLIK …..

6 réflexions sur “Parce que j’ai  » fait  » ….

  1. Bonjour ,
    Oui , bien sur et j’en ai ! Un traitement qui a commencé par deux comprimés / jour au tout début et là , j’en suis à six ! Mais , je  » module  » lol c’est à dire que depuis que je ne travaille plus du tout , je ne prends ( généralement ) que les comprimés du soir (je les prends vers 17 h ) . Le plus gênant ( hormis les malaises ) , ce son les effets secondaires : Perte de mémoire , difficulté pour me concentrer etc…
    Fais attention à toi aussi .
    Bonne fin de dimanche .
    F.

    Aimé par 1 personne

  2. l’épilepsie, sur le plan psycho émotionnel, est une réaction de l’inconscient sur l’oreille interne « qui perd le contrôle » face à des situations de stress (quand on se sent dépassé, bousculé, tiraillé), quand on cherche à trop bien faire, que l’on est trop exigeant envers soi-même (perfectionniste), l’impression d’avoir toujours à combattre…. On perd son équilibre.
    L’important est de se recentrer (ramener à soi l’énergie dispersée telle que les pensées), vivre dans son coeur plutôt que dans sa tête!

    J'aime

    • Oui Dina ,
      tout ce que tu m’écris ,je le sais . Sans parler d’énergie ….Je vis ( essaie de vivre dans mon cœur ) , même si ce n’est pas toujours facile ….
      Je n’aurais pas du écrire ce billet  » pleurnichard  » : C’est trop personnel ….C’est sympa l’aide qu’on m’a écrit , mais je le sais ….Même si je n’applique pas toujours ces conseils , depuis le temps ; j’avais 14 /15 ans lors de la 1ère crise et je m’en suis sorti seul , ai travaillé  »normalement  » bien que l’on m’ ait déclaré  » invalide à 80%  » ( jusqu’à je sois en retraite ! à ce moment , je n’ai plus été considéré comme invalide ! ce que je trouve pour le moins aberrant )
      Merci beaucoup pour avoir pensé à moi , m’avoir écrit .
      Amitié
      F.

      Aimé par 1 personne

  3. Ton article n’est pas pleurnichard !
    Bien au contraire et en plus il est très éclairant, tu m’apportes quelque chose sur un thème que je ne connais pas. La seule fois que j’ai croisé une crise d’épilepsie, c’était en voiture, et à l’époque ma Twingo est partie à la casse. La personne avait eu une crise, a perdu le contrôle de son véhicule et a juste éclaté ma voiture… j’ai eu si peur, parce que moi je n’ai rien eu, mais lui était couché sur son volant, absent…les pompiers, la police, et pour finir on m’a rassurée en me disant que ça arrivait souvent à cette personne, il était très connu dans le pays.
    Je te souhaite bon courage, pas simple de vivre avec ce mal…
    Bonne soirée Francis

    J'aime

Les commentaires sont fermés.