La décomposition ….

…..qu’est ce que c’est ?

En général , on répond : C’est ….

1.) état d’un corps en décomposition, putréfaction; état de ce qui est pourri.

2)(figuré) désagrégation, éclatement.

3)(chimie)altération d’un corps par une action chimique.

4)(mathématiques)action de diviser en éléments.

Mais , c’est aussi ( moins connu ) :

La décomposition (en allemand Zersetzung) était une technique de travail de la police secrète est-allemande,  » la Stasi  ». Elle avait pour but de combattre les opposants politiques, supposés ou avérés. Les  » mesures de décomposition  », définies dans le cadre d’une ligne de conduite de 1976, ont été effectivement utilisées dans le cadre des  » procédures opérationnelles  » (en allemand Operative Vorgänge ou OV). Elles ont remplacé la terreur ouverte de l’ère Ulbricht !

En tant que pratique de persécution répressive, la décomposition remplissait des fonctions étendues et secrètes de contrôle et de manipulation, jusque dans les relations personnelles de la cible. La Stasi s’appuyait pour cela sur son réseau de collaborateurs officieux , sur l’influence de l’État sur les institutions et sur la  » psychologie opérationnelle  ». Par des attaques psychologiques ciblées, la Stasi essayait ainsi d’ôter au dissident toute possibilité d’  » action hostile  ».

Grâce à de nombreux dossiers de la Stasi rendus publics à la suite du tournant en Allemagne de l’Est, l’usage des mesures de décomposition est bien documenté. Selon les estimations, le nombre de victimes de telles mesures serait de l’ordre du millier, voire de la dizaine de milliers, et parmi elles, 5 000 auraient subi des dommages irréversibles. Des  » pensions de dédommagement  » ont été créées pour les victimes.!!