Mon fils….( Manu , lui , a grandi , mais je ne le regrette pas ! )


Ne grandis pas, mon fils,
Ne me fais pas devenir vieux

Toi, tu sais les voyages
Que j’avais oubliés
Mes rêves étaient en cage
Tu les as relâchés
De ta petite main
Tu m’as montré la route
Loin des sombres matins
Présages de déroutes

Toi, mon petit prince, mon grand frère
Tu fais de moi un enfant-père
Et, n’en déplaise à mes trente ans,
Viens, réapprends-moi dans ta lumière
La vérité de source claire
De ton rire de printemps

Ne grandis pas mon fils,
Ne me fais pas devenir vieux

Je sais ce qui t’attend
Au sortir de l’enfance
Regarde, je suis grand
Et je suis sans défense
Du noir de ma prison
Viens me sauver, viens vite
Viens, mes ongles s’effritent
Aux murs de la raison

Ne grandis pas, mon fils,
Ne me fais pas devenir vieux

On me voudrait adulte
J’en ai déjà quelques rides
La vie et son tumulte
Me poussent vers le vide
Mais tu m’as hébergé
Là-haut sur ta planète
Et j’y ai retrouvé
Mes trésors et mes fêtes

Toi, mon petit prince, mon grand frère
Tu fais de moi un enfant-père
Et, n’en déplaise à mes trente ans,
Viens, réapprends-moi dans ta lumière
La vérité de source claire
De ton rire de printemps

Des likes ,toujours de likes ! Ras le bol ! => Commentaires bloqués !

marin-francis08@outlook.com

C’était il y a environ ….396 ans !


Le 2 février 1625 :

Naissance de …la future New York . Ce jour là , les Hollandais  construisent un fortin sur Manhattan, l’une des nombreuses îles et presqu’îles qui composent l’embouchure du fleuve Hudson. L’établissement est baptisé La Nouvelle Amsterdam….Ce sont les Anglais qui lui ont donné le nom de New York en l’honneur du duc d’York ( futur roi d’Angleterre )

( image du net , d’époque ? )

J’ai lu que l’endroit avait déjà été exploré un siècle plus tôt par Verrazano

<= Statue de Verrazano à N.York

 , un navigateur italien au service du roi de France François Ier.

En 1609, Henry Hudson

, un navigateur anglais au service de la Compagnie hollandaise des Indes occidentales, tente, après bien d’autres, de découvrir un passage du Nord-Ouest  qui permettrait d’atteindre la Chine en contournant le continent américain par le nord.

Il remonte le fleuve,( auquel il va laisser son nom) , jusqu’à l’actuelle ville d’Albany, à 150 km à l’intérieur des terres.

Sans tenir compte de la présence d’Indiens (des Algonquins), il revendique les régions environnantes au nom de la Hollande. L’année suivante, au cours d’une dernière expédition qui lui sera fatale, le navigateur découvre la grande baie du Canada qui porte aussi son nom.