Le vol…

……majestueux de la grande aigrette :

La grande aigrette (Ardea alba) est un échassier, le plus grand de tous les hérons et aigrettes qui se trouve dans la plupart des régions tempérées et tropicales du monde.

Pour la distinguer des autres oiseaux de sa famille, outre son envergure, elle possède un bec jaune et des pattes noires.

Il en existe 4 sous espèces, l’une en Europe, une en Amérique, une en Afrique et la dernière entre Asie et Océanie.

Malgré sa généreuse voilure, cet oiseau n’est que partiellement migrateur, ceux de l’hémisphère nord tendant à migrer au sud au début de l’hiver.

Les grandes aigrettes se reproduisent en colonies, dans des arbres ou les roseaux près des lacs ou dans des zones humides. Si la femelle peut pondre jusqu’à 5 œufs, rarement tous survivent et les oisillons se mènent une vraie guerre pour la nourriture rapportée au nid.

Les repas se composent généralement de poissons, de grenouilles, de reptiles, d’insectes et même de petits mammifères attrapés via le long cou et le bec pointu.

Un oiseau qui peut vivre assez vieux, le record de longévité observé étant de 23 ans.

L’espèce n’est aujourd’hui pas en voie de disparition mais la mode des chapeaux à plumes de la fin du XIXe siècle a bien failli la faire disparaitre. Chassées pour leur plumage, notamment en période nuptiale, la population avait drastiquement chuté.

Un oiseau à la large ramure, pouvant atteindre les 1m70, au vol gracieux malgré son cou replié pour l’aérodynamisme.

Quelques images de la grande aigrette, grand et gracieux volatile:

2 réflexions sur “Le vol…

Les commentaires sont fermés.