le Bourdaloue ?( je crois bien avoir déjà mis un billet la dessus ) ….

Avant d’en venir au Bourdaloue ( l’objet ) :

Louis Bourdaloue  

( Né à Bourges en 1632 et mort à Paris le 13 mai 1704) , était un jésuite français .Prédicateur  connu pour la qualité et la longueur de ses sermons  qu’il récitait  »presque théâtralement  » ; il prêchait, parait il , les yeux fermés. Grace à son talent et à sa réputation , on lui demanda de prêcher à la cour , où il fut surnommé  » roi des prédicateurs, prédicateur des rois  ». On a considéré Bourdaloue comme  » le plus janséniste des jésuites.  » Il joua un rôle important à un moment difficile de l’histoire des jésuites français.

Et l’objet ? qu’est ce que c’est ( était ) :

Quelques images de l’objet :

Résultat d’images pour la bourdaloue urinoir
Résultat d’images pour la bourdaloue urinoir Résultat d’images pour la bourdaloue urinoir

 

OBJETS POUR LES DAMES

Cet objet n’est pas du tout un objet d’Art Populaire, c’est plutôt aujourd’hui une curiosité. . »Bourdaloue » est le nom donné, aux XVIIème et XVIIIème siècles, aux petits pots de chambre portatifs, qui furent utilisés par Mme de Sévigné et ses contemporaines. Ce nom leur fût donné de manière ironique à cause de la longueur interminables des sermons du prêtre du même nom, le Père Bourdaloue, obligeant les femmes à se retenir (trop) longtemps. Pour ne pas perdre une miette de ses prêches, les femmes venaient à la messe avec un pot de chambre qu’elles plaçaient sous leurs robes à panier. C’est pour ainsi qu’il fut baptisé  » Bourdaloue  ».Le Bourdaloue accompagnait la femme distinguée dans son quotidien. Il était aussi utilisé à domicile, par la reine Marie-Amélie par exemple, qui en possédait un dans sa chambre à coucher. Ce petit réceptacle se révéla aussi très utile lors des déplacements.