le Bourdaloue ?( je crois bien avoir déjà mis un billet la dessus ) ….


Avant d’en venir au Bourdaloue ( l’objet ) :

Louis Bourdaloue  

( Né à Bourges en 1632 et mort à Paris le 13 mai 1704) , était un jésuite français .Prédicateur  connu pour la qualité et la longueur de ses sermons  qu’il récitait  »presque théâtralement  » ; il prêchait, parait il , les yeux fermés. Grace à son talent et à sa réputation , on lui demanda de prêcher à la cour , où il fut surnommé  » roi des prédicateurs, prédicateur des rois  ». On a considéré Bourdaloue comme  » le plus janséniste des jésuites.  » Il joua un rôle important à un moment difficile de l’histoire des jésuites français.

Et l’objet ? qu’est ce que c’est ( était ) :

Quelques images de l’objet :

Résultat d’images pour la bourdaloue urinoir
Résultat d’images pour la bourdaloue urinoir Résultat d’images pour la bourdaloue urinoir

 

OBJETS POUR LES DAMES

Cet objet n’est pas du tout un objet d’Art Populaire, c’est plutôt aujourd’hui une curiosité. . »Bourdaloue » est le nom donné, aux XVIIème et XVIIIème siècles, aux petits pots de chambre portatifs, qui furent utilisés par Mme de Sévigné et ses contemporaines. Ce nom leur fût donné de manière ironique à cause de la longueur interminables des sermons du prêtre du même nom, le Père Bourdaloue, obligeant les femmes à se retenir (trop) longtemps. Pour ne pas perdre une miette de ses prêches, les femmes venaient à la messe avec un pot de chambre qu’elles plaçaient sous leurs robes à panier. C’est pour ainsi qu’il fut baptisé  » Bourdaloue  ».Le Bourdaloue accompagnait la femme distinguée dans son quotidien. Il était aussi utilisé à domicile, par la reine Marie-Amélie par exemple, qui en possédait un dans sa chambre à coucher. Ce petit réceptacle se révéla aussi très utile lors des déplacements.

C’est quand la  » Saint Glin-Glin  » ?


Comme chacun sait ,  » reporter à la saint glin-glin  » signifie remettre à une date ultérieure , à plus tard ou même à jamais ….Comme ces derniers temps , j’ai tendance à la mettre  » en pratique  » , je me suis demandé d’où venait cette expression ….Bien entendu , il est inutile de chercher ce  » saint  » dans un calendrier lol …D’après ce que j’ai lu , l’expression aurait été utilisée pour la première fois en 1897 . Cette année là , la presse relate une décision du tribunal de police de Paris : après avoir promis à son créancier de le rembourser à la  » saint Glin-Glin  », le débiteur aurait été condamné à le payer le 1er novembre, à la Toussaint ….

 » la Saint Glin – Glin  » serait un jeu de mot jouant sur la similitude ( à l’audition ) entre  » saint et seing  » ( seing = signature ) et la déformation de l’onomatopée  » gling  »en  » glin  » . On peut donc penser que c’est le signal qui fait  » gling -gling  » , c’est à dire le son des cloches … Pourquoi les juges auraient ils choisi le jour de la Toussaint ? Parce que c’est la fête de tous les saints qui n’ont pas de jour dédié dans le calendrier …??? ( je ne savais pas ! , je pensais que , au contraire c’était la fête d’absolument tous …mais ,moi et la religion …….? ) , et que le matin de la Toussaint , les cloches sonnent  » à toute volée  » ..

Saint Glin- glin ne serait pas un saint , mais une cloche ( d’après ce que j’ai lu ) , en effet , le mot  » seing  » en ancien français ne désignait pas seulement une signature , mais aussi la cloche ( du latin  » signum  » = le signal ) et , dans certaines régions , une cloche  » glingue  » , donc elle donne le son  » glin glin  » . ? ( Dans ma région d’origine il est courant d’entendre le verbe  » déglinguer  » pour dire que quelque chose est démonté et pas réparable ) ?

Avec le temps , le seing glinglin qui sonnait à l’église est devenu Saint Glin-glin , aussi fictif que sa fête , la Saint Glin-Glin ……

Image ( trouvée sur le net ) d’un homme qui a attendu un appel de sa dulcinée jusqu’à la saint glin – glin :

Faut vraiment que je n’ai rien dans la tête pour  » pondre  » ce genre de billet ! Mais , il faut bien que je m’occupe et aussi que j’écrive ici en attendant la fermeture faute de paiement !

La maison natale d’Hitler va devenir un poste de police !


La maison natale d’Adolf Hitler, rachetée par l’Etat autrichien en novembre dernier pour devenir un commissariat, va subir des travaux d’aménagement jusqu’en 2023.

( la maison )

À Braunau, petite ville du nord de l’Autriche, une longue bataille juridique a pris fin en novembre dernier. Elle opposait le gouvernement autrichien à la famille Pommer, propriétaire depuis un siècle de la maison qui a vu naître  d’ A. Hitler

Hitler enfant
( Hitler enfant )

le 20 avril 1889. La grande bâtisse, devenue un centre d’aide pour personnes handicapées, appartient aujourd’hui à l’Etat, depuis le paiement  d’une compensation financière de plus de 800 000 euros à la famille Pommer.

Un projet retenu pour son  »minimalisme  » :

Le ministère de l’Intérieur a alors lancé un concours d’architecture pour que la maison soit transformée en un poste de police et faire en sorte qu’elle ne devienne jamais un lieu de commémoration pour le nazisme et son théoricien C’est le projet du cabinet Marte qui a remporté l’appel d’offre. Le jury a apprécié le caractère  » minimaliste en apparence  », proposé par les architectes. La maison de près de 800 mètres carré va être rehaussée par une nouvelle toiture et être agrandie. Les travaux vont coûter cinq millions d’euros et devraient durer jusqu’en 2023.

Adolf Hitler n’a passé que peu de temps dans cette maison mais elle continue d’attirer des admirateurs venus du monde entier. !