C’était il y a 101 ans :

10 janvier 1920 : Création de la Société des Nations ( S.D.N ).

Le 10 janvier 1920, la Société des Nations voyait le Jour. C’était une des conséquences importantes de l’entrée en vigueur du  » maudit » ( ? ) traité de Versailles, signé le 19 juin ( Le 28 juin 1919, à l’issue de la Première Guerre mondiale, le traité de paix est signé entre l’Allemagne et les Alliés ( d’où  » maudit  » ) dans la galerie des Glaces du château de Versailles. de l’année précédente.

La Société des Nations (la SDN comme on allait se mettre à l’appeler) est une première tentative de concertation des puissances à l’échelle mondiale. Elle avait été imaginée et promue par le président américain Woodrow Wilson

Résultat d’images pour Woodrow Wilson

, qui en avait fait l’un de ses quatorze points pour le règlement de la Première Guerre mondiale. Finalement, le Congrès américain s’est refusé à ratifier le Traité de Versailles ; ce n’était pas le moindre des paradoxes de cette institution (la SDN) que l’État qui se trouvait à son origine ait commencé par s’en abstenir.

A noter aussi que , dans l’entre-deux-guerres, plusieurs autres grandes puissances quitteront la SDN : l’URSS, l’Allemagne nazie, le Japon entre autres. Comment , dans ces conditions, l’institution nouvelle pouvait elle jouer un rôle efficace ?

 » La Société des Nations est efficace quand les moineaux piaillent, plus du tout quand les aigles attaquent   » Mussolini

!

 La Société des Nations n’eut jamais ni drapeau officiel, ni logo. Des propositions furent présentées dans les débuts de la SDN afin d’adopter un symbole officiel, mais les États membres ne tombèrent jamais d’accord.

Emblème semi-officiel, 1939-1941.
    Cependant, les organismes de la Société utilisèrent, le cas échéant, divers drapeaux et logos pour leurs besoins propres. Un concours international fut organisé en 1929 afin de trouver un concept, qui là encore n’a pas conduit à un symbole. Une des raisons de cet échec a peut-être été la crainte par des États membres que la puissance de cette organisation supranationale n’ait  pu surpasser la leur. Finalement, en 1939, un emblème semi-officiel vit le jour : deux étoiles à cinq pointes au centre d’un pentagone bleu. Le pentagone et les étoiles devaient représenter symboliquement les cinq continents et les cinq races de l’humanité. Le drapeau comprenait, respectivement en haut et en bas, les noms anglais (League of Nations) et français (Société des Nations). Ce drapeau fut, notamment, déployé sur le bâtiment de la Foire ! internationale de New York 1939-1940.

Caricature parue dans l’hebdomadaire satirique Le cri de Paris du 20 avril 1919 :
 »L’œuf de Christophe Colomb : Société des Nations. Pourvu qu’il tienne  »

La SDN siégeait à Genève 
Oui, en Suisse, en territoire neutre, dans des locaux construits exprès : le Palais des Nations. Cette amorce, très balbutiante, de gouvernement mondial, préfiguration de l’ONU, est fondamentale dans la mesure où elle témoigne d’un changement radical de la philosophie diplomatique ; on y envisage déjà de dépasser les vieux antagonismes nationalistes.

La SDN aura eu davantage de succès qu’on ne le dit, ne serait-ce que dans la décennie 1920. Par la suite, elle n’était pas de taille à s’opposer à ce qui se tramait . ( Voir le déclaration de Mussolini qui a dit :  » La Société des Nations est efficace quand les moineaux piaillent, plus du tout quand les aigles attaquent  » ).


2 réflexions sur “C’était il y a 101 ans :

  1. Bonjour, Oui c’est ici à Genève qui est une ville multiculturelle étant le siège de nombreuses organisations internationales. Leurs employés viennent du monde entier. Fonctionnaires privilégiés qui font grimper le prix des loyers etc.
    C’est un peu comme une ville dans la ville chacun dans son petit monde. Tu peux vivre à Genève en ne parlant que l’anglais.

    J’aime

Les commentaires sont fermés.