Bizarre…

Des chants religieux, des cercueils ouverts, une procession autour de l’église et du cimetière… Qui enterre-t-on ? Personne. La fête de Santa de Marta de Ribarteme, dans la municipalité de 4000 habitants d’As Neves, en Galice, fait partie des traditions les plus étranges du monde avec sa procession de cercueils ouverts :

Les coulisses de cette coutume à la renommée internationale, qui rassemble chaque année des milliers de pèlerins fin juillet.

Au festival Santa Marta de Ribarteme. Une dizaine de croyants est portée, dans des cercueils, par d’autres fidèles sur près de 6 kilomètres, depuis le village jusqu’à l’église, située sur une montagne. Les enfants ne sont pas autorisés à prendre part au pèlerinage, mais des petits cercueils blancs sont hissés à vide pour les représenter.

6 kilomètres dans son cercueil ou sur les genoux...
Célébrer​​​​​​​la vie

il y a d’autres photos , mais ….pas réussis à les mettre .