L’Epiphanie …

Pour moi ( qui suis athée ) c’est un jour comme un autre , peut-être une portion de galette à la frangipane ? Mais……envie d’en savoir plus alors :

Le mot  » épiphanie  » vient d’un mot grec qui désigne une apparition, l’Épiphanie désigne plusieurs ? manifestations du Christ au monde : La Chandeleur (présentation de l’Enfant Jésus au Temple), le baptême du Christ dans le Jourdain et la transformation de l’eau en vin aux noces de Cana (premier récit d’un miracle de Jésus).

Cependant , la tradition populaire a limité l’usage du mot Épiphanie à la visite que rendirent des mages venus d’Orient à l’Enfant Jésus. Ces mages (sans doute des prêtres zoroastriens )symbolisent l’hommage de la science et du savoir à la pauvreté évangélique.

( Le zoroastrisme est une religion qui tire son nom de son prophète et fondateur nommé Zoroastre ou Zarathoustra

Zoroastre

, né au nord-est de l’Iran au cours du IIᵉ millénaire av. J.-C. ou de la première moitié du 1er millénaire av. J.-C.. Le nom persan de Zarathoustra a été transcrit en Zoroastre par les Grecs .Ses disciples s’appellent des zoroastriens ou, en français du XVIIIᵉ siècle, des  »guèbres  » ?. Le zoroastrisme est aussi couramment dénommé mazdéisme, du nom de sa divinité principale, Ahura Mazda.

Selon le récit qu’en ferait saint Mathieu  , les mages furent guidés jusqu’à la crèche de Bethléem par une étoile mystérieuse. Une fois arrivés, ils déposèrent devant la crèche l’or, qui évoque la richesse terrestre, la myrrhe, qui accompagne les hommages rendus à un roi à sa mort, et l’encens qui honore la divinité.

Ce récit, qui n’a pas de fondement historique, a été enjolivé au cours du Moyen Âge. Les mages sont devenus trois Rois prénommés Gaspard, Melchior et Balthazar. L’un d’eux est aussi devenu noir en témoignage de l’universalité du message évangélique.( je ne savais pas )

L'Adoration des Mages, miniature française (collection moscovite), XVe siècle

Résultat d’images pour rois mages images

L’Épiphanie est traditionnellement fixée au 6 janvier mais pour plus de commodité, l’Église catholique la célèbre le dimanche qui suit le 1er janvier.

C’est aussi ce jour-là qu’est tirée la traditionnelle galette des Rois

, sans doute une réminiscence des Saturnales romaines et de la fête païenne du Soleil  qui était représenté par une galette. La fève cachée dans la galette rappelait à l’origine l’Enfant Jésus que les mages avaient longtemps cherché en suivant l’étoile .

En Espagne, de façon toute logique, ce sont les Rois mages qui distribuent des cadeaux aux enfants sages le jour de l’Épiphanie (et non pas à Noël).

Pour patienter de Noël à l’Épiphanie, les petits Espagnols bénéficient en conséquence de trois semaines de vacances….

_____________________________

Sourire /souvenir :