Pour en finir avec Noël :


Le sapin !

Résultat d’images pour illustration sapins de noël
Résultat d’images pour illustration sapins de noël

Le sapin de Noël : ?

L’église catholique a parait il ( je ne suis pas expert en la matière ) , institué la célébration de la naissance du Christ le 25 décembre en 354 .A l’origine , elle se résumait à la messe de la nativité

Résultat d’images pour messe de la nativité  image
A la fin du VII ème siècle , un moine évangélisateur , St Boniface aurait fait un chêne Résultat d’images pour Chêne dans le but de convaincre les druides que ce n’était pas un arbre sacré …L’arbre écrasa tout ce qui se trouvait sur  » son passage  » , sauf ….un jeune sapin Résultat d’images pour image jeune sapin . Le moine décida de qualifier le sapin  » d’arbre de l’enfant jésus  » . Depuis , en Allemagne , on plante de jeunes sapins pour célébrer la naissance de J.C .

Au XIV ème siècle , les décorations étaient composées de confiseries , de pommes et de petits gâteaux .

J’ai lu aussi que , pour se différencier des catholiques , les protestants mirent une étoile au sommet du sapin ….Les premiers arbres illuminés apparaissent au 17 et 18ème siècle …A cette époque on utilisait des coquilles de noix nouées autour des branches et remplies d’huile sur lesquelles flottaient une mèche !

La tradition du sapin à Noël se répandra plus en France après la guerre de 1870 , pendant laquelle des immigrés d’Alsace – Lorraine firent connaître la tradition de l’arbre de Noël …( tradition apparue en Alsace au XII ème siècle ).

La bûche :

La bûche de Noël comme dessert

Résultat d’images pour image bûche pâtissière

n’aurait été inventée qu’après la seconde guerre mondiale ? ! ( par un pâtissier inconnu qui plus est ) .

Au moyen âge , mettre une bûche au feu le soir de Noël permettait d’espérer de bonnes récoltes pour l’année suivante , selon la tradition . On choisissait une branche d’arbre fruitier

Résultat d’images pour images bûche de bois

, symbole d’abondance et qui devait mettre plus de temps pour brûler qu’une bûche  » classique  » . La bûche était ensuite bénie et gardée jusqu’au dimanche des Rameaux ( une semaine avant Pâques ? ). Certains ajoutaient du sel pour que la moisson soit protégée des sorcières et autres esprits maléfiques ( pas très catholique tout çà lol ).

Brûler une bûche était aussi sensé porter bonheur et rappelait que Jésus était né dans le froid d’une étable , n’avait rien pour se réchauffer ....

Résultat d’images pour images jésus dans une cr

De saison ….snifff lol


Rhume, nez qui coule :

Résultat d’images pour images personne se mouchant
Atchoom!Résultat d’images pour images personne se mouchant

tout le monde ou presque utilise un  »Kleenex », aujourd’hui, pour se moucher ou s’essuyer le nez. Ce petit mouchoir en papier jetable est, en effet, bien pratique pour cette utilisation basique. Pourtant, à l’origine, son concepteur commercialisait tout autre chose …..

Des débuts inattendus :

On les trouvent sous la forme de boîtes

Résultat d’images pour kleenex en boîte images

ou de petits paquets en plastique: Sans qu’on se demande vraiment quand ils ont fait leur apparition. les mouchoirs en papier font partie de nos vies quotidiennes …

En fait, les fameux  » Kleenex » (qui servent finalement à désigner tous les mouchoirs disponibles dans le commerce) sont nés presque par hasard :

L’histoire de la marque démarre ,semble – t- il , au cours de la Première Guerre mondiale.
Pendant cette période , la filiale Kimberly-Clark s’est donné pour objectif de conquérir le marché du papier, en commercialisant surtout des produits dédiés au domaine de l’hygiène.

Dans ce but, l’entreprise américaine ( qui a une filiale en France ) décide alors d ‘utiliser sa pâte à papier pour fabriquer… des filtres pour masques à gaz !

Plus actuel ……

Sortez les mouchoirs….

Les premières utilisations du gaz moutarde , rendirent ces masques très utiles au cours d’un conflit qui verra les premières utilisations d’un gaz au cours d’un conflit ….Les filtres développés par la firme deviennent évidemment inutiles , superflus en temps de paix.

Pour Kimberly-Clark, l’après-guerre s’accompagne donc de la nécessité de trouver de nouveaux débouchés commerciaux pour ses innovations technologiques.

L’entreprise américaine , dans ce but , lance, d’abord, sur le marché des produits destinés à l’hygiène des femmes durant leurs règles : les serviettes  » Kotex » vers 1920 .

Mais , bien que novateur, le concept ne séduit que très peu de demoiselles ; le sujet des menstruations féminines étant toujours , à l’époque, tabou au sein de la société américaine.

Disposant d’un encombrant stock de matières premières, la filiale Kimberly-Clark est donc obligée de trouver une nouvelle pour écouler ses réserves.

C’est en 1924 que germe l’idée des  »Kleenex » (un néologisme construit sur le mot  »cleaning », “nettoyant” en anglais).

Mouchoirs en papier à usage unique, ces nouveaux produits ont pour concurrent direct le mouchoir en tissu.

Grâce à des publicités ciblées (vantant l’usage de mouchoirs uniques, dans le cas de rhumes des foins) les “Kleenex” ont finalement trouvé leur public , dans les années 1930 , démarrant ainsi une aventure qui dure encore de nos jours.

https://player.ina.fr/player/embed/PUB3784060102/1/1b0bd203fbcd702f9bc9b10ac3d0fc21/wide/1

Impossible de mettre une des vidéos ci-dessous , mais ( si çà vous dit ) en  » klikant  » sur les liens ci- dessous , on arrive à d ‘ anciennes pubs ( pour le  » fun  » )

https://player.ina.fr/player/embed/PUB3212825016/1/1b0bd203fbcd702f9bc9b10ac3d0fc21/wide/1