Connection limitée ( faute de paiement )..alors..


Ce soir télé :

 »Les brigades du tigres  » => la bande à Bonnot .

Du 3 au 27 février 1913, se déroulait le procès de la « bande à Bonnot » dont le leader, Jules Bonnot était tombé sous les balles de la police quelques mois plus tôt

Gangsters ou Anarchistes ?

Au début de l’été 1907, les grèves dans le Midi viticole se multiplient. C’est dans ce climat social mouvementé que la bande à Bonnot va émerger. Pour Jules Bonnot, la revendication seule ne suffit plus, il faut agir contre son ennemi juré : la société bourgeoise. A cette époque, toute forme d’expression libertaire est interdite et surtout sévèrement réprimée. Les anarchistes, syndicalistes sont surveillés de près. Mais la bande à Bonnot était-elle vraiment l’expression de l’illégalisme anarchiste ? Jules Bonnot : simple voyou ou vrai anarchiste ? Ina.fr revient sur une affaire qui a fait parler nombre d’artistes et d’historiens spécialistes de l’anarchie

Jules Bonnot

Entre 1906 et 1907, Jules Bonnot s’exerce à l’ouverture des coffres forts tout en ouvrant comme « couverture » deux ateliers de mécaniques à Lyon.  La nuit, il se transforme en truand avec son bras droit : Platano. En 1910, Bonnot se rend à Londres et entre en qualité de chauffeur au service de Sir Arthur Conan Doyle, le père de Sherlock Holmes ! C’est à son retour de son périple anglais que lui vient l’idée de « moderniser » sa technique de vols. Il est le premier à utiliser l’automobile dans l’arsenal du crime. Ce qui va lui donner, pendant quelques mois une suprématie certaine sur la police peu équipée en véhicules. C’est d’ailleurs pour lutter contre ce nouveau style de criminalité que Georges Clémenceau

Résultat d’images pour georges clemenceau

 va créer la fameuse brigade du tigre qui utilisera la traction avant. 

Le premier coup

C’est le 21 Décembre 1911 que débute véritablement la saga de la « Bande à Bonnot » qui tiendra en haleine toute la France et ridiculisera la police démunie devant la rapidité et la mécanique de leurs automobiles. 
Ce jour-là, vers 9h du matin, Bonnot, Garnier, Callemin et un quatrième larron décident de s’attaquer au garçon de recette de la Société Générale, rue Ordener à Paris .C’est donc la première fois qu’une voiture est utilisée pour un braquage .. Le butin est plutôt maigre : des titres et seulement 5000 francs en espèce. Le garçon de recette, lui, est gravement blessé. Le lendemain la bande fait les gros titres de la presse. Traqués, les braqueurs errent dans Paris, sans évasion possible. D’autres se joignent à eux, comme René Valet et Soudy.

Edmond Locard, le créateur de la police scientifique de Lyon, évoque la bande à Bonnot et Jules qu’il connut bien. Il raconte ses propres souvenirs sur cette bande, qui inventa « le vol à fusillade ». Selon lui, Jules Bonnot n’était pas anarchiste mais aimait le faire croire car il comptait ainsi être envoyé au bagne et éviter la guillotine. « C’était un voleur et un assassin ». Il raconte sa fin. Il évoque le garage de Bonnot et son outillage près de Lyon qu’il perquisitionna. Il évoque la maîtresse de Bonnot et le mari de celle-ci, témoin consentant de cette liaison, qui sont tous deux passés aux Assises. Parmi les complices, « c’est le seul à avoir été condamné aux travaux forcés alors que le pauvre, n’avait qu’un seul défaut… celui d’être cocu !« 

https://www.programme-television.org/jwplayer/embed/2501006/externe

Le 10 décembre 1917 ….


…..Il y a environ 103 ans le prix Nobel de la paix est décerné au comité international de la Croix-Rouge qui le recevra aussi en 1944 et en 1963 .

Si  » on  » me laissait un accès à internet , il y aurait de quoi faire un billet , même plusieurs : Sur le Nobel et aussi sur la Croix Rouge ……

Les femmes Suisses de la Croix Rouge vers 1917

Le drapeau de ce magnifique / généreux comité qu’est la Croix Rouge :

Résultat d’images pour drapeau de la croix rouge

qu’il ne faut pas confondre avec celui- ci

Résultat d’images pour image drapeau suisse
qui lui ressemble beaucoup : Le drapeau suisse

ce qui est logique étant donné que le principal fondateur de la Croix Rouge , Mr Henri Dunant était suisse

<== H.Dunant

Dunant  et des citoyens de Genève  fondèrent ,en 1863 , le Comité international de la Croix Rouge . Son idée de génie a été d’employer ce symbole de la croix qui était commun à pratiquement toutes les religions des états européens de l’époque .

Dunant

Dès 1864 des sociétés nationales sont crées  dont la croix rouge française .

Comme chacun sait , la Croix Rouge vient en aide aux blessés de guerre et aux personnes en difficulté …..C’est la plus ancienne organisation humanitaire existante après l’Ordre de Malte …………

Vieille vidéo : La Croix Rouge sur un champ de bataille

L’aide humaniste apportée aux soldats des deux camps sans discrimination est l’acte fondateur de la Croix-Rouge.
Suite à cet événement, est publié  » »Un souvenir de Solferino  » d’Henry Dunant, écrit qui met en avant deux propositions qui fondent le Droit Humanitaire moderne : La conclusion d’un traité portant sur la neutralisation des services sanitaires militaires sur le champ de bataille avec la création d’une organisation permanente pour l’assistance aux blessés de guerre

Proclamés par la XXème conférence internationale de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge (Vienne, 1965), les sept principes fondamentaux révisés sont contenus dans les statuts du Mouvement international de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge,

Résultat d’images pour le croissant rouge

adoptés par la XXVème Conférence internationale de la Croix-Rouge (Genève, 1986).

A LA BASE DU MOUVEMENT, LES 7 PRINCIPES :fixent son orientation, son éthique, sa raison d’être et sa nature particulière.
Ils garantissent la cohésion interne du Mouvement international de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge dont le rayonnement est universel.
Et constituent la charte du Mouvement et sa spécificité, voire son caractère réellement unique.
1 ) MISSION

Humanité : Né du souci de porter secours sans discrimination aux blessés des champs de bataille, le Mouvement international de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge, sous son aspect international, fait son possible pour prévenir et alléger en toutes circonstances les souffrances des hommes. Il tend à protéger la vie et la santé ainsi qu’à faire respecter la personne humaine. Il tente de favoriser la compréhension mutuelle, l’amitié, la coopération et une paix durable entre tous les peuples.

2) 3 PRINCIPES DE COMPORTEMENT

Impartialité : Il ne fait aucune distinction de nationalité, de race, de religion, de condition sociale et d’appartenance politique. Il s’applique seulement à secourir les individus à la mesure de leur souffrance et à subvenir par priorité aux détresses les plus urgentes.

Neutralité : Afin de garder la confiance de tous, le mouvement s’abstient de prendre part aux hostilités et, en tout temps, aux controverses d’ordre politique, racial, religieux et idéologique.

Indépendance : Le Mouvement est indépendant. Auxiliaires des pouvoirs publics dans leurs activités humanitaires et soumises aux lois qui régissent leurs pays respectifs, les Sociétés nationales doivent pourtant conserver une autonomie qui leur permette d’agir toujours selon les principes du Mouvement.

3) 3 PRINCIPES D’ORGANISATION

Volontariat : Il est un Mouvement de secours volontaire et désintéressé.

Unité : Il ne peut y avoir qu’une seule société de la Croix-Rouge ou du Croissant-Rouge dans un même pays. Elle doit être ouverte à tous et étendre son action humanitaire au territoire entier.

Universalité : Le Mouvement international de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge, au sein duquel toutes les sociétés ont des droits égaux et le devoir de s’entraider, est universel.

Vrai ?


Dans les studios d’Hollywood , deux tueurs à gage s’avancent discrètement, l’arme au poing. Leur cible : l’acteur John Wayne. Scénario de western ou film de guerre ? Pas du tout. Nous sommes en 1951 et les deux sbires sont des barbouzes en service commandé pour le compte de Staline ! Car oui, à l’époque, le  » petit père des peuples  » en veut à mort à la star américaine. L’origine de cette haine remonterait à 1949 ;.Staline, fan de cinéma ( il admire Chaplin et se passionne pour Tarzan et son acteur, Johnny Weissmuller ), découvre alors John Wayne, par l’intermédiaire d’un réalisateur russe, Sergei Gerassimov. Ce dernier, de retour d’une conférence internationale sur la paix dans le monde à New York, raconte au dictateur soviétique qu’il a été pris à partie par un certain John Wayne. Le  » Duke  » n’a pas hésité à critiquer publiquement Staline et le parti communiste. En ce début de guerre froide, les Etats- Unis sont en pleine chasse aux sorcières , menée pas le sénateur Mc McCarthy

Résultat d’images pour sénateur mc mccarthy

A Hollywood, de nombreux réalisateurs, acteurs ou techniciens soupçonnés de sympathie communiste sont licenciés. Cette purge est menée dans l’industrie du cinéma par la Motion Picture Alliance pour la préservation des idéaux américains, une association présidée par… John Wayne en personne ! La star du Massacre de Fort Apache et de La Chevauchée fantastique devient logiquement la bête noire de Staline

Image
Staline jeune

, qui donne l’ordre de l’éliminer.  » John Wayne était beaucoup plus subtil qu’une bombe atomique, mais tout aussi létal, selon Staline  », affirme Michael Munn, l’historien britannique spécialiste du septième art et auteur d’une biographie consacrée au célèbre cow-boy.

Début 1951, deux agents du KGB, des Ukrainiens immigrés à Los Angeles, se font passer pour des policiers et trompent la sécurité des studios Warner. Ils exigent d’être conduits de toute urgence auprès de Wayne pour le protéger d’une menace imminente ! Mais les espions sont repérés par le FBI, qui les capture en douceur. La vedette, alertée, veut leur donner une bonne leçon : il rêve d’emmener les tueurs sur une place de Californie pour simuler leur exécution en public ! Les fédéraux, eux, préfèrent  » retourner  » les espions pour en faire des agents-doubles.

Fin du film ? Non, Staline est tenace !

En 1953, une autre cellule communiste prépare un attentat contre le Duke. Cette fois-ci, il doit avoir lieu au Mexique, pendant le tournage du film  » Hondo, l’homme du désert  ». Tout est prêt… quand survient la mort du leader communiste, le 5 mars 1953. Son successeur, Nikita Khrouchtchev

Résultat d’images pour nikita khrouchtchev

, met fin illico à cette vendetta. Pour une raison simple : il est un grand admirateur de John Wayne. Ouf !

Environ 10 ans plus tard, c’est au tour de la Chine de Mao de s’en prendre à l’acteur. En juin 1966, en pleine guerre du Viêtnam, alors que John Wayne soutient l’intervention militaire américaine, l’acteur rend visite aux GI. Il est pris pour cible par un sniper du Viêt-Cong près de Saigon. Mais comme dans ses films, le  » Duke  »s’en tire sans une égratignure !

Cette image a un attribut alt vide ; le nom du fichier est john-wayne.jpg