» Avoir maille à partir……

.…avec quelqu’un  » ?

Un point à l’endroit puis un point à l’envers longtemps répétés, cela lui donne un tricot plein de mailles.


Et si elle accroche une des mailles à quelque chose, le tricot va filer et s’abîmer.
Mais quel peut bien être le lien avec une querelle ?
Eh bien il n’y en a aucun puisque la maille dont il est question ici n’a strictement rien à voir avec les tissus ou lainages.

D’abord, il faut savoir que  » partir  » est une transformation de l’ancien  » départir  »qui voulait dire  »partager  »
D’ailleurs, ce n’est qu’après le milieu du XVIIe siècle que l’expression « avoir maille à départir » est devenue celle employée aujourd’hui.

La maille dont il s’agit était une pièce de monnaie

  médiévale d’une valeur infime, équivalant à la moitié d’un denier, lui-même égal au douzième du sou qui ne valait qu’un vingtième de livre  et le verbe  » départir  » signifiait  » partager  ». Lorsque deux personnes devaient se partager ou départir une maille, cela provoquait inévitablement des différends ou une querelle, car il est bien trop difficile de diviser ce qui n’a presque aucune valeur.

2 réflexions sur “ » Avoir maille à partir……

  1. Merci pour cet article !!!
    Je n’avais jamais cherché l’origine de cette expression car dans ma tête, c »était évident que ça venait des guerres du moyen-âge ou avant et « cotes de mailles » dont été équipés les cavaliers !!!

    Pour une petite pièce qui valait pas un sou… ça entraînait pour sûr des crépages de chignons (et pas que 😉 )

    Bisous l’artiste

    J'aime

    • Coucou ma belle ,
      Il y avait longtemps ! J’espère que tu vas bien ?
      Pour ce qui est du billet , comme toi , je m’attendais à un rapport avec les cotes de maille , mais….
      Bahhh tu sais comme moi , que , quelque soit la valeur , le fric est toujours source de problème , disputes , jalousie etc….( En ce moment pour moi , il n’est source de rien car je n’ai plus un sou ! )
      Bisous
      A bientôt , prends soin de toi , avec cette saleté de virus .
      F.

      J'aime

Les commentaires sont fermés.