Après la mort de ….


Samuel Paty, père de famille de 47 ans, et enseignant l’histoire-géographie au collège de Conflans-Sainte-Honorine a été décapité vendredi soir. Ses élèves parlent d’un professeur « investi », « à fond dans son métier » et avec qui ils pouvaient « parler et faire des débats ».
Parce qu’il avait montré des caricatures de Mahomet à ses élèves, Samuel Paty a essuyé la colère de certains de leurs parents. Enseignant d’un collège à Conflans-Sainte-Honorine (Yvelines), « à fond dans son métier » selon ceux qui l’ont côtoyé, Il a été décapité vendredi dans un attentat
..

Je me suis demandé pourquoi la caricature est  » sacrée  » ,importante pour les français ?……

________________________________________________________________

 » Bref du pape en 1791  », une réponse anonyme à la bulle  » Caritas  » du pape Pie VI dans laquelle il a dénoncé la  » Constitution civile  »

En 2018 ,l’enseignement  » moral et civique  » est devenu obligatoire dans les collèges , dans le bulletin officiel , on lit que  » l’enseignant exerce sa responsabilité pédagogique dans le choix de mise en œuvre en les adaptant à ses objectifs et à ses élèves  » … ce que font les professeur ….ce qu’a fait S. Paty

Les caricatures anti- cléricales :

La caricature anti – religieuse , qu’elle soit ironique ou seulement  » décalée  » n’est jamais innocente pour les croyants ! Le  » combat  » contre l’église catholique qui atteint ses sommet avec la loi de 1905 (loi concernant la séparation des Églises et de l’État et codifiant la laïcité ) , a été très violent …Les caricatures du début du 20ème siècle associent souvent les curés à des corbeaux ou à des cochons ! Et ne se gênent pas non plus en montrant les religieux  » pelotant  » matrones ou même ‘ tripotant  » petit garçons ; un tas de situations pour le moins scabreuses ( pas trouvé beaucoup d’images ! ) mais certaines citations / légendes de ces caricatures :  » qu’est que vous faites l’abbé ?  »  » Je fais comme vous , je cherche un sein sur le calendrier  »

Résultat d’image pour Journal '' la Calotte '' 1911
(  » La calotte  » journal 1911 )
Résultat d’images pour journal '' la calotte '' 1911

Au sens étymologique ,  » caricare  » ( charger ) donne l’Italien  » caricatura  »….Les français en tireront le mot  » charge  » et la notion de  » portrait charge  » qui fit fureur au 19 ème siècle puis le mot  » caricature  » pour tout écrit , dessin à dessein …disons polémique …Tout l’intérêt de la caricature se trouve dans l’excès et le  » jeu avec les limites  » ( On en trouve déjà la définition dans l’encyclopédie de Diderot et d’Alembert )

Un élément important dans la caricature :  » Le pacte de lecture  »

Ce pacte est tacitement signé entre la caricature / le caricaturiste et le spectateur /lecteur : La caricature = des textes , des images dans le but de  » produire du sens dans le regard et l’esprit du spectateur  » .…Elle n’est rien sans un regard  » extérieur  » ( comme tout écrits, œuvre d’art en fait ) , ce qui implique que le même document produise une foule de significations et contre sens dans l’esprit du spectateur , ce qui rend son utilisation  » pédagogique  » très délicate ….Ce pacte repose sur une compréhension et une culture des deux partie…( et , à mon avis , aussi sur la tolérance ). Par exemple le paysan qui d’essuie le derrière avec un document religieux et absolument dans la transgression par ce qu’il  » dit  » mais dans la situation triviale décrite ; mais il entre aussi dans la catégorie de l’humour car la scatologie , domaine favori des comédies de l’époque , amène le rire du spectateur avant même qu’il ait compris la scène, identifié les protagonistes ….Comme celui- ci lors de l’affaire Dreyfus (caricature signée Caran-d’ Ache )

P.S : Caricatures et satire ont pu se développer grâce à l’existence d’un espace publique , démocratique . La liberté d’expression permet de voir apparaitre de nouvelles formes de contestations des puissants , des façons de penser ou….des mœurs . On parle de  » l’âge d’or  » de la caricature entre les années 1830 et au moment de l’affaire Dreyfus ( 1890 / 1900 )….Le 19 ème siècle marque le  » triomphe  » de la bourgeoisie, mais aussi , il est celui des révolutions , de la lutte des classes et des peuples . La loi de 1881 sur la liberté d’expression , de la presse , protège longtemps les dessinateurs / caricaturistes jusqu’au moment , juste après la seconde guerre mondiale , la jurisprudence , prenant conscience du danger des attaque contre la personne introduit le droit à l’image et la protection des individus ….. L’apparition d’internet va tout changer en permettant à tous de voir /savoir se qui se passe dans d’autres pays : Un véritable choc pour la bande des  » joyeux drilles  » qui dessinaient pour Charlie- hebdo par exemple ( Le dessinateur LUZ

Résultat d’images pour Luz dessinateur
LUZ

l’avait très bien expliqué après l’affaire des caricatures danoises et l’attentat contre  » Charlie – Hebdo  ».…La culture commune qui permettait de préserver ce pacte de lecture serait aujourd’hui en grand danger …….Il faudrait donc réfléchir aux moyens de la  » refonder  » pour préserver l’esprit  » frondeur  » et le sens critique qui font la richesse d’une société démocratique au delà des différences d’origines , de conviction de ceux qui la composent ! …….