Coronavirus : Peur et Angoisse – L’autoritarisme Covid-19 est la nouvelle norme


Vu et reblogué chez Aphadolie . A mes lecteurs éventuels de juger …….

Aphadolie

Permettez-moi de commencer par dire que je ne sais rien de définitif sur l’origine du Covid-19. Je ne sais pas s’il s’agit d’une mutation naturelle ou d’une arme biologique fabriquée par l’homme. Je ne fais pas confiance au gouvernement et à ses médias pour dire la vérité sur le virus ou sur le nombre réel de victimes qu’il a déclaré. L’OMS, qui appartient à Merck, l’Alliance GAVI et la Fondation Gates – ainsi que le CDC – autorisés à recevoir des « cadeaux » des grandes entreprises pharmaceutiques et des sociétés, sont des institutions corrompues qui ont menti sur les pandémies dans le passé, alors pourquoi devrions-nous les croire maintenant ?

Malgré les chiffres révisés et les preuves que les modèles informatiques étaient sérieusement défectueux – on pourrait le dire délibérément – les médias d’entreprise continuent de rapporter la Covid-19 comme quelque chose d’apparenté à la peste noire. Il a réussi…

Voir l’article original 1 191 mots de plus

Une  » anaphore  » ?


Qu’est ce qu’une anaphore ? 

     Une anaphore est une figure de style consistant à commencer un ensemble de phrases par le même groupe de mots . 

A ma connaissance , le dernier homme politique à avoir usé de l’anaphore fut F.Hollande : Lors du débat du 2/5/2012 , il n’hésita pas à commencer 15 phrases à la suite  par  » Moi, président de la République  » ……Assez rébarbatif  je trouve , mais certainement efficace à son avis ? 

La vidéo

Parfois / souvent..le malheur rapproche :


1) Depuis le décès de ma mère ( il y aura deux mois dans 3 jours ) , mon père et moi  » recommuniquons  »

2) Emmanuel , mon  » bonhomme  » , sachant que le confinement  »perturbe  » mes habitudes , m’appelle tous les jours  et , si j’ai besoin de quelque chose , il me l’amène  » illico  » ( ce lundi , ce fut pains et cigarettes ) ….Comme j’étais encore dans les bras de Morphée , il a déposé le tout dans le sac qui est à ma porte !

3 ) Quelques habitants du même  » immeuble  » que le mien me parlent ( ce qui était extrêmement rare )

Par contre , ici , sur le net, les blogs : Les visites et commentaires sont de plus en plus rares ? 

Symbole…. » meurtrier  » ! pfff !


Chaque État américain a ses symboles. Celui que vient d’adopter l’Utah, une arme à feu, vient en rejoindre d’autres. Mais c’est le premier État à hisser un pistolet au rang d’arme à feu officielle. Ce choix divise l’opinion publique.

Une arme à l’honneur

   L’Utah comptait déjà, parmi ses symboles, un animal préhistorique, une cerise ou encore une mouette. En y rajoutant une arme à feu, l’État se donne une image moins pacifique. D’autant que ce revolver est promu au rang d’arme à feu d’État. C’est la première fois qu’une arme connaît un tel honneur.

    Il s’agit de l’une des plus célèbres du pays, le Browning modèle 1911, ou M1911. utahOn le doit à l’un des plus fameux armuriers du pays, John Moses Browning. Résultat d’images pour John Moses BrowningNé à Ogden, dans l’Utah, l’industriel est donc un enfant du pays.

  C’est pour rendre hommage au concepteur d’une arme qui équipa l’armée américaine jusqu’en 1985 que le M1911 a été choisi comme emblème de l’Utah.

  Sans doute ce choix ne peut-il que convenir à la population d’un État qui ne cesse de s’armer et où des enseignants suivent avec assiduité une formation au maniement des armes.!!!!!

Une décision qui n’est pas approuvée par tous :

     Dans un pays où le port d’une arme fait partie des droits fondamentaux, et où la pression du lobby des armes à feu est très forte, la décision est probablement approuvée par la majorité de la population.

   Mais elle ne fait pas pour autant l’unanimité, notamment dans la classe politique locale. Si certains membres de la Chambre des représentants voient dans ce revolver un symbole de la  » défense de la liberté  », d’autres déplorent le caractère clivant d’un tel symbole.

   Certains articles, dans la presse, regrettent que l’Utah devienne associé à une arme à feu, dont la raison d’être est de donner la mort.

    Même les descendants  de John Browning  dénoncent le rôle néfaste des armes à feu dans la prolifération d’attentats subis chaque année par les États-Unis. Il se serait sans doute rangé à l’avis de ce journal, qui conseillait plutôt d’ériger une statue à la mémoire de Browning.