Trump…..


   Je ne suis pas sur que ce qui est écrit ci – dessous est vrai , mais n’ai pas pu résister à le mettre …..

A qui Trump a-il piqué tous ses défauts ?

trump-694x422

   Des allumés du ciboulot à la tête d’un pays, l’Histoire en regorge. Mais le président américain a le don de cumuler. Un cocktail détonant !

 1) Obsédé sexuel comme le président Johnson .Résultat d’images pour lyndon .b.jon=

Donald Trump a assuré en 2005 que  »quand vous êtes une star, vous pouvez attraper (les femmes) par la chatte.” Une  » réflexion  » ( si on peut dire qu’il réfléchit  !) qui rappelle Lyndon B. Johnson (1908- 1973), complètement obsédé, au point d’avoir baptisé son pénis « Jumbo » (géant, en anglais) ! Président des Etats-Unis de 1963 à 1969, Johnson en parle à tout propos et force même les députés à l’admirer dans les toilettes du Congrès.  » Vous avez déjà vu quelque chose d’aussi gros ?  » leur dit-il en le faisant tournoyer sous leurs yeux ! En 1965, lors d’une conférence de presse dans son ranch, un journaliste lui demande pourquoi les troupes américaines sont envoyées au Viêt Nam. Le président déboutonne sa braguette, dégaine  » Jumbo  » et répond :  » Voilà pourquoi !  »En 2006, des médecins de la Duke University Medical Center révèlent que Johnson était atteint de troubles bipolaires.

 2) Fainéant comme l’empereur Commode .

 Autoproclamé  » bourreau de travail  », Trump a pourtant eu le temps de disputer plus de 80 parties de golf en un an. Trois fois plus qu’Obama ou que Bush en deux mandats.      L’empereur romain Commode (161-192) est encore plus fainéant ! Persuadé d’être le fils de Jupiter et la réincarnation d’Hercule, il passe son temps à jouer au gladiateur ! Affublé d’une peau de lion, il combat des fauves dans l’arène du Colisée avec une énorme massue de bois. Son entourage s’inquiète. Alors, l’empereur dresse une liste de proches et de sénateurs qu’il souhaite voir périr. Mal lui en prend. Le 31 décembre 192, l’esclave Narcisse l’étrangle dans son bain sur ordre du Sénat.

 3 )  » Bling-bling  » comme Louis II de Bavière . Résultat d’images pour Louis II roi de Bavière

 Dans la  » Trump Tower  », gratte-ciel new-yorkais de 58 étages, son appartement est dégoulinant de dorures kitchissimes. Il reste un petit joueur comparé à Louis II de Bavière (1845-1886). En vingt-deux ans de règne (à l’issue duquel il est déclaré fou), le roi de Bavière fait construire trois châteaux démesurés. Son plus beau coup d’éclat : Neuschwanstein, tout droit sorti… des rêves de son enfance ! Sa construction démarre en 1869 par le dynamitage d’un pan de montagne. Dans l’édifice, on trouve un cabinet de toilette en forme de cygne, des fresques décrivant des légendes médiévales, une fausse grotte située au troisième étage… Cette meringue à tourelles inspira Walt Disney pour son dessin animé de La Belle au bois dormant.

 4 )Mégalo comme Nicolae Ceausescu Résultat d’images pour Nicolae Ceaușescu

Trump se qualifie sur Twitter de  »génie très équilibré  ». Hyper modeste, le président américain. La mégalomanie, c’est une veille tradition de chef d’Etat. Le dictateur Nicolae Ceausescu, à la tête de la Roumanie entre 1974 et 1989, est d’ailleurs bien plus narcissique… Il se décerne les titres de  »Conducator  », de  » Danube de la pensée  » et de  » génie des Carpates  ». Les médias à sa solde avaient aussi coutume de l’appeler  » le fils le plus aimé du peuple  »,  » firmament de l’humanité  »,  » le grand architecte  »  ou, en toute sobriété,  » l’Homme magnifique  » !!.

  5 )Narcissique comme Napoléon III

  Cheveux colorés en jaune poussin et teint orangé dû à un excès d’ U.V et d’autobronzant, Donald Trump est obsédé par son apparence. Tout comme Napoléon III (1808-1873) ! Avant de devenir empereur, il découvre l’art du maquillage en Angleterre, dans les coulisses d’un théâtre qu’il fréquente avec son ami le peintre et dandy Alfred d’Orsay. Il prend alors l’habitude de s’appliquer sur le visage du carbonate de plomb (appelé aussi blanc de céruse) pour cacher les stigmates de sa santé précaire. Dans son roman La Débâcle, Emile Zola décrit Napoléon III sortant de la citadelle assiégée de Sedan en 1870, épuisé par la dysenterie et  » fardé comme un acteur  ».

Les armes les plus…..


débiles de l’histoire lol ( quelle arme n’est pas  » débile  » ? )

 

   -Le canon double (ou canon à double-baril), le plus gros canon de tous les temps, le canon allemand « le gros gustav », ou Schwerer Gustav, les chiens antichars soviétiques (chiens de guerre), le char russe Tsar de la première guerre mondiale ou les mines nucléaires anglaises Blue Peacock de l’après seconde guerre mondiale sont au programme de la vidéo. -Schwerer Gustav (Lourd Gustav) est le nom d’un canon de très gros calibre monté sur rails et fabriqué en deux exemplaires pour la Wehrmacht durant la Seconde Guerre mondiale. Faisant suite aux canons à longue portée, comme les Pariser Kanonen expérimentés lors de la Première Guerre mondiale, ils ont été développés et fabriqués par Krupp AG durant les années 1936-1941 sous le nom officiel de 80 cm Kanone (E) Schwerer Gustav.

  -Les chiens antichar, appelés aussi chiens-bombe ou chiens-mine, étaient des chiens de guerre dressés pour transporter des explosifs sous les chars et les véhicules blindés où ils explosaient, détruisant le char et tuant le chien !!!!. Cette technique fut utilisée par l’Union soviétique pendant la Seconde Guerre mondiale contre les chars allemands.

-Le Tsar (aussi connu sous le nom de Нетопырь, Netopyr, signifiant  » chauve-souris Pipistrellus  », ou Char Lebedenko, d’après le nom de son inventeur), est un prototype de blindé russe développé pendant la Première Guerre mondiale. Le projet fut abandonné après les premiers essais, qui déterminèrent que le char n’était pas assez puissant et qu’il était vulnérable à l’artillerie. Le char était original par son concept, basé sur une motricité par tricycle et non par des chenilles. Les roues avant avaient presque 9 m de diamètre et la roue arrière, plus petite, seulement 1,5 m de hauteur pour assurer une bonne manœuvrabilité. La tourelle canon supérieure mesurait presque 8 m, la coque presque 15 m de longueur avec deux canons supplémentaires dans les  » sponsons  » . D’autres armes équipaient le ventre de la structure.

   Le véhicule fut surnommé Netopyr parce que le prototype, incliné vers l’arrière par sa petite roue, ressemblait à une chauve-souris en train de dormir. Les énormes roues avaient été conçues pour franchir des obstacles importants mais, à cause d’erreurs de calcul sur le poids du système, la petite roue arrière s’enfonçait facilement dans la boue et la terre molle, tandis que les grandes ne suffisaient pas à sortir l’engin de cette situation. Ces défauts furent jugés rédhibitoires lors de plusieurs tests ratés devant une haute commission en août 1915.  Le char fut laissé là où avaient eu lieu ces essais, à environ 60 km de Moscou, jusqu’à ce qu’il soit déplacé et mis à la ferraille en 1923.

  -Une mine terrestre est une charge explosive conçue et placée de façon à être déclenchée, par l’action involontaire de l’ennemi, au passage de personnes (mine antipersonnel) ou de véhicules (mine antichar ou antivéhicule). Les Allemands mirent au point une bombe bondissante, la mine-S, qui sera utilisée pendant la Seconde Guerre mondiale, une conception toujours actuelle. Elle permet de projeter la charge au-dessus du sol pour assurer une dispersion plus efficace du shrapnel. Durant ce conflit, les mines ont été responsable de 5 % des pertes militaires. Des mines à charge nucléaire ont été développées, en version navale et terrestre, comme la mine britannique Blue Peacock (le paon bleu) ou la Medium Atomic Demolition Munition (Munition moyenne atomique de démolition).

C’était il y a …


   Environ 189 ans !

 

   9 mars 1831 : Création de la Légion étrangère …..

     C’est suite à la dissolution du régiment de Hohenlohe le 5 janvier 1831, que le roi Louis-Philippe 1erlouis philippe 1er reprend la tradition des régiments étrangers attachés à la monarchie (Suisses, Irlandais, Hongrois, Polonais…). Il fonde la Légion étrangère par la loi du 9 mars 1831 en vue d’encadrer les recrues étrangères, à commencer par les mercenaires suisses. Il renoue ainsi  avec la tradition des régiments étrangers attachés aux rois de France. Le décret précise que la légion  » ne pourra être employée que hors du territoire continental du royaume  » (article 1er) mais cette clause sera contournée par la force des choses quand le territoire sera envahi, en 1870, 1914-1918 et 1940. ( En plus ,les recrues ne sont pas obligées de s’engager sous leur véritable identité ) …Les épreuves à passer pour le recrutement sont très difficiles …

    C’est en Algérie que la légion s’illustre pour la première fois, sous la devise :  » Honneur et Fidélité  » , avant d’acquérir ses lettres de noblesse à Camerone (Mexique). Ses unités sont d’abord regroupées par nationalités pour   » pour faciliter le commandement  » mais cette disposition s’avère très vite source de tensions et dès 1835, le colonel Bernelle impose l »’ amalgame  » avec le français pour langue unique de commandement. Résultat d’images pour illustrations,images légionnaires en 1800<= légionnaire en ?

Résultat d’images pour illustrations photos soldat légion étrangère<= Légion étrangère aujourd’hui ….

_____________________________________________________________________