C’était il y a….


   environ 65 ans …Le 31 janvier 1955 :

   Dans une petite maison située dans un hameau à la frontière belge / Ardennes , à la lisière d’une magnifique forêt ….Une jeune femme âgé de 22 ans mettait au monde un enfant ( un garçon ) …. » On  » accouchait chez soi à cette époque , dans ces endroits isolés …..

Cette femme , très belle , prénommée Thérèse était  » assistée  »  lors de cet accouchement par sa mère et une voisine ….. » On  » m’a dit que la venue au monde du bébé ne fut pas facile  : Quand il est  » sorti  » , il avait parait il , le crâne  » déformé  » ! ….Une des femmes présentes se chargea du  » problème  » via quelques manipulations ………..

Le père ?  C’était un jeune homme âgé de 23 ans environ …..Lui était absent : Il était en forêt pour son travail ( il était bûcheron ) ……Un ami de la famille se proposa pour aller l’avertir de l’événement ….Arrivé au campement , la  » hutte  » des bûcherons , il fut accueilli  » à bras ouverts  » …..et pour fêter çà , lui et ses amis se soûlèrent  au  » gros rouge  »  ……

Quand il revint ( trois jours après) , çà première question fut , parait il :  » Comment allons nous l’appeler ?  » ………Comme il était d’origine italienne , il proposa  » Francesco  » , mais la majorité n’était pas d’accord ….Alors ils optèrent pour Francis .

Ce garçon fut le premier des quatre enfants ( 3 garçons et une fille : Francis ,Alain né en 56 ,Gérard en 59 et Anita en 62 )…….

   Ce 31 janvier , j’ai reçu pas mal d’appels téléphoniques , la visite de Emmanuel  car , bien sur, cet enfant , c’était moi .

Le  » dogger land » ???


doggerland

Incroyable mais , avant d’être une île , l’actuelle Angleterre était , parait il ,reliée au continent européen, il y a quelques dizaines de milliers d’années.
   Cette bande de terre, appelée  »Doggerland », serait aujourd’hui immergée entre 15 et 36 mètres de fond et  recèlerait de nombreux vestiges témoignant d’anciennes installations humaines.

Le monde avant le réchauffement climatique :

Il y a 18 000 ans, au début de l’holocène (la dernière époque de l’ère quaternaire), notre monde avait, semble -t- il , un tout autre visage qu’aujourd’hui.

 En effet, au cours de cette période qui succédait directement au dernier âge glaciaire, le Rhin, la Tamise et la Seine étaient les affluents d’un même fleuve, dont le lit se trouve aujourd’hui sous la Manche de notre époque.

Des deux côtés des rives de ce fleuve , de grandes étendues de terres reliaient les îles britanniques actuelles au reste du continent européen.

 Maintenant connue sous le nom de  »Doggerland », cette bande de terre s’étend sur une surface de 17 600 kilomètres carrés, immergée entre 15 et 36 mètres de fond.???????????

Couramment surnommée  » l’Atlantide de la mer du Nord », ce grand territoire serait plein de vestiges témoignant d’une occupation animale, mais aussi humaine ( des chasseurs-cueilleurs y circulaient régulièrement ).

  Sous les eaux, des reliques fascinantes ….

 Il y a 10 000 ans, un réchauffement climatique aurait déclenché une forte montée des eaux.

 Ce bouleversement semble avoir entrainné un glissement de terrain du côté de la mer de Norvège (8000 avant notre ère), lequel aurait lui-même déclenché un tsunami gigantesque recouvrant tout sur son passage.

Ainsi, aux alentours de 5000 ans avant notre ère, la portion du Doggerland était sur le point d’être intégralement submergée.

Aujourd’hui , des traces d’une forêt engloutie auraient même été découvertes à seulement 200 mètres de la côte nord-est de l’Angleterre.

Des morceaux de squelettes de rennes et de mammouth (dont un crâne vieux de 40 000 ans) sont régulièrement remontés à la surface par des pêcheurs.

Parmi les prises les plus surprenantes se trouve, toutefois, un os de bison sculpté, vieux de 13 500 ans.

  Probablement travaillé par un chasseur-cueilleur (qui devait vivre dans un des villages de pêcheurs identifiés par les plongeurs), ce reliquat est , à sa manière , une  » précieuse  » œuvre d’art nous venant tout droit du passé.