Un tout petit sourire ?


  En rentrant chez lui,un homme dans la rue  voit sa femme totalement nue nue qui lave la baie vitrée donnant sur la rue . Il se précipite dans la maison  et lui dit  :

 » Mais ,chérie , tu ne te rends pas compte ! Tu es en train de faire les vitres complètement nue !  »

 » Ne t’inquiètes pas mon amour, dès que je fais l’extérieur de la vitre , tu penses bien que je m’habille  » ! 

Inventions….


 » faites  » par hasard !

 Les inventions découvertes par hasard :
   Il est difficile d’imaginer comment certains produits et objets ont été inventés. On peut se demander  »comment quelqu’un a t’il pu penser à inventer… »  la pâte à modeler, les chips , le slinky (jouet en forme de ressort). Il arrive que beaucoup des inventions les plus connues de notre société étaient tout simplement des erreurs commises par les scientifiques alors en quête de toutes autres alternatives.

1 ) Le   » slinky  » : Inventeur : Richard T. James, un ingénieur naval américain
Ce qu’il essayait de faire : un compteur pour contrôler la puissance des navires.
Comment il a été créé :      James travaillait avec des ressorts de traction lorsque l’un d’eux est tombé au sol. Le ressort a rebondi sur le parquet et a continuer à avancer, et le slinky est né invention erreur 1

2 ) ( plus important ) : La pénicilline 

Inventeur : Alexander Fleming (  biologiste ) Fleming

Ce qu’il essayait de faire : Ironiquement, Fleming était à la recherche d’un “médicament miracle” qui pourrait guérir les maladies. Cependant, ce n’est que lorsque Fleming laissa tomber ses expériences qu’il trouva ce qu’il cherchait.
Comment il l’a découverte : Fleming a remarqué qu’une boîte de   » Petri   » ? contaminée qu’il avait écarté contenait une moisissure qui avait dissous toutes les bactéries autour d’elle. Il isola un extrait de la moisissure, et identifia qu’elle contenait un puissant antibiotique, la pénicilline.péniclline

3 ) : Les cookies (avec pépites de chocolat)

cookies

Inventeur : Ruth Graves Wakefield, propriétaire de l’entreprise Toll House Inn
Ce qu’elle essayait de faire : des biscuits ordinaires au chocolat.
Comment ils ont été créés : Tout en préparant une fournée de biscuits, Wakefield a découvert qu’il lui manquait du chocolat boulanger. Pour le remplacer, elle a cassé du chocolat sucré en petits morceaux et les a ajoutés à la pâte à biscuits. Elle s’attendait à ce que le chocolat fonde, réalisant des biscuits au chocolat, mais les petits morceaux ne se sont pas mélangés dans les biscuits. ( humm j’aime bien avec un café noir lol)

4 ) Les chips :

ships

Inventeur : George Crum, un cuisinier au Carey Moon Lake House à Saratoga Springs, une ville des Etats-Unis.
Ce qu’il essayait de faire : Un plat de pommes de terre frites
Comment elles furent créées : Un jour, un client renvoya son assiette de pommes de terre de nombreuses fois, ne cessant de demander qu’elles soient plus frites et plus fines. Crum perdit son sang-froid, et trancha les pommes de terre incroyablement finement et les fit frire jusqu’à ce qu’elles soient dures comme un roc. À la surprise du chef, le client les aimait et en voulait plus !

5 )Le pacemaker (stimulateur cardiaque) !!!!!!

pace maker

Inventeur : John Hopps, un ingénieur électrique.
Ce qu’il essayait de faire : Hopps menait des recherches sur l’hypothermie et essayait d’utiliser la chaleur d’une fréquence radio pour rétablir la température du corps.
Comment il a été créé : Au cours de son expérience, il a réalisé que si un cœur cessait de battre à cause du froid, il pouvait être relancé par une stimulation artificielle. Cette prise de conscience a conduit au pacemaker.

6) Le micro-ondes :

micro - ondes.jpg

Inventeur : Percy Spencer, un ingénieur de la compagnie Raytheon
Ce qu’il essayait de faire : L’ingénieur effectuait un projet de recherche sur la production du magnétron, pièce principale servant à créer les micro-ondes dans les radars.
Comment il a été créé : Spencer a réalisé que la barre chocolatée dans sa poche commençait à fondre au cours de ses expériences. Il a ensuite mis du maïs dans l’appareil, et quand il a commencé à éclater, il savait qu’il avait entre ses mains un appareil révolutionnaire.

7 ) La saccharine (un édulcorant artificiel)

saccarine

Inventeur : Constantin Fahlberg, un chercheur à l’Université Johns Hopkins de Baltimore.
Ce qu’il essayait de faire : Fahlberg étudiait l’oxydation de l’o-toluènesulfonamide (peu importe ce que cela signifie).
Comment il a été créé : La découverte de Fahlberg s’est produit parce qu’il avait oublié de se laver les mains. Il avait les mains souillées de ce produit chimique et tout ce qu’il mangea par la suite (du pain notamment) avait un goût sucré. Le chercheur a immédiatement demandé un brevet et produit en masse son produit qu’il nomma saccharine.

8 ) Le feu d’articice  : 

feu d'artifice

Inventeur : Un cuisinier inconnu de Chine.
Ce qu’il essayait de faire : Selon la légende, le cuisinier expérimentait tout simplement des recettes dans sa cuisine.
Comment il a été créé : Le cuisinier a accidentellement mélangé du charbon, du soufre et du salpêtre, des produits de cuisine ordinaires il y a 2000 ans. Lorsque le mélange fut comprimé dans un tube de bambou (pourquoi le cuisinier a fait ça ? Personne n’en sait rien! ), il a explosé.

9 ) Les Corn Flakes :

cornes flakes

Inventeur : Les frères Kellogg (John et Will) (John est médecin)
Ce qu’il essayait de faire : Une casserole de céréales bouillis.
Comment il a été créé : Les frères ont accidentellement oublié la casserole de céréales bouillis pendant plusieurs jours, alors qu’ils s’occupaient de patients. Le mélange se moisit mais le produit qui s’en dégagea était sec et épais. Ils tentèrent d’expérimenter un produit similaire en omettant la partie où il moisit, et ce qu’ils obtinrent furent des grains aplatis, qui une fois grillés donnèrent des  »flocons » légers et croquants, qu’ils servirent à leurs patients.

10 ) :La LSD en tant que drogue : !!

L.S.D

Inventeur : Albert Hofmann, un chimiste
Ce qu’il essayait de faire : Il faisait des recherches sur des dérivés de l’acide lysergique dans un laboratoire à Bâle, en Suisse.
Comment il a été créé : Hofmann pris sans le vouloir (en se frottant les yeux) une petite quantité de LSD tout en recherchant ses propriétés et fit le premier voyage psychédélique de l’histoire. Il testa plus tard un dose qui selon lui était suffisante pour produire un effet.  (  A mon avis , il aurait du se taire ! F )

11 ) :L’imprimante à jet d’encre  :

imprimante

Inventeur : Un ingénieur de chez Canon.
Comment elle a été créé : Après avoir reposé son fer chaud sur son stylo par accident, l’encre fut éjectée de la bille du stylo quelques instants plus tard. Ce principe conduit à la création de l’imprimante à jet d’encre.?

12 ) Le Post-it :

post it

Inventeur : Spencer Silver, un chimiste de la société 3M
Ce qu’il essayait de faire : Un adhésif puissant
Comment il a été créé : Tout en travaillant en déplacement, Silver créa un adhésif qui était en fait plus faible que ce qui existait déjà. Il collait aux objets, mais pouvait être retiré facilement sans laisser de trace. Des années plus tard, un collègue répandit la substance que Silver avait créé sur les signets de son hymnaire (livre de chants de chœur) pour les empêcher de glisser. L’idée du Post-It vient par la suite.

13 ) : Les rayons X :

rayons X

Inventeur : Wilhelm Röntgen, un physicien
Ce qu’il essayait de faire : Il s’intéresse à l’étude des propriétés des tubes à rayons cathodiques.
Comment cela a été créé : lors de la décharge d’un tube, complètement enrobé de carton opaque, le rayonnement traverse la matière, et les éléments métalliques sont visibles en négatif. Un premier cliché est effectué sur la main d’Anna Bertha Röntgen le 22 décembre 1895. Suite à une pose de vingt minutes, le cliché affiche clairement la bague à son doigt et ses os. Il s’agit de la première radiographie.

14 ) :Le Coca-Cola :

Coca - cola

Inventeur : John Pemberton ( un pharmacien )
Ce qu’il essayait de faire : Un remède médical pour ses maux de tête.
Comment il a été créé : Pemberton a mélangé un tas d’ingrédients, et a créé une recette qui reste un secret encore aujourd’hui.

15 : ) Le champagne :

champagne

Inventeur : Dom Pérignon, un moine bénédictin
Ce qu’il essayait de faire : Au 17ème siècle, les bouteilles étaient bouchées avec des chevilles de bois garnies d’étoupe imbibée d’huile ( »broquelet ou clavelot »). Dom Pérignon cherchait simplement un processus plus propre et eut l’idée de couler de la cire d’abeille dans le goulot des bouteilles.
Comment il a été créé : Quelques semaines plus tard, la plupart des bouteilles explosèrent sous la pression, permettant à dom Pérignon de découvrir la fermentation en bouteille, qui deviendra la méthode champenoise.

 

La censure ….


La censure, de fait, sur internet, c’est facile ! Pour eux !

« Il n’y a aucune censure en France : nul ne vous empêche de dire, montrer, écrire ce que vous voulez… » (voix dont vous pouvez vous souvenir…)

Certains osent même ajouter « que personne ne vous écoute, ne vous voit, ne vous lise, c’est votre problème… »

Forcément, les non-vus, non-écoutés, non-lus, sont simplement mauvais.

« Et circulez, rayez ce terme « censure » des dictionnaires hexagonaux. »

   Naturellement, il faut se sortir de l’esprit la « bonne vieille » méthode de la censure par interdiction, par un bureau officiel de surveillance ou des tribunaux
Et on aime en France s’indigner des pays où le gouvernement applique une censure nette, violente et avec des bavures…

  En France, la réalité est simple : les puissants ont compris qu’il suffit de noyer le web par leur communication pour obtenir un résultat similaire à la censure : toute analyse indépendante est invisible. Et même toute création de rétifs à la soumission aux us et coutumes de l’époque…

   La censure au quotidien, c’est de rendre invisible toute parole non autorisée par le puissant, non soumise.
Et des grandes entreprises semblent passées maîtres dans cette pratique.
Les personnalités politiques, qui ont donc voulu ce système, en bénéficient sans avoir à s’activer : les médias officiels déversent leurs tonnes de dépêches, communications, d’interventions… et le tour est joué…

   La censure de fait ne nécessite pas de nous empêcher de nous exprimer, elle se satisfait de nous rendre invisible, inaudible.

On peut parler de « censure indirecte », de censure par alliance de l’économique et du médiatique.

   La société est organisée pour rendre inaudible tout ce qui ne respecte pas « les codes », c’est à dire les installés… et leurs critères, dont leur rentabilité…
Pour permettre un tel fonctionnement, l’oligarchie a naturellement ses contradicteurs, ses rebelles, ses révoltés ; des brailleurs tellement incohérents que leurs déclarations participent au maintien des installés…

C’était déjà comme ça avant. Avant internet.

Et même la sacem, honore ses chanteurs prétendus « engagés » !

Ce texte a-t-il une chance d’être vu ou entendu plus de 500 fois ?

   Dans tous les systèmes bien cadenassés, il existe des OVNI, une fois par décennie peut-être… Je n’ai pas de solution. Il s’agit juste d’un constat. L’écrivain témoigne de son époque. Parfois.

 Stéphane Ternoise

Le  » hic  »


   Comme chacun sait ( dans mon  » coin  » en tous cas ) , çà signifie à peu près  :  » C’est là qu’est la principale difficulté  »

Mais d’où vient cette expression ?

J’ai cherché  » ici et là  » et est trouvé ceci : 

   Dans les premiers temps de l’invention de l’imprimerie, ceux qui lisaient une feuille manuscrite ou imprimée mettaient souvent à côté des endroits remarquables le monosyllabe hic, qui est une abréviation de  » hic avertendum, hic sistendum  » , ce qui signifie : Ici, il faut faire attention, ici, il faut s’arrêter.

Cet utilisation étant devenu familière, on en est venu à se servir de la façon proverbiale : Voilà le hic, c’est-à-dire voilà la difficulté principale, l’endroit sur lequel on doit porter toute son attention.

( Ce qui mon cas ces derniers jours : Je dois faire attention à mes dépenses , gérer mon  » budget  » etc……)