Bénédiction par larguage !

  400 litres d’eau bénite largués d’un avion pour bénir tout un village américain

   En Louisiane   Louisiane carte, aux États-Unis, le révérend Matthew Barzare est à la tête d’une paroisse isolée, dans une zone rurale. Alors, pour bénir un maximum de familles, il a chargé un pilote de pulvériser par avion près de 400 litres d’eau bénite sur les champs, magasins, églises et écoles. Du jamais vu là-bas !

     On connaissait la pulvérisation de pesticides par avion, interdite en France depuis 2010. On connaissait un peu moins la pulvérisation d’eau bénite par avion… C’est pourtant ce qui s’est passé en Louisiane, aux États-Unis, et plus précisément à Cow Island, dans la paroisse du Vermillon.
 » C’est une paroisse isolée, et c’est une façon de rassembler les gens pendant les vacances, a expliqué le révérend Matthew Barzare au quotidien britannique The Guardian. C’est une grande surface à couvrir, et nous mesurons par le nombre de familles, plutôt que par la superficie.  »
Près de 400 litres d’eau
   L’idée émane d’Eryn Detraz, un missionnaire originaire de Cow Island, désormais exilé dans l’Ohio. Le révérend a validé l’initiative, et le 22 décembre, les fidèles de l’église Sainte-Anne se sont réunis sur l’aérodrome. Pour l’occasion, le révérend a béni près de 400 litres d’eau. Les membres de la congrégation ont ensuite chargé un petit avion, en vérifiant que tous les pesticides avaient été évacués.!!
    Le révérend a donné les instructions au pilote, lui demandant de se concentrer sur les zones du sud-ouest de la Louisiane, où de nombreuses personnes se rassemblent, et de viser notamment les magasins, les écoles, où les églises dont il est responsable.

 Les croyants se sont réunis à l’aérodrome pour fêter la pulvérisation.

     L’idée était également de bénir les récoltes. Un vieux rituel de plusieurs générations pour l’église :  » Cette tradition vient de ce que nous appelons les Quatre-Temps, des jours de jeûne au commencement des quatre saisons. Les prêtres catholiques se déplaçaient dans les paroisses rurales, en particulier au moment des récoltes, et bénissaient les champs et les récoltes, ainsi que la communauté qui s’en occupait  », détaille le révérend au Guardian. Il n’est cependant par prouvé que les champs soient plus fertiles avec cette tradition…
  Le révérend veut en faire une tradition de Noël
    Sur la page Facebook du diocèse de Lafayette, l’Église catholique a publié des photos de l’événement, ce qui a incité les internautes à proposer l’initiative pour d’autres régions que la Louisiane.
    Selon les croyants, la bénédiction aérienne serait également bénéfique sur les tronçons de routes très fréquentés. Les personnes présentes ont également pu repartir avec des bouteilles individuelles d’eau bénite par le religieux.

croyants bouteilles

 

   De son côté, le révérend s’est dit surpris de la portée de cette pulvérisation :   »  Nous ne nous attendions pas à avoir autant de publicité. C’était juste une petite chose que nous faisions dans la paroisse, et le diocèse a affiché les photos sur Facebook.  »
   Avec ce succès, Matthew Barzare voit même les choses un peu plus grandes :  » Nous prévoyons de le refaire l’année prochaine. Avec plus de 1 100 litres, nous pourrons bénir une région beaucoup plus grande qu’avec nos 400 litres.  »  Un événement si populaire, que le révérend a l’intention d’en faire une tradition de Noël, pour sa paroisse de 200 familles  ».

avion

7 réflexions sur “Bénédiction par larguage !

  1. Et dire qu’il y a des personnes sur terre qui ont soif. Est-il au courant qu’il a pollué la terre pour bénir ?
    Un bain gratuit peut-être ?
    La foi déplace des montagnes dit-on. J’ignorais pour les avions 😉
    Je ne peux même pas en rire tient. Bises. Geneviève

    J'aime

    • Bonsoir Geneviève,
       » Bénis soient les simples d’esprit  » comme ils disent
      Non, il n’a pas de quoi rire ! Toute cette eau aurait pu servir à donner de quoi boire à je ne sais combien de personnes assoifées dans le monde ou à irriguer certains pays où l’eau manque ( Afrique par exemple ) . Bénie ou non, l’eau reste de l’eau !
      Le pire , c’est qu’il compte recommencer avec beaucoup plus d’eau !
      Merci pour ton com.
      Bises
      F.

      Aimé par 1 personne

  2. Il n’y a que les Américains pour réaliser de telles incongruités ! Ce pasteur pensait-il que son village allait être plus protégé du Seigneur que d’autres ?
    Et ce foldingue de révérend, l’écologie, il a déjà entendu parler ?
    Quand on pense que dans certains pays et certains états des Etats-Unis, les gens manquent d’eau ou crèvent de soif ! Un bel exemple de pasteur allumé et quelque peu illuminé !

    Aimé par 1 personne

Les commentaires sont fermés.