Pourquoi….?


Pourquoi dit-on un  »bouc émissaire » ?

Comme chacun sait :
  Un bouc émissaire est une personne à qui on attribue injustement la responsabilité d’une faute.

Les origines de cette expression seraient religieuses.
   Durant Yom Kippour, le jour du pardon chez les juifs, le grand prêtre d’Israël devait tirer au sort un bouc pour permettre à la population d’évacuer ses péchés. L’animal était alors envoyé dans le désert d’Azazel, portant symboliquement le fardeau de toutes les mauvaises actions.
  Le nom de ce bouc en latin donna  » caper emissarius  » ou  » le bouc envoyé  » .
Donc celui qui porte la responsabilité pour les autres alors qu’il n’a rien fait subi le même sort que cet animal. bouc animal

   P.S : Georges Clemenceau aurait dit  dans le cadre de l’affaire Dreyfus :  » Tel est le rôle historique de l’affaire Dreyfus. Sur ce bouc émissaire du judaïsme, tous les crimes anciens se trouvent représentativement accumulés.  ». 

Pourquoi ???….


….dit on que les bébés naissent dans les choux ? choux.jpg

Cette curieuse légende selon laquelle les garçons naissent dans les choux et les petites filles dans les roses n’a pas une, mais deux origines revendiquées :
  La première de ces deux théories souligne que depuis l’Antiquité le chou est un symbole de fécondité. Cela s’explique vraisemblablement par sa forme et sa composition: ces innombrables feuilles superposées.
   Ainsi on sait qu’à cette période mais aussi au Moyen-âge on servait traditionnellement de la soupe aux choux soupe aux choux aux jeunes couples afin d’augmenter leurs chances d’avoir un bébé. De plus on a dit que le chou aidait au développement du fœtus et faisait partie des aliments qui permettaient d’augmenter la qualité du sperme.

  Du coté des filles, c’est la même chose. La rose rose fleurdans laquelle elles sont censés naitre est elle aussi constituée de multiple couches, de pétales en l’occurrence. Et cette fleur est depuis l’Antiquité associée à la féminité.

   Selon la seconde théorie, l’explication réside dans la mythologie grecque. On dit que le roi Agamemnon parti à la guerre, sa femme Clytemnestre accoucha de quadruplés, trois filles et un garçon. On enveloppa les trois filles dans des pétales de rose. Quant au garçon il fut enveloppé dans des feuilles de chou se trouvant ce jour-là, comme les roses, sur la table du roi. Pourquoi donc ? Afin que l’enfant n’ait aucun trait de caractère féminin.
     Quelle que soit son origine cette référence aux choux et aux roses est bien utile… car elle permet de ne pas répondre précisément aux questions techniques des petis enfants. Et c’est certainement cela qui en a assuré le succès au cours des siècles !

C’était il y a ….


……environ 164 ans :

Le 18 décembre 1865 : Abolition de l’esclavage aux Etats – Unis

   Le treizième amendement à la Constitution des États-Unis prend effet le 18 décembre 1865. ‘‘ Ni esclavage, ni aucune forme de servitude involontaire ne pourront exister aux États-Unis, ni en aucun lieu soumis à leur juridiction  » , énonce-t-il.
   La Guerre de Sécession est à peine terminée quand  le Congrès tranche sur ce qui en fut la cause directe : l’esclavage dans les plantations de coton du Sud. La mésentente entre les planteurs distingués du Sud et les industriels frustes du Nord ayant fait le reste.
    L’abolition de l’esclavage comme arme de guerre
Dans les premiers temps de la guerre civile, le président Abraham Lincoln Lincoln s’était refusé à abolir brutalement l’esclavage pour ne pas enfreindre l’autonomie garantie aux États par la Constitution fédérale de 1787.
    Mais à mesure que se creuse le fossé entre les frères ennemis, le président se résigne à franchir le pas vers l’abolition et à l’utiliser comme arme de guerre.
   C’est ainsi que le 22 septembre 1862, quelques jours après le premier succès nordiste à la bataille d’Antietam , Lincoln annonce l’émancipation des esclaves dans les États qui    persisteront dans la rébellion le 1er janvier 1863.
    Cette émancipation sera immédiate et sans indemnité d’aucune sorte dans ces États où vivent 80% des 4 millions d’esclaves noirs des États-Unis de l’époque. Par contre, dans les États intermédiaires, esclavagistes et néanmoins fidèles à l’Union nordiste, elle sera progressive, négociée et indemnisée.
   Dès le 8 avril 1864, le Sénat vote le texte du futur amendement, qui doit étendre et pérenniser l’abolition de l’esclavage mais il n’est pas encore question de l’inscrire dans la Constitution, faute d’une majorité suffisante à la Chambre des Représentants.
   Le 31 janvier 1865, tandis que la victoire se rapproche et que le Sud, ruiné et défait, n’est plus en état de négocier quoi que ce soit, Lincoln peut enfin le présenter au vote de la Chambre des Représentants. Il obtient la majorité requise des deux tiers au terme d’une intense bataille parlementaire.

Esclaves après amendement( esclaves après l’amendement voté )…