Le sourire ….


pour finir : 

Un diner est organisé pour tout le personnel d’une entreprise . Les familles sont également conviées . Mr Legendre et sa femme discutent avec le directeur …Julie , leur petite fille , s’approche et prend les mains du patron . Très étonné , il lui demande :  » Mais que fais – tu ma petite Julie ? Pourquoi veux tu toucher mes mains ? 

 » Et bien c’est pour voir si mon papa dit la vérité : Le soir , quand papa rentre , il n’arrête pas de répéter à maman :  » si tu savais , à quel point le grand patron a un sacré poil dans la main !  » 

( Bonjour l’angoisse pour l’employé le lendemain  ! )

Ces morts de Dunkerque ….


   Ces morts de Dunkerque enterrés… aux Pays-Bas….

   Ce sont 22 tombes discrètes, simplement couvertes de coquillages, sur une petite île du nord des Pays-Bas. Elles portent la mention  » Mort pour la France  » et des dates qui vont de juin à décembre 1940. Ce sont celles des dernières victimes de l’opération Dynamo, racontée par le film :   » Dunkerque  » dunkerque film affiche , de Christopher Nolan.       Mais que font ces soldats Français, presque tous inconnus, à près de 500 kilomètres du champ de bataille ? Pour comprendre, il faut revenir sur les plages du Nord, le 3 juin 1940.
   Depuis le 21 mai, le corps expéditionnaire britannique et de nombreuses troupes françaises, encerclées par les Allemands, évacuent l’Hexagone sur une armada de navires.      Plus de 338 000 hommes seront ainsi sauvés. Cette nuit est celle des dernières rotations : les Nazis investissent Dunkerque à 10 heures, le matin du 4 juin. 

    C’est donc in extremis que l’  » Emile-Deschamps  », dragueur de mines de la Marine nationale, appareille à 22 heures ce lundi 3 juin, avec entassés à son bord près de 500 soldats français et une poignée de civils. La traversée se passe sans encombre, exceptée  la brume épaisse qui tombe sur la Manche. A l’aube du 4 juin, le navire entre dans l’estuaire de la Tamise. Sauvés ! Peu après 6 heures, un choc, énorme secoue les passagers. Ironie du sort, l’Emile-Deschamps a sauté sur une mine et coule en 10 secondes. Seule une centaine de rescapés sont repêchés.

Un cimetière unique :
    2 août 1940 : trois habitants de l’île de Schiermonnikoog, à l’extrême-nord des Pays Bas, se baignent dans la mer du Nord quand ils se retrouvent entourés d’une vingtaine de cadavres. Des noyés, comme il s’en échoue régulièrement sur la plage, au point qu’un cimetière privé leur est dédié : le Vredenhof,  » jardin de la Paix  » . Il appartient au patron de l’hôtel de l’île. Ces nouveaux corps portent l’uniforme français.

   Ce sont des passagers de l’  » Emile-Deschamps  »  à la dérive depuis des semaines au gré des courants. Au total, les habitants récupèreront 31 victimes françaises, la plupart sans identité. Les Néerlandais obtiennent de la garnison allemande qui occupe l’île de les inhumer dans le Vredenhof avec les honneurs militaires, comme plus tard des aviateurs anglais ou canadiens. Et, à la fin de la guerre, ils refuseront de transférer les corps dans les grands cimetières militaires qui parsèment l’Europe pour conserver ce lieu de souvenir unique et émouvant où voisinent des hommes de 9 nationalités, Allemands compris.

( tombe du  » jardin de la paix ) 

Heu…. » Le missionnaire »….


…..la position préférée des dinosaures ? !  ( billet déconseillé aux moins de 15/ 16 ans  lol ) 

dinosaures-sexe

 ( Illustration = Reconstruction de la reproduction de deux Tyrannosaures rex au M U J A (musée d’histoire naturelle de Colunga, Espagne) 

😊

Copuler autrement aurait pu s’avérer mortel pour certains dinosaures mâles…On les imaginait plutôt en « levrette », à l’instar de la plupart des animaux. D’ailleurs, la thèse principale des chercheurs représentait le mâle à l’arrière de la femelle, les pattes avant sur ses épaules et une patte arrière sur son dos. Or, il semblerait que certains dinosaures (comme le Stégosaure) aient eu une sexualité bien plus sage, avec une prédilection pour le missionnaire, selon une étude de paléontologues du Muséum d’histoire naturelle de Berlin, rapporte le Sunday Times.

   Tout d’abord, « les femelles étaient incapables de soulever leur queues, car les os à l’extrémité de celle-ci ne leur permettaient pas », souligne Brian Switek, paléontologue, dans le Sunday Times.

   Mais surtout, la position du missionnaire aurait permis d’éviter une castration du mâle (même la mort) lors de l’accouplement ! Et pour cause : le dos et la queue des femelles stégosaures étaient recouverts de plusieurs pointes tranchantes!

Un pénis géant ?!

  Mais pour l’heure, cette théorie ne peut pas être certifiée.  » Nous n’avons jamais découvert de phallus fossilisé  », déplore Brian Switek au Sunday Times.

De ce fait , les théories alternatives  » fusent  » chez les chercheurs. Pour certains, les dinosaures mâles auraient tout à fait pu copuler en  »levrette  », grâce à des organes sexuels très longs, permettant d’atteindre le sexe de la femelle sans être touchés par les pointes saillantes recouvrant la queue de leur partenaire.

   Le pénis d’un Tyrannosaure aurait ainsi pu mesurer jusqu’à 3 mètres et demi de long, rapporte le Huffington Post.