La nature nous réserve parfois des surprises….

…..énigme :

Ces photographies ont été réalisées en décembre 2011.

 

Au fond d’un bois du Berry se cache une bien étrange pierre. (Celle-ci pourrait même être interdite aux enfants. )

    Cette pierre a été découverte (plutôt redécouverte) en 1911 par monsieur Dupond, maire adjoint de Pouligny-St-Pierre. La pierre dépasse du sol au niveau du flanc d’un petit vallon. Elle a une forme ovale de 106 cm de longueur sur 98 cm de largeur. Elle est constituée de plusieurs couches rocheuses concentriques avec deux évidements. Celui du centre est surmonté d’une fente allant jusqu’au bord de la pierre. Des médecins l’ont décrite comme étant une planche anatomique en trois dimensions reproduisant un sexe féminin.

    Après sa découverte, elle fut considérée comme une sculpture remontant au néolithique et servant a un culte de la fécondité. Selon la tradition populaire, les hommes dont l’ardeur faiblissait venaient s’y allonger nus afin de frotter leur sexe contre la vulve de pierre.!!!!

   Madame Lorenz, géologue au CNRS, y voit cependant une œuvre parfaitement naturelle. Elle se serait formée au jurassique supérieur il y a 155 millions d’années.   À l’époque, la région se trouvait au fond d’un océan qui accumulait des sédiments sableux. Un phénomène naturel (séisme ou ouragan) est venu bouleverser le bel empilement de sédiments. Un cratère s’est formé d’où l’eau fut expulsée. La forme s’est ensuite solidifiée. L’érosion, au cours du quaternaire, a fini par dégager la forme du calcaire formant le causse de Pouligny. Une fois de plus, la science a mis fin à une belle source d’imagination. lol 

Ces photographies ont été réalisées en décembre 2011.

Une réflexion sur “La nature nous réserve parfois des surprises….

  1. En effet la nature nous réserve parfois de sacrées surprises !
    Je me souviens d’un petit menhir découvert en forêt d’Huelgoat. Lorsqu’elle la vit de profil, ma femme ‘exclama : « Oh on dirait ma grand-mère ! »
    En effet, quand on le regardait le profil faisait penser à une vieille femme qu’on aurait pu comparer à une sorcière. Sympa pour la grand-mère !

    Aimé par 1 personne

Les commentaires sont fermés.