Il y a environ 91 ans :


Le 17 septembre 1928
Accord d’Achnacarry( =< =château d’Achnacarry )
   Le 17 septembre 1928, les patrons des principales compagnies pétrolières du monde concluent un accord décisif en vue de se partager les réserves de pétrole du Moyen-Orient et de maintenir des prix élevés tout en s’évitant les désagréments d’une concurrence sauvage.

 » Heureux coqs de bruyère  » lol 
   L’accord est conclu dans le plus grand secret, sous le prétexte d’une partie de chasse au coq de bruyère, dans le superbe château d’Achnacarry, en Écosse, à une centaine de kilomètres au sud d’Inverness, loué par sir Henri Deterding H. deterding , président de la puissante Royal Dutch Shell.
    Depuis la retraite de Rockefeller, beaucoup  qualifient le maître d’Achnacarry d’  » homme le plus puissant du monde  » !
   Les invités s’y rendent en  » grand équipage  », avec limousines secrétaires, conseillers et domestiques, mais dans la plus grande discrétion. Ils vont discuter pendant une quinzaine de jours avant de s’entendre sur les prix et le partage des productions moyen-orientales.         ( Autant dire que les coqs de bruyère n’ont pas eu à pâtir de ces chasseurs en chambre lol ) …
  Les compagnies représentées à Achnacarry sont au nombre de cinq : Standard Oil of New Jersey (Walter Teagle), Anglo-Persian (sir John Cadman), Gulf Oil (William Mellon), Esso Indiana (Robert Stewart) et Royal Dutch Shell (Henri Deterding).
   Leur accord est peu après agréé par les autres membres du cartel pétrolier. On désignera après la Seconde Guerre mondiale cet  » oligopole  » sous le nom de Sept Sœurs (« The Seven Sisters »).
    L’accord d’Achnacarry sera gardé secret jusqu’en 1952. Cette année-là, le gouvernement américain le rendra public pour obliger les firmes à jouer le jeu de la concurrence et baisser leurs prix… de façon à ce que les crédits accordés aux Européens dans le cadre du plan Marshall et ne servent pas simplement à enrichir les pétroliers ! ( Le Plan Marshall était un programme américain de prêts accordés aux différents États de l’Europe pour aider à la reconstruction des villes et des installations bombardées lors de la Seconde Guerre mondiale. Ces prêts étaient accordés à la condition d’importer pour un montant équivalent d’équipements et de produits américains. En quatre ans, les États-Unis prêtent à l’Europe 16,5 milliards de dollars.)

2 réflexions sur “Il y a environ 91 ans :

  1. De toutes ces compagnies, il doit en rester trois ou quatre car d’autre sont arrivées sur le marché Quant au plan Marshall, il n’a jamais été innocent : le prêt a dû être remboursé et a enrichi les caisses américaines. Pour ce qui est des obligations d’importer pour un montant équivalent d’équipements et de produits américains, cela a fait grossir les grosses entreprises américaines.
    Des entreprises qui sont devenues multinationales et qui ont permis aux Etats-Unis d’avoir une influence commerciale en Europe et d’influer sur la politique économiques des pays européens.
    Seule la France avec l’arrivée du Général de Gaulle qui ne voulait pas d’une France vassale des Etats-Unis se détachera de cette emprise.

    J'aime

    • Il est vrai que le plan Marshall était quelque peu  » vicieux  » : L’obligation d’importer des produits américains a entrainé une  » ingérence  » U.S dans le commerce /économie européenne ( toujourd d’actualité ? ) ….Je me souviens de de Gaulle s’en retirant ….. Mais , ne crois tu pas que les Etats Unis ont à nouveau une forte influence sur le commerce européen ?
      F.

      J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s