Le jambon  » au torchon  » ?


On fabrique le jambon à partir des muscles de la cuisse du porc. Ils sont d’abord rassemblés. Puis, pour en faire une sorte de pain de viande, qui deviendra le jambon, on les presse généralement ensemble dans un moule métallique.

    Mais les charcutiers peuvent aussi se servir d’un autre instrument, plus traditionnel. Il s’agit d’une sorte de grande chaussette de textile, dans laquelle les morceaux du porc sont introduits et comprimés aussi fort que possible. A la fin, la chaussette nouée ressemble à un grosse baudruche de viande. Ensuite, ne reste plus qu’à la cuire dans du bouillon ou de l’eau. La chaussette qui a servi à l’emballer, s’appelle, dans le métier, le « torchon » – d’où le nom du jambon confectionné avec elle.

2 réflexions sur “Le jambon  » au torchon  » ?

  1. Une expression que je connaissais puisque, lorsque nous tuions le cochon chaque année chez nous en Bretagne, on donnait des partie des pattes au charcutier qui préparait les jambons avec.
    Il nous a montré un jour comment il fabriquait ces jambons, les saucisses, le saucisson et autres parties que nous mangions l’année suivante.
    C’est avec lui que j’ai pris ce qu’était un torchon.

    J'aime

Les commentaires sont fermés.