Une  » Matrone  »


    Je ne sais pas si c’est vrai pour toutes les régions , mais ici et même dans ma région d’origine , le mot  » matrone  » a une consonnance  péjorative : Femme d’âge mûr et d’allure imposante. Même femme corpulente aux manières vulgaires.matrone

     Mais , dans la société romaine  » antique  » ,  ce mot ne désignait pas le même  » style  » de femme :  Appelées matrones , les femmes mariées  devaient posséder trois qualités essentielles: la chasteté, la fidélité et la fécondité. Il ne s’agissait nullement d’abstinence sexuelle; mais l’épouse, femme d’intérieur, devait se dévouer exclusivement à son mari.  !       

    Lorsqu’elle sortait de la maison, elle se couvrait de vêtements amples qui dissimulaient ses formes, afin de bien afficher son indisponibilité sexuelle. matrones Rome La fertilité était vue comme la plus grande qualité physique des matrones; la société romaine admirant tout particulièrement   celles qui avaient accouché plus de dix ou douze fois.!

3 réflexions sur “Une  » Matrone  »

  1. Le terme matrone a changé de signification au fil des siècles. Si à Rome, la matrone avait un statut « noble », dès le XVIIIème-XIXème siècle, ce terme a désigné en effet une femme plutôt épaisse, un brin vulgaire et faisant régner l’ordre chez elle ! Une femme gendarme dont on plaignait souvent le mari !

    J'aime

Les commentaires sont fermés.